Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Lavandou Tribune. Contre-pouvoir citoyen
  • Lavandou Tribune. Contre-pouvoir citoyen
  • : Tribune officielle des citoyens indignés par la gestion municipale du Lavandou depuis 1995. La liberté d’expression est un droit fondamental défendu par la Cour européenne des droits de l'homme (CDEH). Les lanceurs d’alerte sont protégés par la loi 2016-1691 relative à la transparence.de la vie publique.
  • Contact

Debout le Lavandou !

La Chambre Régionale des Comptes épingle la municipalité en place pour "gestion approximative des fonds publics, vente du patrimoine, augmentation des impôts, emprunts, absentéisme du personnel, privilèges injustifiés…". Les 44,55 % d'électeurs indignés font entendre leur opposition dans cette tribune pour éveiller les consciences, lutter contre l'ambition et le fanatisme clanique qui ruine notre commune depuis quatre mandats. Donnons un nouveau souffle au Lavandou.

Recherche

Conseil municipal 2014-2020

Regain 2014-2020 : Gil BERNARDI maire
Adjoint(e)s: *Charlotte BOUVARD. *Claude MAUPEU. *Annie TALLONE. Pierre CHARRIER Bruno CAPEZZONE. Frédérique CERVANTES. Raymonde STATIUS. Patrick LE SAGE. 
Délégué(e)s: Corinne TILLARD. Denis CAVATORE. 
Conseiller(e)s:
Laurence CRETELLA. Beatrice FLORENTY. Philippe GRANDVEAUD. Nadine EMERIC. Patrick MARTINI. Jean-Pierre BIGEY. Monique CARLETTI. Jean-François ISAIA. Nathalie CHRISTIEN. Jacques BOMPAS. Laurence TOUZE. Patrick CANTIE.  
*Conseiller(e)s communautaires 

Le Lavandou Cap 2020 : Thierry SAUSSEZMarie-Jo BONNIER., Guy CAPPE.

La Ville Heureuse : Jean-Laurent FELIZIA, Andrée VIALE.

Sans étiquette : Georges TAILLADE.

Vite lu

Bormes-les-Mimosas. Des cambrioleurs ont mis la main sur 6.000 bouteilles de vin, conditionnées en palettes au Caveau deï Bormani (Google)

Loi travail : les ordonnances signées par Macron entrent immédiatement en vigueur (Sud-Ouest)

Le FN perd ses leaders qui s'emparent de la droite orpheline de chefs et d’idées nouvelles (Huffpost)

Le maire de Cogolin quitte un Front national en pleine crise d'identité et dénonce un FN "machine à perdre". Il sera désormais "divers droite" (JDD)

Trop de rues en France portent encore les noms de négriers, alors que l’esclavagisme est un crime contre l’humanité depuis 2001. Mais on ne proteste pas contre les squares, boulevards, rues... qui honorent ceux qui ont ruiné leurs villes par détournement ou cupidité (Libération)

Mairie de Hyères. La directrice de cabinet, fille du maire, démissionne pour cause d’interdiction des emplois familiaux, votée par l’Assemblée Nationale le 8 septembre (Twitter)

Collobrières. Deux blessés graves dans un accident de chasse à la chevrotine – munition interdite depuis 20 ans (Google)

Hyères a dépensé 20.000 € sans succès pour récupérer les épreuves de voile aux J.O 2024 qui profitent à Marseille. La France estime l'organisation des jeux à 6,8 milliards € (Orange)

Pas moins de 6 tonnes de papier  ont été utilisées pour diffuser 14 photos du maire et un autosatisfecit  de sa gestion dans la revue municipale 2017 du Lavandou (Facebook)

François de Canson, maire de La Londe, sur les incendies du 2 et 3 septembre "Le temps est maintenant à l'enquête … Demain, il le sera à la reconstruction et au reboisement "Et de remercier par le detail, tous les intervenants, les pompiers, les élus et maires pour leur solidarité, omettant le maire du Lavandou (Mairie)

La clause Molière, qui oblige à parler Français sur les chantiers, imposé par le Conseil départemental des Bouches-du-Rhône (BFM)

Brexit : Britanniques et Européens se ruent sur les passeports indispensables après mars 2019. Des milliers de britanniques "âgés" tentent leur naturalisation en France (La Tribune)

