Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Lavandou Tribune. Contre-pouvoir citoyen
  • Lavandou Tribune. Contre-pouvoir citoyen
  • : Tribune officielle des citoyens indignés par la gestion municipale du Lavandou depuis 1995. La liberté d’expression est un droit fondamental défendu par la Cour européenne des droits de l'homme (CDEH). Les lanceurs d’alerte sont protégés par la loi 2016-1691 relative à la transparence.de la vie publique.
  • Contact

Debout le Lavandou !

La Chambre Régionale des Comptes épingle la municipalité en place pour "gestion approximative des fonds publics, vente du patrimoine, augmentation des impôts, emprunts, absentéisme du personnel, privilèges injustifiés…". Les 44,55 % d'électeurs indignés font entendre leur opposition dans cette tribune pour éveiller les consciences, lutter contre l'ambition et le fanatisme clanique qui ruine notre commune depuis quatre mandats. Donnons un nouveau souffle au Lavandou.

Recherche

Conseil municipal 2014-2020

Regain 2014-2020 : Gil BERNARDI maire
Adjoint(e)s: *Charlotte BOUVARD. *Claude MAUPEU. *Annie TALLONE. Pierre CHARRIER Bruno CAPEZZONE. Frédérique CERVANTES. Raymonde STATIUS. Patrick LE SAGE. 
Délégué(e)s: Corinne TILLARD. Denis CAVATORE. 
Conseiller(e)s:
Laurence CRETELLA. Beatrice FLORENTY. Philippe GRANDVEAUD. Nadine EMERIC. Patrick MARTINI. Jean-Pierre BIGEY. Monique CARLETTI. Jean-François ISAIA. Nathalie CHRISTIEN. Jacques BOMPAS. Laurence TOUZE. Patrick CANTIE.  
*Conseiller(e)s communautaires 

Le Lavandou Cap 2020 : Thierry SAUSSEZMarie-Jo BONNIER., Guy CAPPE.

La Ville Heureuse : Jean-Laurent FELIZIA, Andrée VIALE.

Sans étiquette : Georges TAILLADE.

Vite lu

Fiscalité. L'Assemblée vote la suppression de la taxe d'habitation pour 80% des ménages. Elle sera progressivement supprimée jusqu’en 2020 (BFMTV)

Harcèlement sexuel. La parole des femmes se libère en France. Le mot-dièse "balance ton porc" en est un symbole. Il  génère des milliers de témoignages sur Twitter contre des élus et petits chefs (Libération)

La Crau. Trois élus du Front National, quittent leur parti mais continuent à siéger sans étiquette dans l’opposition au conseil municipal par respect envers leurs électeurs (Facebook)

Var changement climatique: sécheresse record, température jamais vue depuis 60 ans. "Il faut arrêter d’urbaniser le littoral" avant une catastrophe naturelle majeure (LPO Paca)

L'ex sénateur-maire de Toulon aurait reçu plus de 8.000 € d’argent public chaque trimestre détourné du Sénat. Selon les avocats des sénateurs déjà mis en examen dans cette affaire, ces derniers n'auraient rien fait d'illégal (Var Matin)

117 sénateurs de droite (LR, UMP, RPR) sont soupçonnés d'avoir détourné 8 millions d'euros en 12 ans (Le Point)

Fréjus. La justice doit se prononcer mi-novembre sur l'ancien maire François Léotard, accusé de faux témoignage dans l'affaire Karachi (Twitter)

Autriche. La loi interdisant la dissimulation du visage dans l'espace public est en vigueur. Le texte concerne la burqa, le niqab, les masques de mascarade (clown, Père Noël) cagoules et écharpes trop hautes contre le froid (Spunik)

Allemagne. 94 députés néo-nazis (AfD) entrent au Bundestag pour la première fois depuis 70 ans avec cet avertissement aux autres partis : "Nous allons vous traquer. On va pourchasser Madame Merkel et on va récupérer notre pays et notre peuple" (l’Express)

Trop de rues en France portent encore les noms de négriers, alors que l’esclavagisme est un crime contre l’humanité depuis 2001. En revanche aucune protestation contre les squares, boulevards, rues... qui honorent les élus qui ont ruiné leurs villes (Libération)

Hyères. La directrice de cabinet, fille du maire, démissionne pour cause d’interdiction des emplois familiaux, votée par l’Assemblée Nationale le 8 septembre (Twitter)

Lavandou. Pas moins de 6 tonnes de papier utilisées pour diffuser 14 photos du maire et un autosatisfecit  de sa gestion dans la revue municipale 2017 (Facebook)

18 février 2015 3 18 /02 /février /2015 16:30

"...Vous n’arrivez pas à maîtriser, ni à diminuer les charges de personnel qui sont évidemment les charges principales d’une ville. Par exemple, en allant beaucoup plus loin avec vos voisins de Bormes, en créant des services techniques communs. Si vous ne réfléchissez pas à des actions structurelles, vous n’y arriverez pas. En tout cas, pas dans les années qui viennent. Nous ne voterons pas contre ce budget compte tenu des efforts qui sont réalisés. Nous nous abstiendrons car nous attendons beaucoup plus d’éléments structurels..."

