Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Lavandou Tribune. Contre-pouvoir citoyen
  • Lavandou Tribune. Contre-pouvoir citoyen
  • : Tribune officielle des citoyens indignés par la gestion municipale du Lavandou depuis 1995. La liberté d’expression est un droit fondamental défendu par la Cour européenne des droits de l'homme (CDEH). Les lanceurs d’alerte sont protégés par la loi 2016-1691 relative à la transparence.de la vie publique.
  • Contact

Debout le Lavandou !

La Chambre Régionale des Comptes épingle la municipalité en place pour "gestion approximative des fonds publics, vente du patrimoine, augmentation des impôts, emprunts, absentéisme du personnel, privilèges injustifiés…". Les 44,55 % d'électeurs indignés font entendre leur opposition dans cette tribune pour éveiller les consciences, lutter contre l'ambition et le fanatisme clanique qui ruine notre commune depuis quatre mandats. Donnons un nouveau souffle au Lavandou.

Recherche

Conseil municipal 2014-2020

Regain 2014-2020 : Gil BERNARDI maire
Adjoint(e)s: *Charlotte BOUVARD. *Claude MAUPEU. *Annie TALLONE. Pierre CHARRIER Bruno CAPEZZONE. Frédérique CERVANTES. Raymonde STATIUS. Patrick LE SAGE. 
Délégué(e)s: Corinne TILLARD. Denis CAVATORE. 
Conseiller(e)s:
Laurence CRETELLA. Beatrice FLORENTY. Philippe GRANDVEAUD. Nadine EMERIC. Patrick MARTINI. Jean-Pierre BIGEY. Monique CARLETTI. Jean-François ISAIA. Nathalie CHRISTIEN. Jacques BOMPAS. Laurence TOUZE. Patrick CANTIE.  
*Conseiller(e)s communautaires 

Le Lavandou Cap 2020 : Thierry SAUSSEZMarie-Jo BONNIER., Guy CAPPE.

La Ville Heureuse : Jean-Laurent FELIZIA, Andrée VIALE.

Sans étiquette : Georges TAILLADE.

Vite lu

Fiscalité. L'Assemblée vote la suppression de la taxe d'habitation pour 80% des ménages. Elle sera progressivement supprimée jusqu’en 2020 (BFMTV)

Harcèlement sexuel. La parole des femmes se libère en France. Le mot-dièse "balance ton porc" en est un symbole. Il  génère des milliers de témoignages sur Twitter contre des élus et petits chefs (Libération)

La Crau. Trois élus du Front National, quittent leur parti mais continuent à siéger sans étiquette dans l’opposition au conseil municipal par respect envers leurs électeurs (Facebook)

Var changement climatique: sécheresse record, température jamais vue depuis 60 ans. "Il faut arrêter d’urbaniser le littoral" avant une catastrophe naturelle majeure (LPO Paca)

L'ex sénateur-maire de Toulon aurait reçu plus de 8.000 € d’argent public chaque trimestre détourné du Sénat. Selon les avocats des sénateurs déjà mis en examen dans cette affaire, ces derniers n'auraient rien fait d'illégal (Var Matin)

117 sénateurs de droite (LR, UMP, RPR) sont soupçonnés d'avoir détourné 8 millions d'euros en 12 ans (Le Point)

Fréjus. La justice doit se prononcer mi-novembre sur l'ancien maire François Léotard, accusé de faux témoignage dans l'affaire Karachi (Twitter)

Autriche. La loi interdisant la dissimulation du visage dans l'espace public est en vigueur. Le texte concerne la burqa, le niqab, les masques de mascarade (clown, Père Noël) cagoules et écharpes trop hautes contre le froid (Spunik)

Allemagne. 94 députés néo-nazis (AfD) entrent au Bundestag pour la première fois depuis 70 ans avec cet avertissement aux autres partis : "Nous allons vous traquer. On va pourchasser Madame Merkel et on va récupérer notre pays et notre peuple" (l’Express)

Trop de rues en France portent encore les noms de négriers, alors que l’esclavagisme est un crime contre l’humanité depuis 2001. En revanche aucune protestation contre les squares, boulevards, rues... qui honorent les élus qui ont ruiné leurs villes (Libération)

