Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Lavandou Tribune. L'info citoyenne, pas l'intox !
  • : Suivez l'actualité du Lavandou sur la tribune officielle des citoyens opposés à la reconduction continue de la majorité municipale sortante. Pour rappel : la liberté d’expression est un droit fondamental défendu par la Cour européenne des droits de l'homme (CDEH) et les lanceurs d’alerte sont protégés par la loi 2016-1691 relative à la transparence.de la vie publique
  • Contact

Rassemblons Le Lavandou !

Les administrés* indignés par un cinquième mandat du même clan, réélu par 153 voix d'écart, expriment leur opposition dans cette tribune.
Ensemble, refusons l'incompétence et le clientélisme qui ruinent notre commune depuis 1995.
Ensemble,
 rassemblons le Lavandou de demain !


*47,54 % de votes contre la liste Regain aux municipales 2020

*44,55 % de votes contre la liste Regain aux municipales 2014
*25,15 % de votes contre la liste Regain aux municipales 2008

Recherche

Conseil municipal 2020-2026

Lavandou Rassemblement : 
*Jean-Laurent Félizia.
 
Stéphanie Boccard. Franck Giorgi. Gwenaëlle Charrier. Bertrand CarlettiI. Valérie Pasturel. Gilles Collin

 

Regain pour le Lavandou :
*Gil Bernardi maire

Adjoint(e)s: *Charlotte Bouvard. Bruno Capezzone. Laurence Cretella. Roland Berger. Nathalie Janet. Denis Cavatore. Frédérique Cervantes. Patrick Le Sage 
Délégué(e)s: Corinne Tillard. Philippe Grandveaud. Nathalie Christien 
Conseiller(e)s:
Cédric Roux. Carole Mamain. Jean-François Isaïa. Nicole Gerbe. Johann Koch. Laurence Touze-Roux. Nicolas Coll. Julie Roig. Jacques Bompas. Sandra Bianchi 

*Conseiller(e)s communautaires 

Vite lu

Reconfinement national à partir de jeudi minuit jusqu'au 1er décembre (AFP)

Réactivation du plan Vigipirate autour des rassemblements religieux (AFP)

Boycott des produits et manifestations contre la France dans les pays musulmans (HP)

70 à 90% des pharmacies n'ont plus de stock de vaccins contre la grippe (FI)

L'application "TousAntiCovid" disponible sur smartphone est encore boudée (Ministre)

Incident diplomatique France-Turquie suite aux propos des présidents (F24)

Les communes annulent repas et colis de Noël par peur de propager la Covid-19 (FB)

L'Assemblé Nationale vote l'état d'urgence sanitaire jusqu'au 16-02-2021 (AFP)

Couvre-feu dans le Var à partir du 24 octobre pour six semaines (Préfet)

Brexit. La France perdra 3,6 milliards € en exportation en cas de no-deal (Euler)

Couvre-feu. 46 millions de français contraints de rester chez eux de 21h à 6h (LP)

Une amende record de 4,3 milliards € contre Google infligée en 2018 par l'UE (FI)

Google poursuivi pour abus de position dominante aux USA (HP)

Vaccins contre la grippe en rupture de stock dans 60% des pharmacies (LM)

Europe la France cotisera 26 milliards € à Bruxelles mais en recevra 40 d'aides (AN)

Facebook interdit toutes publicités ou infos contre la vaccination de la grippe (AFP)

Sécurité Sociale le déficit serait de 44,7 milliards en 2020 contre 5,4 en 2019 (Bercy)

Le virus Covid-19 a déjà muté plus de 1000 fois depuis son apparition (HP)

Confusion des statistiques par amalgame entre Covid-19 et grippe saisonnière (Twitter)

Le président de la Région Sud et son bureau épinglés pour leurs salaires exorbitants (CRC)

Une loi en préparation va obliger les maires à réguler leur surfréquentation touristique (AN) 

Tempête Alex l'urbanisation incontrôlée à l'origine des dégâts exceptionnels (HP)

Création d'un observatoire national des agressions envers les élu(e)s (AMF)