Compte-rendu Var Matin sur le conseil municipal du
16/02/2015

Thierry Saussez exprime son désaccord sur le budget 2015

Partager cet article

Repost 0
Published by Lavandou Cap 2020 - dans Lavandou Cap 2020
commenter cet article

commentaires

Maryse 19/02/2015 16:37

L'esprit de domination et de revanche est un mauvais point contre lui. Les propos tenus par ce monsieur sont inadmissibles et peuvent faire l'objet d'un poursuite en dénigrement.Lui qui a la gâchette si facile à pleurnicher sans arrête devant les tribunaux devrait le savoir puisque c'est publié dans Var Matin. Mr Saussez ne devrait pas se gêner d'engager des poursuites sur cette provocation gratuite à chaque occasion Je suis choquée en tant que femme. La politique est vraiment réservée aux détraqués..L'erreur a été de le reconduire par publicité mensongère. Il peut m'attaquer je ferai une asso contre ses nombreux méfaits et elle fera du bruit croyez-moi. Je suis très remontée,inondée, mal logée et promenée par ce donneur de leçons.

agathe 19/02/2015 13:46

Quel bonheur de lire un article relatant exactement les propos des intervenants... j'étais spectateur et ainsi tous vous devez savoir que la maire continuer de prendre ses élus pour des "abrutis"...Saussez on peut lui reprocher des tas de choses sauf de ne pas connaitre les arcanes des pouvoirs... Face à lui, le petit Bernardi fait quand même "grise mine" et sa seule défense c'est le mépris.... il est vrai que pas un de ses colistiers ne bronchent... je pense qu'ils ne comprennent de toute façon rien à rien....Voyez vous Lavandouraines et Lavandourains, nous sommes bien mal "barrés"...... mais il est content alors s'il vous plait soyez gentils avec ce pauvre Maire..... il est bien fatigué d'avoir sans arrêt à répondre aux attaques.....lui sa notion de démocratie c'est uniquement la sienne...j'ai raison, vous avez tort taisez vous.....

lucide 19/02/2015 13:35

Je rejoins les commentaires sur la bassin Beaumont....il eut été important que des propositions pour l'exploitation de ce lieu soient faites...car comme à son habitude le maire a noyé le poisson concernant cette affaire et peut de gens savent ce qu'il en est vraiment...Mais peut être n'est il pas trop tard pour faire des propositions....avant que ce cher Maire n'ait une idée de génie ou plutôt encore un copain à placer pour l'utilisation de cet endroit...

Arnaud Parenty 18/02/2015 19:11

Vous remarquerez l'appel d'offre infructueux du bassin Beaumont ! Si seulement Mr Bernardi pouvait avoir l'élégance de reconnaître ses erreurs et la spoliation de mes installations ! ...

la vérité si je mens 4 19/02/2015 17:58

Après avoir viré en 2008 Arnaud Parenty du bassin Beaumont sans cesse harcelé par son administration le maire a placé un ami qu’il lui avait présenté et qui a abandonné l’exploitation au bout de quatre mois. Puis il donné l’installation à un fraudeur qui n’a jamais payé les factures municipales ni respecté le cahier des charges. Maintenant y’a pas de candidat. Pourquoi ? Réponse y’en a pas ! c’est comme la justice ou tu connais le droit ou tu connais le juge. Alors comment proposer des projets intéressants à quelqu’un qui pratique le favoritisme et règle ses comptes en même temps ? L’Etat doit mettre de l’ordre dans les attributions aux maires avec des contrôles stricts. Avoir un maire 24 ans de suite aux manettes en roue libre avec un simple contrôle préfectoral de principe c’est insuffisant. Le Var est le champion des passe-droits avec des tribunaux remplis de dossiers inutiles avec une justice épuisée par des requêtes idiotes. Le Front National est souhaité par les français justement pour en finir avec cette organisation d’un autre âge.

Arnaud Parenty 19/02/2015 12:10

Je n'étais même pas son opposant ! Je ne pensais qu'à faire mon boulot avec la naïveté de croire que cela servait aussi les intérêts de la commune...

nicole benaim 18/02/2015 19:26

Mr Parenty faut pas rêver ! Jamais Mr Bernardi ne reconnaîtra son erreur d'avoir liquidé sournoisement un de ses opposants. Revenez en 2020 la donne aura changé avec un village plus lucide .Vous n'êtes pas le seul à payer les décisions irresponsables d'un seul homme et il ne sera pas le seul à tomber de son piédestal.

Julie Romano 18/02/2015 17:19

Vous remarquerez l'aspect belliqueux de la réplique du maire. lui sait, Th Saussez n'y connait rien ! Var Matin a bien fait son fidèle rapport etr on y apprend à la lecture que le lavandou va vendre ses derniers bijoux de famille et ne compte pas sur l'intercommunalité Va-t-il l'attaquer pour diffamation ? En somme le maire a pratiqué en conscience un déni de promesses envers les 44,55 % d'opposants à sa réélection. A quand une procédure collective contre les mensonges électoraux du maire ?

lucide 19/02/2015 13:40

non seulement chère lectrice les propos du maire furent belliqueux mais il prend les gens pour des imbéciles en traitant les 2 membres présents de lavandou Cap 2020 de pas courageux...alors qu'il est courant que l'opposition ne vote jamais un budget primitif...ils verrons plus tard...il est toutefois regrettable que les autres opposants aient votés, car ils ne se rendent pas compte que dans le cas de problèmes futurs on leur rétorquera qu'ils avaient votés....et de cela ce cher Bernardi sait parfaitement s'en servir...stratégie habituelle de "je ne savais pas" ...ou "c'est pas moi c'est l'autre....)
Pauvre Lavandou....

JM83230 18/02/2015 18:53

Un élu qui cherche la bagarre et n'aime pas la contestation n'a rien compris au débat démocratique.Celui là dirige ses ouailles comme au siècle dernier en les méprisant. Il est temps de remettre en cause le pouvoir des maires dans notre France en reconnaissant le droit des opposants à ester en justice contre les décisions d'un clan qui abuse de ses mandats.