Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Lavandou Tribune. Contre-pouvoir citoyen
  • Lavandou Tribune. Contre-pouvoir citoyen
  • : Tribune officielle des citoyens indignés par la gestion municipale du Lavandou depuis 1995. La liberté d’expression est un droit fondamental défendu par la Cour européenne des droits de l'homme (CDEH). Les lanceurs d’alerte sont protégés par la loi 2016-1691 relative à la transparence.de la vie publique.
  • Contact

Debout le Lavandou !

La Chambre Régionale des Comptes épingle la municipalité en place pour "gestion approximative des fonds publics, vente du patrimoine, augmentation des impôts, emprunts, absentéisme du personnel, privilèges injustifiés…". Les 44,55 % d'électeurs indignés font entendre leur opposition dans cette tribune pour éveiller les consciences, lutter contre l'ambition et le fanatisme clanique qui ruine notre commune depuis quatre mandats. Donnons un nouveau souffle au Lavandou.

Recherche

Conseil municipal 2014-2020

Regain 2014-2020 : Gil BERNARDI maire
Adjoint(e)s: *Charlotte BOUVARD. *Claude MAUPEU. *Annie TALLONE. Pierre CHARRIER Bruno CAPEZZONE. Frédérique CERVANTES. Raymonde STATIUS. Patrick LE SAGE. 
Délégué(e)s: Corinne TILLARD. Denis CAVATORE. 
Conseiller(e)s:
Laurence CRETELLA. Beatrice FLORENTY. Philippe GRANDVEAUD. Nadine EMERIC. Patrick MARTINI. Jean-Pierre BIGEY. Monique CARLETTI. Jean-François ISAIA. Nathalie CHRISTIEN. Jacques BOMPAS. Laurence TOUZE. Patrick CANTIE.  
*Conseiller(e)s communautaires 

Le Lavandou Cap 2020 : Thierry SAUSSEZMarie-Jo BONNIER., Guy CAPPE.

La Ville Heureuse : Jean-Laurent FELIZIA, Andrée VIALE.

Sans étiquette : Georges TAILLADE.

Vite lu

Fiscalité. L'Assemblée vote la suppression de la taxe d'habitation pour 80% des ménages. Elle sera progressivement supprimée jusqu’en 2020 (BFMTV)

Harcèlement sexuel. La parole des femmes se libère en France. Le mot-dièse "balance ton porc" en est un symbole. Il  génère des milliers de témoignages sur Twitter contre des élus et petits chefs (Libération)

La Crau. Trois élus du Front National, quittent leur parti mais continuent à siéger sans étiquette dans l’opposition au conseil municipal par respect envers leurs électeurs (Facebook)

Var changement climatique: sécheresse record, température jamais vue depuis 60 ans. "Il faut arrêter d’urbaniser le littoral" avant une catastrophe naturelle majeure (LPO Paca)

L'ex sénateur-maire de Toulon aurait reçu plus de 8.000 € d’argent public chaque trimestre détourné du Sénat. Selon les avocats des sénateurs déjà mis en examen dans cette affaire, ces derniers n'auraient rien fait d'illégal (Var Matin)

117 sénateurs de droite (LR, UMP, RPR) sont soupçonnés d'avoir détourné 8 millions d'euros en 12 ans (Le Point)

Fréjus. La justice doit se prononcer mi-novembre sur l'ancien maire François Léotard, accusé de faux témoignage dans l'affaire Karachi (Twitter)

Autriche. La loi interdisant la dissimulation du visage dans l'espace public est en vigueur. Le texte concerne la burqa, le niqab, les masques de mascarade (clown, Père Noël) cagoules et écharpes trop hautes contre le froid (Spunik)

Allemagne. 94 députés néo-nazis (AfD) entrent au Bundestag pour la première fois depuis 70 ans avec cet avertissement aux autres partis : "Nous allons vous traquer. On va pourchasser Madame Merkel et on va récupérer notre pays et notre peuple" (l’Express)

Trop de rues en France portent encore les noms de négriers, alors que l’esclavagisme est un crime contre l’humanité depuis 2001. En revanche aucune protestation contre les squares, boulevards, rues... qui honorent les élus qui ont ruiné leurs villes (Libération)

Hyères. La directrice de cabinet, fille du maire, démissionne pour cause d’interdiction des emplois familiaux, votée par l’Assemblée Nationale le 8 septembre (Twitter)

Lavandou. Pas moins de 6 tonnes de papier utilisées pour diffuser 14 photos du maire et un autosatisfecit  de sa gestion dans la revue municipale 2017 (Facebook)

13 juin 2016 1 13 /06 /juin /2016 07:37

Abandonner des déchets en pleine nature n'est pas un phénomène nouveau dans le Var. Depuis des années, des industriels se débarrassent de dizaines de tonnes de gravats, plastiques et béton polluants dans les forêts et les terrains reculés... Mais jusqu'ici, jamais dans les vignes.
C'est formellement interdit. "Pourtant, on reçoit des appels du pied tous les mois, confie un viticulteur. Les industriels agitent des billets pour nous convaincre de leur laisser du terrain pour leurs m... Alors, certains craquent...". Avec un prix moyen de 5 € par tonne de déchets déposée - moins cher que dans les décharges publiques sans besoin de faire de tri c'est très rémunérateur, dénonce le collectif d'écologistes. Des gravats provenant de constructions récentes à Toulon se retrouvent ainsi entassés au fond de certains vignobles, à l'abri des regards.
Selon les défenseurs de l'environnement, une dizaine de domaines varois, et le président de la chambre d'agriculture du Var lui-même, seraient concernés, pour avoir plantés et exploités des terrains pollués. Plus cocasse, certains ont reçu une autorisation préfectorale pour abriter une installation légale de stockage de déchets inertes. Beaucoup d'autres, non.

Le parquet de Toulon et L’INAO, (Institut national des appellations d’origine) examinent une procédure de déclassement des parcelles concernées.

Partager cet article

Repost 0
Published by France Gallois - dans Environnement
commenter cet article

commentaires

maryse golan 13/06/2016 20:08

les domaines de la Londe sont-ils concernés ?

Julie Romano 13/06/2016 12:20

Et que font les maires ? les premiers à saccager leur littoral afin d’entasser les touristes et signer des permis de construire douteux qui entrainent encore plus de constructions d’où les déchets en question. Je me souviens d’un élu en campagne qui avait pour crédo de limiter les constructions dans sa commune. Regardez ce que le Lavandou est devenu aux mains des promoteurs : un amas de béton qui sera bientôt couronné par un blockhaus à la Baou. Tout le monde s’en fout tant que les pépettes remplissent les caisses et les… poches ! Qui les sanctionnera au nom des générations futures ?

lecapvarois 13/06/2016 09:56

L’absence des écologistes dans le département se fait vraiment ressentir, muselés comme dans les conseils municipaux, le département, la région ils n’intéressent personne. Sont poliment acceptés sous l’œil amusé des médias. scandaleux !!!

vertderage 13/06/2016 09:02

Faut pas généraliser cette affaire concerne quelques voyous qu'il faut virer et ce n'est rien à côté des décharges officielles qui doivent fermer depuis 30 ans dans le var. La préfecture ferme les yeux face aux puissants de la politiques.