Hyères. La directrice de cabinet, fille du maire, démissionne pour cause d’interdiction des emplois familiaux, votée par l’Assemblée Nationale le 8 septembre (Twitter)

Lavandou. Pas moins de 6 tonnes de papier utilisées pour diffuser 14 photos du maire et un autosatisfecit  de sa gestion dans la revue municipale 2017 (Facebook)

2 avril 2016 6 02 /04 /avril /2016 09:00

Le conseil municipal du Lavandou rejette une seconde fois son adhésion au Parc National de Port-Cros, déjà refusé par un referendum manipulé en 2011 (37,20% de participation). Motif ? La peur de laisser la main à l’Etat sur le développement de la commune. Entendez : permis de construire, aménagement de son littoral, réglementation de la pêche et de la chasse, restriction touristique … Un repli sur soi désavoué par Jean-Laurent Félizia qui tire le signal sur l’urgente protection de la nature. Du coup, la commune se prive de fonds européens qui permettraient d’agir sur son absente politique économique et touristique.
Comment faire évoluer la mentalité de ces élus en voie de disparition ? Question de temps et de génération ! Tôt ou tard, dans l’intérêt du vivant, le Lavandou adhérera au Parc National de Port-Cros avec de nouveaux représentants plus avertis sur la réalité d’un « tourisme-roi », autodestructeur du patrimoine naturel du Lavandou.
Dans l’immédiat, l’urgence est ailleurs. Tenir des promesses électorales intenables (et d’ailleurs jamais tenues au Lavandou). Continuer à remplir les caisses dans une saison de plus en plus courte, avec un tourisme excessif et de mauvaise qualité. Surtaxer les migrants pour compenser la baisse des dotations de l’Etat. Une fuite en avant sans avenir où la politique de l’autruche, menée depuis 1995 par une petite caste d’irréductibles, précipite une génération de lavandourains dans le renoncement.

Vaudeville entre le Lavandou et Port-Cros

Partager cet article

Repost 0
Published by France Gallois - dans Environnement
commenter cet article

commentaires

Lavandiques anonymes 10/04/2016 11:27

Je voyage, je visite, je rencontre, je dialogue, je m'appelle Thiery ... et je n'ai pas distillé de bobard depuis...jours
- Sâââlut... Hic !!! Pôôôlettttte ... Une mauresque ?

Une mauresque sinon rien 06/04/2016 10:57

La construction illicite construite en bord de plage ( 90 m² Villa mauresque ) a été détruite après procédure et astreinte de la préfecture et de la DDE... Mais le maire, complice du délit, qui avait pourtant organisé sur place plusieurs manifestations pour l'office de tourisme, n'avait à l'époque rien vu ...C'est sur qu'avec une adhésion au PNPC, son pouvoir discrétionnaire aurait été contrarié bien plus vite... Jo

rengaine 05/04/2016 18:46

Ne parlez pas de Regain qui n'existe pas juridiquement c'est juste un truc inventé à chaque municipale par Gil Bernardi et consorts afin de collecter des fonds électoraux jamais soumis à contrôle administratif puisque pas obligatoire en dessous de 9000 habitants.

courcoulis 04/04/2016 13:07

La force tranquille de l'Etat gagnera sur la faiblesse turbulente du lavandou courte epopee face a la logique de la nature.

NON AU QUATRIEME MANDAT 03/04/2016 17:12

LE LAVANDOU DIT NON A BERNARDI !

@non au quatrième mandat 04/04/2016 09:54

Je crois maintenant que c'est Port-Cros qui dira NON au Lavandou. Ce que ne dit pas Bernardi .."le prix à payer pour se mettre au niveau de l'exigence demandée par la charte, traitement des eaux usées, recyclage des déchets, transport doux (pistes cyclables et transports collectifs hybrides), transition énergétique, eco-construction et préservation des espaces agricoles". Forcément il manque à Bernardi l'argent et un écologiste à bord. L'excellent Mr Félizia ne veut pas être son otage à juste titre et lui permettre un cinquième mandat.

yvesfalcone 03/04/2016 16:42

Dans le sens de l'histoire la position de Regain est irrecevable. En gros cela veut dire laissez-nous faire ce que l'on veut chez nous. Or le résultat de cette majorité est bien mauvais sur le terrain environnemental. Beaucoup de béton coulé et ce n'est pas fini avec la Baou; espaces publics abandonnés, palmiers malades, port pas entretenu, tourisme non maîtrisé., sanitaires publics inexistants.. la Grande Motte est mieux gérée avec moins de municipaux ! Je partage l'idée qu'une nouvelle génération d'élus mettra fin à ce népotisme typiquement varois.

