Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Lavandou Tribune. L'info citoyenne, pas l'intox !
  • : Suivez l'actualité du Lavandou sur la tribune officielle des citoyens opposés à la reconduction continue de la majorité municipale sortante. Pour rappel : la liberté d’expression est un droit fondamental défendu par la Cour européenne des droits de l'homme (CDEH) et les lanceurs d’alerte sont protégés par la loi 2016-1691 relative à la transparence.de la vie publique
  • Contact

Rassemblons Le Lavandou !

Les administrés* indignés par un cinquième mandat du même clan, réélu par 153 voix d'écart, expriment leur opposition dans cette tribune.
Ensemble, refusons l'incompétence et le clientélisme qui ruinent notre commune depuis 1995.
Ensemble,
 rassemblons le Lavandou de demain !


*47,54 % de votes contre la liste Regain aux municipales 2020

*44,55 % de votes contre la liste Regain aux municipales 2014
*25,15 % de votes contre la liste Regain aux municipales 2008

Recherche

Conseil municipal 2020-2026

Lavandou Rassemblement : 
*Jean-Laurent Félizia.
 
Stéphanie Boccard. Franck Giorgi. Gwenaëlle Charrier. Bertrand CarlettiI. Valérie Pasturel. Gilles Collin

 

Regain pour le Lavandou :
*Gil Bernardi maire

Adjoint(e)s: *Charlotte Bouvard. Bruno Capezzone. Laurence Cretella. Roland Berger. Nathalie Janet. Denis Cavatore. Frédérique Cervantes. Patrick Le Sage 
Délégué(e)s: Corinne Tillard. Philippe Grandveaud. Nathalie Christien 
Conseiller(e)s:
Cédric Roux. Carole Mamain. Jean-François Isaïa. Nicole Gerbe. Johann Koch. Laurence Touze-Roux. Nicolas Coll. Julie Roig. Jacques Bompas. Sandra Bianchi 

*Conseiller(e)s communautaires 

Vite lu

Actes de terrorisme multiples contre la France et son président à travers le monde (FI)

Plan Vigipirate relevé au niveau "Alerte attentat" après l'attaque de Nice ce matin (AFP)

Reconfinement national à partir de jeudi minuit jusqu'au 1er décembre (AFP)

Boycott des produits et manifestations contre la France dans les pays musulmans (HP)

70 à 90% des pharmacies n'ont plus de stock de vaccins contre la grippe (FI)

L'application "TousAntiCovid" disponible sur smartphone est encore boudée (Ministre)

Incident diplomatique France-Turquie suite aux propos des présidents (F24)

Les communes annulent repas et colis de Noël par peur de propager la Covid-19 (FB)

L'Assemblé Nationale vote l'état d'urgence sanitaire jusqu'au 16-02-2021 (AFP)

Couvre-feu dans le Var à partir du 24 octobre pour six semaines (Préfet)

Brexit. La France perdra 3,6 milliards € en exportation en cas de no-deal (Euler)

Couvre-feu. 46 millions de français contraints de rester chez eux de 21h à 6h (LP)

Une amende record de 4,3 milliards € contre Google infligée en 2018 par l'UE (FI)

Google poursuivi pour abus de position dominante aux USA (HP)

Vaccins contre la grippe en rupture de stock dans 60% des pharmacies (LM)

Europe la France cotisera 26 milliards € à Bruxelles mais en recevra 40 d'aides (AN)

Facebook interdit toutes publicités ou infos contre la vaccination de la grippe (AFP)

Sécurité Sociale le déficit serait de 44,7 milliards en 2020 contre 5,4 en 2019 (Bercy)

Le virus Covid-19 a déjà muté plus de 1000 fois depuis son apparition (HP)

Confusion des statistiques par amalgame entre Covid-19 et grippe saisonnière (Twitter)

Le président de la Région Sud et son bureau épinglés pour leurs salaires exorbitants (CRC)

Une loi en préparation va obliger les maires à réguler leur surfréquentation touristique (AN) 

Tempête Alex l'urbanisation incontrôlée à l'origine des dégâts exceptionnels (HP)

Création d'un observatoire national des agressions envers les élu(e)s (AMF)

56 % des américains prédisent la réélection de Trump qui "rattrape son retard" (NYT)

Cinéma. Le streaming vide les salles de cinéma désertées par la pandémie (Actu)

440 milliards € dorment à perte sur les comptes courants des français (BdF)

L'ex ministre de l'économie J.Cahuzac ne porte plus de bracelet électronique (FI)

La France toujours championne européenne des impôts : 46,1% du PIB ponctionnés (TC)

Faute de candidat éligible en 2022 la droite L.R. tente un accord avec Macron (LFI)

La Saur aurait "offert" 2 œuvres d'art à l'ex-maire d’Annonay contre un contrat d'eau (HP)

Le Lavandou classé 76 sur 100 communes du littoral méditerranéen où il fait bon vivre (V&V)

L'Iran émet un mandat d'arrêt international contre Trump après la mort de Soleimani (HP)

Carqueiranne "Monsieur X" doit rendre à la mairie 124.634 € détournés en 2012 (CEC)

