Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Lavandou Tribune. Contre-pouvoir citoyen
  • Lavandou Tribune. Contre-pouvoir citoyen
  • : Tribune officielle des citoyens indignés par la gestion municipale du Lavandou depuis 1995. La liberté d’expression est un droit fondamental défendu par la Cour européenne des droits de l'homme (CDEH). Les lanceurs d’alerte sont protégés par la loi 2016-1691 relative à la transparence.de la vie publique.
  • Contact

Debout le Lavandou !

La Chambre Régionale des Comptes épingle la municipalité en place pour "gestion approximative des fonds publics, vente du patrimoine, augmentation des impôts, emprunts, absentéisme du personnel, privilèges injustifiés…". Les 44,55 % d'électeurs indignés font entendre leur opposition dans cette tribune pour éveiller les consciences, lutter contre l'ambition et le fanatisme clanique qui ruine notre commune depuis quatre mandats. Donnons un nouveau souffle au Lavandou.

Recherche

Conseil municipal 2014-2020

Regain 2014-2020 : Gil BERNARDI maire
Adjoint(e)s: *Charlotte BOUVARD. *Claude MAUPEU. *Annie TALLONE. Pierre CHARRIER Bruno CAPEZZONE. Frédérique CERVANTES. Raymonde STATIUS. Patrick LE SAGE. 
Délégué(e)s: Corinne TILLARD. Denis CAVATORE. 
Conseiller(e)s:
Laurence CRETELLA. Beatrice FLORENTY. Philippe GRANDVEAUD. Nadine EMERIC. Patrick MARTINI. Jean-Pierre BIGEY. Monique CARLETTI. Jean-François ISAIA. Nathalie CHRISTIEN. Jacques BOMPAS. Laurence TOUZE. Patrick CANTIE.  
*Conseiller(e)s communautaires 

Le Lavandou Cap 2020 : Thierry SAUSSEZMarie-Jo BONNIER., Guy CAPPE.

La Ville Heureuse : Jean-Laurent FELIZIA, Andrée VIALE.

Sans étiquette : Georges TAILLADE.

Vite lu

Fiscalité. L'Assemblée vote la suppression de la taxe d'habitation pour 80% des ménages. Elle sera progressivement supprimée jusqu’en 2020 (BFMTV)

Harcèlement sexuel. La parole des femmes se libère en France. Le mot-dièse "balance ton porc" en est un symbole. Il  génère des milliers de témoignages sur Twitter contre des élus et petits chefs (Libération)

La Crau. Trois élus du Front National, quittent leur parti mais continuent à siéger sans étiquette dans l’opposition au conseil municipal par respect envers leurs électeurs (Facebook)

Var changement climatique: sécheresse record, température jamais vue depuis 60 ans. "Il faut arrêter d’urbaniser le littoral" avant une catastrophe naturelle majeure (LPO Paca)

L'ex sénateur-maire de Toulon aurait reçu plus de 8.000 € d’argent public chaque trimestre détourné du Sénat. Selon les avocats des sénateurs déjà mis en examen dans cette affaire, ces derniers n'auraient rien fait d'illégal (Var Matin)

117 sénateurs de droite (LR, UMP, RPR) sont soupçonnés d'avoir détourné 8 millions d'euros en 12 ans (Le Point)

Fréjus. La justice doit se prononcer mi-novembre sur l'ancien maire François Léotard, accusé de faux témoignage dans l'affaire Karachi (Twitter)

Autriche. La loi interdisant la dissimulation du visage dans l'espace public est en vigueur. Le texte concerne la burqa, le niqab, les masques de mascarade (clown, Père Noël) cagoules et écharpes trop hautes contre le froid (Spunik)

Allemagne. 94 députés néo-nazis (AfD) entrent au Bundestag pour la première fois depuis 70 ans avec cet avertissement aux autres partis : "Nous allons vous traquer. On va pourchasser Madame Merkel et on va récupérer notre pays et notre peuple" (l’Express)

Trop de rues en France portent encore les noms de négriers, alors que l’esclavagisme est un crime contre l’humanité depuis 2001. En revanche aucune protestation contre les squares, boulevards, rues... qui honorent les élus qui ont ruiné leurs villes (Libération)

Hyères. La directrice de cabinet, fille du maire, démissionne pour cause d’interdiction des emplois familiaux, votée par l’Assemblée Nationale le 8 septembre (Twitter)

Lavandou. Pas moins de 6 tonnes de papier utilisées pour diffuser 14 photos du maire et un autosatisfecit  de sa gestion dans la revue municipale 2017 (Facebook)

