Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Lavandou Tribune. Contre-pouvoir citoyen
  • Lavandou Tribune. Contre-pouvoir citoyen
  • : Tribune officielle des citoyens indignés par la gestion municipale du Lavandou depuis 1995. La liberté d’expression est un droit fondamental défendu par la Cour européenne des droits de l'homme (CDEH). Les lanceurs d’alerte sont protégés par la loi 2016-1691 relative à la transparence.de la vie publique.
  • Contact

Debout le Lavandou !

La Chambre Régionale des Comptes épingle la municipalité en place pour "gestion approximative des fonds publics, vente du patrimoine, augmentation des impôts, emprunts, absentéisme du personnel, privilèges injustifiés…". Les 44,55 % d'électeurs indignés font entendre leur opposition dans cette tribune pour éveiller les consciences, lutter contre l'ambition et le fanatisme clanique qui ruine notre commune depuis quatre mandats. Donnons un nouveau souffle au Lavandou.

Recherche

Conseil municipal 2014-2020

Regain 2014-2020 : Gil BERNARDI maire
Adjoint(e)s: *Charlotte BOUVARD. *Claude MAUPEU. *Annie TALLONE. Pierre CHARRIER Bruno CAPEZZONE. Frédérique CERVANTES. Raymonde STATIUS. Patrick LE SAGE. 
Délégué(e)s: Corinne TILLARD. Denis CAVATORE. 
Conseiller(e)s:
Laurence CRETELLA. Beatrice FLORENTY. Philippe GRANDVEAUD. Nadine EMERIC. Patrick MARTINI. Jean-Pierre BIGEY. Monique CARLETTI. Jean-François ISAIA. Nathalie CHRISTIEN. Jacques BOMPAS. Laurence TOUZE. Patrick CANTIE.  
*Conseiller(e)s communautaires 

Le Lavandou Cap 2020 : Thierry SAUSSEZMarie-Jo BONNIER., Guy CAPPE.

La Ville Heureuse : Jean-Laurent FELIZIA, Andrée VIALE.

Sans étiquette : Georges TAILLADE.

Vite lu

La Crau. Trois élus du Front National, quittent leur parti mais continuent à siéger sans étiquette dans l’opposition au conseil municipal par respect envers leurs électeurs (Facebook)

Var changement climatique: sécheresse record, température jamais vue depuis 60 ans. "Il faut arrêter d’urbaniser le littoral" avant une catastrophe naturelle majeure (LPO Paca)

L'ex sénateur-maire de Toulon aurait reçu plus de 8.000 € d’argent public chaque trimestre détourné du Sénat. Selon les avocats des sénateurs déjà mis en examen dans cette affaire, ces derniers n'auraient rien fait d'illégal (Var Matin)

117 sénateurs de droite (LR, UMP, RPR) sont soupçonnés d'avoir détourné 8 millions d'euros en 12 ans (Le Point)

Fréjus. La justice doit se prononcer mi-novembre sur l'ancien maire François Léotard, accusé de faux témoignage dans l'affaire Karachi (Twitter)

Autriche. La loi interdisant la dissimulation du visage dans l'espace public est en vigueur. Le texte concerne la burqa, le niqab, les masques de mascarade (clown, Père Noël) cagoules et écharpes trop hautes contre le froid (Spunik)

Allemagne. 94 députés néo-nazis (AfD) entrent au Bundestag pour la première fois depuis 70 ans avec cet avertissement aux autres partis : "Nous allons vous traquer. On va pourchasser Madame Merkel et on va récupérer notre pays et notre peuple" (l’Express)

Trop de rues en France portent encore les noms de négriers, alors que l’esclavagisme est un crime contre l’humanité depuis 2001. En revanche aucune protestation contre les squares, boulevards, rues... qui honorent les élus qui ont ruiné leurs villes (Libération)

Hyères. La directrice de cabinet, fille du maire, démissionne pour cause d’interdiction des emplois familiaux, votée par l’Assemblée Nationale le 8 septembre (Twitter)

Lavandou. Pas moins de 6 tonnes de papier utilisées pour diffuser 14 photos du maire et un autosatisfecit  de sa gestion dans la revue municipale 2017 (Facebook)

