Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Lavandou Tribune. Contre-pouvoir citoyen
  • Lavandou Tribune. Contre-pouvoir citoyen
  • : Tribune officielle des citoyens indignés par la gestion municipale du Lavandou depuis 1995. La liberté d’expression est un droit fondamental défendu par la Cour européenne des droits de l'homme (CDEH). Les lanceurs d’alerte sont protégés par la loi 2016-1691 relative à la transparence.de la vie publique.
  • Contact

Debout le Lavandou !

La Chambre Régionale des Comptes épingle la municipalité en place pour "gestion approximative des fonds publics, vente du patrimoine, augmentation des impôts, emprunts, absentéisme du personnel, privilèges injustifiés…". Les 44,55 % d'électeurs indignés font entendre leur opposition dans cette tribune pour éveiller les consciences, lutter contre l'ambition et le fanatisme clanique qui ruine notre commune depuis quatre mandats. Donnons un nouveau souffle au Lavandou.

Recherche

Conseil municipal 2014-2020

Regain 2014-2020 : Gil BERNARDI maire
Adjoint(e)s: *Charlotte BOUVARD. *Claude MAUPEU. *Annie TALLONE. Pierre CHARRIER Bruno CAPEZZONE. Frédérique CERVANTES. Raymonde STATIUS. Patrick LE SAGE. 
Délégué(e)s: Corinne TILLARD. Denis CAVATORE. 
Conseiller(e)s:
Laurence CRETELLA. Beatrice FLORENTY. Philippe GRANDVEAUD. Nadine EMERIC. Patrick MARTINI. Jean-Pierre BIGEY. Monique CARLETTI. Jean-François ISAIA. Nathalie CHRISTIEN. Jacques BOMPAS. Laurence TOUZE. Patrick CANTIE.  
*Conseiller(e)s communautaires 

Le Lavandou Cap 2020 : Thierry SAUSSEZMarie-Jo BONNIER., Guy CAPPE.

La Ville Heureuse : Jean-Laurent FELIZIA, Andrée VIALE.

Sans étiquette : Georges TAILLADE.

Vite lu

Fiscalité. L'Assemblée vote la suppression de la taxe d'habitation pour 80% des ménages. Elle sera progressivement supprimée jusqu’en 2020 (BFMTV)

Harcèlement sexuel. La parole des femmes se libère en France. Le mot-dièse "balance ton porc" en est un symbole. Il  génère des milliers de témoignages sur Twitter contre des élus et petits chefs (Libération)

La Crau. Trois élus du Front National, quittent leur parti mais continuent à siéger sans étiquette dans l’opposition au conseil municipal par respect envers leurs électeurs (Facebook)

Var changement climatique: sécheresse record, température jamais vue depuis 60 ans. "Il faut arrêter d’urbaniser le littoral" avant une catastrophe naturelle majeure (LPO Paca)

L'ex sénateur-maire de Toulon aurait reçu plus de 8.000 € d’argent public chaque trimestre détourné du Sénat. Selon les avocats des sénateurs déjà mis en examen dans cette affaire, ces derniers n'auraient rien fait d'illégal (Var Matin)

117 sénateurs de droite (LR, UMP, RPR) sont soupçonnés d'avoir détourné 8 millions d'euros en 12 ans (Le Point)

Fréjus. La justice doit se prononcer mi-novembre sur l'ancien maire François Léotard, accusé de faux témoignage dans l'affaire Karachi (Twitter)

Autriche. La loi interdisant la dissimulation du visage dans l'espace public est en vigueur. Le texte concerne la burqa, le niqab, les masques de mascarade (clown, Père Noël) cagoules et écharpes trop hautes contre le froid (Spunik)

Allemagne. 94 députés néo-nazis (AfD) entrent au Bundestag pour la première fois depuis 70 ans avec cet avertissement aux autres partis : "Nous allons vous traquer. On va pourchasser Madame Merkel et on va récupérer notre pays et notre peuple" (l’Express)

Trop de rues en France portent encore les noms de négriers, alors que l’esclavagisme est un crime contre l’humanité depuis 2001. En revanche aucune protestation contre les squares, boulevards, rues... qui honorent les élus qui ont ruiné leurs villes (Libération)

Hyères. La directrice de cabinet, fille du maire, démissionne pour cause d’interdiction des emplois familiaux, votée par l’Assemblée Nationale le 8 septembre (Twitter)

Lavandou. Pas moins de 6 tonnes de papier utilisées pour diffuser 14 photos du maire et un autosatisfecit  de sa gestion dans la revue municipale 2017 (Facebook)

8 juillet 2015 3 08 /07 /juillet /2015 23:22

Mise à jour 14/07/2015
les contreparties imposées à Athènes sont tellement dures que le gouvernement de gauche radicale aura peut-être du mal à le vendre aux Grecs. Alexis Tsipras a dû lâcher beaucoup, ce qui augure d'un vote délicat par le Parlement grec qui doit valider le paquet d'ici mercredi, faute de quoi l'offre tombe à l'eau. Il sera ce jour-là sous la pression des fonctionnaires qui appellent à une grève de 24 heures contre un accord «anti-populaire»
Sommet difficile dimanche sur la Grèce par le blocage sur les exigences de l’Eurogroupe. Les créanciers n’ont plus confiance et le Parlement grec devra immédiatement voter des décisions douloureuses pour obtenir une nouvelle aide. L’hypothèse d’une sortie de la Grèce de la zone euro, ou « Grexit », n’a jamais été aussi proche. Elle figure dans le document de travail issu de l’Eurogroupe, sur lequel planchent les chefs d’Etat européen. Un texte qui exige de la Grèce des concessions encore plus importantes que celles auxquelles elle a déjà accepté de se plier (sur la TVA, les retraites, les privatisations. Le retour probable de Tsipras les mains liées sonne comme une trahison de ses promesses électorales et une mauvaise blague pour le 61% de grecs opposés à tout arrangements avec l’Europe.


