Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Lavandou Tribune. Contre-pouvoir citoyen
  • Lavandou Tribune. Contre-pouvoir citoyen
  • : Tribune officielle des citoyens indignés par la gestion municipale du Lavandou depuis 1995. La liberté d’expression est un droit fondamental défendu par la Cour européenne des droits de l'homme (CDEH). Les lanceurs d’alerte sont protégés par la loi 2016-1691 relative à la transparence.de la vie publique.
  • Contact

Debout le Lavandou !

La Chambre Régionale des Comptes épingle la municipalité en place pour "gestion approximative des fonds publics, vente du patrimoine, augmentation des impôts, emprunts, absentéisme du personnel, privilèges injustifiés…". Les 44,55 % d'électeurs indignés font entendre leur opposition dans cette tribune pour éveiller les consciences, lutter contre l'ambition et le fanatisme clanique qui ruine notre commune depuis quatre mandats. Donnons un nouveau souffle au Lavandou.

Recherche

Conseil municipal 2014-2020

Regain 2014-2020 : Gil BERNARDI maire
Adjoint(e)s: *Charlotte BOUVARD. *Claude MAUPEU. *Annie TALLONE. Pierre CHARRIER Bruno CAPEZZONE. Frédérique CERVANTES. Raymonde STATIUS. Patrick LE SAGE. 
Délégué(e)s: Corinne TILLARD. Denis CAVATORE. 
Conseiller(e)s:
Laurence CRETELLA. Beatrice FLORENTY. Philippe GRANDVEAUD. Nadine EMERIC. Patrick MARTINI. Jean-Pierre BIGEY. Monique CARLETTI. Jean-François ISAIA. Nathalie CHRISTIEN. Jacques BOMPAS. Laurence TOUZE. Patrick CANTIE.  
*Conseiller(e)s communautaires 

Le Lavandou Cap 2020 : Thierry SAUSSEZMarie-Jo BONNIER., Guy CAPPE.

La Ville Heureuse : Jean-Laurent FELIZIA, Andrée VIALE.

Sans étiquette : Georges TAILLADE.

Vite lu

Bormes-les-Mimosas. Des cambrioleurs ont mis la main sur 6.000 bouteilles de vin, conditionnées en palettes au Caveau deï Bormani (Google)

Loi travail : les ordonnances signées par Macron entrent immédiatement en vigueur (Sud-Ouest)

Le FN perd ses leaders qui s'emparent de la droite orpheline de chefs et d’idées nouvelles (Huffpost)

Le maire de Cogolin quitte un Front national en pleine crise d'identité et dénonce un FN "machine à perdre". Il sera désormais "divers droite" (JDD)

Trop de rues en France portent encore les noms de négriers, alors que l’esclavagisme est un crime contre l’humanité depuis 2001. Mais on ne proteste pas contre les squares, boulevards, rues... qui honorent ceux qui ont ruiné leurs villes par détournement ou cupidité (Libération)

Mairie de Hyères. La directrice de cabinet, fille du maire, démissionne pour cause d’interdiction des emplois familiaux, votée par l’Assemblée Nationale le 8 septembre (Twitter)

Collobrières. Deux blessés graves dans un accident de chasse à la chevrotine – munition interdite depuis 20 ans (Google)

Hyères a dépensé 20.000 € sans succès pour récupérer les épreuves de voile aux J.O 2024 qui profitent à Marseille. La France estime l'organisation des jeux à 6,8 milliards € (Orange)

Pas moins de 6 tonnes de papier  ont été utilisées pour diffuser 14 photos du maire et un autosatisfecit  de sa gestion dans la revue municipale 2017 du Lavandou (Facebook)

François de Canson, maire de La Londe, sur les incendies du 2 et 3 septembre "Le temps est maintenant à l'enquête … Demain, il le sera à la reconstruction et au reboisement "Et de remercier par le detail, tous les intervenants, les pompiers, les élus et maires pour leur solidarité, omettant le maire du Lavandou (Mairie)

La clause Molière, qui oblige à parler Français sur les chantiers, imposé par le Conseil départemental des Bouches-du-Rhône (BFM)

Brexit : Britanniques et Européens se ruent sur les passeports indispensables après mars 2019. Des milliers de britanniques "âgés" tentent leur naturalisation en France (La Tribune)

