Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Lavandou Tribune. Contre-pouvoir citoyen
  • Lavandou Tribune. Contre-pouvoir citoyen
  • : Tribune officielle des citoyens indignés par la gestion municipale du Lavandou depuis 1995. La liberté d’expression est un droit fondamental défendu par la Cour européenne des droits de l'homme (CDEH). Les lanceurs d’alerte sont protégés par la loi 2016-1691 relative à la transparence.de la vie publique.
  • Contact

Debout le Lavandou !

La Chambre Régionale des Comptes épingle la municipalité en place pour "gestion approximative des fonds publics, vente du patrimoine, augmentation des impôts, emprunts, absentéisme du personnel, privilèges injustifiés…". Les 44,55 % d'électeurs indignés font entendre leur opposition dans cette tribune pour éveiller les consciences, lutter contre l'ambition et le fanatisme clanique qui ruine notre commune depuis quatre mandats. Donnons un nouveau souffle au Lavandou.

Recherche

Conseil municipal 2014-2020

Regain 2014-2020 : Gil BERNARDI maire
Adjoint(e)s: *Charlotte BOUVARD. *Claude MAUPEU. *Annie TALLONE. Pierre CHARRIER Bruno CAPEZZONE. Frédérique CERVANTES. Raymonde STATIUS. Patrick LE SAGE. 
Délégué(e)s: Corinne TILLARD. Denis CAVATORE. 
Conseiller(e)s:
Laurence CRETELLA. Beatrice FLORENTY. Philippe GRANDVEAUD. Nadine EMERIC. Patrick MARTINI. Jean-Pierre BIGEY. Monique CARLETTI. Jean-François ISAIA. Nathalie CHRISTIEN. Jacques BOMPAS. Laurence TOUZE. Patrick CANTIE.  
*Conseiller(e)s communautaires 

Le Lavandou Cap 2020 : Thierry SAUSSEZMarie-Jo BONNIER., Guy CAPPE.

La Ville Heureuse : Jean-Laurent FELIZIA, Andrée VIALE.

Sans étiquette : Georges TAILLADE.

Vite lu

Fiscalité. L'Assemblée vote la suppression de la taxe d'habitation pour 80% des ménages. Elle sera progressivement supprimée jusqu’en 2020 (BFMTV)

Harcèlement sexuel. La parole des femmes se libère en France. Le mot-dièse "balance ton porc" en est un symbole. Il  génère des milliers de témoignages sur Twitter contre des élus et petits chefs (Libération)

La Crau. Trois élus du Front National, quittent leur parti mais continuent à siéger sans étiquette dans l’opposition au conseil municipal par respect envers leurs électeurs (Facebook)

Var changement climatique: sécheresse record, température jamais vue depuis 60 ans. "Il faut arrêter d’urbaniser le littoral" avant une catastrophe naturelle majeure (LPO Paca)

L'ex sénateur-maire de Toulon aurait reçu plus de 8.000 € d’argent public chaque trimestre détourné du Sénat. Selon les avocats des sénateurs déjà mis en examen dans cette affaire, ces derniers n'auraient rien fait d'illégal (Var Matin)

117 sénateurs de droite (LR, UMP, RPR) sont soupçonnés d'avoir détourné 8 millions d'euros en 12 ans (Le Point)

Fréjus. La justice doit se prononcer mi-novembre sur l'ancien maire François Léotard, accusé de faux témoignage dans l'affaire Karachi (Twitter)

Autriche. La loi interdisant la dissimulation du visage dans l'espace public est en vigueur. Le texte concerne la burqa, le niqab, les masques de mascarade (clown, Père Noël) cagoules et écharpes trop hautes contre le froid (Spunik)

Allemagne. 94 députés néo-nazis (AfD) entrent au Bundestag pour la première fois depuis 70 ans avec cet avertissement aux autres partis : "Nous allons vous traquer. On va pourchasser Madame Merkel et on va récupérer notre pays et notre peuple" (l’Express)

Trop de rues en France portent encore les noms de négriers, alors que l’esclavagisme est un crime contre l’humanité depuis 2001. En revanche aucune protestation contre les squares, boulevards, rues... qui honorent les élus qui ont ruiné leurs villes (Libération)

Hyères. La directrice de cabinet, fille du maire, démissionne pour cause d’interdiction des emplois familiaux, votée par l’Assemblée Nationale le 8 septembre (Twitter)

Lavandou. Pas moins de 6 tonnes de papier utilisées pour diffuser 14 photos du maire et un autosatisfecit  de sa gestion dans la revue municipale 2017 (Facebook)

