Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Lavandou Tribune. Contre-pouvoir citoyen
  • Lavandou Tribune. Contre-pouvoir citoyen
  • : Site officiel d'expression politique, économique et sociale sur l’actualité municipale au Lavandou. Les citoyens indignés - face au clanisme de la majorité "Regain" - exigent la limitation des mandats et des cumuls nuisibles à la démocratie locale depuis 1995.
  • Contact

Recherche

Vite lu

Les sous-marins privés enfin autorisés à plonger sur la côte varoise (Twitter)

Sainte-Maxime plan sécheresse. Les douches des différentes plages de la ville sont coupées et l'eau supprimée au port de 8 h à 20 h (Twitter)

La Londe vol d’un portefeuille contenant 60 €. Le voleur est condamné à six mois de prison ferme en comparution immédiate (Facebook)

Les touristes boudent le Var dont la fréquentation est en nette baisse. Beaucoup ont plié bagages avant l’heure face aux incendies, météo mitigée, massifs forestiers fermés et tarifs dissuasifs (Google)

Nouveau cas de Chikungunya  signalé dans le Var déjà en niveau 3 du plan de lutte contre le moustique tigre (France Bleu)

Airbnb, la plateforme de locations temporaires, a payé moins de 100.000 € en 2016 au fisc, alors que plus de 10 millions de Français ont utilisé le site (Le Parisien)

Lavandou. Des milliers de vêtements et accessoires contrefaits saisis par la gendarmerie dans une boutique du centre-ville (Twitter)

Cogolin. Un policier de la BAC, en disponibilité,  tue deux personnes, dont l’amant de sa femme,  avec son arme de service (Google)

Sainte Maxime. L'Etat installe une trentaine de migrants pour une durée variable contre l’avis du maire (Google)

Des faux courriers électroniques se présentant comme des messages de l’administration fiscale demandent aux usagers de fournir leur numéro de carte bancaire ou de compléter leurs coordonnées personnelles en vue d'un remboursement via un formulaire en ligne, imitant le site www.impots.gouv.fr (DGFP)

Pannes d’électricité à répétition sur Hyères. Enedis accuse  l’accumulation des pics de chaleur et l’état du réseau (Google)

Cocaïne plage de Cavalière. Le prévenu condamné, en comparution immédiate, à un an de prison ferme, tandis que deux cartes SIM saisies révèlent les noms des clients (Twitter)

Europol diffuse des avis de recherche sur les réseaux sociaux sous forme de cartes postales humoristiques pour susciter davantage de témoignages sur les 20 criminels les plus recherchés en vue de leur arrestation (CEE)

Restriction d’eau. Le préfet du Var  prend des mesures pour faire face à la sécheresse alarmante du département. Une cinquantaine de communes sont concernées  dont la Londe, le Lavandou, Bormes, La Croix-Valmer, Cavalaire (France3)

Avec une économie orientée vers les emplois publics et le tourisme, 15 % des varois vivent sous le seuil de pauvreté avec des disparités marquées de niveau de vie ainsi qu’un faible niveau de formation des jeunes (Insee)

Des élus réclament une base d'intervention de Canadair à Hyères (Google)

La suppression de la taxe d’habitation pour 80 % des ménages  en 2018 c’est 8,5 milliards € qui n’arriveront plus dans les caisses et une profonde réorganisation des communes (Instagram)

Saint-Tropez. Trop de violences et d’agressions  gratuites sur la voie publique la nuit. Le maire mis en cause par son opposition (Facebook)

13 juin 2016 1 13 /06 /juin /2016 07:37

Abandonner des déchets en pleine nature n'est pas un phénomène nouveau dans le Var. Depuis des années, des industriels se débarrassent de dizaines de tonnes de gravats, plastiques et béton polluants dans les forêts et les terrains reculés... Mais jusqu'ici, jamais dans les vignes.
C'est formellement interdit. "Pourtant, on reçoit des appels du pied tous les mois, confie un viticulteur. Les industriels agitent des billets pour nous convaincre de leur laisser du terrain pour leurs m... Alors, certains craquent...". Avec un prix moyen de 5 € par tonne de déchets déposée - moins cher que dans les décharges publiques sans besoin de faire de tri c'est très rémunérateur, dénonce le collectif d'écologistes. Des gravats provenant de constructions récentes à Toulon se retrouvent ainsi entassés au fond de certains vignobles, à l'abri des regards.
Selon les défenseurs de l'environnement, une dizaine de domaines varois, et le président de la chambre d'agriculture du Var lui-même, seraient concernés, pour avoir plantés et exploités des terrains pollués. Plus cocasse, certains ont reçu une autorisation préfectorale pour abriter une installation légale de stockage de déchets inertes. Beaucoup d'autres, non.

Le parquet de Toulon et L’INAO, (Institut national des appellations d’origine) examinent une procédure de déclassement des parcelles concernées.

Partager cet article

Repost 0
Published by France Gallois - dans Environnement
commenter cet article

commentaires

maryse golan 13/06/2016 20:08

les domaines de la Londe sont-ils concernés ?

Julie Romano 13/06/2016 12:20

Et que font les maires ? les premiers à saccager leur littoral afin d’entasser les touristes et signer des permis de construire douteux qui entrainent encore plus de constructions d’où les déchets en question. Je me souviens d’un élu en campagne qui avait pour crédo de limiter les constructions dans sa commune. Regardez ce que le Lavandou est devenu aux mains des promoteurs : un amas de béton qui sera bientôt couronné par un blockhaus à la Baou. Tout le monde s’en fout tant que les pépettes remplissent les caisses et les… poches ! Qui les sanctionnera au nom des générations futures ?

lecapvarois 13/06/2016 09:56

L’absence des écologistes dans le département se fait vraiment ressentir, muselés comme dans les conseils municipaux, le département, la région ils n’intéressent personne. Sont poliment acceptés sous l’œil amusé des médias. scandaleux !!!

vertderage 13/06/2016 09:02

Faut pas généraliser cette affaire concerne quelques voyous qu'il faut virer et ce n'est rien à côté des décharges officielles qui doivent fermer depuis 30 ans dans le var. La préfecture ferme les yeux face aux puissants de la politiques.