Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Lavandou Tribune. Contre-pouvoir citoyen
  • Lavandou Tribune. Contre-pouvoir citoyen
  • : Site officiel d'expression politique, économique et sociale sur l’actualité municipale au Lavandou. Les citoyens indignés - face au clanisme de la majorité "Regain" - exigent la limitation des mandats et des cumuls nuisibles à la démocratie locale depuis 1995.
  • Contact

Recherche

Vite lu

Les sous-marins privés enfin autorisés à plonger sur la côte varoise (Twitter)

Sainte-Maxime plan sécheresse. Les douches des différentes plages de la ville sont coupées et l'eau supprimée au port de 8 h à 20 h (Twitter)

La Londe vol d’un portefeuille contenant 60 €. Le voleur est condamné à six mois de prison ferme en comparution immédiate (Facebook)

Les touristes boudent le Var dont la fréquentation est en nette baisse. Beaucoup ont plié bagages avant l’heure face aux incendies, météo mitigée, massifs forestiers fermés et tarifs dissuasifs (Google)

Nouveau cas de Chikungunya  signalé dans le Var déjà en niveau 3 du plan de lutte contre le moustique tigre (France Bleu)

Airbnb, la plateforme de locations temporaires, a payé moins de 100.000 € en 2016 au fisc, alors que plus de 10 millions de Français ont utilisé le site (Le Parisien)

Lavandou. Des milliers de vêtements et accessoires contrefaits saisis par la gendarmerie dans une boutique du centre-ville (Twitter)

Cogolin. Un policier de la BAC, en disponibilité,  tue deux personnes, dont l’amant de sa femme,  avec son arme de service (Google)

Sainte Maxime. L'Etat installe une trentaine de migrants pour une durée variable contre l’avis du maire (Google)

Des faux courriers électroniques se présentant comme des messages de l’administration fiscale demandent aux usagers de fournir leur numéro de carte bancaire ou de compléter leurs coordonnées personnelles en vue d'un remboursement via un formulaire en ligne, imitant le site www.impots.gouv.fr (DGFP)

Pannes d’électricité à répétition sur Hyères. Enedis accuse  l’accumulation des pics de chaleur et l’état du réseau (Google)

Cocaïne plage de Cavalière. Le prévenu condamné, en comparution immédiate, à un an de prison ferme, tandis que deux cartes SIM saisies révèlent les noms des clients (Twitter)

Europol diffuse des avis de recherche sur les réseaux sociaux sous forme de cartes postales humoristiques pour susciter davantage de témoignages sur les 20 criminels les plus recherchés en vue de leur arrestation (CEE)

Restriction d’eau. Le préfet du Var  prend des mesures pour faire face à la sécheresse alarmante du département. Une cinquantaine de communes sont concernées  dont la Londe, le Lavandou, Bormes, La Croix-Valmer, Cavalaire (France3)

Avec une économie orientée vers les emplois publics et le tourisme, 15 % des varois vivent sous le seuil de pauvreté avec des disparités marquées de niveau de vie ainsi qu’un faible niveau de formation des jeunes (Insee)

Des élus réclament une base d'intervention de Canadair à Hyères (Google)

La suppression de la taxe d’habitation pour 80 % des ménages  en 2018 c’est 8,5 milliards € qui n’arriveront plus dans les caisses et une profonde réorganisation des communes (Instagram)

Saint-Tropez. Trop de violences et d’agressions  gratuites sur la voie publique la nuit. Le maire mis en cause par son opposition (Facebook)

