Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Lavandou Tribune. Contre-pouvoir citoyen
  • Lavandou Tribune. Contre-pouvoir citoyen
  • : Site officiel d'expression politique, économique et sociale sur l’actualité municipale au Lavandou. Les citoyens indignés - face au clanisme de la majorité "Regain" - exigent la limitation des mandats et des cumuls nuisibles à la démocratie locale depuis 1995.
  • Contact

Recherche

Vite lu

Vendanges précoces et production limitée dans le Var pour le millésime 2017 (France 3)

Les sous-marins privés enfin autorisés à plonger sur la côte varoise (Twitter)

Sainte-Maxime plan sécheresse. Les douches des différentes plages de la ville sont coupées et l'eau supprimée au port de 8 h à 20 h (Twitter)

La Londe vol d’un portefeuille contenant 60 €. Le voleur est condamné à six mois de prison ferme en comparution immédiate (Facebook)

Les touristes boudent le Var dont la fréquentation est en nette baisse. Beaucoup ont plié bagages avant l’heure face aux incendies, météo mitigée, massifs forestiers fermés et tarifs dissuasifs (Google)

Nouveau cas de Chikungunya  signalé dans le Var déjà en niveau 3 du plan de lutte contre le moustique tigre (France Bleu)

Airbnb, la plateforme de locations temporaires, a payé moins de 100.000 € en 2016 au fisc, alors que plus de 10 millions de Français ont utilisé le site (Le Parisien)

Lavandou. Des milliers de vêtements et accessoires contrefaits saisis par la gendarmerie dans une boutique du centre-ville (Twitter)

Cogolin. Un policier de la BAC, en disponibilité,  tue deux personnes, dont l’amant de sa femme,  avec son arme de service (Google)

Sainte Maxime. L'Etat installe une trentaine de migrants pour une durée variable contre l’avis du maire (Google)

Des faux courriers électroniques se présentant comme des messages de l’administration fiscale demandent aux usagers de fournir leur numéro de carte bancaire ou de compléter leurs coordonnées personnelles en vue d'un remboursement via un formulaire en ligne, imitant le site www.impots.gouv.fr (DGFP)

Pannes d’électricité à répétition sur Hyères. Enedis accuse  l’accumulation des pics de chaleur et l’état du réseau (Google)

Cocaïne plage de Cavalière. Le prévenu condamné, en comparution immédiate, à un an de prison ferme, tandis que deux cartes SIM saisies révèlent les noms des clients (Twitter)

Europol diffuse des avis de recherche sur les réseaux sociaux sous forme de cartes postales humoristiques pour susciter davantage de témoignages sur les 20 criminels les plus recherchés en vue de leur arrestation (CEE)

Restriction d’eau. Le préfet du Var  prend des mesures pour faire face à la sécheresse alarmante du département. Une cinquantaine de communes sont concernées  dont la Londe, le Lavandou, Bormes, La Croix-Valmer, Cavalaire (France3)

Avec une économie orientée vers les emplois publics et le tourisme, 15 % des varois vivent sous le seuil de pauvreté avec des disparités marquées de niveau de vie ainsi qu’un faible niveau de formation des jeunes (Insee)

Des élus réclament une base d'intervention de Canadair à Hyères (Google)

La suppression de la taxe d’habitation pour 80 % des ménages  en 2018 c’est 8,5 milliards € qui n’arriveront plus dans les caisses et une profonde réorganisation des communes (Instagram)

Saint-Tropez. Trop de violences et d’agressions  gratuites sur la voie publique la nuit. Le maire mis en cause par son opposition (Facebook)

1 mars 2017 3 01 /03 /mars /2017 23:06

Guerre civile. Coup d’état institutionnel mené par les juges. La présidentielle de 2017 se déroule dans un climat de barricades et de cocktails Molotov. Marine Le Pen et François Fillon pratiquent les tirs tendus. Les campagnes électorales ne sont jamais calmes. Elles sont même souvent violentes.


La cuvée 2017 est empoisonnée

Mais la cuvée 2017 est véritablement empoisonnée. Le candidat de la droite et la favorite des sondages optent pour le bon vieil adage : la meilleure défense est l’attaque. Mais ils utilisent des armes non conventionnelles. Attaquer la justice ou menacer de représailles des fonctionnaires va bien au-delà du combat électoral. C’est un véritable pacte « Faustien ».

La France grogne et gronde. Sur les marchés, dans les usines et les bureaux, l’envie d’en découdre avec le système est fort. Rouge, verte ou bleue marine, la colère traverse les camps politiques et les couches sociales. Marine Le Pen et François Fillon ont compris que leur salut peut passer par un calcul : « diaboliser » les institutions. Cette stratégie machiavélique fonctionne.


Une logique « révolutionnaire »

Évidemment, notre pays n’est pas exclusivement peuplé d’électeurs voulant sortir une fourche et gratter une allumette. Mais une large partie de l’électorat est dans une logique quasi « révolutionnaire ». À droite comme à gauche, des Français veulent renverser la table. Cette envie se retrouve même chez les soutiens du « policé » Macron et les électeurs du « sage » Hamon. Le fondateur d’En Marche ! doit son ascension fulgurante à la nouveauté qu’il incarne. Et le socialiste a été (confortablement) élu grâce à son invention (révolutionnaire) d’un revenu universel.

En fait, François Fillon et Marine Le Pen exploitent un (re) sentiment profond et largement partagé. En 1992, un essayiste américain, Francis Fukuyama a pronostiqué la Fin de l’Histoire. Les pays occidentaux sont censés, à la fin du XXe siècle, limiter leur horizon à la démocratie libérale. La France du XXIe siècle dément cette thèse. L’Hexagone est entré dans une tentation libérale : dénonciation à droite et à gauche de l’économie de marché, remise en cause des libertés sous le coup du terrorisme et recherche d’autorité. La défense de François Fillon et Marine Le Pen est conjoncturelle. Les deux candidats improvisent face à des « casseroles » judiciaires.

Mais cette communication de crise s’inscrit dans un contexte global. Un contexte de fronde larvée. Néanmoins, cela ne garantit pas l’efficacité de la ligne « Fillon-Le Pen ». La candidate FN est allée très loin en refusant d’être auditionnée par la police.


Le faux-pas de Marine le Pen…

Mais surtout elle a commis un véritable « faux-pas » en menaçant d’un bûcher les fonctionnaires qui enquêtent sur ses dossiers. Beaucoup de Français veulent casser la baraque. Mais ils ne veulent pas mettre le pays à feu et à sang. Révoltés, ils ne sont pas des « émeutiers ».

Du côté de François Fillon, ses attaques ne changent rien au fond de son problème. L’opprobre d’un enrichissement familial ternit définitivement son image. Le candidat a beau dénoncer une instrumentalisation (politicienne) de la justice, il ne convainc que ses soutiens les plus proches. Et encore.


Le Pénélope Gate a laissé des traces

Même dans l’électorat de droite le Pénélope Gate a laissé des traces profondes. Des électeurs peuvent parfaitement être convaincus par la thèse « filloniste » des juges politisés et être déstabilisés par l’emploi d’assistante parlementaire de Madame Fillon. L’instrumentalisation par François Fillon et Marine Le Pen d’un désir de fronde comporte une morale. Il ne suffit pas de surfer sur une mauvaise pour remonter à la surface.
 

Laurent Dubois

NDLR: commentaires fermés pour raisons électorales

Partager cet article

Repost 0
Published by Laurent Dubois - dans Politique