08/07/2015. Où sont passés les ex-ministres du naufrage grec ?

D’Andréas Papandréou à Antónis Samarás, les grecs seraient bien inspirés de demander des comptes aux auteurs de leur faillite. Tous, de 1995 à 2014, ont exhibé de faux bilans à l’Europe afin d’obtenir des subventions et aides bien au-delà de leur solvabilité. L’Europe a été bernée par des chiffres fantaisistes d’endettement de 1,3 % du PIB pour admettre plus tard 13 %, simple erreur de virgule. Entre temps, gabegie de dépenses publiques, multiplication des fonctionnaires, évasion fiscale, généreuses retraites... ont transformé la Grèce en paradis des fraudes en tous genres. 350 milliards € plus tard, et un endettement à 175 % au dessus de la réalité nationale, voici venir le moraliste Aléxis Tsípras, gauche radicale, élu sur la simple promesse d’effacer la dette qui étrangle les ménages (66.940 € par actif). Seul problème de taille : la Grèce vit sous perfusion de ses créanciers et la provocation n’est pas la tasse de thé des eurocrates. La meilleure chimère électorale ne peut ignorer les échéances qui tombent à coups de milliards € et que personne ne peut plus payer. Mais les politiques sont malins et prennent facilement le peuple en otage. Un référendum à 61 % contre le diktat européen fera peur aux créanciers (BCE, FMI, Etats de la zone euro ),en les obligeant malgré eux à sauver les meubles. Inutile de compter sur les élites grecques qui se sont enfuies en Suisse, Allemagne, Angleterre avec leurs capitaux (38 milliards € en quelques mois)
Moralité de cette lamentable affaire : l’irresponsabilité, le mensonge et la manipulation des élus ne sont pas spécifiques à la Grèce. A tous les étages du pouvoir, des filous de l'immunité parlementaire s’échappent par la petite porte après avoir fait des dégâts considérables sur leurs concitoyens et leurs descendants…
En France, nos politiques veulent garder la Grèce dans l'Europe. L'explication n’est pas celle du berceau philosophique mais la peur de perdre pour l’Etat 57 milliards €, sans oublier le rusé Poutine qui s’est empressé de signer avec Tsipras le passage de son oléoduc gazier sous les fenêtres de l’Europe qui n’en veut pas.
Tsipras est un bon joueur de poker menteur. Il a compris tout cela avant les autres et demande une aide immédiate de 3 milliards € pour ne pas quitter la table. Pour mémoire, deux plans d’aide (en 2010 et 2011) ont permis à la Grèce le transfert de l’essentiel de sa dette du secteur privé au public (Etats européens, Fonds européen de stabilité financière, BCE, FMI) et l’annulation de 107 milliards € de dette portée par les banques et les fonds d’investissement. L’Europe reculera forcément une nouvelle fois la tête haute et les riches ministres grecs successifs qui se sont refilés la patate chaude, avant de disparaître avec de jolis discours - ceux qui bercent les ravis, les idéalistes, les « chacun pour soi.,Dieu pour tous » - n'iront pas devant la justice. En Grèce, les promesses engagent tous ceux qui les entendent . Une vraie tragédie grecque entre voleurs !

Partager cet article

Repost 0
Published by Patrick Richard - dans Société
commenter cet article

commentaires

Véronique 10/07/2015 11:47

Le mensonge a des limites . Les électeurs le vireront aux prochaines élections et Bernardi aussi bien plus menteur que lui.

la veritesijemens 11/07/2015 14:24

Encore faudrait il savoir qui le remplacera...avant d'avancer ce genre d'arguments négatifs... Si vous avez un nom n'hésitez pas à le donner afin que l'on se renseigne... on a un peu de temps hélas, 4 ans cela peut permettre de trouver....mais si vous nous aidez en plus....

jonkl 10/07/2015 10:19

Ce matin Tsipras est obligé d'admettre la réalité et de se soumettre aux volontés de ses créanciers contre l'avis de son peuple. Son retour au pays va etre difficile...

kaolak 10/07/2015 00:19

Ils sont devenus citoyens suisses et attendent la bouche ouverte la becquee de la génereuse Europe

Deplaisancier 09/07/2015 12:56

Je me disais aussi que bouclette avait un petit air de famille. Arrrrhhhh ces menteurs professionnels...

va te faire voir chez 09/07/2015 11:52

Au Lavandou, sont aussi menteurs que les grecs : les emprunts toxiques qui soit disant n'existent pas sont relevés par Var matin :
http://www.varmatin.com/var/emprunts-toxiques-l%E2%80%99espoir-des-collectivites.1198808.html

NON AU QUATRIEME MANDAT 09/07/2015 10:58

La politique c'est de la m... en bas de soie
Mais nous sommes assez c... pour y croire encore.
Regardez chez nous toutes les promesses gobées depuis 1995 !
Les élus menteurs sont-ils un mal nécessaire à notre société ?