Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Lavandou Tribune. Contre-pouvoir citoyen
  • Lavandou Tribune. Contre-pouvoir citoyen
  • : Tribune officielle des citoyens indignés par la gestion municipale du Lavandou depuis 1995. La liberté d’expression est un droit fondamental défendu par la Cour européenne des droits de l'homme (CDEH). Les lanceurs d’alerte sont protégés par la loi 2016-1691 relative à la transparence.de la vie publique.
  • Contact

Debout le Lavandou !

La Chambre Régionale des Comptes épingle la municipalité en place pour "gestion approximative des fonds publics, vente du patrimoine, augmentation des impôts, emprunts, absentéisme du personnel, privilèges injustifiés…". Les 44,55 % d'électeurs indignés font entendre leur opposition dans cette tribune pour éveiller les consciences, lutter contre l'ambition et le fanatisme clanique qui ruine notre commune depuis quatre mandats. Donnons un nouveau souffle au Lavandou.

Recherche

Conseil municipal 2014-2020

Regain 2014-2020 : Gil BERNARDI maire
Adjoint(e)s: *Charlotte BOUVARD. *Claude MAUPEU. *Annie TALLONE. Pierre CHARRIER Bruno CAPEZZONE. Frédérique CERVANTES. Raymonde STATIUS. Patrick LE SAGE. 
Délégué(e)s: Corinne TILLARD. Denis CAVATORE. 
Conseiller(e)s:
Laurence CRETELLA. Beatrice FLORENTY. Philippe GRANDVEAUD. Nadine EMERIC. Patrick MARTINI. Jean-Pierre BIGEY. Monique CARLETTI. Jean-François ISAIA. Nathalie CHRISTIEN. Jacques BOMPAS. Laurence TOUZE. Patrick CANTIE.  
*Conseiller(e)s communautaires 

Le Lavandou Cap 2020 : Thierry SAUSSEZMarie-Jo BONNIER., Guy CAPPE.

La Ville Heureuse : Jean-Laurent FELIZIA, Andrée VIALE.

Sans étiquette : Georges TAILLADE.

Vite lu

Mairie de Hyères. La directrice de cabinet, fille du maire, démissionne pour cause d’interdiction des emplois familiaux, votée par l’Assemblée Nationale le 8 septembre (Twitter)

Collobrières. Deux blessés graves dans un accident de chasse à la chevrotine – munition interdite depuis 20 ans (Google)

Sainte Maxime. Après la manne des parcmètres, le PV pour stationnement dépassé passera de 17 à 27 € en 2018, car les communes ne récupéreront plus la gestion des amendes.. Les commerçants protestent (Google)

Hyères a dépensé 20.000 € sans succès pour récupérer les épreuves de voile aux J.O 2024 qui profitent à Marseille. La France estime l'organisation des jeux à 6,8 milliards € (Orange)

Pas moins de 6 tonnes de papier  ont été utilisées pour diffuser 14 photos du maire et un autosatisfecit  de sa gestion dans la revue municipale 2017 du Lavandou. Malheureusement, pour son auteur et les 83 annonceurs, cette philanthropique propagande, imprimée à 10.000 ex pour 5.165 habitants, n’est pas diffusée (Facebook)

François de Canson, maire de La Londe, sur les incendies du 2 et 3 septembre "Le temps est maintenant à l'enquête … Demain, il le sera à la reconstruction et au reboisement "Et de remercier par le detail, tous les intervenants, les pompiers, les élus et maires pour leur solidarité, omettant le maire du Lavandou (Mairie)

La clause Molière, qui oblige à parler Français sur les chantiers, imposé par le Conseil départemental des Bouches-du-Rhône (BFM)

Brexit : Britanniques et Européens se ruent sur les passeports indispensables après mars 2019. Des milliers de britanniques "âgés" tentent leur naturalisation en France (La Tribune)

Lavandou. Des milliers de vêtements et accessoires contrefaits saisis par la gendarmerie dans une boutique du centre-ville (Twitter)

Sainte Maxime. L'Etat installe une trentaine de migrants pour une durée variable contre l’avis du maire (Google)

Cocaïne plage de Cavalière. Le prévenu condamné, en comparution immédiate, à un an de prison ferme, tandis que deux cartes SIM saisies révèlent les noms des clients (Twitter)

27 septembre 2015 7 27 /09 /septembre /2015 09:44

Nous n'avons cessé d'alerter sur notre situation budgétaire !
La mairie vit d'expédients. L'investissement ne pourra plus longtemps être sacrifié au détriment d'une voirie en piteux état et de l'entretien minimum de nos bâtiments. Les charges de fonctionnement ne baissent pas. Les recettes sont toujours insuffisantes faute d'une vision économique et d'une stratégie touristique. Les subventions de l'Etat et des partenaires baissent drastiquement. La fin de mois se règle avec la vente des bijoux de famille, un terrain par ci par là. Nous sommes toujours dans la situation décrite lors du dernier contrôle de la chambre régionale des comptes : " une gestion approximative sinon irrégulière ".

