Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Lavandou Tribune. Contre-pouvoir citoyen
  • Lavandou Tribune. Contre-pouvoir citoyen
  • : Site officiel d'expression politique, économique et sociale sur l’actualité municipale au Lavandou. Les citoyens indignés - face au clanisme de la majorité "Regain" - exigent la limitation des mandats et des cumuls nuisibles à la démocratie locale depuis 1995.
  • Contact

Recherche

Vite lu

Les sous-marins privés enfin autorisés à plonger sur la côte varoise (Twitter)

Sainte-Maxime plan sécheresse. Les douches des différentes plages de la ville sont coupées et l'eau supprimée au port de 8 h à 20 h (Twitter)

La Londe vol d’un portefeuille contenant 60 €. Le voleur est condamné à six mois de prison ferme en comparution immédiate (Facebook)

Les touristes boudent le Var dont la fréquentation est en nette baisse. Beaucoup ont plié bagages avant l’heure face aux incendies, météo mitigée, massifs forestiers fermés et tarifs dissuasifs (Google)

Nouveau cas de Chikungunya  signalé dans le Var déjà en niveau 3 du plan de lutte contre le moustique tigre (France Bleu)

Airbnb, la plateforme de locations temporaires, a payé moins de 100.000 € en 2016 au fisc, alors que plus de 10 millions de Français ont utilisé le site (Le Parisien)

Lavandou. Des milliers de vêtements et accessoires contrefaits saisis par la gendarmerie dans une boutique du centre-ville (Twitter)

Cogolin. Un policier de la BAC, en disponibilité,  tue deux personnes, dont l’amant de sa femme,  avec son arme de service (Google)

Sainte Maxime. L'Etat installe une trentaine de migrants pour une durée variable contre l’avis du maire (Google)

Des faux courriers électroniques se présentant comme des messages de l’administration fiscale demandent aux usagers de fournir leur numéro de carte bancaire ou de compléter leurs coordonnées personnelles en vue d'un remboursement via un formulaire en ligne, imitant le site www.impots.gouv.fr (DGFP)

Pannes d’électricité à répétition sur Hyères. Enedis accuse  l’accumulation des pics de chaleur et l’état du réseau (Google)

Cocaïne plage de Cavalière. Le prévenu condamné, en comparution immédiate, à un an de prison ferme, tandis que deux cartes SIM saisies révèlent les noms des clients (Twitter)

Europol diffuse des avis de recherche sur les réseaux sociaux sous forme de cartes postales humoristiques pour susciter davantage de témoignages sur les 20 criminels les plus recherchés en vue de leur arrestation (CEE)

Restriction d’eau. Le préfet du Var  prend des mesures pour faire face à la sécheresse alarmante du département. Une cinquantaine de communes sont concernées  dont la Londe, le Lavandou, Bormes, La Croix-Valmer, Cavalaire (France3)

Avec une économie orientée vers les emplois publics et le tourisme, 15 % des varois vivent sous le seuil de pauvreté avec des disparités marquées de niveau de vie ainsi qu’un faible niveau de formation des jeunes (Insee)

Des élus réclament une base d'intervention de Canadair à Hyères (Google)

La suppression de la taxe d’habitation pour 80 % des ménages  en 2018 c’est 8,5 milliards € qui n’arriveront plus dans les caisses et une profonde réorganisation des communes (Instagram)

Saint-Tropez. Trop de violences et d’agressions  gratuites sur la voie publique la nuit. Le maire mis en cause par son opposition (Facebook)

