Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Lavandou Tribune. Contre-pouvoir citoyen
  • Lavandou Tribune. Contre-pouvoir citoyen
  • : Tribune officielle des citoyens indignés par la gestion municipale du Lavandou depuis 1995. La liberté d’expression est un droit fondamental défendu par la Cour européenne des droits de l'homme (CDEH). Les lanceurs d’alerte sont protégés par la loi 2016-1691 relative à la transparence.de la vie publique.
  • Contact

Debout le Lavandou !

La Chambre Régionale des Comptes épingle la municipalité en place pour "gestion approximative des fonds publics, vente du patrimoine, augmentation des impôts, emprunts, absentéisme du personnel, privilèges injustifiés…". Les 44,55 % d'électeurs indignés font entendre leur opposition dans cette tribune pour éveiller les consciences, lutter contre l'ambition et le fanatisme clanique qui ruine notre commune depuis quatre mandats. Donnons un nouveau souffle au Lavandou.

Recherche

Conseil municipal 2014-2020

Regain 2014-2020 : Gil BERNARDI maire
Adjoint(e)s: *Charlotte BOUVARD. *Claude MAUPEU. *Annie TALLONE. Pierre CHARRIER Bruno CAPEZZONE. Frédérique CERVANTES. Raymonde STATIUS. Patrick LE SAGE. 
Délégué(e)s: Corinne TILLARD. Denis CAVATORE. 
Conseiller(e)s:
Laurence CRETELLA. Beatrice FLORENTY. Philippe GRANDVEAUD. Nadine EMERIC. Patrick MARTINI. Jean-Pierre BIGEY. Monique CARLETTI. Jean-François ISAIA. Nathalie CHRISTIEN. Jacques BOMPAS. Laurence TOUZE. Patrick CANTIE.  
*Conseiller(e)s communautaires 

Le Lavandou Cap 2020 : Thierry SAUSSEZMarie-Jo BONNIER., Guy CAPPE.

La Ville Heureuse : Jean-Laurent FELIZIA, Andrée VIALE.

Sans étiquette : Georges TAILLADE.

Vite lu

Bormes-les-Mimosas. Des cambrioleurs ont mis la main sur 6.000 bouteilles de vin, conditionnées en palettes au Caveau deï Bormani (Google)

Loi travail : les ordonnances signées par Macron entrent immédiatement en vigueur (Sud-Ouest)

Le FN perd ses leaders qui s'emparent de la droite orpheline de chefs et d’idées nouvelles (Huffpost)

Le maire de Cogolin quitte un Front national en pleine crise d'identité et dénonce un FN "machine à perdre". Il sera désormais "divers droite" (JDD)

Trop de rues en France portent encore les noms de négriers, alors que l’esclavagisme est un crime contre l’humanité depuis 2001. Mais on ne proteste pas contre les squares, boulevards, rues... qui honorent ceux qui ont ruiné leurs villes par détournement ou cupidité (Libération)

Mairie de Hyères. La directrice de cabinet, fille du maire, démissionne pour cause d’interdiction des emplois familiaux, votée par l’Assemblée Nationale le 8 septembre (Twitter)

Collobrières. Deux blessés graves dans un accident de chasse à la chevrotine – munition interdite depuis 20 ans (Google)

Hyères a dépensé 20.000 € sans succès pour récupérer les épreuves de voile aux J.O 2024 qui profitent à Marseille. La France estime l'organisation des jeux à 6,8 milliards € (Orange)

Pas moins de 6 tonnes de papier  ont été utilisées pour diffuser 14 photos du maire et un autosatisfecit  de sa gestion dans la revue municipale 2017 du Lavandou (Facebook)

François de Canson, maire de La Londe, sur les incendies du 2 et 3 septembre "Le temps est maintenant à l'enquête … Demain, il le sera à la reconstruction et au reboisement "Et de remercier par le detail, tous les intervenants, les pompiers, les élus et maires pour leur solidarité, omettant le maire du Lavandou (Mairie)

La clause Molière, qui oblige à parler Français sur les chantiers, imposé par le Conseil départemental des Bouches-du-Rhône (BFM)

Brexit : Britanniques et Européens se ruent sur les passeports indispensables après mars 2019. Des milliers de britanniques "âgés" tentent leur naturalisation en France (La Tribune)

18 décembre 2014 4 18 /12 /décembre /2014 00:09
Supprimons ces publicités qui polluent le Lavandou !

