Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Lavandou Tribune. Contre-pouvoir citoyen
  • Lavandou Tribune. Contre-pouvoir citoyen
  • : Site officiel d'expression politique, économique et sociale sur l’actualité municipale au Lavandou. Les citoyens indignés, - face au clanisme en place depuis 22 ans - demandent l'interdiction du cumul et de la répétition des mandats nuisibles à la démocratie locale.
  • Contact

Recherche

Vite lu

Le témoignage de l'ancien directeur de la communication du Modem a entraîné l'ouverture d'une enquête préliminaire pour "abus de confiance et recel de ce délit" (Le Point)

Des démarchages frauduleux, afin d’obtenir de l’argent se présentant au nom de la mairie de Gassin sont  signalés à la gendarmerie (Facebook)

Pic de pollution à l'ozone. La préfecture du Var décide de réduire la vitesse autorisée de 20 km/h (France Bleu)

Démission Bayrou, De Sarnez, Goulard. LREM n'a plus besoin du MoDem pour gouverner. Avec ses 308 députés, La République en marche dispose désormais de la majorité absolue à l'Assemblée nationale

Le nouveau gouvernement d’Edouard Philippe, annoncé mercredi, compte trente membres, respecte une parité stricte et laisse la part belle à la société civile.(Le Monde)

Le département du Var placé en vigilance sécheresse depuis le 18 juin (Préfecture)

Députés élus dans le Var. 1ère circonscription. Geneviève Levy (LR). 2ème circonscription Cécile Muschotti (En marche). 3ème circonscription Jean-Louis Masson (LR). 4ème circonscription Sereine Mauborgne (En marche). 5ème circonscription Philippe Michel-Kleisbauer (Modem). 6ème circonscription Valérie Gomez-Bassac (En marche). 7ème circonscription Emilie Guerel (En marche). 8ème circonscription Fabien Matras (En marche). (Ministère)

Bormes-les-Mimosas. Des riverains lancent une pétition contre des antennes relais à proximité d’une école (Twitter)

Un migrant de 17 ans, originaire du Bangladesh, isolé, dormant dans la rue depuis 1 mois et sans ressources, a fait condamner le département des Bouches-du-Rhône - pour grave atteinte à une liberté fondamentale - qui est désormais obligé de le prendre en charge (AFP)

La Cour d'Appel de Lyon confirme les "graves irrégularités" commises par la municipalité Tuvéri dans le dossier des logements des Lices et de l'ancien hôpital. Le promoteur écarté réclame 54,5 millions € à la commune de Saint-Tropez (Twitter)

Les plages de Hyères : l'Almanarre, Estagnets et de la Capte vont devenir accessibles aux handicapés permettant d’être la première commune varoise à obtenir le label Tourisme et Handicap. (Google)

Contrôle renforcé des enseignes et publicités au Lavandou. Le maire (certainement non-voyant depuis 1995 ?) se dit "choqué" par le fleurissement de la pollution visuelle sur sa commune. (Facebook)

A Lagneville (Oise) un arrêté municipal interdit de décéder chez soi pour protester contre le manque de médecins. Ce n'est qu’une pâle contrefaçon de l’arrêté du Lavandou de 2000 "il est interdit à toute personne ne disposant pas de caveau de décéder sur le territoire de la commune" ridiculisant planétairement son auteur (Facebook)

La monarchie républicaine fête son 2208 ème milliard € de déficit contre 1833 milliards € en 2012 et 1211 milliards en 2007 dans l’indifférence générale des partis politiques (Twitter)

Le Conseil d’Etat pourrait annuler l’arrêté qui ferme l’aéroport de Saint-Tropez La Mole aux vols internationaux. C’est le sens des conclusions présentées par le rapporteur public (Twitter)

19 octobre 2015 1 19 /10 /octobre /2015 04:22

Difficile à comprendre la politique d’accueil des demandeurs d’asile en Europe.

- Les allemands, visant à rajeunir leur démographie, ont tout d’abord opté pour un accueil massif, mais ils ont vite découvert les effets pervers de leurs premières décisions.

- Les pays de l’EST, oublieux de leur passé et de la solidarité européenne à leur égard, ont choisi l’ostracisme au mépris de toute valeur d’humanité

et de solidarité.