5 octobre 2015 1 05 /10 /octobre /2015 13:30

Après le sinistre meurtrier des Alpes Maritimes, la chasse aux coupables est ouverte. Elle s’est d’abord orientée sur la couleur de l’alerte Météo France: orange ? rouge ? comme un leurre suggéré par les élus. En tentant d’accuser Météo France ces mêmes élus, signataires des permis de construire, ont majoritairement contribué à la disparition chaque année de 820 millions de terre agricole et l’artificialisation 500 000 hectares (chiffres 2006- 2014) dont 2/3 de terres vouées à l’agriculture, ce qui réduit quasiment à néant la capacité d’absorption des pluies.
Toutes les statistiques du ministère de l’Ecologie et du ministère de l’Agriculture, montrent qu’au niveau du bétonnage du littoral, le Var et les Alpes-Maritimes battent un record. Les élus veulent cependant en faire plus ! Certes, la Loi littoral qui a pour but de protéger l’aménagement, la protection et la mise en valeur du littoral depuis 1986 est largement écornée par différentes interprétations (jusqu’à contester, le caractère environnemental exceptionnel, comme au Lavandou par la signature de 22 permis de construire successifs contre le tribunal administratif). Hélas, les attaques se multiplient contre l'environnement jusqu’à ce projet qui permettrait aux élus de court-circuiter l’Etat et les tribunaux administratifs, en autorisant les élus locaux (maires, présidents des conseils départementaux ou régionaux, président de métropoles) à décider en lieu et place de l’Etat.
La décentralisation et les pouvoirs absolus accordés aux maires a légitimé, au nom de l’électoralisme, un véritable massacre d’un littoral qui se retrouvera de plus en plus touché par les dérèglements climatiques.
L’urgence est là, avec l’arrêt du bétonnage, la reprise en main par l’Etat des permis de construire et la destruction des constructions illégales depuis la promulgation de la loi littoral (1986). Tout élu pris en flagrant délit de manipulation du PLU, de contournement de la loi ou destruction de l’environnement doit être demis et déclaré inéligible à vie. Car lorsqu’une commune se protège derrière une majorité temporaire et l’argent public, elle mésestime trop facilement les minorités et l’aspect irréversible des dommages qu’elle occasionne. Laisser faire les chapelles c’est accepter le déluge, les morts et les dégâts…

Partager cet article

Repost 0
Published by Paulette Touitou - dans Environnement
commenter cet article

commentaires

Annah 05/11/2015 15:40

c'est tellement tragique, une triste évènement pour l'EHPAD

lucide83 19/10/2015 22:07

les 3 morts de l'EHPAD ont bien été tués par l'inconscience du maire qui a signé le permis,des responsables de cet EHPAD.......comme au Lavandou, l'épée de Damoclès est toujours sur la tête de cette maison de retraite construite en ZONE INONDABLE.....nos pauvres vieux sont mis à l'écart de la ville....dans les roseaux.....les travaux de remise à neuf....sont finis depuis peu......tout peut recommencer.......et si c'est encore un WE combien de morts ? car dans les EZHPAD le WE il y un personnel insignifiant, incapable de remonter au 1er étage les handicapés moteurs.....merci aux forains d'avoir sauver nos personnes âgées et malades ce jour du dimanche 19 janvier 2014

kaolak 07/10/2015 11:35

Les elus se planquent derrière les politiciens mais qui signe les permis et les conformités ? Scandaleux ! Foutez-les en taule. Dieu retrouvera les siens.

vertderage 06/10/2015 14:55

Quelques maires en prison ramènerait la raison. Le Var et Alpes Maritimes sont truffés d'exemples de corruption et le tribunal administratif ne peut plus faire face. Seulement la responsabilité est partagée entre promoteurs et élus. Par charité je ne citerai pas les affaires de chez nous et de nos voisins proches. Pleurons nos morts petits citoyens et surtout en 2010 votez utile !!!

Pelletier 06/10/2015 14:13

Le risque inondation est de loin, de très loin, celui qui concerne le plus notre bassin de vie. Face à ce risque, les services concernés, avec au premier rang l'urbanisme, n'ont pas de culture du risque. Ces services devraient être totalement repensés ou mis sous tutelle d'Etat pour geler les projets mal pensés. De plus, il faut "désintéresser" et mettre "hors d'influence" l'urbanisme sur les communes. Aucun responsable de l'urbanisme (Elu ou fonctionnaire) ne devrait posséder de terrains directement ou indirectement (SCI, famille ascendants/descendants...) sur la commune dont il a la responsabilité. C'est la porte ouverte au conflit d'intérêt et à la corruption. Et n'en doutons pas, face au choix entre gagner de l'argent, "arranger" sa famille, et le risque pour la population... la nature humaine est ce qu'elle est. Autre problème, un responsable urbanisme local, sous la responsabilité du maire, n'aura pas le soutien nécessaire pour le contredire ou aller contre lui s'il considère que certains projets sont à risque. Il faut donc développer la culture du risque, revoir intégralement la gestion des services urbanismes, avoir des fonctionnaires désintéressés et hors d'influence. Car aujourd'hui, on peut parler de climat, d'alerte météo etc... la base du problème c'est que les sols sont imperméables et ça... c'est l'urbanisme.

