Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Lavandou Tribune. Contre-pouvoir citoyen
  • Lavandou Tribune. Contre-pouvoir citoyen
  • : Site officiel d'expression politique, économique et sociale sur l’actualité municipale au Lavandou. Les citoyens indignés - face au clanisme de la majorité "Regain" - exigent la limitation des mandats et des cumuls nuisibles à la démocratie locale depuis 1995.
  • Contact

Recherche

Vite lu

Les sous-marins privés enfin autorisés à plonger sur la côte varoise (Twitter)

Sainte-Maxime plan sécheresse. Les douches des différentes plages de la ville sont coupées et l'eau supprimée au port de 8 h à 20 h (Twitter)

La Londe vol d’un portefeuille contenant 60 €. Le voleur est condamné à six mois de prison ferme en comparution immédiate (Facebook)

Les touristes boudent le Var dont la fréquentation est en nette baisse. Beaucoup ont plié bagages avant l’heure face aux incendies, météo mitigée, massifs forestiers fermés et tarifs dissuasifs (Google)

Nouveau cas de Chikungunya  signalé dans le Var déjà en niveau 3 du plan de lutte contre le moustique tigre (France Bleu)

Airbnb, la plateforme de locations temporaires, a payé moins de 100.000 € en 2016 au fisc, alors que plus de 10 millions de Français ont utilisé le site (Le Parisien)

Lavandou. Des milliers de vêtements et accessoires contrefaits saisis par la gendarmerie dans une boutique du centre-ville (Twitter)

Cogolin. Un policier de la BAC, en disponibilité,  tue deux personnes, dont l’amant de sa femme,  avec son arme de service (Google)

Sainte Maxime. L'Etat installe une trentaine de migrants pour une durée variable contre l’avis du maire (Google)

Des faux courriers électroniques se présentant comme des messages de l’administration fiscale demandent aux usagers de fournir leur numéro de carte bancaire ou de compléter leurs coordonnées personnelles en vue d'un remboursement via un formulaire en ligne, imitant le site www.impots.gouv.fr (DGFP)

Pannes d’électricité à répétition sur Hyères. Enedis accuse  l’accumulation des pics de chaleur et l’état du réseau (Google)

Cocaïne plage de Cavalière. Le prévenu condamné, en comparution immédiate, à un an de prison ferme, tandis que deux cartes SIM saisies révèlent les noms des clients (Twitter)

Europol diffuse des avis de recherche sur les réseaux sociaux sous forme de cartes postales humoristiques pour susciter davantage de témoignages sur les 20 criminels les plus recherchés en vue de leur arrestation (CEE)

Restriction d’eau. Le préfet du Var  prend des mesures pour faire face à la sécheresse alarmante du département. Une cinquantaine de communes sont concernées  dont la Londe, le Lavandou, Bormes, La Croix-Valmer, Cavalaire (France3)

Avec une économie orientée vers les emplois publics et le tourisme, 15 % des varois vivent sous le seuil de pauvreté avec des disparités marquées de niveau de vie ainsi qu’un faible niveau de formation des jeunes (Insee)

Des élus réclament une base d'intervention de Canadair à Hyères (Google)

La suppression de la taxe d’habitation pour 80 % des ménages  en 2018 c’est 8,5 milliards € qui n’arriveront plus dans les caisses et une profonde réorganisation des communes (Instagram)

Saint-Tropez. Trop de violences et d’agressions  gratuites sur la voie publique la nuit. Le maire mis en cause par son opposition (Facebook)

21 mars 2015 6 21 /03 /mars /2015 00:33

Mise à jour 22 mars
Dans le Var, quelque 210 candidats se présentaient sous la forme de 105 binômes mixtes dans les 23 cantons du département. Le premier tour des élections départementales de ce dimanche donne le FN : 39,88%, UMP-UDI-DVD : 39,21%, PS-UG : 11,66%. Résultats contrastés avec le reste de la France où la droite a remporté 85 cantons dès le premier tour, la gauche 22, et le Front national 3. Le taux de participation national a été de 49,30 %. Déjà les candidats préparent le second tour avec au PS un appel à la mobilisation et à l’UMP la consigne qu’il n’y aurait « aucun accord national ou local avec les dirigeants du FN ». Avec cette précision « Dans les cantons dans lesquels nos candidats ne sont pas présents au second tour, l’UMP n’appellera à voter ni pour le FN, avec qui nous n’avons rien en commun, ni pour le PS, dont nous ne partageons pas les choix. ». L'idée d'un front républicain ne semble plus intéresser beaucoup de survivants à ce premier tour malgré la progression du Front National.


