Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Lavandou Tribune. Contre-pouvoir citoyen
  • Lavandou Tribune. Contre-pouvoir citoyen
  • : Site officiel d'expression politique, économique et sociale sur l’actualité municipale au Lavandou. Les citoyens indignés - face au clanisme de la majorité "Regain" - exigent la limitation des mandats et des cumuls nuisibles à la démocratie locale depuis 1995.
  • Contact

Recherche

Vite lu

La République en marche devient, de loin, le premier bénéficiaire du financement public, tandis que Les Républicains et le Parti socialiste vont voir leurs subventions baisser dangereusement (Le Figaro)

La suppression de la taxe d’habitation pour 80 % des ménages  en 2018 c’est 8,5 milliards € qui n’arriveront plus dans les caisses et une profonde réorganisation des communes (Instagram)

Tourisme en recul sur la côte varoise. En cause : mauvaises prestations,  tarifs abusifs, environnement dégradé, trop d’interdits, absence de promotion, racisme ambiant. L’Espagne récupère une grande partie du tourisme européen  (Instagram)

La Croix-Valmer. Polémique autour d'un projet immobilier au Cap Lardier. Les riverains se mobilisent contre la mairie (Google)

Saint-Tropez. Trop de violences et d’agressions  gratuites sur la voie publique la nuit. Le maire mis en cause par son opposition (Facebook)

La préfecture du Var interdit les tirs de feux d'artifices par les particuliers dans le département le 13 et 14 juillet (Facebook)

Toulon Provence Méditerranée veut devenir la première destination régionale en matière de tourisme (Google)

Déficit: la Cour des comptes tacle Hollande et tire la sonnette d'alarme d’un déficit qui présage des restrictions budgétaires de l’Etat et des collectivités locales (Google)

Le département du Var placé en vigilance sécheresse depuis le 18 juin (Préfecture)

Bormes-les-Mimosas. Des riverains lancent une pétition contre des antennes relais à proximité d’une école (Twitter)

La Cour d'Appel de Lyon confirme les "graves irrégularités" commises par la municipalité Tuvéri dans le dossier des logements des Lices et de l'ancien hôpital. Le promoteur écarté réclame 54,5 millions € à la commune de Saint-Tropez (Twitter)

Les plages de Hyères : l'Almanarre, Estagnets et de la Capte vont devenir accessibles aux handicapés permettant d’être la première commune varoise à obtenir le label Tourisme et Handicap. (Google)

Contrôle renforcé des enseignes et publicités au Lavandou. Le maire (certainement non-voyant depuis 1995 ?) se dit "choqué" par le fleurissement de la pollution visuelle sur sa commune. (Facebook)

A Lagneville (Oise) un arrêté municipal interdit de décéder chez soi pour protester contre le manque de médecins. Ce n'est qu’une pâle contrefaçon de l’arrêté du Lavandou de 2000 "il est interdit à toute personne ne disposant pas de caveau de décéder sur le territoire de la commune" ridiculisant planétairement son auteur (Facebook)

Le Conseil d’Etat pourrait annuler l’arrêté qui ferme l’aéroport de Saint-Tropez La Mole aux vols internationaux. C’est le sens des conclusions présentées par le rapporteur public (Twitter)

14 janvier 2015 3 14 /01 /janvier /2015 00:09

Hélas ! Le marketing politique a vite repris  ses droits et le "chacun pour soi" surfe habilement sur l’effet de souffle du 11 janvier. Nouvelle édition surmédiatisée à 7 millions d’exemplaires en 13 langues sur 24 pays (contre 60.000 habituellement), appels aux dons, débats, forums, programmes scolaires, médailles, sondages élyséens,  gadgets en ligne, … la coupe est pleine !
Certes, 3,7 millions de personnes dans la rue c’est impressionnant, mais toutes n’avaient pas la même motivation à battre le pavé. Certaines exprimaient leur ras le bol des politiques qui divisent, d’autres défendaient la liberté d’expression bafouée, d’autres encore venaient protéger ce qui reste de la République et pas mal prenaient l’air par simple mimétisme. Fidèle à ses fondamentaux la UNE du 14 janvier soulève déjà la controverse. Mais, dans cette affaire tout le monde est gagnant : le Djihadisme qui expédie un puissant signal, la République qui fait un rebond imprévu ; les citoyens qui affichent leur désillusion, le gouvernement qui restaure sa popularité, les médias qui fabriquent de l’audience, la police qui se révèle aux citoyens… Seuls perdants de cette macabre agitation populaire: les 17 victimes. Les jours et les semaines qui suivront nous diront si oui ou non l'esprit de Charlie survivra au-delà de ce 11 janvier à tous points de vue historique. Si chaque sympathisant se transformait en lecteur, Charlie Hebdo dépasserait de loin le tirage de tous les quotidiens français. Impensable pour une brocarde continuelle de la vie politique qui , autrefois, avait fait descendre dans la rue les mêmes citoyens et incendier le siège du journal.
11 janvier : la parenthèse enchantée fut "un moment de partage, pas un moment de tristesse, c'était beau d'être tous ensemble aujourd'hui".
14 janvier : les étonnantes dispositions sécuritaires d'une gauche qui chasse sur d’autres terres, pleuvent sur le peuple qui en redemande ! 