Le maire ne veut ni emprunter ni augmenter les impôts locaux ( vous paierez néanmoins d'une manière ou d'une autre les travaux pris en charge par les structures intercommunales ou le département ). Cette position est louable à condition de mettre en place un plan d'urgence.

Selon nous ces urgences concernent le port qui est à la dérive sur le plan des aménagements et des finances. Il faut arrêter de bricoler ou de répondre qu'un port n'est pas là pour gagner de l'argent. Cette attitude est doublement saugrenue. Le port, autrefois, a pris en charge des investissements considérables. Qui donc financera les pertes si elles perdurent?

Il convient de tout repenser : la rénovation des quais, l'extension pour accueillir de grandes unités, la refonte complète de la zone commerciale, la gestion avec l'ouverture au privé, la ville n'ayant pas les moyens de cette ambition. Le port doit redevenir un fleuron, outil majeur d'attractivité et de création de recettes.

Deuxième urgence : diminuer les charges de fonctionnement. Cela passe notamment par la mutualisation de services et de personnels avec Bormes.

Troisième urgence : mettre en œuvre une stratégie économique et touristique.

La saison peut et doit être étendue en déportant l'essentiel des animations sur le hors saison, seul moyen de faire venir ou revenir les résidents secondaires (qui ne mettent pas les pieds dans le centre-ville bondé l'été et fuient une ville morte l'hiver) et les clientèles étrangères. Il faut vraiment manquer de réalisme pour ne pas voir qu'il y a beaucoup de touristes l'été qui ne dépensent pas assez et pas suffisamment le reste du temps pour faire tourner une vraie économie locale.

Il est vrai que cela nécessite une remise en cause des petites fiertés locales qui sont en fait du domaine du patronage, les mini feux d'artifice , le recrutement des Mamies noël et des Yeyettes pour les soirées folles pendant qu'autour de nous se développent des festivals et animations culturelles qui positionnent durablement l'attractivité des communes.

Nous développerons ultérieurement d'autres projets pour l'économie. Le tourisme est central mais un bon développement ne doit pas être mono-produit. Nous attendons également des nouvelles du projet de cinéma . Va t'il s'enliser dans les sables comme la source d'eau chaude et la piscine !

Sur tous ces points nous sommes vigilants, critiques mais disponibles si une forte volonté municipale s'exprimait.

Thierry Saussez

Partager cet article

Repost 0
Published by Thierry Saussez - dans Lavandou Cap 2020
commenter cet article

commentaires

Sons of liberty 29/09/2015 22:54

La communication ou l'art d'enfoncer les portes ouvertes avec quelque mots, quelques récupération par ci par là de sujets épineux afin de faire monter la mayonnaise... une méthode et un bla bla hypnotisant qui ont mené à la situation non seulement locale mais surtout nationale actuelle.
Si j'ai un assez bonne connaissance de la gestion hasardeuse de notre ville par Mr Bernardi je n'en oublie pas moins que vous étiez aussi le conseillé de Mr Sarkozy et consorts, on à bien vu ce que cela à donné dans les faits.
Toujours ce même cercle politique et assimilés ou en liaison directe, sans couleur politique particulière, que la population semble visiblement rejeter massivement de jours en jours.
Une nouvelle aire politique débute et les anciens du métier s'accrochent tant bien que mal à leurs acquis et perspectives de retraite dorée.
Pourquoi croire que des changements seront apportés sur bonne parole alors que vous n'avez pas tenter de faire appliquer tout ce type de bonnes intention à l'échelon national?
clouer un maire de village au pilori sous prétexte d'une gestion épinglée par la Chambre Régionale des Comptes? quid de votre verbe sur l'attention porté par les Présidents successifs, que vous côtoyez ou soutenez, aux rapports désastreux de la Cours de Compte?

J'ai trouvé personnellement beaucoup plus pertinents et porteurs d'espoir communal, réalistes et concrets, certains propos de Mme Touitou et certains intervenants du post tel que "Plaideurs ... et utopistes" , plus proches des besoins concrets des administrés au quotidien et porteur d'une réelle idée d'évolution.