3 février 2015 2 03 /02 /février /2015 00:13

Maintenant que l’opération PAE village , vitrine de l’efficacité "Regain", s’achève, non sans difficultés, retards de livraison, graves malfaçons et autres désolantes joyeusetés, est-il diffamatoire de constater que ce programme immobilier d’envergure est une horreur digne du bétonnage immonde et intensif des années 70 ? Les stigmates de cette époque que l’on croyait révolue ont marqué, en faisant la fortune de promoteurs et architectes sans talent, de leur empreinte définitive notre front de mer à l’Anglade. Sans compter que tout ça vieillira mal dans le temps…
Le plus beau village de France, s’est encore enlaidi avec la bénédiction de notre maire, mal inspiré dans le choix architectural de ce nouvel ensemble. Les villages alentours ne sont pas tombés dans ce piège. Il suffit de se promener vers la Croix Valmer ou La Mole pour apprécier l’esthétique et la qualité des programmes récemment achevés. Des programmes d’accession à la propriété où locatifs, composés de petits immeubles d’inspiration méditerranéenne, autrement plus jolis que les hideux blocs de béton ,financièrement inaccessibles et d’ailleurs difficiles à commercialiser, qui font ressembler notre station balnéaire à "Sarcelles Plage" … La grande classe ! On a le droit de dire ça ?
L’idée était pourtant louable mais le résultat est désespérant de laideur …
Brièvement quelques chiffres clés : Surface 7ha - Surface plancher de 40.344 m² - 80 % de logements en libre accession - 20% de logements sociaux dont 112 logements collectifs et 45 maisons aux primo accédants…
Les 12 "heureux candidats" retenus pour avoir le droit de se faire estamper, après tirage au sort sous contrôle d’huissier, non sans avoir montré patte blanche, ( 65 dossiers reçus, 22 retenus pour 12 aboutis ) dans l’achat location-vente de la première tranche des 45 maisonnettes prévues , déchantent déjà…!
Retard à la livraison, malfaçons, fuites, finitions, absence de suivi et risque d’inondation leur ont fait monté la moutarde au nez, sans véritable prise de position de la mairie qui se cache derrière la responsabilité des promoteurs et autres sous-traitants, qui ont préféré confier la construction préfabriquée à une main d’œuvre étrangère sous payée, plutôt que de faire travailler les entreprises locales…C’est l’achat d’une vie faite de privations qui s’annonce déjà comme un rêve désenchanté.

Rappelons en deux mots les conditions d’obtention d’un "prêt social location accession". Il permet aux ménages aux ressources moyennes et modestes d’accéder à la propriété, qu’ils soient primo accédants ou non et notamment aux locataires de devenir propriétaires, tout en bénéficiant d’un prix de vente du logement respectant certains plafonds. Il ne s’applique qu’à l’acquisition d’un logement neuf agrée par l’Etat comme éligible à ce type d’opération. Par ce dispositif l’emprunteur sera donc d’abord locataire du logement avant de devenir propriétaire. Ce qui comportera 2 étapes :

1- La phase locative durant laquelle le locataire versera pendant deux années au propriétaire bailleur une redevance constituée de son »loyer » d’une part acquisitive afin de lui permettre de tester sa capacité de remboursement …
2 - Suivie de la phase d’acquisition, engagée par une levée d’option. Le locataire se portera alors acquéreur de son logement. Il ne paiera plus de loyer mais des mensualités comme lors d’un achat immobilier classique. L’établissement de crédit sera également amené à vérifier que le ménage accédant présente les garanties de solvabilité suffisantes au moment de la levée d’option.
La part acquisitive déjà versée sous forme de « loyers » constituera un apport déductible du prix de vente lors de l’achat effectif…
Les avantages de ce crédit immobilier seraient nombreux : Le PSLA peut tout à fait être cumulé avec un autres prêt ( PAS – PTZ, etc. …)
Le prix de vente du logement devra respecter les plafonds du dispositif location accession…
Les mensualités de remboursement à la charge du ménage sont plafonnés : Hors prime d’assurance, celles-ci ne devront pas dépasser le montant du dernier loyer.
L’accédant à la propriété peut toucher l’aide personnalisée au logement APL .
Il bénéficie d’une TVA à taux réduit. ( 5.5 % )
Il bénéficie aussi d’une exonération de taxes foncières pendant 15 années.
S’il se trouve dans l’impossibilité financière de lever l’option et d’accéder à la propriété, le foyer sous plafond de condition de ressource sera relogé dans le parc locatif social.
Lorsqu’il lève l’option pour se porter acquéreur, l’accédant profite d’un prix de cession du logement considéré au prix fixé dans le contrat d’accession, minoré, à chaque date anniversaire de l’entrée dans les lieux de 1% .
Pour en bénéficier, il faut occuper le logement que l’on souhaite acquérir à titre de résidence principale ( 8 mois minimum ) Le plafond de ressources pour 3 personnes = 50.000€ - 4 personnes = 56.875€ (revenu net imposable base 2012 sur les revenus de 2010)
Le prix de vente aurait été fixé à 230.000€… le loyer/ crédit sans apport a 1.100 € pour 25 années d’endettement … Compte tenu du marché du travail au Lavandou et de sa précarité, on comprend vite que les bénéficiaires du projet appartiennent aux catégories de ressources moyennes et pérennes, ce qui ne peut pas leur être reproché, et qu’il leur a fallu démontrer leur capacité de remboursement d’une telle somme mensuellement. Ce qui n’est pas rien ! ( revenu = 3.300€ /mois mini - A ce prix-là, les revenus les plus modestes ont été écartées … Circulez ! y a rien à voir ! )
Dans ces conditions, les « heureux propriétaires » sont en droit d’espérer une occupation paisible de leur logement, chèrement payé sur le long terme. La mairie semble s’en laver les mains et ça, c’est inadmissible.