1 mai 2015 5 01 /05 /mai /2015 23:15

Déjà supérieur à la moyenne nationale (10,4%), le chômage au Lavandou se démarque avec 18,7% contre 11,8 % dans le Var. Normal ! car le Lavandou tributaire de la saison touristique ne travaille qu’avec des emplois saisonniers ou précaires.
En 20 ans, la commune n’a jamais innové ni cherché de solutions alternatives à ses ressources, se contentant de tirer l’échelle lors des longs mois hors saison. Cela ne l’empêche pas de rallonger, par décision municipale, ses dates d’ouverture, mais les touristes ne sont pas obéissants. Alors, la seule solution est d’amplifier sur 3 mois son pic touristique à coups de feux d’artifices, fêtes foraines et petites réjouissances banlieusardes. Les grands événements sont abandonnés aux voisins Saint-Tropez, Hyères, La Londe, Toulon… à l’exclusion toutefois de la Saint Sylvestre le 31 juillet, nostalgique de l’hiver…
Au Lavandou, les touristes doivent donc s‘allonger sur l’immaculé sable et vider leurs poches sans rechigner. Une glace, un tour de grande roue à 4 euros, une location de matelas à 20 euros, un stationnement à coups de PV scélérats… les incitent à poser leurs serviettes sur l’espace public et tirer un casse-croûte de leurs musettes. C'est que le grand ordonnateur doit payer son Luna-Park et ses 220 employés, anticipant sa comptée annuelle en taxes de séjour, d’amarrage, de terrasses, de parcmètres et autres bontés municipales..Heureusement, le petit rapporteur, toujours à l’affut des bonnes idées du maire, lui donne un coup de main. Dans le recueil 2015 : le pas très légal raccompagnement nocturne des éthyliques sur le compte des professionnels de la nuit. Cela maintient la morale et le moral des "jamais contents". Sauf que le bateau municipal prend l’eau, surtout au port qui écope son déficit ou bien les travaux "imminents" du Batailler avec les promesses du nouveau président du Conseil départemental (élu par les écossais !). Ne parlons pas des saisonniers qui attrapent des petits boulots sans savoir où dormir. La disette budgétaire est de mise au Lavandou et il faut vite rentrer de l’argent dans une saison de pêche trop courte et une concurrence trop rude…
Progressivement, le piège s’est ainsi refermé sur le Lavandou (et certaines communes du littoral) qui n’a pas anticipé le danger d’un retournement touristique. L’individualisme d’un surnombre d’habitants du troisième et du quatrième âge entrave désormais sa renaissance, figeant électoralement la mairie dans un immobilisme béat. Aucun projet structurant, animations d’un autre temps, port parking à bateaux, investissements rongés par la dette, fiscalité déraisonnable, promesses électorales jamais tenues… La jolie carte postale est devenue une douce fin de vie "entre soi". Jeunes s’abstenir !
Or, l’emploi c’est affaire d’initiative, de dynamisme, d’entraide générationnelle, de curiosité, de risque et d’optimisme. Au lieu de faire constater par sa police les locaux vides, de nier la grande filouterie administrative du Nouveau Port, de régenter par l’invective et les tribunaux la vie de la cité, de s’opposer aux inventifs (office de tourisme inclus) , le maire ne s’est jamais posé la bonne question du pourquoi du comment ? Pourquoi un chômage si haut dans sa commune ? Pourquoi autant de places à céder dans son port ? Pourquoi tant de logements vacants toute l’année ? Pourquoi ce surstock immobilier ? Pourquoi un Grand Jardin désertique ? Pourquoi le Front National aux portes de sa mairie ? etc. Evidemment, monsieur "ce n’est pas de ma faute" a l’excuse de tous les maires plantés par la baisse des dotations de l’Etat et contrariés par ses opposants connus et inconnus. A part son image de gentil gendre, le reste ne l’intéresse pas vraiment. Il cumule les mandats, les casquettes et jongle avec l’argent des autres… depuis si longtemps ! Une réalité partagée dans le silence des pantoufles ! Les vrais journalistes adorent les cas d'école !

