Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Lavandou Tribune. L'info citoyenne, pas l'intox !
  • : Suivez l'actualité du Lavandou sur la tribune officielle des citoyens opposés à la reconduction continue de la majorité municipale sortante. Pour rappel : la liberté d’expression est un droit fondamental défendu par la Cour européenne des droits de l'homme (CEDH) et les lanceurs d’alerte sont protégés par la loi 2016-1691 relative à la transparence.de la vie publique
  • Contact

Rassemblons Le Lavandou !

Les administrés* indignés par un cinquième mandat du même clan, réélu par 153 voix d'écart, expriment leur opposition dans cette tribune.
Ensemble, refusons l'incompétence et le clientélisme qui ruinent notre commune depuis 1995.
Ensemble,
 rassemblons le Lavandou de demain !


*47,54 % de votes contre la liste Regain aux municipales 2020

*44,55 % de votes contre la liste Regain aux municipales 2014
*25,15 % de votes contre la liste Regain aux municipales 2008

Recherche

Conseil municipal 2020-2026

Lavandou Rassemblement : 
*Jean-Laurent Félizia.
 
Stéphanie Boccard. Franck Giorgi. Gwenaëlle Charrier. Bertrand Carletti. Valérie Pasturel. Gilles Collin

 

Regain pour le Lavandou :
*Gil Bernardi maire

Adjoint(e)s: *Charlotte Bouvard. Bruno Capezzone. Laurence Cretella. Roland Berger. Nathalie Janet. Denis Cavatore. Frédérique Cervantes. Patrick Le Sage 
Délégué(e)s: Corinne Tillard. Philippe Grandveaud. Nathalie Christien 
Conseiller(e)s:
Cédric Roux. Carole Mamain. Jean-François Isaïa. Nicole Gerbe. Johann Koch. Laurence Touze-Roux. Nicolas Coll. Julie Roig. Jacques Bompas. Sandra Bianchi 

*Conseiller(e)s communautaires 

Vite lu

Cinémas les salles fermes fragilisées par la diffusion en streaming (CNC)

Pasteur abandonne la course au vaccin faute de résultats probants (LT)

Nouveau confinement un désastre social et financier fatal à la France (HP) 

Variant britannique plus contagieux +70% et plus mortel +30% (BJ)

L'utilisation des portables déconseillée dans les transports publics en France (FI)

Pfizer réduit ses livraisons à la France qui conseille 6 doses par flacon au lieu de 5 (FB)

Test PCR obligatoire pour tous les européens entrant en France (AFP)

Deux repas par jour à 1€ pour sauver les étudiants de la misère (Elysée)

FBI. Prime de 75.000 $ pour retrouver le poseur de bombes du Capitole (CNN)

Vaccins partiellement efficaces aux 3 variants Covid qui se propagent (VM)

+25,5 milliards € sur le livret A agace Bercy qui cherche comment les faire ressortir (BDF)

Ecologie. Le retour des USA dans les accords de Paris est signé (Fox)

QR code en projet pour ouvrir les portes des commerces et tracer les "cas contact" (FI)

Eurostar filiale à 55% de la SNCF pourrait déposer le bilan après -82% de son CA (ES)

Après la liberté d'informer, la liberté associative attaquée par un projet de loi (FI)

Le Conseil d'Etat interdit la surveillance par drones policiers des manifestations (LCI)

Loi "sécurité globale" les français en colère protestent dans la rue (HP)

Electricité nouvelle augmentation des tarifs +2% début février (Gouv)

Urgence faillites un numéro Vert 0.800.94.25.64 mis en place par Bercy (TC)

Le cannabis récréatif déjà autorisé en 2019 pourrait être légalisé en France (CJE)

Le passeport vaccinal toujours à l'étude sur sa légalité par le Conseil d'Etat (CC)

L'inceste pratique répandue dans notre pays "n'est pas une infraction pénale" (Sénat)

L'Etat français n'a plus d'argent pour imposer un 3ème confinement (FB)

Tous les vélos devront avoir une identification contre le vol au 1er juillet 2021 (APIC)

300.000 français en abandon social absolu et 3,6 millions de SDF (PFDP)

Plainte au pénal "pour mise en danger d'autrui" contre 400.000 "dos d'âne" illégaux (LF)

France la pauvreté progresse de +37% avec 10 millions de pauvres en France (WK)

