Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Lavandou Tribune. Contre-pouvoir citoyen
  • Lavandou Tribune. Contre-pouvoir citoyen
  • : Tribune officielle des citoyens indignés par la gestion municipale du Lavandou depuis 1995. La liberté d’expression est un droit fondamental défendu par la Cour européenne des droits de l'homme (CDEH). Les lanceurs d’alerte sont protégés par la loi 2016-1691 relative à la transparence.de la vie publique.
  • Contact

Debout le Lavandou !

La Chambre Régionale des Comptes épingle la municipalité en place pour "gestion approximative des fonds publics, vente du patrimoine, augmentation des impôts, emprunts, absentéisme du personnel, privilèges injustifiés…". Les 44,55 % d'électeurs indignés font entendre leur opposition dans cette tribune pour éveiller les consciences, lutter contre l'ambition et le fanatisme clanique qui ruine notre commune depuis quatre mandats. Donnons un nouveau souffle au Lavandou.

Recherche

Conseil municipal 2014-2020

Regain 2014-2020 : Gil BERNARDI maire
Adjoint(e)s: *Charlotte BOUVARD. *Claude MAUPEU. *Annie TALLONE. Pierre CHARRIER Bruno CAPEZZONE. Frédérique CERVANTES. Raymonde STATIUS. Patrick LE SAGE. 
Délégué(e)s: Corinne TILLARD. Denis CAVATORE. 
Conseiller(e)s:
Laurence CRETELLA. Beatrice FLORENTY. Philippe GRANDVEAUD. Nadine EMERIC. Patrick MARTINI. Jean-Pierre BIGEY. Monique CARLETTI. Jean-François ISAIA. Nathalie CHRISTIEN. Jacques BOMPAS. Laurence TOUZE. Patrick CANTIE.  
*Conseiller(e)s communautaires 

Le Lavandou Cap 2020 : Thierry SAUSSEZMarie-Jo BONNIER., Guy CAPPE.

La Ville Heureuse : Jean-Laurent FELIZIA, Andrée VIALE.

Sans étiquette : Georges TAILLADE.

Vite lu

Fiscalité. L'Assemblée vote la suppression de la taxe d'habitation pour 80% des ménages. Elle sera progressivement supprimée jusqu’en 2020 (BFMTV)

Harcèlement sexuel. La parole des femmes se libère en France. Le mot-dièse "balance ton porc" en est un symbole. Il  génère des milliers de témoignages sur Twitter contre des élus et petits chefs (Libération)

La Crau. Trois élus du Front National, quittent leur parti mais continuent à siéger sans étiquette dans l’opposition au conseil municipal par respect envers leurs électeurs (Facebook)

Var changement climatique: sécheresse record, température jamais vue depuis 60 ans. "Il faut arrêter d’urbaniser le littoral" avant une catastrophe naturelle majeure (LPO Paca)

L'ex sénateur-maire de Toulon aurait reçu plus de 8.000 € d’argent public chaque trimestre détourné du Sénat. Selon les avocats des sénateurs déjà mis en examen dans cette affaire, ces derniers n'auraient rien fait d'illégal (Var Matin)

117 sénateurs de droite (LR, UMP, RPR) sont soupçonnés d'avoir détourné 8 millions d'euros en 12 ans (Le Point)

Fréjus. La justice doit se prononcer mi-novembre sur l'ancien maire François Léotard, accusé de faux témoignage dans l'affaire Karachi (Twitter)

Autriche. La loi interdisant la dissimulation du visage dans l'espace public est en vigueur. Le texte concerne la burqa, le niqab, les masques de mascarade (clown, Père Noël) cagoules et écharpes trop hautes contre le froid (Spunik)

Allemagne. 94 députés néo-nazis (AfD) entrent au Bundestag pour la première fois depuis 70 ans avec cet avertissement aux autres partis : "Nous allons vous traquer. On va pourchasser Madame Merkel et on va récupérer notre pays et notre peuple" (l’Express)

Trop de rues en France portent encore les noms de négriers, alors que l’esclavagisme est un crime contre l’humanité depuis 2001. En revanche aucune protestation contre les squares, boulevards, rues... qui honorent les élus qui ont ruiné leurs villes (Libération)

Hyères. La directrice de cabinet, fille du maire, démissionne pour cause d’interdiction des emplois familiaux, votée par l’Assemblée Nationale le 8 septembre (Twitter)

Lavandou. Pas moins de 6 tonnes de papier utilisées pour diffuser 14 photos du maire et un autosatisfecit  de sa gestion dans la revue municipale 2017 (Facebook)