10 avril 2016 7 10 /04 /avril /2016 23:05

Le maire de l’hiver a du mal à ouvrir sa saison estivale et rame - depuis novembre 2015 - dans la procédure d’attribution des plages privées sur l’Anglade. L'analyse des offres, le choix des délégataires, la signification des attributions feront ouvrir ces plagistes courant... juin (date soi-disant imposée par la préfecture)
De 22.500 € à 24.750 € + 2% sur le chiffre d’affaires, l'exorbitant ticket d’entrée annuel d'une plage privée au Lavandou, ne semble pas accélérer le processus des délégations de service public (DSP). Le maire n’est pas pressé de remplir les caisses vides de la commune, alors que les professionnels se demandent si l’enjeu mérite encore un intérêt économique.
En effet, la nouvelle réglementation leur impose un permis de construire avant saison, de multiples contrôles en cours de saison, puis le démontage en fin de saison. Cerise sur le gâteau, les lots ont rétréci au fil des inondations et des caprices du trait de côte, les obligeant à se rapprocher des riverains du territoire communal.
C’est aussi que le maire du Lavandou marche sur des œufs du fait de l’exemplarité qu’il doit afficher avec sa casquette de président du SCLV et de vice-président de l’AEFM. D’encombrants hochets qui intéressent surtout le petit rapporteur et sa nouvelle recrue directement issue de son cabinet.
Incroyable Lavandou, permettant à certains établissements de plage d'ouvrir une fois la saison largement engagée !
Bien protégé derrière le préfet, le maire mystifie son originale situation par l'obligation d’agir ainsi. Curieusement, aucun problème similaire dans les communes voisines !
Ce manque d’anticipation du calendrier et de vision municipale transforme peu à peu le Lavandou en immense maison de retraite au détriment d’un village qui ne demande qu’à s’épanouir.
D’ailleurs, classée station "climatique" depuis le 14 novembre 1913, la commune aura attendue cette année pour engager une nouvelle procédure de classement "touristique" au risque de perdre cette qualité en 2018.
En 20 ans, "Ce n’est pas de ma faute" est devenue la devise d’un groupuscule usé par un pouvoir éloigné de la réalité.

Partager cet article

Repost 0
Published by Paulette Touitou - dans Plages
commenter cet article

commentaires

Mairie du Lavandou 15/04/2016 16:54

Suivant les prescriptions du « Décret Plage » qui réduit le linéaire sous-concédé aux plagistes de 28% à 20% ; compte-tenu des risques d’inondations sur le secteur ainsi que de l’érosion du littoral, les conditions d’implantation des lots de plages ont dû être réadaptées. C’est dans ce cadre que nous avons été obligés de réduire l’emprise au sol des lots et des bâtiments d’exploitation. Ces nouvelles dispositions ne conviennent pas forcément aux exploitants sortants mais s’imposent à tous. Malgré les sollicitations de Monsieur le Maire, ces derniers n’ont pas souhaité postuler à la nouvelle Délégation de Service Public. Néanmoins la ré-attribution des trois lots s’effectuera avant l’été.

Marie Jo BONNIER 14/04/2016 18:15

Et bien à Lavandou Tribune vous êtes très au courant....car en effet, lorsqu'un élu pose des questions au Maire celui ci ne répond pas ce qui a été très bien rendu par le correspondant de Var Matin, BK...
Oui alors que depuis 2 ans nous demandons à Monsieur le Maire notamment quand les concessions de plage s'arrêtent , d'anticiper dès Novembre avec les futurs postulants, celui ci maintenant annonce que cela n'est pas possible et qu'il faut 6 mois pour que la DSP valide les dossiers....C'est vrai que commencer dès la fermeture des plages début novembre pour une réouverture début avril, ça fait bien 6 mois... mais le maire ne doit pas savoir compter....et en ce qui concerne les plages de l'Anglade, les nouveaux postulants ne pourront s'installer au mieux mi Juin..
Pour quelqu'un qui considère que le Tourisme est la seule économie, il ne fait rien pour que ça marche...
Ainsi pour l'EPIC c'est la même chose...alors que nous tentons d'obtenir le Label de qualification en catégorie 1, Le Maire n'hésite pas à ne pas passer en CDI le Directeur en place (en CDD depuis 6 ans) et donc à lui demander de partir fin avril, car il a peur que s'il l'engage et qu'il n'obtient pas ce fameux label, il aura des problèmes pour garder le Directeur qui pourrait l'attaquer au Prudhomme...!!!!!
On voit bien Monsieur le maire que vous n'avez jamais travaillé dans le privé... car dans le privé on n'hésite pas à investir donc à prendre des risques... et pourtant ça n'est pas votre argent la mairie...
Donc en effet on peut se poser la question de savoir si le maire veut vraiment le label..où s'il a d'autre projets pour l'EPIC....Pour ceux qui ne le sauraient pas, si nous n'obtenons pas ce label, nous tomberions dans l'escarcelle de TPM et notre Office du Tourisme se résumerait à un bureau avec 2 personnes....Quel stratège ce Monsieur Bernardi ....
Nous qui demandons à ce que le Lavandou vive plus en dehors de la saison...nous passons pour des utopistes... mais même pour la saison d'été il ne fait pas ce qu'il faut....mais vous avez raison Lavandou Tribune "CA N'EST PAS DE SA FAUTE"...
Quelle est sa vision personnelle et collective pour l'avenir du Lavandou ?

toulonne 15/04/2016 08:31

Offrez à votre maire une paire de pantoufles. Je l'entends roupiller depuis Toulon. Franchement qu'attendez-vous à le virer ?.