Lire l'article Var Matin du 29 janvier 2015

Partager cet article

Repost 0
Published by Claude Eskenazy - dans Urbanisme
commenter cet article

commentaires

bernabys 05/02/2015 17:16

Je trouve la station assez moche avec ses barres hlm sur le centre. Bormes a davantage de charme mais bon en regardant la mer on peut oublier xe désagrément.

MoussaVaroise 05/02/2015 10:35

çà devait être le fleuron de la mairie faut pas demander l'impossible à ce prix là... se sont fait berner par une mariée trop belle

bernstein 03/02/2015 14:47

Rappelons le courrier illégal du candidat Bernardi lors de sa campagne électorale aux bénéficiaires de logements sociaux mal construits en zone inondable. Personne ne l'attaque en diffamation, publicité mensongère, clientélisme ? alors que des dizaines de pauvres gens se battent en vain pour avoir un toit décent sur la tête. Va-t-il les héberger dans sa luxueuse villa au super lavandou ?

lucide 16/02/2015 17:13

Cher Monsieur...ce genre de démarche a été fait il y a presque un an auprès de la Préfecture....pour mise en danger d'autrui...avec 300 signatures.... Retour ces jours ci seulement "aucune suite à votre requête" que faut il donc faire....ils sons bien protégés ces élus....

Nous citoyens 03/02/2015 10:02

Interdiction de diffamer ? Le ridicule parle tout seul ! cliquez sur mon pseudo et lisez le texte intégral ou copier/coller cette url :
http://telexvar.com/infos/2012/10/le-lavandou-quatre-projets-d%E2%80%99equipements-publics-pour-2012-%E2%80%93-2013/20153
Telex Var 10 octobre 2012
«Dans une commune telle que Le Lavandou, l’urbanisme demeure l’axe central pour mener à bien l’ensemble des projets souhaités en vue de son évolution dans le temps. Ce service, dirigé par Marie-Laure Le Goff, sous l’œil attentif de l’adjoint, Bruno Capezzone, assure l’administration et l’instruction de ces dossiers » explique Gil Bernardi.

verdeau 03/02/2015 15:36

Et encore on n'a pas tout vu lorsque le projet tout béton de la Baou va sortir. HIDEUX merci mrs les indécrotables conseillers municipaux !

promesses non tenues 03/02/2015 10:57

Telexvar 2012 = Cinéma, piscine et verger à Cavalière = promesses non tenues !

Julie Romano 03/02/2015 09:16

Le front de mer n’est pas un grand prix de Rome ça ne décourage pas le touriste à venir regarder la mer de son balcon. C’est mieux que les murs de hlm en banlieue parisienne mais n’excuse pas les erreurs d’urbanisme municipal. Sur le pae je n’ai qu’un avis mitigé s’il faut des logements sociaux aucune raison de construire des clapiers à petits prix. Le lavandou glisse progressivement vers le populisme et crée des ghettos. Les riches au Cap, les pauvres à l’Anglade et les bourgeois au super lavandou. Le nouveau PLU va accentuer le mouvement.