56 % des américains prédisent la réélection de Trump qui "rattrape son retard" (NYT)

Cinéma. Le streaming vide les salles de cinéma désertées par la pandémie (Actu)

440 milliards € dorment à perte sur les comptes courants des français (BdF)

L'ex ministre de l'économie J.Cahuzac ne porte plus de bracelet électronique (FI)

La France toujours championne européenne des impôts : 46,1% du PIB ponctionnés (TC)

Faute de candidat éligible en 2022 la droite L.R. tente un accord avec Macron (LFI)

La Saur aurait "offert" 2 œuvres d'art à l'ex-maire d’Annonay contre un contrat d'eau (HP)

Le Lavandou classé 76 sur 100 communes du littoral méditerranéen où il fait bon vivre (V&V)

L'Iran émet un mandat d'arrêt international contre Trump après la mort de Soleimani (HP)

Carqueiranne "Monsieur X" doit rendre à la mairie 124.634 € détournés en 2012 (CEC)

24 septembre 2015 4 24 /09 /septembre /2015 23:21

Tout peut encore arriver à 18 mois des présidentielles mais les forces en présence resteront forcément triangulaires et les français ne rateront pas un rendez-vous aussi historique, selon leur humeur et les gaffes du moment.
Marine la peur
Une militante « cash » à la tête d’un parti qui a le mérite de se débrouiller seul entre admiration et crainte. Les jeunes, les ruraux et les petits artisans aiment . Mais une femme politique dans un pays de machos, au milieu d’un conflit patriarcal, c’est trop complexe pour les français…
Nicolas le pugnace
Sa greffe, de l’UMP à LR, n’est pas probante aux yeux des français nostalgiques. Le bilan sortant, les affaires qui n’en finissent pas et une primaire risquée ne l’aident pas vraiment malgré son ardeur et le centre-droit. La bourgeoisie, les patrons, les cadres sont fans, mais les déçus le considère comme le meilleur recruteur pour Marine à chacune de ses positions
Manuel le mousquetaire
Pas encore déclaré mais intéressé. C’est la génération des défis qui veut dégager les caciques. Ni de droite, ni de gauche , sans dieux, ni maîtres, il est positiviste. Peut-être le vainqueur surprise qui rassemblera les contraires… dans l’unité
Reste à trouver l’axe d’une campagne pertinente dans un électorat versatile accoutumé aux promesses sans suite, du « tout sécuritaire » au « tout emploi ».

Pourtant le bon sens pourrait remettre de l’ordre dans la maison France. Pas d’emploi sans productivité. Pas de richesse sans réforme du travail. Pas de sécurité sans richesse partagée. Depuis la Révolution, la politique et l’administration à la française ont tué l’essentiel dans notre pays : l’initiative !
L’urgence de réformer la France est le crédo de tous candidats sur le fonds, pas sur la forme. Faudra bien y venir face à l’Europe du Nord qui réussit progrès social et dynamisme économique
Encore deux inconnues de campagne : l’écologie et la guerre sainte. Ingrédients qui portent les germes d’une troisième guerre mondiale vers 2035. L’un concerne les migrants climatiques : les pôles fondent, des bactéries inconnues sont libérées du permafrost… L’autre, les intégristes de tous bords, qui veulent convertir l’humanité et ses 10 milliards d’êtres. Dans les deux cas, barbelés, clôtures électroniques et autres lignes Maginot ne protégeront personne…
En 2017, ne pas se tromper fera gagner du temps à la France, trop endettée, intolérante et mal organisée pour écrire son avenir

Partager cet article

Repost0

commentaires

Flamand 27/09/2015 11:21

A ce stade, il y a d'autres noms à citer...car rien n'est fait. Nicolas plutôt qu'Alain ? attendons les primaires LR... Manuel ? Il n'est pas candidat. Mais peut le devenir si François renonce.
Une triangulaire de premier tour sans doute. Mais avec quels acteurs, c'est à voir.

