Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Lavandou Tribune. Contre-pouvoir citoyen
  • Lavandou Tribune. Contre-pouvoir citoyen
  • : Tribune officielle des citoyens indignés par la gestion municipale du Lavandou depuis 1995. La liberté d’expression est un droit fondamental défendu par la Cour européenne des droits de l'homme (CDEH). Les lanceurs d’alerte sont protégés par la loi 2016-1691 relative à la transparence.de la vie publique.
  • Contact

Debout le Lavandou !

La Chambre Régionale des Comptes épingle la municipalité en place pour "gestion approximative des fonds publics, vente du patrimoine, augmentation des impôts, emprunts, absentéisme du personnel, privilèges injustifiés…". Les 44,55 % d'électeurs indignés font entendre leur opposition dans cette tribune pour éveiller les consciences, lutter contre l'ambition et le fanatisme clanique qui ruine notre commune depuis quatre mandats. Donnons un nouveau souffle au Lavandou.

Recherche

Conseil municipal 2014-2020

Regain 2014-2020 : Gil BERNARDI maire
Adjoint(e)s: *Charlotte BOUVARD. *Claude MAUPEU. *Annie TALLONE. Pierre CHARRIER Bruno CAPEZZONE. Frédérique CERVANTES. Raymonde STATIUS. Patrick LE SAGE. 
Délégué(e)s: Corinne TILLARD. Denis CAVATORE. 
Conseiller(e)s:
Laurence CRETELLA. Beatrice FLORENTY. Philippe GRANDVEAUD. Nadine EMERIC. Patrick MARTINI. Jean-Pierre BIGEY. Monique CARLETTI. Jean-François ISAIA. Nathalie CHRISTIEN. Jacques BOMPAS. Laurence TOUZE. Patrick CANTIE.  
*Conseiller(e)s communautaires 

Le Lavandou Cap 2020 : Thierry SAUSSEZMarie-Jo BONNIER., Guy CAPPE.

La Ville Heureuse : Jean-Laurent FELIZIA, Andrée VIALE.

Sans étiquette : Georges TAILLADE.

Vite lu

La Crau. Trois élus du Front National, quittent leur parti mais continuent à siéger sans étiquette dans l’opposition au conseil municipal par respect envers leurs électeurs (Facebook)

Var changement climatique: sécheresse record, température jamais vue depuis 60 ans. "Il faut arrêter d’urbaniser le littoral" avant une catastrophe naturelle majeure (LPO Paca)

L'ex sénateur-maire de Toulon aurait reçu plus de 8.000 € d’argent public chaque trimestre détourné du Sénat. Selon les avocats des sénateurs déjà mis en examen dans cette affaire, ces derniers n'auraient rien fait d'illégal (Var Matin)

117 sénateurs de droite (LR, UMP, RPR) sont soupçonnés d'avoir détourné 8 millions d'euros en 12 ans (Le Point)

Fréjus. La justice doit se prononcer mi-novembre sur l'ancien maire François Léotard, accusé de faux témoignage dans l'affaire Karachi (Twitter)

Autriche. La loi interdisant la dissimulation du visage dans l'espace public est en vigueur. Le texte concerne la burqa, le niqab, les masques de mascarade (clown, Père Noël) cagoules et écharpes trop hautes contre le froid (Spunik)

Allemagne. 94 députés néo-nazis (AfD) entrent au Bundestag pour la première fois depuis 70 ans avec cet avertissement aux autres partis : "Nous allons vous traquer. On va pourchasser Madame Merkel et on va récupérer notre pays et notre peuple" (l’Express)

Trop de rues en France portent encore les noms de négriers, alors que l’esclavagisme est un crime contre l’humanité depuis 2001. En revanche aucune protestation contre les squares, boulevards, rues... qui honorent les élus qui ont ruiné leurs villes (Libération)

Hyères. La directrice de cabinet, fille du maire, démissionne pour cause d’interdiction des emplois familiaux, votée par l’Assemblée Nationale le 8 septembre (Twitter)

Lavandou. Pas moins de 6 tonnes de papier utilisées pour diffuser 14 photos du maire et un autosatisfecit  de sa gestion dans la revue municipale 2017 (Facebook)

19 octobre 2015 1 19 /10 /octobre /2015 23:10

Conseillers municipaux d’opposition ouest-Varois, Erik Tamburi et Oliver Thomas entendent former d’autres élus à la défense des deniers publics.