Partager cet article

Repost 0
Published by Patrick Richard - dans Le bêtisier du maire
commenter cet article

commentaires

Sons of liberty 10/05/2015 23:03

le tourisme, toujours le tourisme, ...rien que le tourisme.
même s'il est clairement nécessaire à la survie de la commune directement ou indirectement, il ne peut être aujourd'hui l'unique voie de développement.
A l'heure de l'ère numérique et des capacités qu'elle offre sur un territoire géographiquement illimité, que vous soyez situé à paris ou au lavandou, pourquoi ne pas créer une pépinière d'entreprises nouvelles en construisant et en mettant à disposition des locaux pro à loyer modéré pour un ou deux ans pour les jeunes créateurs qui veulent se lancer? cela apporterait aux jeunes d'autres perspectives d'avenir local que l'omniprésent tourisme.
concernant ce dernier, comment expliquer autant de contrôle routier, la fermeture des bars en période hivernale à 1h du matin contre trois heures en saison, pourquoi restreindre autant les métiers de la nuit hors saison? tout dépassement se traduisant immédiatement en fermeture administrative pour quelques semaines...et le contrôle est pointilleux

DEXTER 06/05/2015 19:51

En ce moment trois pelés et deux tondus sur les plages du Lavandou. Que fait donc l’office de tourisme qui nous coute la bagatelle de 650.000 euros ?

SUPER PLAGISTE 06/05/2015 10:00

Bon rétablissons quelques chiffres , un transat maximum 14 euros ( pas 20 ) un menu sur une plage dès 18 euros , une location pour saisonnier 750 euros pour 2 personnes , un salaire de saisonnier entre 2 000 et 5 000 euros . Concernant le bus nocturne un sécurité offerte aux noctambules en vacances . Cordialement signé Super Plagiste

MCNC 05/05/2015 21:08

Et oui!!! Le maire s'en fout, les gens résidant au Lavandou aussi. Triste réalité, où la vie de la commune n'intéresse pas grand monde... A part quelques opposants qui essayent vainement de se faire entendre... Sans grand succès!!!
On sera obligé d'attendre les prochaines municipales pour espérer un regain d'intérêt réel

froggy 05/05/2015 10:21

le FN n'est pas aux portes de la mairie les sympathisants masqués sont déjà à l'intérieur. Une cinquième colonne en quelque sorte au nez et à la barbe du sourd muet

cassandre 04/05/2015 14:19

Cet article est intérressant car il aborde 3 sujets de fond.
En premier lieu le chômage et particulièrement celui des jeunes. Car en plus d'un taux de chômage supérieur à celui de vaux en velin ou des pires banlieues de paris n'oublions pas que nombre de jeunes du village sont partis ailleurs trouver un futur que le Lavandou lui refuse.
Par ailleurs depuis 20 ans, rien a été fait pour les orienter et les qualifier aux métiers d'une station balnéaire. Pas d'apprentissage d'une deuxième voire troisième langue vivante essentielles au développement du tourisme, pas de qualifications aux métiers de la mer (BNSSA permis bateau, skipper prof de voile , de jet ski, de ski nautique etc....et aucune qualification aux métiers de l'hôtellerie et de la restauration. L'orientation de ces formations dépendent du 1er magistrat mais lui de cela il s'en moque...Rajouté à celà qu'il n'y a aucun logement social pour les saisonniers, comment voulez vous attirer de bons éléments s'ils doivent payer 1500 € de logement au mois quand ils en gagne 1500? A contrario des stations de ski le Lavandou n'a pas travaillé sur le fait d'être une station balnéaire saisonnière.
Rajoutons à cela aucun transport en commun qui permettrait aux 10 000 résidents de sortir sans avoir à prendre la voiture et sans risquer une suspension de permis après un bon repas au restaurant puisque le Lavandou en 2012 a été la ville où il y a eu le plus de contrôle de police avec 180 contrôle en 360 jours soit un jour sur 2....
Enfin un programme d'animations jamais tourné vers les touristes pour développer une activité hors périodes de pointe et ainsi élargir une saison de 67 semaines à 7 mois....Donc un arbitrage des subventions d'animation (300 000 pour le corso+600 000 à l'année) sur les mois de mai juin & septembre devient une urgence.....
Mais est-ce une priorité de stabiliser des jeunes qui ne seraient pas des électeurs de l'équipe municipale????

LOUIS GROLLAIS 02/05/2015 10:22

Très tendancieux ce torchon. Rien à foutre de vos commentaires. L’opposition est une loose incapable de s’entendre. Passez votre médiocre chemin ou quittez le Lavandou si vous n’aimez pas son maire !!!!

Harmonie 04/05/2015 18:00

Sur ce blog, il y a des informations fraîches ...

