Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Lavandou Tribune. Contre-pouvoir citoyen
  • Lavandou Tribune. Contre-pouvoir citoyen
  • : Site officiel d'expression politique, économique et sociale sur l’actualité municipale au Lavandou. Les citoyens indignés - face au clanisme de la majorité "Regain" - exigent la limitation des mandats et des cumuls nuisibles à la démocratie locale depuis 1995.
  • Contact

Recherche

Vite lu

La République en marche devient, de loin, le premier bénéficiaire du financement public, tandis que Les Républicains et le Parti socialiste vont voir leurs subventions baisser dangereusement (Le Figaro)

La suppression de la taxe d’habitation pour 80 % des ménages  en 2018 c’est 8,5 milliards € qui n’arriveront plus dans les caisses et une profonde réorganisation des communes (Instagram)

Tourisme en recul sur la côte varoise. En cause : mauvaises prestations,  tarifs abusifs, environnement dégradé, trop d’interdits, absence de promotion, racisme ambiant. L’Espagne récupère une grande partie du tourisme européen  (Instagram)

La Croix-Valmer. Polémique autour d'un projet immobilier au Cap Lardier. Les riverains se mobilisent contre la mairie (Google)

Saint-Tropez. Trop de violences et d’agressions  gratuites sur la voie publique la nuit. Le maire mis en cause par son opposition (Facebook)

La préfecture du Var interdit les tirs de feux d'artifices par les particuliers dans le département le 13 et 14 juillet (Facebook)

Toulon Provence Méditerranée veut devenir la première destination régionale en matière de tourisme (Google)

Déficit: la Cour des comptes tacle Hollande et tire la sonnette d'alarme d’un déficit qui présage des restrictions budgétaires de l’Etat et des collectivités locales (Google)

Le département du Var placé en vigilance sécheresse depuis le 18 juin (Préfecture)

Bormes-les-Mimosas. Des riverains lancent une pétition contre des antennes relais à proximité d’une école (Twitter)

La Cour d'Appel de Lyon confirme les "graves irrégularités" commises par la municipalité Tuvéri dans le dossier des logements des Lices et de l'ancien hôpital. Le promoteur écarté réclame 54,5 millions € à la commune de Saint-Tropez (Twitter)

Les plages de Hyères : l'Almanarre, Estagnets et de la Capte vont devenir accessibles aux handicapés permettant d’être la première commune varoise à obtenir le label Tourisme et Handicap. (Google)

Contrôle renforcé des enseignes et publicités au Lavandou. Le maire (certainement non-voyant depuis 1995 ?) se dit "choqué" par le fleurissement de la pollution visuelle sur sa commune. (Facebook)

A Lagneville (Oise) un arrêté municipal interdit de décéder chez soi pour protester contre le manque de médecins. Ce n'est qu’une pâle contrefaçon de l’arrêté du Lavandou de 2000 "il est interdit à toute personne ne disposant pas de caveau de décéder sur le territoire de la commune" ridiculisant planétairement son auteur (Facebook)

Le Conseil d’Etat pourrait annuler l’arrêté qui ferme l’aéroport de Saint-Tropez La Mole aux vols internationaux. C’est le sens des conclusions présentées par le rapporteur public (Twitter)