Marc Lamazière 03/04/2016 12:12

Seulement deux élus (liste Ville heureuse) ont voté pour l'adhésion de notre commune à l'aire adjacente du parc National de Port-Cros. Certes cette liste d'opposition est très orientée défense de la nature et protection de l'humanité pour l'avenir de notre planète, mais cette position d'adhérer est tout à leur honneur, après avoir apporté une longue plaidoirie qui m'héritait vraiment toute l'attention de la part des élus restés très attentifs aux arguments positifs de Jean-Laurent Félizia.
Que le Maire avec son équipe vote contre cette adhésion n'a surpris personne après ce référendum organisé en 2011pour donner l'impression que les élus de la majorité défendaient l'avenir de notre commune(la pêche, la chasse, les champignons et les feux d'artifices) contre les envahisseurs scientifiques et administratifs du pouvoir public de l'Etat.
Par contre, la liste Cap 2020, sous la houlette de Thierry Saussez m'a quelque peu surpris dans son vote après avoir fait un exposé assez positif sur les arguments de Jean-Laurent, et notamment sur le bien fondé de la protection de la nature et de l'environnement de ces espaces naturels protégés qui devrait apporter une nouvelle économie pour notre station touristique.
Certes, je peux comprendre leur inquiétude sur le pourcentage de représentation des onze communes au conseil d'administration du Parc National de Port-Cros (30% seulement), mais, il faut bien admettre que l'espace maritime reste exclusivement la propriété du domaine public de l'Etat, et que quelque soit les pouvoirs publics en place, ils ne souhaitent jamais trop partager leurs directives administratives et le pouvoir décisionnaire.
Vous l'aurez tous compris, ce vote communal contre l'adhésion à l'aire adjacente du parc National de Port-Cros n'impactera pas directement les finances de notre commune dans les prochaines années, mais pourra probablement porter atteinte dans l'avenir au développement du tourisme maritime et écologique de notre bassin de vie, surtout, si nous continuons de ne pas participer aux discutions constructives du Conseil d'administration de Port-Cros.
C'est vraiment regrettable cette politique de la chaise vide.

sceptique au parc 08/04/2016 16:43

Vous distribuez les bons et les mauvais points, vous voulez sans cesse donner la leçon, vous décidez de manière unilatérale de siffler la fin de la récréation, je pense que l’opinion que vous avez de vous-même est un peut trop élevée et qu’il serait temps de redescendre sur terre.
Pour conclure à mon tour, la Fédération Nationale des Parcs Nationaux publie des rapports, évidemment, elle ne va pas se donner « des coups de pieds » et pointer ses propres dysfonctionnements. Puis à vous lire, les directives seraient toujours adoptées à l’unanimité dans les 50 PNR, les conseils d’administration se seraient donc transformés en troupeaux de moutons. Mais en réalité c’est faux et vous le savez bien.
4 millions d’habitants dans les Parcs, ceux avec qui je parle ne sont pas tous ravis même si je vous l’accorde, il y en a (et je ne parle pas que de Port-Cros, car si vous lisez les rapports, je voyage, je visite, je rencontre, je dialogue).
Enfin, vous devez mal me lire, car je n’ai jamais parlé d’omniprésence de l’Etat, de même que je n’ai jamais dit que le parapluie de l’Etat me manquait, je ne dénonce pas plus de défaillance dans la surveillance des collectivités ni l’absence de l’autorité d’un Préfet, mot que je n’ai jamais utilisé. De même que je n’ai pointé aucune magouille urbanistique du doigt.
Vous avez raison de vouloir arrêter cet échange, vos quelques arguties jamais démontrées se sont transformées en une interprétation farfelue et démagogique de mes propos. Il est maintenant évident que c’est tout ce que vous avez à nous vendre.
Donc, au plaisir de vous retrouver sur un autre sujet, sur lequel pourquoi pas nous serons d’accord.

