Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Lavandou Tribune. Contre-pouvoir citoyen
  • Lavandou Tribune. Contre-pouvoir citoyen
  • : Tribune officielle des citoyens indignés par la gestion municipale du Lavandou depuis 1995. La liberté d’expression est un droit fondamental défendu par la Cour européenne des droits de l'homme (CDEH). Les lanceurs d’alerte sont protégés par la loi 2016-1691 relative à la transparence.de la vie publique.
  • Contact

Debout le Lavandou !

La Chambre Régionale des Comptes épingle la municipalité en place pour "gestion approximative des fonds publics, vente du patrimoine, augmentation des impôts, emprunts, absentéisme du personnel, privilèges injustifiés…". Les 44,55 % d'électeurs indignés font entendre leur opposition dans cette tribune pour éveiller les consciences, lutter contre l'ambition et le fanatisme clanique qui ruine notre commune depuis quatre mandats. Donnons un nouveau souffle au Lavandou.

Recherche

Conseil municipal 2014-2020

Regain 2014-2020 : Gil BERNARDI maire
Adjoint(e)s: *Charlotte BOUVARD. *Claude MAUPEU. *Annie TALLONE. Pierre CHARRIER Bruno CAPEZZONE. Frédérique CERVANTES. Raymonde STATIUS. Patrick LE SAGE. 
Délégué(e)s: Corinne TILLARD. Denis CAVATORE. 
Conseiller(e)s:
Laurence CRETELLA. Beatrice FLORENTY. Philippe GRANDVEAUD. Nadine EMERIC. Patrick MARTINI. Jean-Pierre BIGEY. Monique CARLETTI. Jean-François ISAIA. Nathalie CHRISTIEN. Jacques BOMPAS. Laurence TOUZE. Patrick CANTIE.  
*Conseiller(e)s communautaires 

Le Lavandou Cap 2020 : Thierry SAUSSEZMarie-Jo BONNIER., Guy CAPPE.

La Ville Heureuse : Jean-Laurent FELIZIA, Andrée VIALE.

Sans étiquette : Georges TAILLADE.

Vite lu

Fiscalité. L'Assemblée vote la suppression de la taxe d'habitation pour 80% des ménages. Elle sera progressivement supprimée jusqu’en 2020 (BFMTV)

Harcèlement sexuel. La parole des femmes se libère en France. Le mot-dièse "balance ton porc" en est un symbole. Il  génère des milliers de témoignages sur Twitter contre des élus et petits chefs (Libération)

La Crau. Trois élus du Front National, quittent leur parti mais continuent à siéger sans étiquette dans l’opposition au conseil municipal par respect envers leurs électeurs (Facebook)

Var changement climatique: sécheresse record, température jamais vue depuis 60 ans. "Il faut arrêter d’urbaniser le littoral" avant une catastrophe naturelle majeure (LPO Paca)

L'ex sénateur-maire de Toulon aurait reçu plus de 8.000 € d’argent public chaque trimestre détourné du Sénat. Selon les avocats des sénateurs déjà mis en examen dans cette affaire, ces derniers n'auraient rien fait d'illégal (Var Matin)

117 sénateurs de droite (LR, UMP, RPR) sont soupçonnés d'avoir détourné 8 millions d'euros en 12 ans (Le Point)

Fréjus. La justice doit se prononcer mi-novembre sur l'ancien maire François Léotard, accusé de faux témoignage dans l'affaire Karachi (Twitter)

Autriche. La loi interdisant la dissimulation du visage dans l'espace public est en vigueur. Le texte concerne la burqa, le niqab, les masques de mascarade (clown, Père Noël) cagoules et écharpes trop hautes contre le froid (Spunik)

Allemagne. 94 députés néo-nazis (AfD) entrent au Bundestag pour la première fois depuis 70 ans avec cet avertissement aux autres partis : "Nous allons vous traquer. On va pourchasser Madame Merkel et on va récupérer notre pays et notre peuple" (l’Express)

Trop de rues en France portent encore les noms de négriers, alors que l’esclavagisme est un crime contre l’humanité depuis 2001. En revanche aucune protestation contre les squares, boulevards, rues... qui honorent les élus qui ont ruiné leurs villes (Libération)

Hyères. La directrice de cabinet, fille du maire, démissionne pour cause d’interdiction des emplois familiaux, votée par l’Assemblée Nationale le 8 septembre (Twitter)

Lavandou. Pas moins de 6 tonnes de papier utilisées pour diffuser 14 photos du maire et un autosatisfecit  de sa gestion dans la revue municipale 2017 (Facebook)

11 novembre 2016 5 11 /11 /novembre /2016 00:12

Donald TRUMP, élu avec les 25,80 % du corps électoral (59 millions de voix sur 231 millions d'électeurs et une abstention record de 45,8%), a promis une vie meilleure en redessinant un monde idéal d'un catalogue de promesses utopiques, bien éloigné du monde réel. Quelques morceaux choisis :

  • TRUMP va renégocier les traités de libre-échange nord-américain (ALENA ou NAFTA) et le partenariat trans-pacifique (TPP)
  • TRUMP déclare imposer partout le salaire horaire minimum à 10 $.
  • TRUMP vise 25 millions d'emplois, une croissance de +4% par an.
  • TRUMP relance le charbon, le gaz de schisme et dénie la COP21.
  • TRUMP expulse 6,5 millions d’immigrés clandestins et abroge le droit du sol.
  • TRUMP construit un mur entre le Mexique et les Etats-Unis, aux frais des… mexicains
  • TRUMP ressuscite la torture et la menace nucléaire contre l'Etat islamique.  
  • TRUMP collabore militairement avec la Russie et le Moyen-Orient contre Daesh.
  • TRUMP prône une baisse massive des taxes et supprime l’impôt sur les successions
  • TRUMP est pour les contrôles de police inopinés et les fouilles au corps systématiques.
  • TRUMP va couler du béton partout aux Etats Unis avec un plan à 1000 milliards $
  • TRUMP veut casser les usines chinoises, le nucléaire iranien, les faux "patriotes" de la Silicon Valley alliés contre lui.
  • TRUMP va museler internet qui colporte des "mensonges" sur les réseaux sociaux.

