Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Lavandou Tribune. Contre-pouvoir citoyen
  • Lavandou Tribune. Contre-pouvoir citoyen
  • : Tribune officielle des citoyens indignés par la gestion municipale du Lavandou depuis 1995. La liberté d’expression est un droit fondamental défendu par la Cour européenne des droits de l'homme (CDEH). Les lanceurs d’alerte sont protégés par la loi 2016-1691 relative à la transparence.de la vie publique.
  • Contact

Debout le Lavandou !

La Chambre Régionale des Comptes épingle la municipalité en place pour "gestion approximative des fonds publics, vente du patrimoine, augmentation des impôts, emprunts, absentéisme du personnel, privilèges injustifiés…". Les 44,55 % d'électeurs indignés font entendre leur opposition dans cette tribune pour éveiller les consciences, lutter contre l'ambition et le fanatisme clanique qui ruine notre commune depuis quatre mandats. Donnons un nouveau souffle au Lavandou.

Recherche

Conseil municipal 2014-2020

Regain 2014-2020 : Gil BERNARDI maire
Adjoint(e)s: *Charlotte BOUVARD. *Claude MAUPEU. *Annie TALLONE. Pierre CHARRIER Bruno CAPEZZONE. Frédérique CERVANTES. Raymonde STATIUS. Patrick LE SAGE. 
Délégué(e)s: Corinne TILLARD. Denis CAVATORE. 
Conseiller(e)s:
Laurence CRETELLA. Beatrice FLORENTY. Philippe GRANDVEAUD. Nadine EMERIC. Patrick MARTINI. Jean-Pierre BIGEY. Monique CARLETTI. Jean-François ISAIA. Nathalie CHRISTIEN. Jacques BOMPAS. Laurence TOUZE. Patrick CANTIE.  
*Conseiller(e)s communautaires 

Le Lavandou Cap 2020 : Thierry SAUSSEZMarie-Jo BONNIER., Guy CAPPE.

La Ville Heureuse : Jean-Laurent FELIZIA, Andrée VIALE.

Sans étiquette : Georges TAILLADE.

Vite lu

Fiscalité. L'Assemblée vote la suppression de la taxe d'habitation pour 80% des ménages. Elle sera progressivement supprimée jusqu’en 2020 (BFMTV)

Harcèlement sexuel. La parole des femmes se libère en France. Le mot-dièse "balance ton porc" en est un symbole. Il  génère des milliers de témoignages sur Twitter contre des élus et petits chefs (Libération)

La Crau. Trois élus du Front National, quittent leur parti mais continuent à siéger sans étiquette dans l’opposition au conseil municipal par respect envers leurs électeurs (Facebook)

Var changement climatique: sécheresse record, température jamais vue depuis 60 ans. "Il faut arrêter d’urbaniser le littoral" avant une catastrophe naturelle majeure (LPO Paca)

L'ex sénateur-maire de Toulon aurait reçu plus de 8.000 € d’argent public chaque trimestre détourné du Sénat. Selon les avocats des sénateurs déjà mis en examen dans cette affaire, ces derniers n'auraient rien fait d'illégal (Var Matin)

117 sénateurs de droite (LR, UMP, RPR) sont soupçonnés d'avoir détourné 8 millions d'euros en 12 ans (Le Point)

Fréjus. La justice doit se prononcer mi-novembre sur l'ancien maire François Léotard, accusé de faux témoignage dans l'affaire Karachi (Twitter)

Autriche. La loi interdisant la dissimulation du visage dans l'espace public est en vigueur. Le texte concerne la burqa, le niqab, les masques de mascarade (clown, Père Noël) cagoules et écharpes trop hautes contre le froid (Spunik)

Allemagne. 94 députés néo-nazis (AfD) entrent au Bundestag pour la première fois depuis 70 ans avec cet avertissement aux autres partis : "Nous allons vous traquer. On va pourchasser Madame Merkel et on va récupérer notre pays et notre peuple" (l’Express)

Trop de rues en France portent encore les noms de négriers, alors que l’esclavagisme est un crime contre l’humanité depuis 2001. En revanche aucune protestation contre les squares, boulevards, rues... qui honorent les élus qui ont ruiné leurs villes (Libération)

Hyères. La directrice de cabinet, fille du maire, démissionne pour cause d’interdiction des emplois familiaux, votée par l’Assemblée Nationale le 8 septembre (Twitter)