L'édition Charlie Hebdo du 14 au 19 janvier 2015 qui restera en vente pendant huit semaines.

L'édition Charlie Hebdo du 14 au 19 janvier 2015 qui restera en vente pendant huit semaines.

Partager cet article

Repost 0
Published by Patrick Richard - dans Société
commenter cet article

commentaires

lauzerte666 16/01/2015 16:38

Pourquoi ne pas diffuser CH gratuitement ? avec 5 millions d’exemplaires l'atterrissage risque de faire mal combien resteront acheteurs ? et tous ces gens achètent quoi au juste ? de l'anti islamisme puisque les opinions contraires sont fermement réprimées par la justice. Où est donc la liberté d'expression ? je n'y comprends plus rien !

kaolak 15/01/2015 14:14

Attention prudence la liberté d’expression nest pas réelle dans notre pays. Voyz les condamnations de ces derniers jours . Les medias pratiquent le double langage! !

henrilounge 15/01/2015 10:36

Avec 5 millions d'exemplaires c'est du bon marketing sonnant et trébuchant bien loin de la liberté d'expression. Cela n'empêchera pas l'hypocrisie de la censure des pseudos directeurs de publication des journaux de propagande municipaux qui polluent la démocratie

agathe 14/01/2015 14:08

il faut en effet être très prudents par rapport à ces événements certes formidables, mais nous sommes 66 millions en France et 3 ou 4 millions dans la rue c'est déjà beaucoup, mais tout de même ....laissons le soufflet des sentiments baisser...et surtout laissons à nos homes politiques le soin de faire le nécessaire pour que de telles horreurs ne se reproduisent plus....Soyons vigilants par rapport à cela...car malheureusement malgré notre belle démocratie, nous n'aovns pas toujours droit à la parole....donc voyons si dans quelques mois selon les actions de nos politiques nous seront autant à manifester....!!!!!

katia 14/01/2015 11:52

Absolument d'accord avec cette analyse.trop c'est trop serions nous si benêts à comprendre le message terroriste ????

Julie Romano 14/01/2015 09:57

Le filon est bon pour le moral alors les politiques tirent sur la ficelle du terrorisme. Sarkozy l'avait aussi pratiqué du temps de Merah juste avant de partir...par la volonté du peuple.

politiquement correct ? 14/01/2015 08:31

Cette tragédie meurtrière impardonnable ne m’empêchera pas de penser que Charlie hebdo, d'ailleurs au bord du dépôt de bilan, ne rencontrait pas un grand succès de diffusion auprès des foules... Cette liberté d'expression, ou son contraire, n'était pas partagée par un lectorat très assidu. Ceux, amnésiques, qui voulaient le brûler hier l'encensent aujourd'hui avec beaucoup d'indécence. Jo

machiavel 14/01/2015 14:32

Le but est malgré tout atteint, puisque le "politiquement correct", après avoir réussi à susciter un "élan d'union nationale" en invoquant une pseudo atteinte à la liberté d'expression en lieu et place d'un authentique acte de terrorisme islamique dirigé contre notre nation, continue de surfer artificiellement sur la vague de la disparition d'un "fleuron" de l'humour ... que bien peu appréciaient ...

Usine digitale 14/01/2015 01:11

Les pirates informatiques pour et contre la liberté d'expression s'affrontent sur Internet, après l'attentat dont a été victime la rédaction de Charlie Hebdo le 7 janvier : des hackers, disant appartenir à un groupe de cyber-djihadiste de l'Etat Islamique, ont piraté les comptes Twitter et YouTube du commandement militaire américain au Moyen-Orient le 12 janvier