19 juin 2015 5 19 /06 /juin /2015 23:16

Aveuglé par le projet Abysséa (suspendu), le SCLV (Syndicat des Communes du Littoral Varois) manipule l’opinion en imaginant une hypothétique marée noire mettant en scène un barrage flottant à Port-Cros. Cette posture caricaturale d'élus en mal de médiatisation – qui a fait capoter la LGV , l’héliomarin, les liaisons littorales, l'extension du Parc National de Port-Cros et maintenant Abysséa… - est disproportionnée face aux risques plus réels d’inondations, déchets, érosion du trait de côte, décharges illégales..
La méditerranée remonte lentement à raison de 1,5 à 2 millimètres par an. Dans le même temps, la pluviométrie à fortement évoluée en passant de crues centennales à quasiment annuelles, de plus en plus violentes. Le dérèglement climatique s’affiche davantage dans les zones considérées hier comme non submersibles et devenues brutalement inondées, comme dernièrement à la Londe. On se rappellera l’épisode de l’Ehpad du Lavandou qui s’est retrouvé submergé malgré un permis de construire accordé bien rapidement par le maire sur la foi de documents obsolètes ; et ce, malgré les études alarmistes d’un certain SIPI, (syndicat intercommunal Bormes-Le Lavandou pour la prévention des inondations) présidé par le même … signataire en personne. Pernicieusement, les élus successifs ont grignoté la nature qui reprend ses droits séculaires sans préavis.
La limite de cette forfaiture est que l’on peut plus laisser faire n’importe quoi,, par connivence ou intérêt clanique, propagé par les médias complaisants.
Regardons pour une fois la vérité en face :
OUI la mer remonte (7 mètres de plage perdue en 15 ans à Saint-Clair).
OUI le changement climatique s’accélère avec brutalité dans le Var.
OUI la pollution marine et atmosphérique est une certitude en Méditerranée
OUI la mer se vide de sa faune et de sa flore, remplacées par des pneus, carcasses de voiture médicaments, pesticides et soupe plastique...
OUI la surpopulation estivale devient un problème majeur sur les ressources naturelles qu'elle dévore à pleines dents, poussée à la faute par des élus trop occupés à remplir leurs caisses !

NON la marée noire prophétisée par le président du SCLV n’est pas vraisemblable.
L’urgence est ailleurs sur le littoral : les végétaux, les insectes migrants (et les autres), la surpopulation, le bétonnage, l'eau. De tout cela le SCLV n’en parle jamais !
Le SCLV doit sortir du clientélisme absurde. Si chacun réalise dans son coin des études, des bilans, des communiqués racoleurs pour faire l’intéressant et capter des subventions… nous n’arriverons à rien pour sauver le Var d'une mort par asphyxie.
Le SCLV s’est-il seulement impliqué sur la conférence mondiale sur le climat ? A-t-il organisé la collecte de déchets sur l’espace public ? A-t-il éduqué les jeunes générations au respect de la nature ? A-t-il un jour protesté contre les ZAC, ZUP, ZA, ZAD, ZFU, ZUS et autres Z... dont il n'a cure sur le littoral varois ? Sa politique est-elle guidée par ses fournisseurs et ses financiers - souvent les mêmes ?
Soyons clair ! l’idée d’un syndicat couvrant les problématiques du littoral est intéressante, mais surtout pas avec des élus qui perdent leur crédibilité dès qu’ils s’en servent comme tribune personnelle. L’écologie et la protection civile sont affaires de spécialistes soutenus par les collectivités locales et non pas l’inverse. Suspects de conférences pompeuses , cocktails mondains, imprimés creux, fausses promesses et doctes discours, ils passent à côté de l’essentiel : EFFICACITÉ !
Pour exemple, il faut une sacrée audace pour balancer 200 mètres de sacs de sable géotextiles à la mer contre le courant Ligure (cas de Cavalière) et venir faire la morale à Port-Cros, alors que l’on repêche à la hâte 25.000 M3 de pneus jetés dans la méditerranée en fanfare par les mêmes écharpes tricolores.
Soit, le SCLV est utile dans une mission de protection du littoral varois en y mettant les relations et les moyens qui s’y rattachent ; soit, il doit disparaître pour cause d’inefficacité et superposition avec l’existant.
Nous, citoyens, ne devons plus accepter des organisations déclamatoires dont le seul but est de servir leurs auteurs. Contrôlons nos élus pour une plus grande transparence de la vie publique et lutter contre les déficits chroniques.

Partager cet article

Repost 0
Published by Paulette TOUITOU - dans Environnement
commenter cet article

commentaires

Dia Crisis 21/06/2015 16:31

Le sieur mBernardi se fait vieux proche de la retraite alors il lui faut marquer son passage après 30 ans de sur place ayant chassé tous les talents de son village . Aucun successeur et un declin évident. Il partira dans l'indifférence générale. Tant mieux !

raslebol 20/06/2015 23:21

Les politiques ont un gros problème. Ils ne comprennent pas que nous ne croyons plus une seule de leurs belles paroles et belles promesses ... Bientôt tout ça va sauter mais ils n'en prennent pas conscience. Le peuple va se réveiller enfin. Ce jour la, gare à vos fesses, petit maire merdeux comme le notre ou député véreux... La guillotine sera de retour en place de grève et les têtes vont tomber .

KOBA 20/06/2015 10:49

Monsieur Bernardi ferait mieux de s'occuper de son port ragoutant avant emboucaner les autres ! Cf les égouts du Cap Nègre qu'il devait soit disant éradiquer en moins de deux en... 2009. Les populations souffrent quand les élus prospèrent et celui là est un modèle du genre ! surtout que les lavandourains le garde bien au chaud chez eux !

henrilounge 20/06/2015 09:16

Les communes du var défendent le tiroir caisse tout en déversant leur merde dans la mer . Elles font croire mais c'est du bon clientelisme. Vous ne parlez pas des décharges illegales qui pullulent dans le coin avec la complicité des maires incapables de faire respecter la loi littoral bafouée chaque jour. Foutons les tous en taule y aura moins de zorro .

verdeau 20/06/2015 07:25

L’utilité de ce syndicat est à démontrer surtout aux autres communes. Gil Bernardi en est président à vie et s’en sert comme outil à sa promotion. L’affaire de port-cros est ç la fois publicitaire et mercantile et les dirigeants du parc sont tombés dans le panneau. A priori ce maire a retourné sa veste et ne serait plus aussi vent debout mais de là à passer comme écolo, protecteur de la nature avec tout ce qu »’il a permis de bétonner c’est se foutre du monde !!!