Lavandou. Pas moins de 6 tonnes de papier utilisées pour diffuser 14 photos du maire et un autosatisfecit  de sa gestion dans la revue municipale 2017 (Facebook)

19 janvier 2016 2 19 /01 /janvier /2016 20:03

Dans cette citation de Platon, le "politiquement correct" nous impose, particulièrement par le biais des médias, un nouveau vocabulaire se traduisant par des euphémismes pour désigner de manière non injurieuse, ni condescendante des personnes appartenant à des minorités afin de ne pas les stigmatiser. il en est de même pour évoquer certains événements. Ainsi certains mots sont devenus obsolètes et je vous propose quelques exemples, l'ancien mot se trouvant à gauche et le nouveau à droite. On ne dit plus:

  • balayeur mais technicien de surface
  • femme de ménage : technicienne des sols, employée de maison
  • facteur : préposé
  • chômeur : demandeur d'emploi
  • clochard : SDF
  • cancre : élève en difficulté, élève en situation d'échec scolaire
  • caïd : grand frère
  • délinquant : jeune
  • criminel : victime de la société
  • aveugle : non-voyant
  • sourd : malentendant
  • infirme : handicapé ou mieux : personne à mobilité réduite
  • nain : personne de petite taille
  • nomades : gens du voyage et depuis peu migrants
  • vieux : senior
  • noir, jaune, beur : personne de couleur
  • cancer : longue maladie
  • mort : départ
  • métissage : diversité
  • mariage forcé : tradition
  • torche-vieux : auxiliaire de vie
  • insulte: incivilité
  • criminalité : insécurité
  • bordel : salon de massage
  • guerre : intervention, ingérence ou assistance selon le ministre
  • dégâts collatéraux : victimes civiles, innocents
  • bombardements : frappes chirurgicales
  • hypocrisie : politiquement correct, langue de bois
  • Incultes : administrés ou "con-citoyens" selon le lieu
  • opposants : rebelles
  • pédérastes : couple homoparental
  • petit rapporteur : correspondant local
  • inculpé : mis en examen
  • ​Charlie : Charly selon l'écrivassier

et je termine par celui qui résume le tout :

  • mensonge : ce n’est pas de ma faute !

Si vous en avez d’autres envoyez-nous un courriel... heu ! pardon : un e-mail

Partager cet article

Repost 0
Published by Patrick Richard - dans Démocratie
commenter cet article

commentaires

albert vendroux 21/01/2016 10:51

Aime bien la fin de l'article. Toute ressemblance... d'autant moins excusable su'en matière de plume la manipulation des mots n'a pas de secret pour Charly.

bulleforum.net 20/01/2016 19:17

n'oubliez pas les inversions de sens dans l'art du discours politicien
« La France ne peut pas accueillir toute la misère du monde », au lieu de « Le monde entier ne peut pas consommer autant que le français moyen ».
« Les jeunes délinquants sont de plus en plus violents », au lieu de « La société rend les jeunes délinquants de plus en plus violents ».
« La vidéo-sécurité » au lieu de « La vidéo surveillance ».

David Mariet 20/01/2016 16:50

"Lorsque les mots perdent leur sens, les gens perdent leur liberté" - Confucius
Cette phrase est très significative de notre époque. La "novlangue" (admirablement décrite par Orwell dans 1"984") a pris le pouvoir. Les politiques sont devenus des communicants, ils n'ont plus la main pour décider alors ils usent et abusent de tous ces stratagèmes de mots, d'évènements pour manipuler l'opinion publique et se maintenir-accéder au pouvoir. Dans Propaganda, Edward Bernays décrit ces mécanismes, ce n'est pas pour rien qu'il est le père spirituel des grands publicitaires.

noemie 21/01/2016 17:54

Réflexion intéressante. Hier la politique était réservée aux notables, médecins, instituteurs, banquiers, hauts gradés militaires. Aujourd'hui ce sont des avocats, énarques, hauts fonctionnaires, milieux de la com car le verbe et tirer les ficelles sont leur force. Quelques jouenalistes se sont aussi égarés sur cette voie.

