Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Lavandou Tribune. Contre-pouvoir citoyen
  • Lavandou Tribune. Contre-pouvoir citoyen
  • : Tribune officielle des citoyens indignés par la gestion municipale du Lavandou depuis 1995. La liberté d’expression est un droit fondamental défendu par la Cour européenne des droits de l'homme (CDEH). Les lanceurs d’alerte sont protégés par la loi 2016-1691 relative à la transparence.de la vie publique.
  • Contact

Debout le Lavandou !

La Chambre Régionale des Comptes épingle la municipalité en place pour "gestion approximative des fonds publics, vente du patrimoine, augmentation des impôts, emprunts, absentéisme du personnel, privilèges injustifiés…". Les 44,55 % d'électeurs indignés font entendre leur opposition dans cette tribune pour éveiller les consciences, lutter contre l'ambition et le fanatisme clanique qui ruine notre commune depuis quatre mandats. Donnons un nouveau souffle au Lavandou.

Recherche

Conseil municipal 2014-2020

Regain 2014-2020 : Gil BERNARDI maire
Adjoint(e)s: *Charlotte BOUVARD. *Claude MAUPEU. *Annie TALLONE. Pierre CHARRIER Bruno CAPEZZONE. Frédérique CERVANTES. Raymonde STATIUS. Patrick LE SAGE. 
Délégué(e)s: Corinne TILLARD. Denis CAVATORE. 
Conseiller(e)s:
Laurence CRETELLA. Beatrice FLORENTY. Philippe GRANDVEAUD. Nadine EMERIC. Patrick MARTINI. Jean-Pierre BIGEY. Monique CARLETTI. Jean-François ISAIA. Nathalie CHRISTIEN. Jacques BOMPAS. Laurence TOUZE. Patrick CANTIE.  
*Conseiller(e)s communautaires 

Le Lavandou Cap 2020 : Thierry SAUSSEZMarie-Jo BONNIER., Guy CAPPE.

La Ville Heureuse : Jean-Laurent FELIZIA, Andrée VIALE.

Sans étiquette : Georges TAILLADE.

Vite lu

La Crau. Trois élus du Front National, quittent leur parti mais continuent à siéger sans étiquette dans l’opposition au conseil municipal par respect envers leurs électeurs (Facebook)

Var changement climatique: sécheresse record, température jamais vue depuis 60 ans. "Il faut arrêter d’urbaniser le littoral" avant une catastrophe naturelle majeure (LPO Paca)

L'ex sénateur-maire de Toulon aurait reçu plus de 8.000 € d’argent public chaque trimestre détourné du Sénat. Selon les avocats des sénateurs déjà mis en examen dans cette affaire, ces derniers n'auraient rien fait d'illégal (Var Matin)

117 sénateurs de droite (LR, UMP, RPR) sont soupçonnés d'avoir détourné 8 millions d'euros en 12 ans (Le Point)

Fréjus. La justice doit se prononcer mi-novembre sur l'ancien maire François Léotard, accusé de faux témoignage dans l'affaire Karachi (Twitter)

Autriche. La loi interdisant la dissimulation du visage dans l'espace public est en vigueur. Le texte concerne la burqa, le niqab, les masques de mascarade (clown, Père Noël) cagoules et écharpes trop hautes contre le froid (Spunik)

Allemagne. 94 députés néo-nazis (AfD) entrent au Bundestag pour la première fois depuis 70 ans avec cet avertissement aux autres partis : "Nous allons vous traquer. On va pourchasser Madame Merkel et on va récupérer notre pays et notre peuple" (l’Express)

Trop de rues en France portent encore les noms de négriers, alors que l’esclavagisme est un crime contre l’humanité depuis 2001. En revanche aucune protestation contre les squares, boulevards, rues... qui honorent les élus qui ont ruiné leurs villes (Libération)

Hyères. La directrice de cabinet, fille du maire, démissionne pour cause d’interdiction des emplois familiaux, votée par l’Assemblée Nationale le 8 septembre (Twitter)

Lavandou. Pas moins de 6 tonnes de papier utilisées pour diffuser 14 photos du maire et un autosatisfecit  de sa gestion dans la revue municipale 2017 (Facebook)

18 septembre 2016 7 18 /09 /septembre /2016 00:12
Au Lavandou, un pont peut en cacher un autre !

Un pont neuf va relier Bormes et le Lavandou. Symboliquement le pont du Batailler, route de Bénat, s’est partiellement effondré le 27 novembre…2014, au "grand étonnement" du président du SIPI (Syndicat intercommunal de Prévention des Inondations), maire du Lavandou, pourtant bien au courant des risques depuis  juillet 2003 !
Après les inondations "centennales" du 19 janvier 2014, tout le monde s’était refilé la patate chaude entre l’Etat, le département et les deux communes, contestant le rapport de la SOGREAH de l’époque.
Après des "travaux d’urgence" surmédiatisés, les inondés excédés s’organiseront en association de défense (AILB) pour obliger les élus à s’engager dans une solution définitive, évaluée - pour l’instant - à 10 millions €.

Au Lavandou, un pont peut en cacher un autre !