@sceptique au parc 07/04/2016 11:24

Bon, dont acte, la controverse a été bien portée, et nous ne sommes pas en phase. Quoi qu'il en soit, il est sûr que même sans les trois voix de soutien de la liste de M. Saussez, cette décision de rejet aurait été adoptée à une écrasante majorité de 24 voix sur 29. Mais qu'il me soit tout de même permis, cher monsieur, de vous préciser que je ne suis en recherche d'aucune bonne conscience environnementale, ni un adepte de la théorie de l'arbre qui cache la forêt. J'ai en effet pour règle de ne me forger mon opinion que sur la base de documents de synthèse sérieux et officiels, en l’occurrence ceux publiés par la Fédération Nationale des Parcs Naturels Régionaux, disponibles pour tout un chacun, dont précisément, les rapports d'activité, les orientations pour 2020 ou les directives internes sont toujours adoptées à l'unanimité des assemblées générales, et ne sont en rien l'illustration d'un creuset de discorde et de mécontents tel que vous vous plaisez à le dépeindre. Cette instance, qui, excusez du peu, ne représente que 50 PNR, soit l'équivalent de 15 % du territoire national, et seulement près de 4 millions d'habitants, quand vous n'avez à opposer que la version d'un facétieux parlementaire et le témoignage d'un ex-adjoint spécial, dont je vous laisse au passage la responsabilité qu qualificatif d'isolé aigri ... Ce qui demeure le plus stupéfiant, et peut-être ne suis je pas le seul à m'étonner, c'est votre sidérante versatilité au sujet de l'état, aujourd'hui trop omniprésent selon vous, et qui vous conduit à épouser la dialectique du maire, ce maire "aux petits pieds" comme vous le désignez couramment :"nous ne souhaitons pas voir appliquer à notre petit territoire des mesures nationales qui ne nous concerneraient pas". Mais le parapluie de l'état vous manque si souvent lorsque vous dénoncez sa défaillance dans la surveillance des collectivités, l'absence d'autorité d'un préfet, l'incapacité de ses services à corriger les erreurs de zonages, les PLU permissifs, les opérations immobilières douteuses, les permis de construire suspects, et sanctionner les magouilles urbanistiques que vous pointez du doigt.
Bon, si ça se vend après tout... reste à savoir si ça s'achètera ! Mais on peut comprendre ainsi pourquoi une - jusqu'à ce jour - nouvelle voix tente de s'élever au Lavandou.