9 janvier 2015 5 09 /01 /janvier /2015 00:05

« Il nous enfume encore brillamment » pouvait-on entendre à la sortie de la messe municipale. Les 44,55 % des lavandourains opposés à sa réélection apprécieront son verbiage irrespectueux à l’attention de leurs représentants sur les inondations :
«  …certains se soient laissés aller à la facilité d’un déferlement de haine, comme à vouloir profiter du malheur de nos concitoyens. A m’attaquer de la façon la plus méprisable, comme si j’étais responsable de ce nouvel épisode de pluies démesurée… Comme si j’avais été économe de mes efforts pour tenter de limiter les effets, chez nous, de dérèglements climatiques planétaires ! Alors que depuis tant d’années, cette question est au centre de notre action !… Un tel comportement n’est pas convenable. Il ne correspond pas à l’idée que nous nous faisons de la cohésion d’une cité frappée par un sinistre ; car il n’est pas conforme à la mentalité qui habite notre village, ni à la conception que nous pouvons avoir, par-delà nos divergences, du débat démocratique. Les graines de discorde, et de fiel, semées sur le fumier de la méchanceté et arrosées d’égo surdimensionné, ne peuvent qu’engendrer la mauvaise herbe des dissensions au sein de notre village. Tout comme il m’apparaît exécrable que l’on puisse espérer profiter du malheur des gens comme tremplin électoral, désigner une victime expiatoire à leurs maux, ou leur proposer des miracles, face à des phénomènes qui nous dépassent tous. Les Lavandourains n’ont pas été dupes de cette sinistre manœuvre. Ils savent qui était à leurs côtés dans l’épreuve. Et qui n’y était pas. Et je n’ajouterai pas l’invective ni les qualificatifs les plus médiocres, à la médiocrité de l’attitude…Simplement cette évidence énoncée par Stendhal: « Rien ne rend plus méchant comme le malheur »*  
En 4.674 mots, cet art de la narration et du satisfecit permanent, masque en réalité une cruelle absence de projets pour le développement de la commune assise sur un tourisme en déclin. Le tribun aurait pu chausser ses bottes "spéciales inondations" afin de mieux illustrer son long monologue, digne d’un pigiste Var Matin. Grâce à lui nous avons revécu en détail et bruitage la face cachée des intempéries (avant, pendant, après). Inondations élevées de centennales à tropicales, pendant que les opposants eux passaient au rang de "malfaisants".
Personne n’a été dupe de cette rodomontade  et surtout pas ceux assis aux premiers rangs, habitués aux causeries à double langage. Au pays de Tintin, le décor était bien planté, manquait que Milou. Le "Cher François", de toutes les corvées, a bien gagné son salaire au cours de cette démonstration du professeur Tournesol. Quant à la salle, sous hypnose, elle comptait le temps la séparant du buffet, bien plus difficile à mériter que les 1200 colis et 650 repas de Noël du CCAS.
Pour ceux qui s’intéresseraient encore aux erreurs et contradictions d’un maire radotant d’une année à l’autre sur son pouvoir, relisez son papotage sur le site municipal. Si vous n’avez toujours pas bien compris la langue de bois, revenez en 2016 pour la piqure de rappel !
 

  • Comme d’habitude la citation du maire est erronée. Nous lui dédions cette authentique de Stendhal « Il n'est pas donné à un seul être humain d'avoir à la fois tous les talents. »
Vœux : le maire rate son oral devant le jury populaire

Partager cet article

Repost 0
Published by Pascal Docquenies
commenter cet article

commentaires

londais 10/01/2015 09:40

j'prefère la londe le maire est moins retors plus sincère avec un vrai métier dans le privé. j'vends au lavandou car pas vivable triste trop cher mal géré le changement en moins bien est visible un village de vieux à l'année et dortoir l'été pas folichon.SK

BIBICHETTE 10/01/2015 01:13

SERAIT-IL UN GROSSIER PERSONNAGE PAS TRÈS MALIN LIMITE GOUJAT?

picotin45 09/01/2015 16:41

le lavandou est bouché malgré les alertes sur le comportement des candidats phraseurs, escrocs, oisifs. j'en sais trop sur eux et au bout de 20 ans pensez donc le titulaire du lavandou récite très bien sa leçon les yeux fermés devant le gogo qui l'applaudit du moment qu'il picole et mange à l'oeil.

Julie Romano 09/01/2015 11:47

Hélas ! nous avons le vieux maire que nous méritons habillé en notaire avec un langage d'instituteur. La vilaine opposition sera privée de dessert et ira au coin avec un bonnet d'âne sur la tête. Pauvre bête !

Romero 09/01/2015 10:40

EGO DÉMESURÉ ??? MR MÉGALO ALIAS BERNARDI PARLE EN CONNAISSANCE DE CAUSE !!!! LES HOMMES POLITIQUES SONT DES MALADES MENTAUX !!!

leopold951 09/01/2015 10:20

quel culot de parler d'unité quand il n'a cessé de diviser les forces vives du lavandou

vassal 09/01/2015 09:55

Ce maire est une caricature d'élu dont les électeurs ne veulent plus avoir : imbu de leur personne s'imaginant indispensable, élu à vie.Au bilan un maire comme lui fait plus de mal que de bien à l'image de sa commune. Le mettre au rencart sans état d'âme la prochaine fois.