- La France, quant à elle, a choisi une voie médiane, c'est-à-dire un accueil contrôlé de façon à éviter d’être débordée économiquement et politiquement .Elle souhaite, en effet, dans le cadre contingenté qu’elle s’est fixé, établir un projet d’accueil rationnel et structuré, respectant un certain nombre de critères qu’il est bon de rappeler.

Ces critères qui font référence à la retransmission d’une séance de commission sénatoriale particulièrement intéressante, sur la chaîne ‘’PUBLIC SENAT’’ , sont les suivants :

  • C’est l’Etat qui définira, coordonnera et contrôlera la politique nationale d’intégration (provisoire ou définitive).
  • Pour ce faire il délèguera aux différentes strates administratives du pays (régionales, départementales et communales) des missions spécifiques en fonction de leurs compétences et de leurs moyens (avec l’appui des ONG notamment en matière d’apprentissage de notre langue).

- Ces missions concerneront, l’hébergement provisoire, l’intégration sociale et sanitaire, l’enseignement, etc…, des réfugiés réputés éligibles à un accueil en France.

- C’est finalement l’Etat qui appréciera, à l’issue d’une enquête administrative la plus rapide possible, le bien fondé de chaque demande.

Dans ce cadre général, la première contribution des communes, découlera de la directive suivante adressée aux Préfets de France ;

Selon cette directive : "les Préfets devront nommer rapidement un coordinateur départemental chargé de rassembler les offres de toute nature émanant des collectivités territoriales et de la Société Civile, que les Maires pourront utilement recenser sur leurs territoires".

C’est sur cette directive que je me suis appuyé pour demander au Maire, par écrit, comment la commune souhaitait se positionner et, dans cette lettre dont copie a été transmise aux élus d’opposition, je lui proposais d’aborder cette question d’actualité à l’occasion du dernier Conseil Municipal.

J’espérais donc qu’au cours de cet interminable conseil, oscillant entre passes d’armes hystériques et monologue interminable, le Maire aurait l’opportunité d’aborder la question de l’accueil des réfugiés au sein de notre commune.

Il n’en fut rien et c’est donc seulement en fin de réunion que Jean Laurent FELIZIA décida de lancer lui-même le débat en relayant mes questionnements.

Quelle réponse pouvait-on attendre à cette question émanant d’un élu ayant donc le droit de parole ?

Au moins une réponse d’attente, le Maire expliquant que l’accueil d’une ou deux familles était sans doute envisageable mais que le sujet était complexe et malheureusement clivant, qu’il souhaitait donc se donner le temps de la réflexion, prendre le pouls de la population, établir un plan d’action et de communication réfléchi,... Que sais-je encore...

Mais plutôt que de’’ botter prudemment en touche’’, attitude somme toute raisonnable, le Maire choisit le ‘’tacle’’ brutal. Coupant sèchement la parole à son interlocuteur, il répondit:

"Ah je vois bien d’où vient cette question qui n’est qu’une grosse ficelle destinée à me déstabiliser !".

Que penser de cette intervention de notre maire, qui, pour éluder une question pourtant légitime se contenta de’ "crier au complot", et replaçons ces paroles dans le contexte international que nous connaissons en ces temps troublés.

-Le Moyen –Orient et l’Afrique connaissent des guerres fratricides particulièrement atroces,

-Des millions d’habitants originaires de ces malheureux pays cherchent, au péril de leurs vies, à fuir vers des pays plus cléments.

-Certains pays d’Europe, dont la France, se mobilisent et tentent d’assumer tant bien que mal, leurs devoirs d’humanité et de solidarité.

Et au milieu de cette tragédie, notre bon maire (qui, tôt ou tard, devra affronter ce problème, certes complexe et clivant, mais incontournable) ne voit, dans une demande légitime d’information, que malice et mauvaises intentions à l’égard de sa personne.