26 novembre 2014 3 26 /11 /novembre /2014 23:53

Les maires râlent sur leur dernier congrès. Normal , quand le gouvernement leur affiche une feuille de route ambitieuse en les bousculant à coups de restrictions budgétaires. Objectif à terme : création de 13 régions, 600 aires métropolitaines et 6000 super-communes par fusion, absorption et disparition de toutes autres formes d’organisations administratives. La France va ainsi déconnecter la politique de l’administratif, origine d’un mille-feuilles devenu ingérable et dont les français ne veulent plus. Car la nouvelle génération ne comprend strictement rien à l’empilement local, intercommunal, départemental, régional, national, européen mais constatent vite que les 600.000 élus et 36.000 communes pèsent fâcheusement sur leurs feuilles d’impôts. La réforme sera certainement lente et chaotique. Elle devra lutter à la fois contre les caciques, les peurs, les racines, l’inertie, les chapelles. Mais la volonté est là et aucun doute que le nouveau président de l’AMF (Association des maires de France) a compris le message d’une nation figée depuis le code Napoléon. Déjà quelques timides initiatives apparaissent dans le paysage territorial par logique financière et clanisme politique : fusions entre communes, intercommunalités de circonstance, grandes métropoles au forceps. De gré ou de force, la France muter grâce au bon sens du père de famille et l’intrusion d’internet dans l’administration. . reste à fixer le cap, le calendrier, la méthode… par le haut et par le bas.
Par le haut, l’Etat réduit les effectifs et remplace les partants par des robots, vend son patrimoine, serre la vis aux ministères et ambassades, veut ramener son déficit à la hauteur de nos engagements européens. Restera l’épine des 2000 milliards à rembourser un jour à nos créanciers chinois et arabes.
Par le bas, les collectivités locales ne peuvent plus creuser les déficits et augmenter indéfiniment leur fiscalité, sans tailler dans l’organisation, la réduction d’élus (qui coûtent 2 milliards € à la collectivité), la diète des associations, le clientélisme sélectif. Elles devront répartir les tâches, déléguer au privé, mutualiser les services, aménager collectivement leur territoire et changer le statut de leurs agents. Les élus locaux retrouveront ainsi leur vraie mission, limitée à deux mandats sans possibilité de cumul et ne pourront plus gérer arbitrairement leur fief mais collégialement. Ce vent de réforme ils le redoutent sans y croire, agitant leur honorable association et le Sénat. La politique disparait derrière l’urgence. De droite comme de gauche, le mouvement est engagé au même titre que la lutte contre le réchauffement climatique. Question de temps et de génération. Ce dernier congrès des maires sonne le glas aux mauvaises habitudes de faire payer aux autres les promesses électorales trop longtemps avalées par les électeurs. La nouvelle commune est annoncée !

Partager cet article

Repost0

commentaires

lucide 30/11/2014 14:23

Fusion..;vous avez dit fusion..;en tout cas, nous au Lavandou ça n'est pas prêt d'arriver avec un Maire qui fête de façon somptuaire, le détachement avec bormes il y a quelques mois....Il est bien trop attaché à son pouvoir de petit dictateur pour oser se rassembler... en ce moment il fait semblant avec le nouveau Maire de Bormes, mais tente à chaque réunion de prendre l'ascendant sur son voisin de maire....Pourtant ce serait d'une telle logique de fonctionner ensemble...mais ça n'est pas près d'arriver et ça ne sera certainement pas sous la mandature Bernardi...comme le dit un lecteur "la soupe est trop bonne"...

herminette 29/11/2014 23:43

La réforme ne se fera jamais. Hier à gauche, demain à droite ou extrême droite la France des communes préfère l'immobilisme et fermer les yeux sur le monde qui l'entoure. Les plus réalistes partent les plus faibles acceptent les élus font le reste. Deux générations n'y suffiront pas à remettre de l'ordre dans notre pays cancérisé par les politiciens. Ils ont trop salé la soupe à la républicaine devenue immangeable. La vague bleu marine guette son heure et ça va faire mal ! Herminette

Nouvelle République 29/11/2014 09:39

Gérard Hénault, maire de Ferrière-Larçon en Lochois, pense que « des maires sont prêts, et qu'ils n'ont pas le choix », mais y met des freins : « Il faut saisir les opportunités, ne pas brusquer les choses. On peut aussi envisager un référendum local sur la question. » Il n'envisage pas pour autant la disparition du maire, qui doit rester « un animateur » de sa collectivité. Et Serge Babary, maire de la ville-préfecture, n'en doute pas : « On ira vers ces fusions, par la force des choses. Tours elle-même est le fruit d'une fusion, ne l'oublions pas ! » On n'est plus à savoir s'il faut fusionner les petites communes ou pas, mais à se demander combien le feront dans les dix ans.

Michel Abhervé 29/11/2014 00:45

Promue par l’Etat, et soutenue avec zèle par certains préfets, cette possibilité de fusion n’a eu qu’un succès très limité, puis qu’elle a concerné qu’un millier de communes, chiffre à comparer avec celui du nombre total de communes à l’époque, plus de 37 000. et de surcroit, nombre de fusions ont été des échecs, et donc ont été suivies de défusions dans 232 cas, alors que la procédure de fusion complète, supprimant la notion de commune associée, n’a concerné que 98 communes