Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Lavandou Tribune. Contre-pouvoir citoyen
  • Lavandou Tribune. Contre-pouvoir citoyen
  • : Site officiel d'expression politique, économique et sociale sur l’actualité municipale au Lavandou. Les citoyens indignés, - face au clanisme en place depuis 22 ans - demandent l'interdiction du cumul et de la répétition des mandats nuisibles à la démocratie locale.
  • Contact

Recherche

Vite lu

Le témoignage de l'ancien directeur de la communication du Modem a entraîné l'ouverture d'une enquête préliminaire pour "abus de confiance et recel de ce délit" (Le Point)

Des démarchages frauduleux, afin d’obtenir de l’argent se présentant au nom de la mairie de Gassin sont  signalés à la gendarmerie (Facebook)

Pic de pollution à l'ozone. La préfecture du Var décide de réduire la vitesse autorisée de 20 km/h (France Bleu)

Démission Bayrou, De Sarnez, Goulard. LREM n'a plus besoin du MoDem pour gouverner. Avec ses 308 députés, La République en marche dispose désormais de la majorité absolue à l'Assemblée nationale

Le nouveau gouvernement d’Edouard Philippe, annoncé mercredi, compte trente membres, respecte une parité stricte et laisse la part belle à la société civile.(Le Monde)

Le département du Var placé en vigilance sécheresse depuis le 18 juin (Préfecture)

Députés élus dans le Var. 1ère circonscription. Geneviève Levy (LR). 2ème circonscription Cécile Muschotti (En marche). 3ème circonscription Jean-Louis Masson (LR). 4ème circonscription Sereine Mauborgne (En marche). 5ème circonscription Philippe Michel-Kleisbauer (Modem). 6ème circonscription Valérie Gomez-Bassac (En marche). 7ème circonscription Emilie Guerel (En marche). 8ème circonscription Fabien Matras (En marche). (Ministère)

Bormes-les-Mimosas. Des riverains lancent une pétition contre des antennes relais à proximité d’une école (Twitter)

Un migrant de 17 ans, originaire du Bangladesh, isolé, dormant dans la rue depuis 1 mois et sans ressources, a fait condamner le département des Bouches-du-Rhône - pour grave atteinte à une liberté fondamentale - qui est désormais obligé de le prendre en charge (AFP)

La Cour d'Appel de Lyon confirme les "graves irrégularités" commises par la municipalité Tuvéri dans le dossier des logements des Lices et de l'ancien hôpital. Le promoteur écarté réclame 54,5 millions € à la commune de Saint-Tropez (Twitter)

Les plages de Hyères : l'Almanarre, Estagnets et de la Capte vont devenir accessibles aux handicapés permettant d’être la première commune varoise à obtenir le label Tourisme et Handicap. (Google)

Contrôle renforcé des enseignes et publicités au Lavandou. Le maire (certainement non-voyant depuis 1995 ?) se dit "choqué" par le fleurissement de la pollution visuelle sur sa commune. (Facebook)

A Lagneville (Oise) un arrêté municipal interdit de décéder chez soi pour protester contre le manque de médecins. Ce n'est qu’une pâle contrefaçon de l’arrêté du Lavandou de 2000 "il est interdit à toute personne ne disposant pas de caveau de décéder sur le territoire de la commune" ridiculisant planétairement son auteur (Facebook)

La monarchie républicaine fête son 2208 ème milliard € de déficit contre 1833 milliards € en 2012 et 1211 milliards en 2007 dans l’indifférence générale des partis politiques (Twitter)

Le Conseil d’Etat pourrait annuler l’arrêté qui ferme l’aéroport de Saint-Tropez La Mole aux vols internationaux. C’est le sens des conclusions présentées par le rapporteur public (Twitter)

1 mars 2017 3 01 /03 /mars /2017 23:06

Guerre civile. Coup d’état institutionnel mené par les juges. La présidentielle de 2017 se déroule dans un climat de barricades et de cocktails Molotov. Marine Le Pen et François Fillon pratiquent les tirs tendus. Les campagnes électorales ne sont jamais calmes. Elles sont même souvent violentes.


La cuvée 2017 est empoisonnée

Mais la cuvée 2017 est véritablement empoisonnée. Le candidat de la droite et la favorite des sondages optent pour le bon vieil adage : la meilleure défense est l’attaque. Mais ils utilisent des armes non conventionnelles. Attaquer la justice ou menacer de représailles des fonctionnaires va bien au-delà du combat électoral. C’est un véritable pacte « Faustien ».

La France grogne et gronde. Sur les marchés, dans les usines et les bureaux, l’envie d’en découdre avec le système est fort. Rouge, verte ou bleue marine, la colère traverse les camps politiques et les couches sociales. Marine Le Pen et François Fillon ont compris que leur salut peut passer par un calcul : « diaboliser » les institutions. Cette stratégie machiavélique fonctionne.


Une logique « révolutionnaire »

Évidemment, notre pays n’est pas exclusivement peuplé d’électeurs voulant sortir une fourche et gratter une allumette. Mais une large partie de l’électorat est dans une logique quasi « révolutionnaire ». À droite comme à gauche, des Français veulent renverser la table. Cette envie se retrouve même chez les soutiens du « policé » Macron et les électeurs du « sage » Hamon. Le fondateur d’En Marche ! doit son ascension fulgurante à la nouveauté qu’il incarne. Et le socialiste a été (confortablement) élu grâce à son invention (révolutionnaire) d’un revenu universel.

En fait, François Fillon et Marine Le Pen exploitent un (re) sentiment profond et largement partagé. En 1992, un essayiste américain, Francis Fukuyama a pronostiqué la Fin de l’Histoire. Les pays occidentaux sont censés, à la fin du XXe siècle, limiter leur horizon à la démocratie libérale. La France du XXIe siècle dément cette thèse. L’Hexagone est entré dans une tentation libérale : dénonciation à droite et à gauche de l’économie de marché, remise en cause des libertés sous le coup du terrorisme et recherche d’autorité. La défense de François Fillon et Marine Le Pen est conjoncturelle. Les deux candidats improvisent face à des « casseroles » judiciaires.

Mais cette communication de crise s’inscrit dans un contexte global. Un contexte de fronde larvée. Néanmoins, cela ne garantit pas l’efficacité de la ligne « Fillon-Le Pen ». La candidate FN est allée très loin en refusant d’être auditionnée par la police.


Le faux-pas de Marine le Pen…

Mais surtout elle a commis un véritable « faux-pas » en menaçant d’un bûcher les fonctionnaires qui enquêtent sur ses dossiers. Beaucoup de Français veulent casser la baraque. Mais ils ne veulent pas mettre le pays à feu et à sang. Révoltés, ils ne sont pas des « émeutiers ».

Du côté de François Fillon, ses attaques ne changent rien au fond de son problème. L’opprobre d’un enrichissement familial ternit définitivement son image. Le candidat a beau dénoncer une instrumentalisation (politicienne) de la justice, il ne convainc que ses soutiens les plus proches. Et encore.


Le Pénélope Gate a laissé des traces

Même dans l’électorat de droite le Pénélope Gate a laissé des traces profondes. Des électeurs peuvent parfaitement être convaincus par la thèse « filloniste » des juges politisés et être déstabilisés par l’emploi d’assistante parlementaire de Madame Fillon. L’instrumentalisation par François Fillon et Marine Le Pen d’un désir de fronde comporte une morale. Il ne suffit pas de surfer sur une mauvaise pour remonter à la surface.
 

Laurent Dubois

NDLR: commentaires fermés pour raisons électorales

Partager cet article

Repost 0
Published by Laurent Dubois - dans Politique