Impossible d’y échapper le long des départementales 98, 559 ou autres : pré enseignes, panneaux 4x3, mobilier urbain, bâches, pancartes, calicots, fléchages… la traversée du Lavandou par l’Avenue de Provence est une cacophonie de publicité qui se confond avec le balisage routier et pollue le paysage. Tout est prétexte à capter l’automobiliste, jusqu’à la mairie qui plante régulièrement des banderoles dans les ronds-points pour vanter ses fêtes foraines. Une nouvelle loi, Grenelle 2, plus restrictive, doit entrer en application le 13 juillet 2015 pour mettre de l’ordre dans ce maquis d’affichage illégal et nettoyer le paysage urbain, car la réglementation reste bafouée dans de nombreux départements . Les écologistes s’y collent avec des comités bien organisés qui attaquent les sociétés d’affichage, les propriétaires, les annonceurs et les collectivités laxistes. Cependant cette nouvelle loi est si complexe et soumise à tellement d’exceptions que de nombreux élus n’y comprendront rien, alors que c’est à eux et aux préfets d’être garants de son application. Le Var, petit frondeur des lois républicaines, ne sera pas un modèle à suivre. Beaucoup d’acteurs locaux considèrent par ailleurs que la publicité est indispensable à l’activité économique. Cependant, la chasse est ouverte par une note adressée aux préfets qui les appelle à "renforcer les opérations de police à l’encontre des dispositifs en infraction afin d’améliorer le cadre de vie, notamment des entrées de ville, avec une limitation et un encadrement de l’affichage publicitaire". Plusieurs maires ont décidé de s’attaquer sans attendre la loi au trop-plein de pub. A Grenoble, la mairie n’a pas reconduit son contrat avec le groupe de mobilier urbain JC Decaux. Le maire a ainsi décidé de bannir les panneaux publicitaires dans ses rues, pour les remplacer notamment par des arbres. Au total, 2.051 M2 de panneaux publicitaires disparaîtront définitivement de l'espace public cet été 2015, soit une perte sèche de 600.000 € de recette annuelle. Grenoble n’est pas une exception, des centaines de petites municipalités (moins de 10.000 habitants) font la chasse à la pollution visuelle, sous la pression des riverains et de la justice qui ordonne même les démontages de panneaux électroniques. Que va faire notre héros de maire qui a fait annuler à lui tout seul le projet Abyssea ? Il ne peut ignorer les infractions (y compris de JC Decaux et de l’Office de tourisme) dans son plus beau village de France... du côté de la Baou, du Rond-Point de la Saint Glinglin, les avenues André Gide, du Levant, du Train des Pignes, Paul Duroux, Cap Nègre… sans parler des véhicules qui stationnent anarchiquement depuis 20 ans sur le trottoir descendant de l’Avenue de Provence ou de ceux qui squattent la zone piétonne, au détriment de la sécurité publique … Cela fait tellement partie du paysage que les élus du Lavandou ne les voient pas davantage que les panneaux illégaux !

Supprimons ces publicités qui polluent le Lavandou !

Partager cet article

Repost 0
Published by Paulette Touitou - dans Environnement
commenter cet article

commentaires

Yolande NB 21/12/2014 19:59

je propose purement et simplement la suppression de la mairie et la gestion du Lavandou par l'intercommunalité. De Canson est un bon maire président et nous apportera la rigueur et l'humanisme qui manque,t chez nous.

KLM 19/12/2014 19:26

Les voitures sur l'espace piéton au Lavandou c'est de l'incivisme caractérisé mais très toléré par la mairie .Le parking du soleil est une verrue au centre du village, Les places handicapées sont occupées quand elles existent et ailleurs dans la ville le piéton n'a qu'à changer de trottoir ou d'endroit sinon tout va bien mr le maire !

Michel Abhervé 19/12/2014 15:25

OUI !!! beaucoup trop de panneaux inutiles et incontrôlés !!!! STOP les panneaux Mr le maire !!!

henry le rouge 18/12/2014 18:57

A part le centre-ville qui se tient le reste de la commune laisse à désirer. il y a aussi des sucettes Decaux mal positionnées dangereuses à la circulation. Les panneaux moches de l'OT mal placés sont crasseux, rouillés avec des affiches illisibles solarisées taggés et rayurés. Très mauvaise image pour la commune ne servent à rien

Dodette 18/12/2014 16:39

la question des panneaux est moins urgente que celle des palmiers qui crèvent à vue d’œil au lavandou. Les soigner coûte plus cher que de les planter. Un cadeau empoisonné de notre maire testard qui n'a pas compris pourquoi depuis cent ans nos ancetres n'y avaient pas pensé !

vertderage 18/12/2014 09:49

Sur la voir rapide de Hyères vers le Lavandou les ponts servent de supports publicitaires aux mairies de Bormes et du Lavandou. Faites-le en tant que privé et vous verrez vite la police chez vous. Les élus se croient tout permis dans ce coin au-dessus des lois. La préfecture manque de fermeté avec ces petits roitelets varois.

Julie Romano 18/12/2014 09:38

Mr Bernardi est complaisant et ne fera jamais le ménage par peur d'être désavoué surtout du côté de ED