sceptique au parc 06/04/2016 10:20

Ne partageant pas votre avis, ma connaissance serait donc limitée voire étriquée, Lassalle ne serait qu'un trublion, et ceux qui sont contre l'adhésion au parc, des "anti giran" primaires, alors que vous, vous savez (sans nous citer un seul exemple) ce que pensent les habitants de la cinquantaine de PNR desquels vous omettez volontairement le témoignage que j’apporte de l’ancien adjoint spécial de Port-Cros (sûrement un aigri incompétent et isolé lui aussi).
Voilà pour le moins une analyse succincte et très limitée, pour qui se permet de vouloir donner des leçons.
Donc si j’ai bien compris votre théorie, 2 mandats d’élus confèrent de la sagesse à Marc Lamazière, quand 4 mandats de Maire n’en confèrent aucune à Bernardi. Sur le principe, dur de vous suivre !
Quant à mon dernier paragraphe, s’il vous semble confus, je vais vous l’expliquer.
L’environnement de nos communes littorales, et pour ce qui nous concerne plus précisément du bassin Borméo Lavandourain, est en grande partie préservé. Cela nous le devons aux générations d’habitants de nos communes qui n’ont pas souhaité voir cette partie du littoral ressembler entre autre, aux Alpes Maritimes. Pour autant, certains bâtiments construits entre 30 et 50 ans en arrière, ne brillent pas par un aspect esthétique des plus flatteurs. Les mesures contraignantes gérant le code de l’urbanisme actuel, si elles ne protègent pas de tout, ont cependant permis que ces fautes de style ne se reproduisent plus, notamment aux abords immédiats de notre littoral. Mais je suis sûr que vous aviez très bien compris le sens de mon propos, …
Enfin, vous affirmez, « l’Etat est partenaire et majoritaire, donc sa suprématie sur les élus locaux est légitime ». C’est justement ce qui nous gêne. C’est pour ne pas perdre notre légitimité dans l’aménagement du territoire, c’est pour que l’avenir urbanistique et touristique et autre continue à être décidé au Lavandou, par nos élus (quitte à en changer si nous ne sommes pas d’accord) et pas au fond d’un ministère à Paris ou pire … à Bruxelles, par des technocrates en manque de reconnaissance, de compétences et de connaissances. Si vous êtes satisfait des décisions catastrophiques que l’Etat prend pour le « bien » des français depuis de nombreuses années, moi elles ne me conviennent pas. Pour la petite histoire, j’ai entendu au cours d’une réunion, un des membres du Cabinet de M. Hollande, nous appeler les Lavandins et les Bormois (ce n’est pas un gag), je ne veux pas que ces gens là décident pour nous.
Nous ne souhaitons pas voir appliquer à notre petit territoire des mesures nationales qui ne nous concerneraient pas. Un seul exemple, l’occupation du domaine public maritime et donc le sort de nos plages et plagistes. Il n’est pas question d’ouvrir le débat sur le sujet, mais de simplement constater que traiter les plages méditerranéennes de la même manière que les plages de l’Atlantique, de la Manche ou de la Mer du Nord, c’est faire fi des différences fondamentales entre ces différents rivages, et pourtant c’est ce qui se passe.
Dommage que des gens comme vous soient prêts à brader notre Lavandou, simplement pour tenter de se donner une bonne conscience environnementale, mais peut-être votre amour est il récent, pas si profond que cela et pour vous paraphraser, … c’est bien là le fond du problème.

@sceptique au parc 05/04/2016 14:24

Finalement, c'est bien là le fond du problème : votre connaissance de la gouvernance du parc naturel se limite chez vous à répéter soit le discours du détracteur béarnais national Lasalle venu prêcher au Lavandou en 2011 à la demande du Maire pour flinguer le projet, soit celui d'un "anti-Giran" local. Dommage que vous ne disposiez pas de l'avis recueilli dans la cinquantaine de PNR qui ont vu le jour depuis 50 ans, lesquels ne semblent pas crouler sous le joug que vous dénoncez. Lamazière a raison , avec la sagesse que lui confèrent ses deux mandats, de convenir que lorsque l'état est partenaire - a fortiori quand il est majoritaire - sa suprématie sur les élus locaux est légitime. Sauf pour ceux qui croient encore au père noël par démagogie électoraliste. Enfin, votre dernier paragraphe est confus : On croit comprendre que, dans un premier temps, vous vous réjouissez que nous bénéficions aujourd'hui de mesures contraignantes mais très protectrices pour l'environnement contre les dérives urbanistiques des générations précédentes, mais que vous félicitez ensuite ces mêmes générations précédentes de s'être préoccupées ... d'environnement ???

sceptique au parc 04/04/2016 19:32

"Pouquoi seule la "gouvernance" du PNR de Port Cros serait-elle insupportable aux communes varoises, et pas ailleurs ?"
Ceci est votre affirmation, les contacts que j'ai pu avoir "ailleurs" comme vous dites et l'intervention au Lavandou du Député Lassalle qui connait bien les parcs Nationaux, me confirme "qu'ailleurs" on est pas forcément très content d'être intégrés dans les parcs Nationaux, que les contraintes y sont plus pénibles que les bénéfices. La charte est toujours idyllique et presque sans contrainte au départ, mais se durcit peu à peu sans que les communes (minoritaires au Conseil d'Administration) n'aient plus leur mot à dire. Car dans le Parc, on y entre, mais on en sort pas. Un habitant de Port-Cros, ancien adjoint spécial de l'ile pour la ville d'Hyères m'a confié que le Parc était comme un noeud coulant. Au début on le sent à peine, puis petit à petit il se resserre jusqu'à vous étouffer.
Si nos communes n'étaient pas protégés des dérives urbanistiques, soit.... mais avec Natura 2000 en mer et sur terre, la loi littoral, les espaces boisés classés, les PPRI (inondations, PPRIF (incendies), .... auxquels viennent s'ajouter nos, adhésions entre autre à la charte Pélagos, ... c'est tout un tas de protections très contraignantes que nous avons déjà. Quelles que soient les communes littorales, ce ne sont pas les dernières années qui ont dénaturé le Littoral, mais la génération précédente. Enfin, si Port-Cros a un Parc, si on veut l'étendre par une aire d'adhésion et un coeur de parc, c'est que certains trouvent que notre environnement est préservé. Préservé par qui ? par des générations entières qui n'ont pas attendu le Parc pour se soucier de leur environnement.