2 mars 2015 1 02 /03 /mars /2015 00:12

Comment s’égare-t-il de sa fonction à notre insu… !
L’assassinat symbolique de la République, appréciée par son sens du devoir et de la transmission des savoirs, est la revendication de notre imperfection perpétré par le poursuivant noir.
Sur un faux mode participatif, ce dernier conçoit l’espoir d’être admis au sommet de sa tribu en récompense de son travail. Il va bientôt déchanter pour découvrir qu’en prenant la place du poursuivant blanc, il sera à son tour rappelé à sa position de mortel. Il doit devenir de lui-même cartésien, conscient de ses passions et s’en extraire pour les contempler.
Le maire qui a reçu l’approbation des "sages" a été (en principe) formé pour partager, freiner les passions et préserver leurs réflexions de tout emportement. Lors de son intronisation, il a reçu en signe de confiance les clés du Trésor communal et les outils de la loi morale pour découvrir le monde; en fait, pour apprendre à se connaître lui-même.
L’outil de rectitude soumis à des plans et à des lois « que l’homme supérieur doit s’efforcer de découvrir ». Face à son miroir, il a juré de protéger sa tribu sans avoir compris le risque de la trahison, confondant le but et la conséquence, toujours pas dévêtu de son ambition dont il aurait dû apprendre à se dépouiller. Ce maire à qui pouvoir est donné d’œuvrer de son propre chef va détourner l’usage des outils et tenter de brûler les étapes !
Alors qu’il est précipité (sans formation aucune !) dans la fonction, il doit s’abandonner humblement aux "sages" qui le manœuvrent. Sa dernière vision est celle des défauts humains que nous partageons tous. Face à lui : ignorance, fanatisme et ambition déplacée des hommes.
- Ignorant dans la certitude et satisfait (satis=assez) - sensation la plus dangereuse pour un maire. Alors qu’il doit se dépêcher d’avancer dans sa vie d’homme, de se construire ici et maintenant.
- Fanatisme incarcéré par la certitude, anesthésié par la conviction, il n’a pas su entendre et reconnaître le cheminement de son suffrage. Il s’est égaré !
- Ambition déplacée : sa nécessité de survie devient la recherche d’un statut, d’une reconnaissance comme but, alors que cela ne peut être que la conséquence de ses actions face à l’équité. La nature humaine est indissociable de cette particularité de nos comportements dans le quantitatif.
Mais cette description du mauvais maire n’est-elle pas un simple coup d’œil dans le miroir électoral ? n’est-il pas symboliquement en train de s’observer lui-même ?
Qu’est-il donc arrivé à ce mauvais maire, que nous est-il arrivé ?
S’associer systématiquement à une faute commise est un réflexe hérité de notre culture judéo-chrétienne. Si nous devons tout à la République, n’aurions-nous pas été transformés à notre insu par elle ?
Peut-on incomber cette faute aux "sages" qui ont élu ce mauvais maire dans leur intérêt ? Seuls l’absence de volonté, le travail insuffisant et l’utilisation incomprise et détournée des savoirs transmis sont révélés à la lumière de la Cour des comptes et des médias. Le mauvais maire s’est écarté petit à petit de sa fonction puis, pour mieux se racheter, pratiqué le clientélisme électoral sans convaincre de son efficacité.
La frontière entre le blanc et le noir n’est pas immédiatement perceptible chez un maire, ou tout du moins, nous ne la percevons pas tous de manière identique. Il y a enfoui en nous une part de ce mauvais maire, invisible sauf dans le regard coupable de l’autre, d’où la nécessité de travailler avec l’assentiment de tous.
Montaigne, en quelques mots, résume le dilemme « La jalousie est de toutes les maladies de l’esprit celle à qui le plus de choses servent d’aliment et le moins de choses de remède. » (Livre 3 Chapitre 1 : De l’utile et de l’honnête)
Mauvais maire et bon guide, sont-ils séparables l’un de l’autre ? Devons-nous être l’un pour devenir l’autre ? Une sagesse innée et aboutie n’existe pas dans une dimension humaine. Le maire ne peut accéder à la préexcellence qu’en apprenant à s’affiner moralement, se dépouiller de son orgueil fanatique, rester à l’écoute, pour construire son immanence. Cette pédagogie nous révèle que l’accès au fauteuil de premier magistrat n’est pas un aboutissement, n’est pas un but en soi, mais bien un « permis de construire ensemble» loin de tout arrivisme. Car un maire, dans son ignorance de l’autre, ne peut obtenir aucune transcendance définitive des "sages". Au fil du temps, la lumière le rend fou du pouvoir sous l’œil amusé de ceux qui le prenaient pour un demi-dieu.
Alors que notre pays envisage de donner un diplôme aux imams éduqués dans l’empreinte de la République, il serait plus urgent d’enseigner les bases élémentaires de la fonction républicaine aux mauvais maires de nos communes. Ceux-là sont désormais aux mains des jeunes thanatopracteurs..

Partager cet article

Repost 0
Published by Paulette Touitou
commenter cet article

commentaires

verdeau 04/03/2015 23:44

une mairie au lavandou n'est pas utile puisqu'il existe une intercommunalité sinon à quoi elle sert ? gérer un village de 5000 habitants n'est pas plus difficile qu'une tour à New York ou a Shanghai avec moins d'employés et en plus le concierge est poli avec ses propriétaires au risque de se faire dégager manu militari sans élection à la noix.

marsoin56 04/03/2015 16:38

Le maire n'est qu'un syndic qui vole les copropriétaires avec l'aide de ses employés. Les syndics n'ont besoin que d'une garantie bancaire pour s'installer un maire rien que son baratin electoral et ses relations et çà marche auprès des gogos

beeeh beeeh ! 03/03/2015 08:37

Les moutons choisissent leur berger... qui les mène à l'abattoir ...

lucide 04/03/2015 14:19

tout a fait d'accord avec vous...mais hélas garder les moutons 4 fois 6 ans ça fera beaucoup et devrait être interdit...2 fois 6 ans semble correct, avec après le 1er mandat une obligation de montrer ses résultats pour postuler au second mandat....et pourquoi pas comme revendiqué par plusieurs auteurs de ce blog, un diplome pour être maire....Il y aurait moins de "minables" qui se croit tout permis.... en tous cas sans doute un peu moins....Mais je rêve sans doute......

Julie Romano 03/03/2015 01:21

Un bon maire ne tape pas dans la caisse, ne prends pas d'enveloppes (même petites) n'abuse pas sur les notes de restaurants et les voyages, ne favorise pas ses copains, ne passe son temps dans les tribunaux, ne refuse pas le progrès, ne cumule pas les casquettes, reste poli avec son opposition, ne bobarde pas ses électeurs, travaille avec sa tête pas avec un instinct de vengeance. Tout est dit !

simoulet 02/03/2015 17:51

Quand un maire est élu depuis 15 ou 30 ans la République marche sur la tête et c'est pas étonnant de voir les électeurs déserter les isoloirs

DiaCrisis 02/03/2015 09:21

très bien écrit et réaliste aucun maire n'a une formation, un diplôme et parfois ce sont des inquiétés par la justice, connus de la police qui sont choisis ainsi des clans se retrouvent à piller la collectivité avec une armée d'avocats et de nervis à leur disposition après ces élus s'achètent une conduite rappelons nous quelques maires célèbres dans le var... mais ça c'était hier ?