Qu'ils jugent ou non leur travail constructif, même les maires avec lesquels ils siègent en conseil municipal ne peuvent pas leur enlever ça: ces deux-là sont du genre coriace.

La paperasse et les procédures ne leur font pas peur. A présent, ils rêvent de voir leurs méthodes appliquées par le plus grand nombre d'élus locaux, si possible au service d'une noble cause.

Erik Tamburi (Six-Fours) et Olivier Thomas (Sanary) animent donc ensemble les premières formations contre le gaspillage et la corruption.

A La Seyne: quinze élus de toutes sensibilités (PS, UDI, LR, DLF, SE) et de différentes villes (Roquebrune, Carqueiranne, Saint-Raphaël...) ont participés, alors que certains maires ont refusé que des conseillers de leur commune y participent.

"Pourtant, la loi dispose que la formation des élus est un droit personnel. De quoi ont peur ces maires? Je ne manquerai pas de les dénoncer au préfet" dixit l’animateur

Les deux « incorruptibles » assurent pourtant que cette initiative "inédite en France" se veut "totalement apolitique": "Il est important de former les élus, qu'ils soient de la majorité ou de l'opposition,
Détecter, et prévenir la corruption et le gaspillage.
La corruption est un fléau et son prix est toujours supporté par le contribuable

"La corruption dans les collectivités locales coûte chaque année environ 10 milliards € aux contribuables français. Si on ajoute à cela le gaspillage, on atteint des sommes astronomiques, qui engendrent forcément trop d'impôts et trop de dette".

Pouvoir accéder sans peine aux informations.
On e souviendra qu’au Lavandou, Bandol, Sanary, Fréjus… les élus d’opposition ont dû faire appel à la CADA (Commission d’Accès aux Documents Administratifs) pour les obtenir.

Donc, "parce que l'Etat n'a pas les moyens d'exercer un véritable contrôle sur la gestion des deniers publics", ils proposent aux élus locaux de devenir "des contrôleurs et des élus au service des contribuables".

L'élu est au cœur du dispositif communal, départemental ou régional. Cette position peut lui permettre d'être informé le premier de l'engagement d'une dépense par sa collectivité. Il est prévenu bien avant le contrôle de légalité et plusieurs mois avant la chambre régionale des comptes. Cette formation vise notamment à lui permettre d'accéder sans peine à ces informations, de les exploiter et, le cas échéant, de lancer une alerte aux services de l'Etat"..

Les apprentis "chasseurs d'abus" recevront aussi une mise en garde: "On ne veut pas fabriquer des porteurs de scandales ou des inquisiteurs. La diffamation, ça existe. Nous voulons avant tout former des élus de collaboration"

Partager cet article

Repost 0
Published by Erik Tamburi - dans Finances
commenter cet article

commentaires

josette-p 21/10/2015 22:57

vu le nombre de dossiers au tribunal administratif introduits par les unes contre les autres normal que ça se règle autrement - trop d'enjeux, trop de fric le var est pourri !

@diacrisis 20/10/2015 20:20

Ouais le plus difficile est de passer a l'action le problème des blablateurs municipaux

DIA CRISIS 20/10/2015 14:45

La route d'un élu est pavée de bonnes intentions pour les autres...pas pour lui ? Exemple: vous avez une arme sous les yeux et votre morale condamne son utilité; puis un jour vous appuyez sur la gâchette juste pour voir et l'autre est juste un peu mort par votre cupidité. Le pouvoir n'a pas de morale sauf celle de rester au pouvoir quel qu'en soit le prix. 70% des élus ne méritent pas le suffrage universel. Nous aimons les paradoxes !

maryse golan 20/10/2015 04:56

Excellent mais inapplicable dans le Var des élus mauvais exemples, indociles et prompts à crier au scandale, à faire des reférendums ou pétitions et agiter leurs carnet d'adresses politiques. Rien ne changera la France est figée dans son organisation. Les maires sont devenus des roitelets intouchables sous la protection du parti !