@Marc Lamazière 04/04/2016 10:47

Je partage assez votre jugement sur la prise de risque à rejeter systématiquement l'idée d'adhérer au PNR de Port Cros, bien solitairement et honnêtement défendu avec conviction par JL Félizia sûrement au delà de sa simple conviction politicienne. Que le Maire s'échine quant à lui à lutter contre ce qu'il considère comme une menace de dépossession de pouvoirs ne surprend personne puisque c'est l'argumentaire qu'il développe depuis le début.
Par contre, votre relative "compréhension" à l'égard de la position de la liste "Saussez" qui lui a emboîté le pas dans le vote contre est beaucoup moins pertinente. Ce monsieur qui se targue de tout savoir et de dénoncer en permanence l'incohérence, le manque de jugement quand ce n'est pas tout simplement la médiocrité du Maire, est sur ce coup complètement à côté de la plaque, lui qui n'a de cesse de vanter les vertus de l'intercommunalité, de critiquer l'isolationnisme dans lequel Le Lavandou a été enfermé par Bernardi. On devine surtout dans ce pseudo scepticisme sur la "faible" représentativité accordée aux collectivités une énième posture, consistant à ne pas vouloir totalement soutenir la proposition de la majorité, et trouver un "petit" argument, histoire d'exister dans ce faux débat ! Si Félizia a raison, parce qu'il l'a étudiée, en rappelant que rien dans la charte ne permet d'affirmer un quelconque transfert automatique de compétences ou de pouvoirs de police des communes vers un PNR, Saussez n'a pas de crédibilité en ignorant superbement l'existence en France d'une cinquantaine de parcs naturels dont le concept est issu de la réforme régionale des années 1960 et de la création de la DATAR, dans lesquels les collectivités ont toujours été représentées à proportion de leur engagement ... Pourquoi seule la "gouvernance" du PNR de Port Cros serait-elle insupportable aux communes varoises, et pas ailleurs ?

lavandou Paris Compiègne 02/04/2016 16:23

La protection de l'environnement est l'affaire de tous et se prétendre à l'écart est un manque d’intelligence ou une preuve d'égocentrisme. Un parc national est une parenthèses heureuse à l'humanité. Le gaulais Lavandou n'est pas à l'abri des romains, L'ancien port est cerné de toute part. Ne pas faire cause avec le parc est d'une grande imbécillité mais nous ne sommes pas à une contraction près avec cette gouvernance.

@Lavandou Paris Compiègne 03/04/2016 16:00

Et oui, souvenez-vous bien, chers internautes, que la terreur de l'opposition et ses branques de service ont voté CONTRE ... Et ils viendront ensuite taxer Félizia d'être un inféodé !!!

zorro 02/04/2016 12:30

on compte a peut pres70 milles pecheur en tout genre dans la regions profetionnel ou amateur,avec une periode de 5 mois ou on ne peche pas vue le climat, ce qui sufi a regularisé l arriver de nouveau poisson, mes le plastic na pas de frontiere n i de perriode ,ainsis que les boues rouge de gardanne, tou cela ne recule pas quand le douanier arrive ,l espace vital bucolique diminue a cause de l urbanisation, a cause des parcs , c le riverain local qui subi toujours les loi de privation ,mes la merde continue de proliférer ,port cros le levant porquerolle le rayol la corse son des reserve enorme pour la protection des especes ,ques qui faut de plus,

verdeau 02/04/2016 10:25

Je t'aime, moi non plus ! La culture bernardienne : je n'aime personne sauf MOI et demain sera un autre jour !!!