15 février 2015 7 15 /02 /février /2015 10:48

Les plagistes ne sont pas à la fête au Lavandou. Jeudi et vendredi une escouade municipale (une quinzaine de personnes) a démonté « manu militari » l’installation du Punta Cana, un peu trop lent à obtempérer du goût du maire, sous l’œil du petit rapporteur local. Désormais, il faudra aux plagistes un permis de construire (avec pieux et ballasts) et passer les redoutables épreuves de la commission de sécurité pour ouvrir leurs châteaux de sable. Ce n’est que la stricte application des textes préfectoraux en matière de sécurité après les inondations à répétition. Ainsi le cabanon permanent, qui fut un temps démontable, puis érigé en restaurant toute saison va devenir une construction précaire légale. Un casse-tête pour la loi littoral qui est sans cesse dérogée par des histoires de gros sous dont l’Etat, concédant de son espace maritime, est le premier bénéficiaire. Accusés de tous les maux : concurrence déloyale des restaurateurs, tapage nocturne, empiétement abusif de l’espace public et contraintes de toute sorte: lourds investissements, nettoyage, toilettes publiques, obligation d’un brevet de souriste (BNSSA,)… ces forçats du sable rapportent gros à la municipalité qui ne se prive pas de faire monter les enchères à coup de lourdes DSP (délégation de service publique) pas toujours couronnées de succès. Avec son cortège de réglementation, la réduction naturelle des plages, l’absence de rentabilité… combien va-t-il rester de plagistes au Lavandou ? D’autant qu’une récente étude confirme le désintérêt croissant du tourisme horizontal au profit d'un tourisme vert, nouvel eldorado des parcs et sites naturels de France, dont nous ne sommes pas.

Les plagistes s'estiment lésés par les contraintes de l' application du "décret plage" du 2006 qui réduit de 30 à 20% la possibilité d'occuper la plage et généralise l’obligation de démontage, pour la période hivernale, des installations et équipements. Alors que, de fait, ces règles ne sont pas actuellement respectées. A plus long terme, toutes les plages-restaurants du Var sont concernées par l’application de ce décret, lors du renouvellement de leurs concessions. Ce qui "impacte" (mot savant du Lavandou) significativement l’activité économique et l’emploi des exploitations, voir la disparition de nombreux restaurants de plage . Ainsi, à un mois de l'ouverture de la saison, six exploitants de Saint-Aygulf ont été contraints de démonter leurs terrasses et deux kiosques de restauration ont été fermés sur Fréjus. Les plagistes dénoncent un acharnement des services de l'Etat et de leur bras armés : les mairies. A quelques semaines de la réouverture de la station, c’est un nouveau coup dur pour ces professionnels qui devront dépenser en études, affronter les arcanes de l’administration, même si la mairie propose une petite aide à ceux qui tarderaient à remonter leurs installations. C’est surtout dans le sens inverse qu’elle excelle avec l'argent public.

Démontage municipal de la plage Punta Cana
Démontage municipal de la plage Punta Cana
Démontage municipal de la plage Punta Cana
Démontage municipal de la plage Punta Cana
Démontage municipal de la plage Punta Cana
Démontage municipal de la plage Punta Cana
Démontage municipal de la plage Punta Cana
Démontage municipal de la plage Punta Cana
Démontage municipal de la plage Punta Cana
Démontage municipal de la plage Punta Cana
Démontage municipal de la plage Punta Cana
Démontage municipal de la plage Punta Cana
Démontage municipal de la plage Punta Cana
Démontage municipal de la plage Punta Cana
Démontage municipal de la plage Punta Cana
Démontage municipal de la plage Punta Cana

Démontage municipal de la plage Punta Cana

Partager cet article

Repost 0
Published by Claude Eskenazy - dans Plages
commenter cet article

commentaires

cassandre 03/03/2015 10:45

Concernant les plages il y a bien longtemps qu'aucune réglementation n'est plus respectée....Un délégataire de service public doit être à jour de ses cotisations sociales et fiscales...Or je crois savoir que Punta Cana est en redressement judiciaire pour redressement URSSAF....Donc il y a longtemps qu'il aurait du être prié de cesser cette activité....
Parlons justement des BNSSA...Et si on s'inspirait de Cannes avec un parasol rouge au bord de l'eau et quelqu'un en permanence sur un siège surélevé (chaise d'arbitre de tennis) avec ce diplôme....Car enfin comment un BNSSA serveur au restaurant pourrait sauver un nageur en détresse avec les assiettes à la main.....De plus le droit du travail limitant à 48 h de travail hebdomadaire, comment les plagistes peuvent assurer la sécurité pendant 70 heures par semaine avec 1 seul employé?? D'ailleurs reprenons ce concept...Tous les enfants de station de ski savent skier, sont profs ou pistards....Or combien d'enfant du lavandou ont leur BNSSA qui est le diplôme de base de l'activité des bains de mer.
Enfin concernant Bernard Plage et l'application du permis de construire....Sachez que aucune des plages n'avait déposé de permis de construire avant 2013 excepté....Bernard Plage....Prenons le cas de son nouveau voisin le lot 4 qui a été délocalisé afin de lui offrir plus de matelas....A-t-il déposé un permis de construire en 2014 quand il a construit les fondations de sa terrasse (pieux de béton en plus...Terrasse qu'il n'a pas démonté d'ailleurs car il pourrait être pris......Ne pourrait-on pas remettre ce lot n° 4 à sa vrai place et délocaliser Bernard plage de quelques mètres en lieu et place de l'eden fautif de n'avoir respecté aucune règle??Tout comme