Pierre Dac 21/01/2016 12:16

les politiques sont devenus des communicants ... et réciproquement

maryse golan 20/01/2016 16:17

vol d'argent public = délit d'initié dans la politique, braqueur dans le civil
inondations à répétition = pluies centennales (tous les 2 ou 3 ans selon le lavandou)

désinformation 20/01/2016 11:53

Plus court et simple - Désinformation : Var Matin

ZoeZoa 20/01/2016 10:01

Mouroir, hospice : maison de retraite ou EHPAD (Etablissement d’Hébergement pour Personnes Âgées Dépendantes)

Julie Romano 20/01/2016 09:26

clientélisme = subventions pédagogiques, colis de Noël ou aides exceptionnelles

@romano 20/01/2016 19:39

la Chambre régionale des comptes dans son dernier rapport définitif sur la gestion publique du lavandou en date du 22 juin 2012, sur les faits suivants :
"La perte de recettes engendrées pour le port par les nombreux avantages consentis à l’association La Girelle » dont le versement d’une subvention annuelle de 83.000 Euros versée à partir du budget de la Régie du port «en plus d’une subvention versée par la Commune pour la participation de l’association au Corso fleuri annuel"
"La non recevabilité des contre arguments avancés par Gil Bernardi pour justifier ces avantages à savoir la contrepartie de participations à des activités locales qui ne sont pas chiffrées "

Du grand art ! 20/01/2016 09:21

Il y a aussi Manipulation comptable :Jeu d'écriture et provision fictive sur le budget prévisionnel d'une somme d'un million d'euro que l'on sait pertinemment ne pas dépenser dans l'année, pour claironner des économies. Jo

DiaCrisis 21/01/2016 11:08

J'attends tranquillement le budget 2016. La remarque d'une réduction soudaine du fonctionnement et du surprenant remboursement d'une fraction de l'emprunt en 2015 pose une question de fonds. Comment notre comptabilité publique dans le rouge depuis des lustres peut ressortir positive sur cet exercice en plein marasme des dotations d'Etat ? Le maire joue t-il au Loto comptable ? et pourquoi maintenant et pas avant ? L'explication technique du Trésor public est certes légale mais pas politique. Si c'est la vérité alors je souhaite garder notre maire le plus longtemps possible mais s'il a menti à la population le destituer avant la fin de son mandat !

Trésor Public 20/01/2016 18:34

Vous semblez ignorer que la constitution d'une provision est un acte budgétaire réglementé, et ne saurait, comme vous l'affirmez, être "fictive", puisqu'elle doit obéir à des règles précises, tant lors de sa création que pour être ensuite utilisée. On constitue notamment une provision dans des circonstances telles que la perspective connue de grosses réparations inéluctables, ou face à un risque juridique, comme par exemple lorsqu'un contentieux est susceptible de déboucher sur un jugement faisant obligation à la collectivité de payer des dommages ... Une fois constituée, la provision demeure donc "bloquée" sans possibilité d'être utilisée à d'autres fins que celles prévues. Il ne s'agit ni d'un prétendu jeu d'écritures, et encore moins d'un quelconque artifice. Une délibération motivée doit être prise par le Conseil pour pouvoir autoriser toute "reprise" sur ces crédits, ou, le cas échéant, pour l'annuler si l'objet initial de sa constitution est devenu depuis obsolète. Cela n'a par conséquent rien à voir, comme vous l'insinuez, avec la génération classique d'un excédent comptable issu de la différence entre le montant des recettes et celui des dépenses réalisées au cours d'un exercice budgétaire, excédent lui "disponible" et qui se trouve "réaffecté" dès l'approbation de son constat dans le compte de gestion du Trésorier Municipal. Peut-on sérieusement soutenir qu'il soit intentionnellement malsain de ne pas dépenser jusqu'au dernier centime d'un budget voté, alors que le principe fondamental de l'équilibre budgétaire prévisionnel prévaut que le niveau des dépenses autorisées soit impérativement dicté par celui des recettes estimées ?

@tresor public 20/01/2016 15:54

Meme pas mal ! un peu facile comme raccourci ... que savez vous de mes compétences comptables ? Maupeu et Bernardi sont au parfum ! Ils pratiquent depuis bien trop longtemps...et je connais le petit manège ... Jo

Trésor Public 20/01/2016 14:18

Il y a aussi langue de pu..e : affirmer de fausses définitions techniques quand on ne connait rien en comptabilité.