16 août 2015 7 16 /08 /août /2015 23:09

Qui fait la loi dans notre société ? L’école de la rue gagne les étages, du métro au marché, de l’hôpital à l’Assemblée nationale. La politesse est devenue archaïque et l’égoïsme se porte bien. Impolis, goujats, violents, négligés, menteurs… la force est la règle dans les couloirs du pouvoir précaire si difficile à conquérir et si facile à perdre. Une place de parking, un passage forcé, une place dans un bus, un fauteuil d’élu sont autant de victoires narcissiques du niveau d’une conquête féminine ou d’un verre de Coca. Le plaisir doit être immédiat, dominant et peu importe les conséquences sur les autres. L’éducation et la morale sont au vestiaire des illusions passées. L’élu tape sur les faibles, l’automobiliste sur les piétons, le malade sur les médecins, la presse enchaine les scandales. Les relations sociétales sont fausses, intéressées et ,dans ce jeu de rôles, personne ne doit tomber le premier au risque de sortir du jeu.
C’est le triomphe des égoïstes et des mal élevés. Malheureusement, une écharpe tricolore donne un avantage certain, par le raccourci des carnets d’adresses et immunité partisane. Par révolte, le communautarisme devient le contre-feu de ces comportements déviants, jusqu’au corporatisme, forteresses qui protègent les membres du même clan.
Les crispations se tendent parce que nous manquons de respect à l’autre, cet intrus, ce rival qui vous invite à céder votre place pour la prendre. Ainsi, naissent les conflits, les grandes guerres, les petits meurtres sociaux, perpétrés par des milliers de frustrés qui font joujou avec le code civil, le code pénal, le code commercial, la jurisprudence et parfois la Kalachnikov.
Cette fragile ligne entre le blanc et le noir produit chaque année quelques 5 millions de plaintes, 1 million de condamnations et compositions pénales prononcées (En 2013 : 2 703 crimes ,638 827 délits, 45 072 contraventions de 5e classe,384 470 contraventions des quatre premières classes) pour 76.800 prisonniers et 175.000 personnes sous contrôle judiciaire. En seulement 20 ans, du bas en haut de l’échelle sociale, la France est tiraillée entre la peur et la rébellion, la lâcheté ordinaire et le courage extraordinaire. Messieurs et mesdames les élus montrez-nous donc l’exemple !

Partager cet article
Repost0

commentaires

la chute 18/08/2015 23:58

L'époque que nous traversons est en pleine mutation et nous prenons de très mauvais plis : Incivilité, égocentrisme, appât du gain facile et sans effort, assistanat social, Etat providence et désengagement politique du citoyen. Face à lui : politicard sans ambition ou corrompu, flicage/ fichage/fiscal, adn, routier, mobile, internet, bancaire, etc ... sans que personne ne s"émeuve des limites largement dépassées...En corollaire : Jalousie et peur de l'autre ... Nous allons dans le mur. Ou sont les valeurs de Respect et mérite du travail accompli ? L'utopie socialiste a fait long feu ... Hommes politiques de tous bords ou simples citoyens, nous sommes tous responsables. FP

DenisPayre 18/08/2015 10:27

Avec un président de conseil départemental en examen et quelques maires - varois inéligibles- et condamnés mais toujours aux manettes qu'espérez-vous de notre République bananière ? Pas belle la France ? Rentrez chez vous sans faire d'histoire sinon c'est vous qui serez en taule pour dénigrement !

courcoulis 17/08/2015 16:20

Je n'arrive pas a faire de difference entre un égoïste et un mal élevé. Par exemple si un élu mal élevé parle a un élu égoïste qui aura le dernier mot? Sans doute le plus calculateur égoïste par rapport au goujat sans neurone. Les deux peuvent s'entendre sur le dos d'un troisième ambitieux. ... ainsi de suite. Sauf si ce dernier balance un bon dossier aux juges et se débarrasse des deux premiers. Vous me suivez ?

Enigmatique 18/08/2015 11:25

Difficile à suivre. Entre "calculateur égoïste", "goujat sans neurone" et "troisième ambitieux", ces profils s'adaptent tous à chacun des protagonistes en présence ...

vertderage 17/08/2015 08:44

Bientôt la soupe de poisson aux boues rouges.cela économisera le safran !
ÉGOÏSTES les élus qui ont donné leur feu vert
MAL ÉLEVÉS les industriels qui empoisonnent la méditerranée au nom de l'emploi:
l’usine d’alumine des Bouches-du-Rhône a bénéficié d’un très long moratoire pour mettre fin aux rejets de boues rouges dans la Méditerranée. Vingt ans plus tard, la pollution perdure et l’emploi n’a jamais paru autant menacé, faute de solutions durables