A chacun d’apprécier cette attitude.
Michel VINCENT

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

VINCENT 01/11/2015 12:40

Madame BONNIER,
J'ai pris connaissance avec intérêt de votre commentaire du 29 octobre dans lequel vous rappeliez à Monsieur GROLLAIS que l'on peut être en désaccord avec quelqu'un sans, pour autant,recourir à des attaques personnelles.
Je vous remercie donc vivement de ce geste de solidarité.
Bien entendu,en vous engageant dans ce débat, vous étiez certaine de subir à votre tour la vindicte grollaisienne'' , ce qui n'a pas manqué.
Vous avez donc reçu sa réponse , absolument sidérante.
En substance,il vous dit que, compte tenu de votre statut d'opposante à son Maire vénéré,IL N' A RIEN a VOUS DIRE!!!
Ce t homme est vraiment curieux.
Plus sérieusement, j'ai apprécié le fait que vous l'ayez interpellé sur sa conception originale d'une démocratie sélective.
Sa vision des choses est simple, voire simpliste:
-D'un côté,il y a les enfants du Pays, exerçant pleinement leur citoyenneté,
-D'un autre côté, il y a des citoyens de second choix,ceux qui sont nés ''autre part'' (à Paris, à Lyon,à Lille....,) auxquels il refuse,par exemple,le droit de parole.

En quelque sorte il oppose aux gens ''nés autre part'' les gens ''nés quelque part''.
---------------------------------
Les'' gens nés quelque part'' cela ne vous rappelle rien?
Ce sont les mots clés du titre d'une chanson ancienne, sans doute peu connue,mais qui prend tout son intérêt ici.
Une chanson de BRASSENS, intitulée ''la ballade des gens qui sont nés quelque part'', dans laquelle le cher GEORGES règle ses comptes avec les chauvins de tout poil, pour lesquels l'amour du clocher tourne à l'intégrisme.
Merci à toi,GEORGES, de m'avoir fourni ma conclusion.

italo 23/10/2015 23:40

Dite moi un peu quel village de france n a pas de clocher ne pas confondre laicite et regles de bases de notre vie courante allez donc chez eux voir ce que vous pouvez y faire:Rien de rien:Ceux qui veulent les aider n on qu a les prendre chez eux et surtout ne pas nous les imposer bonjour a vous les gens a la pensee unique

LOUIS GROLLAIS 19/10/2015 15:37

Ne vous laissez pas berner par ce comploteur. Le Lavandou n'a pas envie de demandeurs d'asile. Gil Bernardi nous protège contre cette invasion forcée d'un gouvernement dépassé. Monsieur Vincent n'est pas d'ici et n'a rien à discuter sur le Lavandou.

LOUIS GROLLAIS 30/10/2015 00:22

En tant qu'opposante à la municipalité votre opinion ne m'intéresse pas. A part démolir vous n'avez rien entrepris ni proposé. Bernardi OUI depuis 21 ans ! alors SVP restez chez vous. Salutations courtoises.

marie jo BONNIER 29/10/2015 20:46

Comment osez vous M. Grollais insulter cette personne qu'est Michel Vincent qui lui sait se comporter en "être humain responsable" en ne trouvant comme explicaiton qu'il n'est pas d''ici...et que de ce fait il ne doit rien dire....Arrêtez vos allusions aux lavandourains de souche;;;Sachez cher monsieur qu'ayant fait la campagne et élue dans l'opposition je connais parfaitement le listing des électeurs du Lavandou et que à ce jour vous n'êtes a peine que 15% de vrais originaires du Lavandou et encore, j'ai cherché de Hyères au Rayol....Alors cessez car les vrais Lavandourains d'aujourd'hui viennent de toute la France....et d'ailleurs...Alors votre racisme régional ça va bien....

NON AU QUATRIEME MANDAT 19/10/2015 15:18

Le maire propage des ondes négatives autour de lui. Vivement qu'il parte afin de libérer la bonne énergie de notre village !!!!

Ego 19/10/2015 09:00

Vous attendiez quoi d'autre d'un égocentrique ? Notre fidèle chrétien ne s'encombre pas de moralité.
Fred.

Julie Romano 19/10/2015 05:40

Analyse très intéressante. Pas d'inquiétude "notre BON maire" a le nombril chatouilleux ces derniers temps. L'opposition le constipe. Le budget 2016 l'indispose et les sorties de secours sont bouchées. Après avoir fermé l'accueil Bartimée des SDF voilà que l'histoire le rattrape. dur dur d'être maire...!