Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Lavandou Tribune. Contre-pouvoir citoyen
  • Lavandou Tribune. Contre-pouvoir citoyen
  • : Tribune officielle des citoyens indignés par la gestion municipale du Lavandou depuis 1995. La liberté d’expression est un droit fondamental défendu par la Cour européenne des droits de l'homme (CDEH). Les lanceurs d’alerte sont protégés par la loi 2016-1691 relative à la transparence.de la vie publique.
  • Contact

Debout le Lavandou !

La Chambre Régionale des Comptes épingle la municipalité en place pour "gestion approximative des fonds publics, vente du patrimoine, augmentation des impôts, emprunts, absentéisme du personnel, privilèges injustifiés…". Les 44,55 % d'électeurs indignés font entendre leur opposition dans cette tribune pour éveiller les consciences, lutter contre l'ambition et le fanatisme clanique qui ruine notre commune depuis quatre mandats. Donnons un nouveau souffle au Lavandou.

Recherche

Conseil municipal 2014-2020

Regain 2014-2020 : Gil BERNARDI maire
Adjoint(e)s: *Charlotte BOUVARD. *Claude MAUPEU. *Annie TALLONE. Pierre CHARRIER Bruno CAPEZZONE. Frédérique CERVANTES. Raymonde STATIUS. Patrick LE SAGE. 
Délégué(e)s: Corinne TILLARD. Denis CAVATORE. 
Conseiller(e)s:
Laurence CRETELLA. Beatrice FLORENTY. Philippe GRANDVEAUD. Nadine EMERIC. Patrick MARTINI. Jean-Pierre BIGEY. Monique CARLETTI. Jean-François ISAIA. Nathalie CHRISTIEN. Jacques BOMPAS. Laurence TOUZE. Patrick CANTIE.  
*Conseiller(e)s communautaires 

Le Lavandou Cap 2020 : Thierry SAUSSEZMarie-Jo BONNIER., Guy CAPPE.

La Ville Heureuse : Jean-Laurent FELIZIA, Andrée VIALE.

Sans étiquette : Georges TAILLADE.

Vite lu

L'ex sénateur-maire de Toulon aurait reçu plus de 8.000 € d’argent public chaque trimestre détourné du Sénat. Selon les avocats des sénateurs déjà mis en examen dans cette affaire, ces derniers n'auraient rien fait d'illégal (Var Matin)

117 sénateurs de droite (LR, UMP, RPR) sont soupçonnés d'avoir détourné 8 millions d'euros en 12 ans (Le Point)

Bormes. Nouvel incendie attisé par le mistral. 10 hectares partis en fumée , 30 des habitations évacuées (France3)

Seillons. Un chasseur tire par 3 fois, au jugé, sur ce qu'il croyait être un sanglier. Un promeneur originaire de Saint-Maximin est tué sur le coup (Google)

Fréjus. La justice doit se prononcer mi-novembre sur l'ancien maire François Léotard, accusé de faux témoignage dans l'affaire Karachi (Twitter)

Autriche. La loi interdisant la dissimulation du visage dans l'espace public est en vigueur. Le texte concerne la burqa, le niqab, les masques de mascarade (clown, Père Noël) cagoules et écharpes trop hautes contre le froid (Spunik)

Allemagne. 94 députés néo-nazis (AfD) entrent au Bundestag pour la première fois depuis 70 ans avec cet avertissement aux autres partis : "Nous allons vous traquer. On va pourchasser Madame Merkel et on va récupérer notre pays et notre peuple" (l’Express)

Trop de rues en France portent encore les noms de négriers, alors que l’esclavagisme est un crime contre l’humanité depuis 2001. En revanche aucune protestation contre les squares, boulevards, rues... qui honorent les élus qui ont ruiné leurs villes (Libération)

Hyères. La directrice de cabinet, fille du maire, démissionne pour cause d’interdiction des emplois familiaux, votée par l’Assemblée Nationale le 8 septembre (Twitter)

Lavandou. Pas moins de 6 tonnes de papier utilisées pour diffuser 14 photos du maire et un autosatisfecit  de sa gestion dans la revue municipale 2017 (Facebook)

4 avril 2015 6 04 /04 /avril /2015 23:09

Le constat est là, l’économie varoise est en net recul sur les départements voisins. Volonté de la majorité départementale qui depuis 30 ans favorisent les retraités d’importation, faisant flamber l’immobilier du littoral, chassant les jeunes générations de leur territoire. Conséquences: rejet de l’autre, intolérance, vote frontiste historique et municipalités arc-boutées sur l’ordre ancien. Nostalgie du passé au Lavandou où l’on réanime le cheval, les processions dévotes, les interdits et les accoutrements d’antan, tout en sacrifiant les derniers terrains à la promotion de dortoirs estivaux. Cette absence d'avenir et d'entre-soi cultivent frustrations et fracture sociale chez les jeunes dont le chômage est au-dessus de la moyenne nationale. Certains n’auront connus que la pensée unique d’une mairie reconduite de mandat en mandat sans respiration démocratique, ni écoute réfléchie. Le Var est ainsi devenu le contributeur le plus important en aides de toutes sortes afin de maintenir une soupape sociale au mécontentement général (dette et fiscalité incluses). Incapables de s’organiser, protégeant leurs chapelles, les collectivités locales viennent de renoncer à leur meilleure chance économique en concédant leur aéroport à Vinci, après l’abandon de Ryan Air. Les élus varois ne vont guère plus loin que des effets d’annonces dans les projets structurants du département. Heureusement il reste toujours le soleil et sa corolaire migration touristique. Mais cet héliotropisme européen a du plomb dans l’aile pour les services et les prix en comparaison de destinations étrangères bien plus abordables et respectueuses du client. Manque de chance, le grignotage naturel de la côte varoise, le bétonnage institutionnel, le clientélisme politique… associés à une palpable pollution méditerranéenne accélèrent le déclin de cette manne. Depuis 30 ans ce sont les mêmes qui décident dogmatiquement du devenir du Var sans trop se poser de questions, soucieux d’augmenter leur influence clanique et leur patrimoine personnel, chassant de leur vue les "éclairés", rejetant l’insuccès économique sur le dos des autres, appelant à leur secours le "front républicain" à chaque élection risquée... La médiocratie et l’immobilisme jusqu’à quand ?

Partager cet article

Repost 0
Published by Paulette Touitou - dans Société
commenter cet article

commentaires

vertderage 05/04/2015 19:07

stratégiquement 30 ans en arrière c'était un bon plan puisque les communes sans rien faire attendaient la becquée touristes la bouche ouverte mais depuis le low-cost la concurrence entre régions les changements de consommation tout a exploser sans que les communes ne se remettent en question. Le lavandou est en première ligne dans cette mutation alors que toutes les forces ont été pour le tourisme sans autres projets artisanal, musical, festival... Nos formidables élus se sont endormis la bouche ouverte en fermant les yeux. Impossible de réagir à court terme alors ils comptent sur le repli des vacances au Maghreb alors que les gens vont filer en espagne.

julie romano 05/04/2015 12:43

Au Lavandou plus rien à faire jusqu’en 2020 pour chasser la clique Regain du pouvoir absolu dont la vision clanique a mené le village dans la récession et les errements de gestion sans protestation. Demain se prépare dès maintenant avec des citoyens de bonne volonté et quelques neurones en plus.