lavande 29/09/2015 19:05

Bravo Monsieur Saussez pour l’excellent article sur les finances locales. Oui cela ne durera pas aussi longtemps que les contributions.
Les tiroirs de la caisse sont vides, les financiers de la commune vont-ils arriver à la fin de l’année, seront-ils obligés encore de recourir à l’emprunt pour faire la soudure si les derniers terrains à vendre ne sont pas vendus à temps ?
Et puis quand tous les derniers terrains seront vendus, que vendrons nous ? L’ancienne caserne des pompiers ! La place du marché ! L’immeuble de la poste ……
Pourtant cet été la commune n’a pas hésité à tirer toutes les semaines des feux d’artifices, pour plus de 100.000€ (de l’argent jeté en l’air), des apéros pour les vacanciers, des repas au carré du port, des sardinades et autres, à donner des subventions aux associations de plaisanciers de manière éhontée pour certaines (plus de 80.000€).
Naturellement M le Maire va nous parler de la baisse des subventions de l’état. Mais ça, il le savait déjà depuis quelques années, c’était annoncée, ce n’est pas une découverte. Quelle politique pour restreindre ses budgets a-t-il mis en place (économie), quelle politique a-t-il mis en place pour faire entrer de l’argent supplémentaire dans les caisses de la commune (à part vider la corbeille de la mariée) tout cela est bien transparent pour le Lavandourain de base.
Du coup M Baratin, la piscine, la source d’eau chaude, les vergers de Cavalière, le cinéma, l’agrandissement du port, la réfection des routes, des réseaux pluviaux, où en est-on ? Sans compter les postes « moyenne tension » distribuant notre village (afin d’éviter les coupures électriques entrainant la fermeture de tous les restaurants de la ville) triste spectacle que cette ville qui s’éteint. Quels souvenirs allez-vous laisser quand vous partirez ? Car c’est sûr un jour vous partirez.

Henriette M. 28/09/2015 17:56

Tous les signaux sont au rouge sauf qu'un daltonien les voit en vert. Le vert est a la mode chez Mr Bernardi . Le pouvoir éclaire les routes du désespoir. Mon espoir est sa démission sans condition avant le grand naufrage.

BERNARDI DEMISSION 27/09/2015 22:49

Bravo Monsieur Saussez pour votre réalisme car vous avez raison en tous points : quand allons nous sortir le Lavandou de sa torpeur bernardienne ! comment faire sauter cette chape de plomb sur notre commune fruit de tous nos problèmes !
Ce village lumière souffre d'un manque total de vision à long terme préférant la gestion pépère au jour le jour au renouvellement et à l'investissement !
Derrière GROLLAIS se cache la Mairie ! Cessez de nous enfumer et de nous balader comme le fait Bernardi tous les jours et qui trompe tous ses électeurs !!

Oh, là, c'est du lourd ... 29/09/2015 14:27

Faut oser !!! "une chape de plomb... "FRUIT" (???) de tous nos problèmes ..." Même Georges Marchais l'aurait pas tenté cette métaphore là. Vite Liliane, prépare les valises !

LOUIS GROLLAIS 27/09/2015 19:32

Mr Saussez vous ne feriez pas mieux dans cette situation. Vendre et emprunter font partie des outils mis à la disposition du maire. En ce qui concerne les charges de fonctionnement elles sont au plus juste dans un flux de touristes que vous connaissez et utile à notre économie. Je ne crois pas aux remèdes miracles. Mr Bernardi assure la continuité d'une gestion saine et non approximative qui a fait l'objet d'une justification auprès de la Cour des Comptes. Quant à mutualiser Borme et le Lavandou ce n'est plus à l'ordre du jour depuis 100 ans.

Lavandou Tribune 02/10/2015 17:31

Suite à des interventions de personnes inexpérimentées aux codes internet et se sentant visées par certains commentaires, nous apportons la précision que l'usage @... (par exemple dans ce commentaire : @chassignole ) n'est pas l'identité de l'auteur mais une simple réponse à un post antérieur. PT

@chassignole 01/10/2015 13:59

Ce n'est pas le maire, ni un élu... il ne savent pas se servir d'internet. C'est dire !...
Le maire fait mine de vous ignorer mais il a son rapport imprimé et hebdomadaire sur les écrits de cet "ignoble brûlot" par la directrice de communication, ex journaliste du quotidien Var Matin, ici surnommé "le petit rapporteur"...

JB Chassignole 01/10/2015 09:48

Pauvre Grollais , hypocrite et manipulateur. Seriez vous le maire ou un de ses co listier. qui n'ose pas dire son nom. Je signe parce que je méprise certains anonymes comme vous qui prétendent moraliser en soutenant l'insoutenable.
Il est curieux que vous ne répondiez pas aux chiffres officiels concernant la dette par habitant et aux impôts locaux par rapport aux villages voisins.

Pelletier 28/09/2015 14:52

Mutualiser les moyens de Bormes et du Lavandou n'est plus à l'ordre du jour depuis 100 ans ? Mais c'est pourtant ce que font certains services qui agissent avec intelligence justement, pour mettre en commune certaines matériels et éviter des investissements en doublon sur les deux communes. C'est même une pratique qui devrait en tout logique se développer et sur des aspects plus stratégiques encore.
Quand on veut réaliser des économies tout en ayant une politique de développement économique, on se doit de faire de la mutualisation et de fédérer les compétences.

DiaCrisis 27/09/2015 10:48

Pas de panique ! la commune peut hypothéquer la villa du maire ou mettre un péage à l'entrée du village...