lavandou Paris Compiègne 06/10/2015 15:12

Tout est dit dans votre post. Exemple au lavandou qui vend ce mois-ci 3,5 millions d'euros de terrains communaux. Comment pourra t-elle refuser un permis de construire aux acheteurs malgré son PLU contesté ? Urbanisme et bureau du maire ne font qu'un dans la plupart des villages. Et si le maire dispose aussi d'une SCI familiale imaginez le jack-pot !

Urbanisme et copinage 06/10/2015 12:10

En supprimant l'instruction des permis de construire à la D.D.E, l'Etat a fait un joli cadeau aux maires. Hélas la plupart ne savent pas s'en servir et détournent les enjeux à leur profit : Impôts nouveaux, électoralisme, copinage, corruption larvée ou manœuvres de rétorsion. Le mille feuille est peut être indigeste mais il nous protège de l'appétit des bétonneurs... Jusqu'à quand ? Un PLU orienté vers les copains fait la fortune des uns et la ruine des autres... Jo

Sons of liberty 05/10/2015 22:56

Les infrastructures sont prévues pour faire face à des crues décennales, que se soit en milieux rural ou urbain, pas pour faire face à des éléments exceptionnels par essence même non prévisibles, les services nationaux comme le ministère de l'environnement et Météo France ne peuvent et ne pourrons jamais rien faire.
Que penser alors de la faiblesse des normes anti-sismiques dans le secteur alors que nous sommes voisins d'une des zone sismique les plus à risque de France.
Quid du Lavandou et de ces belles villas et ses gros immeubles si un tremblement un peu costaud arrivait, résultant de secousse intenses au niveau de Nice?
La faute aux maires? plutôt la faute aux politiques de plus haut niveau qui se refusent à changer bien largement les seuils, le coût des travaux à engager à l'échelon national pour tous types de menaces étant simplement exorbitant.

NON AU QUATRIEME MANDAT 05/10/2015 20:05

MR LE PRÉSIDENT RETIREZ LES PERMIS DE CONSTRUIRE DES MAINS DES MAIRES. MERCI

josette-p 05/10/2015 18:35

Trois infractions peuvent éventuellement trouver à s'appliquer aux maires :
le fait de s'abstenir volontairement de prendre ou de provoquer les mesures permettant de combattre un sinistre de nature à créer un danger pour la sécurité des personnes (art. 223-7 du Code pénal) ;
le délit d'homicide involontaire (art. 221-6 du Code pénal) ;
le délit de mise en danger de la vie d'autrui (art. 223-1 du Code pénal).
Le maire disposant du pouvoir de police administrative générale (art. L.2212-2 du CGCT), son inaction sera d'autant plus évidente.
Parions la dilution des responsabilités et aucune sanction. 'La faute à pas de chance' avec le sempiternel 'ce n'est pas de ma faute'... 18 morts pas suffisant pour inquiéter une collectivité irresponsable !

verdeau 05/10/2015 15:14

La Faute sur Mer 29 morts en 2010 pour des permis illégalement signés par le maire condamné à 4 ans de prison ferme
Dans son jugement, le tribunal considère que « les conséquences de Xynthia ne doivent rien au hasard ». « Cette affaire ne peut se réduire à la question de l’urbanisation en zone inondable. Le risque était connu. Les permis de construire accordés par René Marratier et Françoise Babin sont à l’origine directe de neuf décès. Ce dossier est l’histoire de la captation d’une information vitale et du piège qui s’est refermé sur les victimes », ont expliqué les juges. « Le désir de rivage n’explique pas tout. Les victimes ne portent aucune part de responsabilité », ajoute le tribunal, en relevant que la confiance qu’elles avaient dans leurs élus a été trahie.
Combien vont prendre les maires concernés du 06 ? jusqu'où quelle date remonte les responsabilités ?