Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Lavandou Tribune. Contre-pouvoir citoyen
  • Lavandou Tribune. Contre-pouvoir citoyen
  • : Tribune officielle des citoyens indignés par la gestion municipale du Lavandou depuis 1995. La liberté d’expression est un droit fondamental défendu par la Cour européenne des droits de l'homme (CDEH). Les lanceurs d’alerte sont protégés par la loi 2016-1691 relative à la transparence.de la vie publique.
  • Contact

Debout le Lavandou !

La Chambre Régionale des Comptes épingle la municipalité en place pour "gestion approximative des fonds publics, vente du patrimoine, augmentation des impôts, emprunts, absentéisme du personnel, privilèges injustifiés…". Les 44,55 % d'électeurs indignés font entendre leur opposition dans cette tribune pour éveiller les consciences, lutter contre l'ambition et le fanatisme clanique qui ruine notre commune depuis quatre mandats. Donnons un nouveau souffle au Lavandou.

Recherche

Conseil municipal 2014-2020

Regain 2014-2020 : Gil BERNARDI maire
Adjoint(e)s: *Charlotte BOUVARD. *Claude MAUPEU. *Annie TALLONE. Pierre CHARRIER Bruno CAPEZZONE. Frédérique CERVANTES. Raymonde STATIUS. Patrick LE SAGE. 
Délégué(e)s: Corinne TILLARD. Denis CAVATORE. 
Conseiller(e)s:
Laurence CRETELLA. Beatrice FLORENTY. Philippe GRANDVEAUD. Nadine EMERIC. Patrick MARTINI. Jean-Pierre BIGEY. Monique CARLETTI. Jean-François ISAIA. Nathalie CHRISTIEN. Jacques BOMPAS. Laurence TOUZE. Patrick CANTIE.  
*Conseiller(e)s communautaires 

Le Lavandou Cap 2020 : Thierry SAUSSEZMarie-Jo BONNIER., Guy CAPPE.

La Ville Heureuse : Jean-Laurent FELIZIA, Andrée VIALE.

Sans étiquette : Georges TAILLADE.

Vite lu

Fiscalité. L'Assemblée vote la suppression de la taxe d'habitation pour 80% des ménages. Elle sera progressivement supprimée jusqu’en 2020 (BFMTV)

Harcèlement sexuel. La parole des femmes se libère en France. Le mot-dièse "balance ton porc" en est un symbole. Il  génère des milliers de témoignages sur Twitter contre des élus et petits chefs (Libération)

La Crau. Trois élus du Front National, quittent leur parti mais continuent à siéger sans étiquette dans l’opposition au conseil municipal par respect envers leurs électeurs (Facebook)

Var changement climatique: sécheresse record, température jamais vue depuis 60 ans. "Il faut arrêter d’urbaniser le littoral" avant une catastrophe naturelle majeure (LPO Paca)

L'ex sénateur-maire de Toulon aurait reçu plus de 8.000 € d’argent public chaque trimestre détourné du Sénat. Selon les avocats des sénateurs déjà mis en examen dans cette affaire, ces derniers n'auraient rien fait d'illégal (Var Matin)

117 sénateurs de droite (LR, UMP, RPR) sont soupçonnés d'avoir détourné 8 millions d'euros en 12 ans (Le Point)

Fréjus. La justice doit se prononcer mi-novembre sur l'ancien maire François Léotard, accusé de faux témoignage dans l'affaire Karachi (Twitter)

Autriche. La loi interdisant la dissimulation du visage dans l'espace public est en vigueur. Le texte concerne la burqa, le niqab, les masques de mascarade (clown, Père Noël) cagoules et écharpes trop hautes contre le froid (Spunik)

Allemagne. 94 députés néo-nazis (AfD) entrent au Bundestag pour la première fois depuis 70 ans avec cet avertissement aux autres partis : "Nous allons vous traquer. On va pourchasser Madame Merkel et on va récupérer notre pays et notre peuple" (l’Express)

Trop de rues en France portent encore les noms de négriers, alors que l’esclavagisme est un crime contre l’humanité depuis 2001. En revanche aucune protestation contre les squares, boulevards, rues... qui honorent les élus qui ont ruiné leurs villes (Libération)

Hyères. La directrice de cabinet, fille du maire, démissionne pour cause d’interdiction des emplois familiaux, votée par l’Assemblée Nationale le 8 septembre (Twitter)

Lavandou. Pas moins de 6 tonnes de papier utilisées pour diffuser 14 photos du maire et un autosatisfecit  de sa gestion dans la revue municipale 2017 (Facebook)