Mais, la question qui se pose aujourd’hui est l’élargissement du pont de la RD 98 en direction de La Favière à l’embouchure du Batailler, qui est insuffisant du fait d’un passage d’eau réduit à 12 m2, soit 36 m3/s. Alors que le nouveau pont de Bénat va permettre un passage d’eau pluviale de près de 100 m3/s.

Conséquences : l’inondation probable des quartiers entre la Vielle et la mer (La Salamandre, le PAE Village, l’ancien Collège et toute la zone des stages).

Donc, pourquoi  ne pas commencer par l’aval du Batailler ? dont l'embouchure pose problème depuis plus de vingt ans. Constat confirmé par toutes les études - commandées par le SIPI - qui préconisaient un élargissement du pont de la RD 98 de 20 m de long.
Ce serpent d’eau est l’occasion de multiples manifestations,  réunions, expertises, déclarations, brouilles…  pour aboutir le 20/09/2016 à un lancement en grande pompe des travaux financés en partie par le Conseil départemental  (en sursis électoral). Une spécialité locale où l’on sort le rosé et la fanfare à toute occasion de faire de l’électoralisme.
Bien des questions posées dès février 2014 par l’opposition sont toujours sans réponse
Rappelons que ces travaux devaient initialement commencer le 15 janvier 2016. Entre SIPI, PAPI, Communauté de communes, Conseil Départemental, Préfecture… impossible d’en connaitre la durée ! 

Partager cet article

Repost 0
Published by Claude Eskenazy - dans Environnement
commenter cet article

commentaires

NON AU QUATRIEME MANDAT 25/09/2016 20:51

Pour rappel sur le SIPI présidée par Mr Bernardi qui financé 700.000 euros en 2013 pour immerger une digue de sable de 200 mètres à Cavalière alors que l'urgence était ailleurs au Batailler. Les lavandourains ne sont pas curieux de savoir comment cette somme dénoncée sur ce blog a été financée ? Un comble alors que vous recevez la taxe foncière et la taxe d'habitation. Y a pas de miracle avec la planche à billets.

NON AU QUATRIEME MANDAT 19/09/2016 23:47

parait que les ponts - symbole européen sur notre monnaie - servent à relier les hommes ça n'a pas été le cas entre Vatinet ex-maire de Bormes et Bernardi maire en sursis du Lavandou entre 1995 et 2014. Un pont qui s'écroule c'est un mauvais présage venu d'en haut... à suivre !.

pontifes 19/09/2016 11:00

Deux invitations circulent. Celle du département pour le pont du Batailler, celle de la mairie pour le pont Bénat. Y aurait donc deux ponts concernés ??? ce sont des imbéciles qui nous dirigent !!!

blingbling 18/09/2016 22:05

Question pourquoi faire en grande pompe un début de chantier ? d’habitude c'est à la fin sauf s'il se termine à la saint glin-glin

anonyme83 18/09/2016 21:26

je viens de me repasser pour le plaisir, la vidéo (mise en ligne par vos soins !)par des journalistes de la TV faite sur les inondations du 19/01/2014, c'est tout de même un acte d'anthologie, que la mauvaise foi à ce point là c'est impensable, sachant que tous ses retraités ont risqué leurs vies tout simplement, et sans l'aide des forains, il y aurait eu des morts, nous ne devons jamais oublier cela, et les travaux promis, remis, sont autant de camouflet aux riverains. Mais le Lavandou, comme la Londe ayant profiter un maximum de la manne des constructions, hideuses et faites en zone inondables, ont réussi le tour le tour de force de dévaloriser le patrimoine foncier des habitants de ces communes! les prochaines inondations seront là pour en témoigner à nouveau, car cela recommencera, n'en déplaise à Mr le maire du Lavandou, qui doit comprendre enfin, que des pluies centennales, cela n'arrive pas tous les 100 ans, comme il nous l'a dit,aux familles des résidents, lors de la réunion de "tout và bien, Mme la Marquise" à l'EHPAD 2/3 J après l'inondation, non cela peut arriver tours les jours, c'est seulement une étude faite sur 100 ans de pluie intense, il a la "comprenure dure" les enfants de la crèche ont été déplacés, mais pas nos vieux ! cherchons l'erreur, les personnes âgées sont moins importantes que les enfants, au Lavandou,! alors pont élargi ou pas, rien ne changera. lors d'une réunion une personne de l'opposition m'avait expliqué que sous Napoléon 1er, le batailler faisait 40m de large ?, de mémoire je ne pense pas me tromper, sur le chiffre, il appuyait des dires avec des cartes géographiques,? à part les quelques maisons que cet empereur avait fait construire dans la plaine pour remercier ses grognards de l'avoir tant épaulé lors de ses campagnes, il n'y avait à l'époque que des champs, plus de 200 ans plus tard, il n'y a que du béton, et le batailler fait combien de large ? je dirais à vu de nez 8/10 m et encore pas de partout ! ni y a t-il pas là quelque chose de complètement illogique? moi j'y vois l'oubli total de sécurité pour les riverains. j'ai toujours la même colère, constante, car je n'oublierais jamais cette journée d'angoisse à essayer de savoir où était mon père, et s'il était vivant !!