Francis H 13/04/2016 18:40

bonjour, je suis le "malheureux" "propriétaire" d'un local sur le port du lavandou, anciennement le cabanon et me retrouve dans une situation peu banale . Suite aux événements décrits dans les fichiers joints je me retrouve dépourvu de mon AOT. Le ras le bol étant total , je décide d'abandonner cette AOT plutôt que de me relancer dans une nouvelle procédure pour surement plusieurs années.
Bien que le commune me retire mon AOT. et n'ayant plus aucun droit ni titre sur ce local , je reste néanmoins détenteur d'un acte notarié qui me contraint de payer la taxe foncière jusqu'en 2028 , une abérration !!!!!!! Un entretien auprès des services du cadastre et du conservatoire des hypothèques de Toulon m'a laisser comprendre que bien conscients du problème, ils n'ont aucune solution !!!!!! Cette situation d'impasse créée par la municipalité ne peut se résoudre que par son intervention , ou sinon par des recours en justice qui risquent de durer jusqu'au terme de l'échéance 2028 . Payer une taxe foncière d'un local qui ne vous appartient pas ON TOUCHE LE FOND !

Arnaud Parenty 14/04/2016 12:55

Je ne comprends pas l'attitude du maire qui, s'abritant derrière l’intérêt de la commune, fait tout pour spolier des personnes de bonne foi. L'imbroglio juridique qu'il a lui même créé sur le nouveau port fait les bonnes affaires et une rente assurée pour certains avocats. Pourrir la vie des commerçants qui tentent de travailler sereinement est une spécialité locale. Derrière cette spoliation orchestré par le maire et financée par la commune, il y a des familles ruinés, des rêves brisés, des échéances, des crédits en cours, des espoirs anéantis, et ce que je considère dans certains cas, ( le mien notamment,) un véritable assassinat social. Est ce rôle d'un maire que de conduire certains de ses administrés vers la ruine et pourquoi ? Arnaud Parenty - mini port de Cavalière...

JCottron 13/04/2016 18:33

Quand un maire ne prend aucune position et laisse tout faire . Que faire face a la carence, la négligence et le délit de favoritisme!!Que faire quand un maire ne veut pas être agent sur sa commune ? Ne réponds pas aux courriers AR ni aux emails Que faire quand les 3 adjoints se moquent de la démocratie participative et ne remplissent pas leurs missions ?
Ecrire au préfet, c'est fait. Au tribunal administratif, pas encore.. prendre la parole et les mettre face à leurs responsabilités, je n'arrête pas et ça ne les fait pas trop bouger pour autant.
JCottron,une citoyenne en colère

Vide sidéral 13/04/2016 10:03

Ah ça, les cafés "videNT" de gens ! T'as raison, c'est un vrai pathos

PATHOS 13/04/2016 09:57

je regrette vivement que le lavandou soit tombé aussi bas. Pas que les plagistes mais regardez le port, le commerce, l'animation absente,, les cafés vident de gens. Le maire est responsable de cet immobilisme pathétique...

verdeau 11/04/2016 17:20

Le prochain maire devra aimer la mer, les bateaux, les arbres et .... éventuellement son prochain ! celui là a terminé son cycle !

Délégataire. 11/04/2016 16:57

Comme je l'ai souvent dit : La législation qui entoure les délégations de service public pour les petites entreprises doit être modifiée. C'est un statut scélérat qui ne respecte pas les investissements engagés et vous place en rapport de vassalité vis à vis d'une mairie. J'ai donné. J'ai souffert. je paye encore...
Arnaud Parenty

MARCILHAC 11/04/2016 12:59

A ce tarif là mettez votre argent dans un food truck. La rentabilité est plus rapide et la taxe de stationnement forain plus abordable. Puis si le lavandou vous emmerde le food truck se déplace plus loin.

Adieu Helios 11/04/2016 11:02

Apres plus de trente années, Hélios ne rouvrira pas ! Le cahier des charges imposé par la mairie n'est pas viable. Une gargote à sandwich trouvera bien sa place en lieu et place de cet endroit qui fit les belles heures d'une clientèle élégante. Quel dommage une fois de plus !

Adieu Bernard Plage 11/04/2016 14:37

Nous avions déjà perdu Bernard Plage l'année dernière !... A qui le tour ? Les habitués de toutes ces plages disparues vont être déçus.

NON AU QUATRIEME MANDAT 11/04/2016 10:56

Des plagistes il n'aime que les restaurants. Devinez pourquoi ?

@non au quatrième mandat 11/04/2016 17:27

Mois je sais.... mais rassurez vous il y en aura bien d'autres qui l'inviteront... donc il aimera à nouveau les plages et les plagistes....