Article du 21 mars
Ils sont tous sur la ligne de départ, les abonnés, les renards, les minoritaires, les parjures… Ils reluquent le pactole du département du Var. Une manne discrète qui inonde l’économie varoise et sert surtout les communes. Qui un collège, un rond-point, un Var lib, une aide sociale, une subvention culturelle, une route, une rénovation de quartier…
Dans ce mercato, le FN est en embuscade, l’UMP additionne son inquiétude à celle de l’UDI, le PS espère le miracle. Pourtant ces départementales n’intéressent personne. Trop compliquées à comprendre et puis toujours les mêmes à la ramener, à cumuler et rien de nouveau sous le soleil. Sauf la dette qui enfle à vue d’œil et, pèse dangereusement sur la fiscalité locale. La faute aux gouvernements successifs qui se débarrassent des charges concernant avant tout ceux qui en profitent.
Certes, le modèle départemental est usé mais pas encore remplacé. Après dix-sept ans au conseil général du Var, le président (80 ans) le quittera après ces élections. Cela aiguise davantage l’appétit des candidats de la majorité départementale ( en vérité l’UMP ) pour qui le FN n’a aucune proposition et le PS hors jeu. La messe est dite ! Mais que fera le nouveau président de son pouvoir ? car les quémandeurs sont nombreux, les dotations d’Etat en baisse, les charges en forte augmentation, alors qu’un milliard d'€ dépensé en 2014 ne serait pas couvert. Malgré ce, l’appétit du Front National est grand : plus d'une dizaine des 23 cantons pourraient tomber dans son escarcelle, alors que la droite- qui tient le département depuis 30 ans, dont la grande figure locale est le maire de Toulon - mise sur son union avec l'UDI. La gauche de son côté part divisée – aucun accord PS/EELV - et espère sauver quelques sièges, comme celui de la Seyne-Sur-Mer dirigée par un maire socialiste. Au final, mauvaise surprise pour les 46 futurs conseillers (ères) départementaux du Var : Il leur faudra inventer de nouvelles recettes fiscales et accepter la parité !

Partager cet article

Repost 0
Published by Paulette TOUITOU - dans Politique
commenter cet article

commentaires

marsoin56 24/03/2015 01:01

Bizarre un maire ump ex front national qui laisse un score pareil monter dans sa commune au nez du futur président ca cache quoi?

électeur 23/03/2015 09:42

He bien M. le Maire, voici le résultat du 3ème tour des élections municipales au Lavandou.
L’amère défaite, car vous n’êtes même plus capable de rassembler une majorité de Lavandourains après un an passé sur la plus haute marche de la mairie, seulement 44,65% !
Vous n’êtes plus majoritaire, vous et votre équipe.
Le hall de la mairie était bien triste dimanche soir, ce n’était pas la fête.
Vos résultats sont aussi la suite de la médiocre campagne que vous avez faites avec vos équipes de l’UMP. Pensiez-vous gagner sans rien faire ? Plus personne ne croit en vos mensonges, la preuve est faite.

X 23/03/2015 08:49

Alors que le pourcentage de demandeurs d'emploi s'élève à 13,4% dans le département du Var (chiffres INSEE pour 2011) soit plus que la moyenne nationale (9,7%), Le Lavandou se démarque avec 18,7% de personnes sans emploi, un aspect incontournable au moment où le résultat économique de la majorité est au cœur des préoccupations des électeurs. Sujet scruté avec attention par le PS comme l'UMP : les agressions. Dans le territoire de sécurité (gendarmerie/police) du Lavandou, le nombre des violences gratuites est moins élevé que dans le département du Var (2,36‰ contre 4,43‰), ce qui va influencer les possesseurs de carte d'électeur. Parmi les points à même de faire basculer des départements : le montant des impôts. Au lavandou, il se monte à 3 204 euros, contre 2 479 euros pour le département, un élément qui va potentiellement influencer le vote du corps électoral. Les résultats des élections départementales du Var et du Lavandou découleront donc de trois paramètres : le taux d'abstention, le score du FN et le vote blanc. En à peine 2 années, le score du Rassemblement Bleu Marine a progressé de 14,81 points dans la commune du Lavandou, dont les moins de 30 ans composent 25,93% de la population. Cette donnée implique que les résultats des départementales au Lavandou seront soigneusement scrutés dans le Var, même dans la région Provence-Alpes-Côte d'Azur. Dans le détail, le score du FN était de 36.12% lors des européennes en 2014 (plus que la moyenne française) et de 21.31% lors de la dernière présidentielle en 2012 (plus que la moyenne nationale).

froggy 23/03/2015 08:40

l"umpé 44,65 % au coude à coude avec le FN 42,05 % au lavandou simple atavisme municipal où retour aux sources londaises ?

blanc jm 22/03/2015 14:23

Le vote blanc n'étant pas reconnu je refuse de voter. la vie politique est jonchée de guignols et d'escrocs qui ne me représentent pas .

Julie Romano 21/03/2015 15:22

je n'irai pas voter demain j'attends que le paysage s'éclaircisse par élimination

cassandre 22/03/2015 12:28

je trouve scandaleux de ne pas voter quand on sait le sang versé par nos ainés pour obtenir et ou conserver ce droit. Désolé de voir comment les têtes en place ne redoutent rien car les abstentionistes sont souvent les décus....C'est aussi valable pour la mairie....Voter c'est non seulement un droit mais aussi et surtout un devoir....

judasduvar 21/03/2015 11:49

22 MARS QUE LA FÊTE COMMENCE !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! QUE LE MEILLEUR BONIMENTEUR NOUS FASSE RÊVER ENCORE UNE FOIS !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

LEO FERRE 21/03/2015 11:29

« J’ai la mémoire hémiplégique
Et les souvenirs éborgnés
Quand je me souviens de la trique
Il ne m’en vient que la moitié
Et vous voudriez que je cherche
La moitié d’un cul à botter ?
Dans ces temps on ne voit pas lerche...
Ils n’ont mêm’ plus d’cul les Français ! »
Léo Ferré - Ils ont voté... et puis après ?