Ce qui n'est pas le cas du site de la ville ou le recueil des actes administratifs est en panne : il manque trois trimestres en 2014, seul le quatrième a été mis en ligne,
Le premier trimestre 2015 est aussi absent, alors que le trimestre est fini depuis plus d'un mois.....
Des choses à cacher ?

Gros lourd 03/05/2015 23:20

Monsieur Gros lourd, le retour .

Roberto D 03/05/2015 20:22

Monsieur vous n'avez aucun sens de la réalité. Votre passion vous aveugle. Le Lavandou est en difficulté faute de renouvellement démocratique. Cette observation est valable pour tous les maires qui enchainent plus de deux mandats dans leur mairie. Une loi devrait interdire cette erreur républicaine. Seuls les pays totalitaires le pratiquent et vos propos désobligeants à l'égard de l'opposition sont à l'égal du comportement de votre maire.

Violette 03/05/2015 18:18

M. Grollais,
Belle leçon de démocratie que vos quelques lignes ! un vrais régale ........
A vous lire, si les habitants d'une ville, d'un village ne sont pas en adéquation avec leur 1er magistrat, ils ont pour choix, soit de se taire et laisser faire, soit de changer de commune ! Effectivement votre solution est radicale .
Ce qui veut dire, qu'aujourd'hui plus de 50%, voir 60% qui ne sont plus d'accord avec M Bernardi doivent quitter le Lavandou. D'après vous, ils vont s'installer ou? dans quelle ville?.
J'ai une autre solution plus économique et beaucoup moins cher
Plutôt que de faire déménager environs 3.000 personnes, démissionnons seulement une seule personne (elle pourra même rester dans son château du super Lavandou)
ça coutera moins d'argent à la commune et ils n'aurons plus à faire à ce personnage.

NKC 02/05/2015 10:06

faudrait au lavandou quelqun de couillu et foutre cet autocrate devant les tribunaux ses abus de pouvoir ne manquent pas et commence à fatiguer ses semblables. NKC

Abus de pouvoir 01/05/2015 23:40

Concernant le raccompagnement nocturne de la jeunesse éméchée, si l'idée est louable, le chantage à l'ouverture tardive, liée à la signature d'un contrat et d'un financement d'une société privée, est illégal . C'est de la prise illégale d'intérêt caractérisée !... Si les professionnels concernés sont asses c... pour se laisser faire, c'est leur problème, Une simple intervention de leur part auprès du bureau de la légalité à la préfecture devrait remettre le maire à sa place. Jo

Thémis 05/05/2015 13:35

N'êtes vous pas vous même péremptoire dans votre "jugement" ? Détenez vous la certitude qu'il existe un lien entre le représentant de la collectivité et ladite société privée justifiant juridiquement la naissance d'un "intérêt" ?

réponse a Thémis 04/05/2015 22:56

Le représentant d'une collectivité qui favorise une entreprise privée en liant (imposant) une autorisation administrative d'ouverture tardive à la signature d'un contrat de droit privé est en situation de prise illégale d'intérêt. Il n'y a pas eu d'appel d'offres, et le cadre légal de la procédure n'a pas été respecté. Soyez moins agressif monsieur, vous paraissez trop sur de vous. Jo

Thémis 02/05/2015 13:49

N'importe quoi !!! Quel brillant juriste !!! Quand on ne sait pas ce que recouvre la notion de "prise illégale d'intérêt", qui plus est "caractérisée", on retourne à l'école, avant même de prétendre à une fac de droit ... Allez-y donc, intervenez auprès du bureau de la légalité de la Préfecture, histoire de les faire rire !

polnareve83 01/05/2015 18:02

du monde qui veut bosser...il y en a pleins....sauf qu'il faut arreter de demander trop de criteres à la con!!!!
laissez nous travailler...

Julie Romano 01/05/2015 15:18

Ce maire n'a eu de cesse d'augmenter les effectifs et les dépenses publiques à l'heure de l'intercommunalité. La fuite fiscale et vente des bijoux de famille n'ont été que sa réponse, incapable d'inventer autre chose. Je en suis pas certaine qu'il termine son mandat.

verdeau 01/05/2015 12:18

3,5 millions sans emploi alors un peu plus un peu moins ça ne se voit pas au lavandou à part les restaurants qui ne trouvent pas de personnel et impossible de forcer les employés municipaux à bosser sauf en heure supp. Le 1er mai férié est un contresens historique dans une France qui ne travaille pas. Concernant les prix ils sont dans la pratique moyenne sur la côte et les touristes ne comptent pas en vacances.