@reflexions avant l'heure 27/09/2015 00:18

votre analyse est très juste. En l'instant aucun prétendant est intéressant et puis le peuple ne se fait plus d'illusion sur les partis à voir le nombre décroissant de militants. Ma réflexion sera d'ordre général à regarder du côté des primaires américaines où le candidat Trump fait monter sa cote selon le show de l'amuseur public. En France nous avons eu Coluche et le peuple adore les jeux du cirque - souvenez-vous des audiences de Marchais. Donc entre le menteur professionnel et le clown opportuniste je peux me décider à franchir le bureau de vote pour lui remettre les codes de l'arme nucléaire. C'est par la légalité et les gogos que Staline, Hitler, Napoléon, Tito, Franco et tellement d'autres sont pris le pouvoir pour ne le quitter sauf par le retournement du peuple. Que veut le français au juste ?

Nous citoyens 25/09/2015 15:28

bien trop tôt !

réflexions avant l'heure ... 26/09/2015 07:04

C’est trop tôt, oui et non … L’échec avéré de ce quinquennat, sur lequel une France déjà bien divisée au départ fondait quelques maigres espoirs, est apparu si vite que la volonté de tourner à nouveau rapidement la page précipite les réactions ! Cela semble du reste un comportement récurrent pour le citoyen contemporain mécontent, qui se prend à rêver de plus en plus souvent de pouvoir bousculer les calendriers électoraux, de refaire le match dès le lendemain d’une victoire des uns … et donc forcément d’une défaite des autres ! On assiste à une accélération vertigineuse du temps de l’exercice « serein » des pouvoirs démocratiquement confiés aux élus, à tel point que le fameux « état de grâce », cette sorte de poétique suspension du vol du temps, qui consacrait jadis une confiance acquise au lendemain de l’élection, et baignait d’une douce euphorie les jours prometteurs d’une nouvelle ère tant attendue, ne laisse plus désormais que quelques semaines tout au plus de répit au conquérant du pouvoir, avant d’encaisser les premières critiques du non-respect d’engagements de campagne , les dénonciations de ses premières erreurs, les premières railleries de son comportement … Les dividendes vite perçus du gagnant, payés cash par l’électeur !!!
Pour en revenir au fond de l’analyse proposée, la notion de challenge triangulaire parait effectivement se dessiner dans la logique d’une fin attendue du bipartisme français de gouvernement, usé par quarante ans d’alternance devenue illisible. Toutefois, on a le droit de ne pas forcément s’accorder avec l’auteur sur le portrait tiré de chacun des candidats pressentis, ni sur l’électorat type qu’il leur reconnait. Le soit disant « pays des machos » utilisé à l’égard de la « militante … d’un parti … » - diantre que certains mots sont durs à prononcer !!! – est surtout resté une vue obsessionnelle de la vieille classe politique de droite : des femmes oui, c’est bien … mais point trop n’en faut, ou alors juste pour la parité sur les listes ! Mais le citoyen moyen n’en est plus là dans ses jugements politiques. Le « pugnace », lui, a déjà du mal à convaincre dans sa propre famille (sic), où son retour n’a rien été du triomphe messianique que … d’aucuns lui promettaient il y a peu dans ces mêmes colonnes. Pas si sûr que la bourgeoisie, les patrons, les cadres soient toujours aussi fans, ce n’est plus « sa chasse gardée », la battue est ouverte, et même un vieux fusil est à l’affut ! Quant au « mousquetaire » sans dieu ni maître, qui, rappelons-le, quand même !… ne recueillit que 5% aux dernières primaires de sa famille (re-sic), il s’est déjà trop identifié dans son comportement au « pugnace » susvisé, pour en faire un vainqueur surprise, s’affranchissant de surcroît de ses récents échecs gouvernementaux partagés. A quand l’émergence de talents nouveaux ?
Les thèmes classiques de campagne seront bien ceux-là même qui alimentent au quotidien nos préoccupations, économie, emploi, sécurité, mais il est vraisemblable que le rang de la France en tant que puissance dans l’Europe, et le devenir de cette Europe et sa civilisation en voie d’explosion (cf la guerre sainte qu’évoque l’auteur !) figureront au premier chef des réflexions et devront dominer pour une large part dans l’appréhension des programmes politiques soutenus par les candidats.