serrurerie paris 17/02/2015 12:45

J'apprécie votre blog , je me permet donc de poser un lien vers le mien .. n'hésitez pas à le visiter.
Cordialement

Dodette 18/02/2015 10:07

HEP ! monsieur le serrurier plombier ici c'est un forum sur le lavandou pas sur paris

KOBA 17/02/2015 09:53

La honte du Lavandou. Charité bien ordonnée commence par soi-même. M’étonnerait de voir rappliquer « Monsieur ce n’est pas de sa faute » chez les plagistes cet été.

maryse golan 16/02/2015 19:04

Au Lavandou l'harmonie ne règne jamais. La force la gouaille et le bras de fer sont les seules réponses permanentes d'un maire à la ramasse depuis 1995 ! qui aime encore cet élu transformé en père fouettard ?

Manon Roland 16/02/2015 23:04

Mmes, Mrs les plagistes.
Arrêter de courber l'échine devant le dictat.
Montrer lui votre mécontentement
Unissez vous, n'allez pas seul au charbon.
Soyez fermes et solidaires.
Le Lavandou à besoin de vous.
Manon Roland

crawler 16/02/2015 19:29

Lorsque bouclette vit avec les généreuses subsides municipales et ne se casse pas la nénette sur ses fins de mois depuis vingt ans l’abus de pouvoir ne le défrise pas plus qu’un coup de bulldozer. Pas la peine d’en dire davantage sur le ressentiment des professionnels qui tentent de survivre sous ses mandats. Signé un couillon de plagiste qui protège son gagne-pain

et bernard ? 16/02/2015 09:38

Si son lot de plage n'existe plus, que va devenir Bernard Plage qui est une institution sur la commune ? On a pas le droit de rayer d'un trait une vie de travail, un investissement, une clientèle satisfaite et toute une équipe efficace. JE SUIS BERNARD !

réponse FB 16/02/2015 22:30

C'est vraiment dégueulasse ...




----------------Copié collé repris sur page Facebook de Bernard Plage --------------------

Chers clients,
Par décision du préfet, notre lot de plage est supprimé pour risque d'inondation. Malheureusement, la Mairie du Lavandou ne nous a pas proposé un nouvel emplacement pour pouvoir poser notre candidature pour une nouvelle concession. Ainsi, notre activité s'achève définitivement.

Nous regrettons de ne plus pouvoir vous accueillir et en sommes plus que désolé. Nous vous remercions pour votre fidélité et pour tous les bons moments passés ensemble.

Liane, Bernard et Pascal

Lavande 15/02/2015 21:32

Pour une fois (c'est bien la première) je suis presque d'accord avec ce M Grollais!
M. Punta Cana bien qu'amis du maire, il vous a fais démonter votre cabane. Le seul avantage (énorme) à été d'avoir les camions et le personnel municipal à votre disposition pendant 2 jours.
Je compte bien, ne serais-ce, vis à vis des autres et pour la
justice qu'une facture lui sera remise pour paiement.
Les services et employés municipaux ne sont pas à la disposition des plagistes.
Laissons cette concession a Bernard plage, plus respectueux des lois

NOX 16/02/2015 18:11

Je suis moi aussi, pour une fois, d'accord avec vous MR GROLLAIS. Le personnel municipal ne doit pas servir aux amis du MAIRE. Maintenant que cela est fait, il faut être très attentif à ce que ce travail lui soit facturé et surtout qu'il soit payé par PUNTA CANA, car comme le dit Rantanplan, il s'agit de nos impôts locaux. Bernard Plage mérite d'avoir cette concession.