9 janvier 2015 5 09 /01 /janvier /2015 00:05

« Il nous enfume encore brillamment » pouvait-on entendre à la sortie de la messe municipale. Les 44,55 % des lavandourains opposés à sa réélection apprécieront son verbiage irrespectueux à l’attention de leurs représentants sur les inondations :
«  …certains se soient laissés aller à la facilité d’un déferlement de haine, comme à vouloir profiter du malheur de nos concitoyens. A m’attaquer de la façon la plus méprisable, comme si j’étais responsable de ce nouvel épisode de pluies démesurée… Comme si j’avais été économe de mes efforts pour tenter de limiter les effets, chez nous, de dérèglements climatiques planétaires ! Alors que depuis tant d’années, cette question est au centre de notre action !… Un tel comportement n’est pas convenable. Il ne correspond pas à l’idée que nous nous faisons de la cohésion d’une cité frappée par un sinistre ; car il n’est pas conforme à la mentalité qui habite notre village, ni à la conception que nous pouvons avoir, par-delà nos divergences, du débat démocratique. Les graines de discorde, et de fiel, semées sur le fumier de la méchanceté et arrosées d’égo surdimensionné, ne peuvent qu’engendrer la mauvaise herbe des dissensions au sein de notre village. Tout comme il m’apparaît exécrable que l’on puisse espérer profiter du malheur des gens comme tremplin électoral, désigner une victime expiatoire à leurs maux, ou leur proposer des miracles, face à des phénomènes qui nous dépassent tous. Les Lavandourains n’ont pas été dupes de cette sinistre manœuvre. Ils savent qui était à leurs côtés dans l’épreuve. Et qui n’y était pas. Et je n’ajouterai pas l’invective ni les qualificatifs les plus médiocres, à la médiocrité de l’attitude…Simplement cette évidence énoncée par Stendhal: « Rien ne rend plus méchant comme le malheur »*  
En 4.674 mots, cet art de la narration et du satisfecit permanent, masque en réalité une cruelle absence de projets pour le développement de la commune assise sur un tourisme en déclin. Le tribun aurait pu chausser ses bottes "spéciales inondations" afin de mieux illustrer son long monologue, digne d’un pigiste Var Matin. Grâce à lui nous avons revécu en détail et bruitage la face cachée des intempéries (avant, pendant, après). Inondations élevées de centennales à tropicales, pendant que les opposants eux passaient au rang de "malfaisants".
Personne n’a été dupe de cette rodomontade  et surtout pas ceux assis aux premiers rangs, habitués aux causeries à double langage. Au pays de Tintin, le décor était bien planté, manquait que Milou. Le "Cher François", de toutes les corvées, a bien gagné son salaire au cours de cette démonstration du professeur Tournesol. Quant à la salle, sous hypnose, elle comptait le temps la séparant du buffet, bien plus difficile à mériter que les 1200 colis et 650 repas de Noël du CCAS.
Pour ceux qui s’intéresseraient encore aux erreurs et contradictions d’un maire radotant d’une année à l’autre sur son pouvoir, relisez son papotage sur le site municipal. Si vous n’avez toujours pas bien compris la langue de bois, revenez en 2016 pour la piqure de rappel !
 

  • Comme d’habitude la citation du maire est erronée. Nous lui dédions cette authentique de Stendhal « Il n'est pas donné à un seul être humain d'avoir à la fois tous les talents. »
Vœux : le maire rate son oral devant le jury populaire

Partager cet article

Repost 0
Published by Pascal Docquenies
commenter cet article

commentaires

londais 10/01/2015 09:40

j'prefère la londe le maire est moins retors plus sincère avec un vrai métier dans le privé. j'vends au lavandou car pas vivable triste trop cher mal géré le changement en moins bien est visible un village de vieux à l'année et dortoir l'été pas folichon.SK

BIBICHETTE 10/01/2015 01:13

SERAIT-IL UN GROSSIER PERSONNAGE PAS TRÈS MALIN LIMITE GOUJAT?

picotin45 09/01/2015 16:41

le lavandou est bouché malgré les alertes sur le comportement des candidats phraseurs, escrocs, oisifs. j'en sais trop sur eux et au bout de 20 ans pensez donc le titulaire du lavandou récite très bien sa leçon les yeux fermés devant le gogo qui l'applaudit du moment qu'il picole et mange à l'oeil.

Julie Romano 09/01/2015 11:47

Hélas ! nous avons le vieux maire que nous méritons habillé en notaire avec un langage d'instituteur. La vilaine opposition sera privée de dessert et ira au coin avec un bonnet d'âne sur la tête. Pauvre bête !

Romero 09/01/2015 10:40

EGO DÉMESURÉ ??? MR MÉGALO ALIAS BERNARDI PARLE EN CONNAISSANCE DE CAUSE !!!! LES HOMMES POLITIQUES SONT DES MALADES MENTAUX !!!

leopold951 09/01/2015 10:20

quel culot de parler d'unité quand il n'a cessé de diviser les forces vives du lavandou

vassal 09/01/2015 09:55

Ce maire est une caricature d'élu dont les électeurs ne veulent plus avoir : imbu de leur personne s'imaginant indispensable, élu à vie.Au bilan un maire comme lui fait plus de mal que de bien à l'image de sa commune. Le mettre au rencart sans état d'âme la prochaine fois.