Conséquences : des millions de manifestants dans le monde et une immigration canadienne débordée de candidats à l’exode.
Observons que ses promesses simplistes échafaudées à coups d’études comportementales percutent toujours aussi bien un électeur blanc, homme, âgé de 45 ans, peu diplômé, rural et croyant…
Un électorat peu éloigné de notre France profonde, alors que la victoire du 
"Michael Moore" (son surnom) est mal vécue dans l'hexagone, sauf par le FN qui y voit le triomphe "du peuple". Tout comme l'ex agent du KGB Poutine qui souhaite restaurer immédiatement ses relations avec les États-Unis.
Mais, rassurez-vous, beaucoup de ses prétentions ne sont pas réalisables car TRUMP n'aura pas les mains totalement libres, même si la France a été démolie lors de sa campagne "Regardez la France, regardez d'autres pays. C'est catastrophique les amis. J'ai des amis qui vont en France chaque année, ils aiment ça. Alors je leur dis : 'Et cette année vous avez aimé ? ' Ils m'ont répondu : 'On ne veut plus y aller. La France ce n'est plus la France."
Consternant : l'équipe de campagne de TRUMP démonte le décor en supprimant discrètement les propositions les plus controversées.  Dur d’être un président déjà si  impopulaire avant de commercer le job !

Partager cet article

Repost 0
Published by Paulette Touitou - dans Politique
commenter cet article

commentaires

MOI 17/11/2016 20:39

A bientôt Marine !!!... Bravo les USA.

Pram 13/11/2016 10:55

NAFTA et ALENA c'est la même chose. Le second est la version en langue française du premier , pour cause de bilinguisme anglais - français au Canada.
Quant aux Américains qui veulent émigrer au Canada quand ils paniquent, c'est toujours le même coup de gueule qui revient à chaque fois que certains se font bousculer par l'actualité là-bas. Ce coup de sang migratoire vers le nord - rarement suivi d'effet, revient régulièrement depuis la guerre de Sécession. On est blasé. De toute façon l'ALENA, c'est un traité de libre échange des marchandises et des services seulement, et non pas des individus. Contrairement à l'Union européenne incidemment, laquelle est un immense carrousel migratoire.

MadeUSA 11/11/2016 23:19

La réalité c'est General Motors, Ford, mais aussi Nissan, Mercedes ou BMW. qui produisent au Mexique. Un faible coût du travail et des droits de douane peu élevés ont récemment convaincu General Motors et Ford d’ouvrir de nouvelles usines. Au point que ces deux géants comptent doubler leur production dans le pays, dans les deux ans à venir. GM va ainsi investir 5 milliards de dollars dans ses usines au Mexique. Ford pense à construire un nouveau site dans le pays, et faire passer sa fabrication de véhicules de 500 000 à 1 million d’unités par an. Relocaliser aux Etats Unis c'est ruiner l'industrie automobile américaine et aussi con que le made in françe chez nous !

bouglione 11/11/2016 15:44

Sarko tente d'associer sa candidature à celle de Donald. C'est un peu risqué de balayer cinq années de mandat et de se comparer à ce clown.

lucide83 11/11/2016 11:51

mais je ne comprends pas !: que vient faire l'élection de Trump, sur votre site.... au Lavandou ?? laissez donc les américains tranquilles, eux au moins, ont mis un grand coupe de pied au cul du clan Clinton, (elle, est loin d'être une blanche colombe, n'est-ce pas ?) qui a fait de la politique son fond de commerce, j'envie les américains, et j'espère que mes compatriotes auront le même courage en 2017...virer ceux qu ne vivent que pour nous enfumer et profiter de nous au maximum.......et pour qui la politique est un métier (comme le maire du Lavandou !) .balayons devant de notre porte, avant d'aller s'occuper, de juger ce qui se passe chez les autres !! avec des "info" plus ou moins réalistes.......et quelle claque pour tous les "médias" et organismes de sondages... qui croyaient (comme en France) que ce sont eux qui font voter les gens........cette rubrique montre bien, que certains commencent à avoir "chaud aux plumes" !! c'est très amusant d'ailleurs !

@lucide83 11/11/2016 23:44

maire n'est pas un métier mais une fonction qui doit être limitée à six ans pour lutter contre la corruption, les abus de pouvoir et les roitelets. En outre chaque candidat devrait être préalablement soumis à une analyse d'aptitude et un diagnostic psy. NT

NON AU QUATRIEME MANDAT 11/11/2016 08:38

VAUT MIEUX UN SILENCIEUX QUI BOSSE QU'UN PHRASEUR QUI BRANLE. L'AVANTAGE C'EST QU'AUX USA IL SERA VIRE DANS 4 ANS ALORS QU'AU LAVANDOU IL FAUDRA UNE GÉNÉRATION DE SOURDS-MUETS.

Julie Romano 11/11/2016 09:19

je partage cet avis. Le lavandou doit casser le système bien pensant des "élites" qui confondent l’intérêt général avec leurs intérêts particuliers. La jeunesse ne pourra éternellement supporter l'immobilisme de vieux croûtons qui squattent indéfiniment les commandes.