NON AU QUATRIEME MANDAT 15/02/2015 20:01

Bizarre d'utiliser les services municipaux à faire ce boulot en principe c'est à la préfecture de le faire avec son armada

LOUIS GROLLAIS 15/02/2015 16:11

MR BERNARDI A BIEN FAIT SON BOULOT FORCE DOIT RESTER A LA LOI MÊME SI C'EST UN AMI. PUNTA CANA DEVRA REMBOURSER LE DÉRANGEMENT A LA COLLECTIVITÉ J'Y TIENS PARCE QUE L’ÉTÉ CETTE PLAGE GAGNE BIEN SA VIE ET NE PARTAGE PAS SA CONFORTABLE RECETTE. SA RÉSISTANCE A LA LOI LE PLACE HORS CANDIDATURE LORS D'UNE PROCHAINE CONSULTATION.. MR BERNARD PLAGE DONT LA CONCESSION EST SUPPRIMÉE EST BIEN PLUS RESPECTUEUX DE LA LOI.QUE LUI !

agathe 22/02/2015 19:06

Chere Isabeliz....ca n'est pas une critique sur Punta Cana...C'est juste la preuve que malgré "l'amitié" que le Maire portait à son copain, il ne lui fait plus aucun cadeau, car maintenant il obéit au Préfet....trop peur d'être pris en faute....et alors là les copains ça ne comptent plus du tout.... pourriez vous prendre un peu conscience que vous vous faite avoir....et demander le paiement des heures passées par le personnel de la mairie plus le prêt des engins, me semblent totalement légitimes....

isabellz 20/02/2015 16:08

Avant de critiquer pensez que puntacana n a pas été detruite,n a aucune indemnisation,et par dessus tout est en zone bleue,elle,alors pourquoi aurait du t elle etre démonté.voyez plus loin que le bout de votre nez.....

isabellz 20/02/2015 15:18

La plage de puntacana ets pourtant la seule a ne pas avoir été sinistrée .et a n avoir demandé aucune prise en charge des assurances.et pourtant la terrasse qui seule à avoir été detruite à été reconstruite .cela a aussi eu un cout mais aucune demande dzmande aupres des assurances .alors ne parlez pas sans savoir.

RANTANPLAN 15/02/2015 20:21

Pour une fois Mr Grollais je suis d'accord avec vous sur le fait du remboursement et moi aussi j'y tiens.
Donc on compte sur vous pour trouver chez vos amis la facture envoyée et surtout le chèque de réglement fait par Punta Cana avec photos à l'appui ou mieux une déclaration officiellle de Mr le Maire.
Car il ne serait pas normal que le personnel municipal ainsi que le matériel de la ville soient utilisés pour faire le travail d'une entreprise privée. C'est en fait notre argent via les impôts locaux. Donc ces 2 journées doivent bien être payées par Punta Cana.

DiaCrisis 15/02/2015 15:17

à force de jouer avec les gens il va finir par tomber sur un os les plagistes sont très méfiants et dubitatifs le feu couve depuis trop longtemps en les considérant comme des privilégiés économoqies

DenisPayre 17/02/2015 18:12

Bernard Cunin n’a plus rien et ne méritait pas de partie à la casse comme cela. Le maire n’a pas été sympa avec ce plagiste trop soumis à la fatalité. Les plagistes doivent lutter contre la manipulation municipale qui craint par-dessus tout le préfet qui a le maire dans le collimateur.

K.Vandame 15/02/2015 12:18

Le shérif tire contre ses alliés c'est la reconnaissance du ventre plus dure sera la chute !