12 juillet 2017 3 12 /07 /juillet /2017 23:08

Lundi 10 Juillet 2017, soirée de grand spectacle au conseil municipal du Lavandou.
Le maire, ayant visiblement des contraintes horaires, expédie les 20 points à l'ordre du jour  en…  1 heure 30.
Les débats commencent par l'épineux dossier sur le cinéma (engagé au carrefour de la Baou depuis 2012).  Dossier qui vient d'être arrêté - une nouvelle fois - car selon le premier magistrat :
1°/ la date limite de signature par l’investisseur n'a pas été respectée.
2°/ le permis de construire n'a pas été délivré pour cause de non-conformité.
Avec sa mauvaise foi habituelle, Monsieur "ce n’est pas ma faute" détourne les questions et dissimule la vérité. 
Et finalement abat ses cartes :
"NOUS (en fait LUI) ! allons redéployer le même projet cinéma : 3 salles de plusieurs centaines de places chacune, des parkings.... mais cette fois-ci le projet sera mené par la commune, à charge pour elle de trouver un exploitant... "
Tour de passe-passe ! le premier projet capote mais ça ne fait rien le maire récidive malgré les mises en garde de l'opposition qui préférerait un projet moins ambitieux ayant toutes les chances de réussir.
Rien n’y fait, notre cicérone et son équipe d’autistes multiplient les erreurs budgétaires, comme ceux de la crèche, des parcmètres, des ventes de notre foncier ou des emprunts à répétition !
C’est alors que l’opposition "Lavandou CAP 2020" prend la parole avec l’intervention incisive de Marie-Jo Bonnier :
" Le PROJET CINEMA ! Encore un grand projet attendu par la population et abandonné !

Qu’avez-vous donc fait de ces années de discussions et de négociations ?

Pourquoi n’arrivez vous pas à réaliser vos projets ?

Cinéma- salles de spectacle, piscine, eau chaude, parking souterrain du soleil (2002)… sont abandonnés, etc. la liste est longue…

Tout cela est consternant !!!

Il faut évidemment relancer une consultation sur la base du cahier des charges initial pour notamment le cinéma et l'hôtel 3 étoiles pour développer le tourisme que nous souhaitons.

Mieux vaut perdre 2 ans de plus et sortir par le haut de la crise que de bricoler un projet rapetissé et financièrement  incertain.

Et, ne comptez pas sur nous pour approuver la vente de terrains sur le périmètre. Il faut intégralement préserver la capacité foncière du dernier grand terrain disponible dans le centre pour un projet d'envergure. Si vous ne savez pas faire laissez en au moins la chance à votre successeur…"
Le maire fou de rage - comme à son habitude quand  il est  attaqué - devient méprisant, grossier et lapidaire.
"Votre communiqué PUE Madame " ...et le micro est coupé. Terminé ! Circulez ! il n’y a rien à voir. Ou vous votez POUR, ou vous votez CONTRE !
Cette saynète municipale burlesque n’est qu’un exemple de la démocratie quotidienne pratiquée au Lavandou par un inassouvi du pouvoir qui accumule tant d’erreurs depuis 22 ans.
Plus avant, "le débat" aborde les lots de plages. Le maire ne souhaite pas engager la procédure de DSP (délégation de service public) sur le lot 5, évoquant de futurs problèmes d'érosion ! Personne ne bronche devant sa posture et tout l’ordre du jour défile dans un monologue municipal dont il excelle.
Quant à l'autorisation donnée pour la construction d'un bâtiment à usage d'atelier  et d'un centre de secours pour les pompiers: bien sûr, personne n'a vu le projet !
Sans parler du compte rendu sur l'éco-quartier PAE village  dont les explications insuffisantes le retoque jusqu’à une prochaine visite sur place des élus pour s'imprégner du dossier.
Lavandourains, lavandouraines ! 2020  sonnera le temps de chasser les incompétents élus majoritaires REGAIN du conseil municipal - Ceux-là vous mentent sur la réalité économique et financière de notre commune. Avec l'opposition, prenez en main l’avenir partagé du Lavandou.



Communiqué de "Lavandou Cap 2020"

Certains ont pu s'étonner de notre mise en cause du maire à propos de l'abandon du projet initial de cinéma et d'hôtel au rond point de la Baou et ensuite notre approbation de la relance du projet.

OUI nous persistons et signons : un projet de plus qui capote, des années de perdu, un amateurisme incroyable !

OUI nous proposons de repartir avec la même base, un cinéma et un Hôtel 3 étoiles au niveau du tourisme que nous souhaitons développer.

NON, nous n'accepterons pas un projet au rabais, mal ficelé et encore moins la vente de terrains pour financer le projet. Nous avons la dernière grande réserve foncière proche du centre.

Mais OUI nous avons voté la délibération pour laisser une chance à la mairie de tenir cette promesse et de répondre à un besoin des Lavandourains que nous partageons.

On peut être ferme et constructif en même temps.

 

Thierry Saussez, Marie -Jo Bonnier, Guy Cappe pour Lavandou Cap 2020

Partager cet article

Repost 0

commentaires

anonyme83 26/07/2017 19:00

et cet immense incendie mit VOLONTAIREMENT au formule 1, va permettre dans quelques mois de voir surgir des belles villas et des beaux bâtiments, là où ils n'auraient jamais du sortit de terre ! il faut ouvrir les yeux et voir ce qui est facile à détecter tous les paramètres sont visibles, pour qui veut voir ! mais nos maires ne pourront pas s'y opposer, seul les préfets, donc l'état décidera !
les bords de routes qui ne sont plus nettoyés par la commune, mais dépendent du conseil départemental , avant passe de sécurité de 4 m, depuis la directive du nouveau gouvernement seulement 1 m (prétexte défendre la faune) Bravo..... là la faune elle n'a plus rien à craindre, elle est brûlée !! bravo, tout est fait pour que nous brûlions, tout était en place, il suffisait d'attendre le mistral......et voilà c'est fait ! avec une sécheresse particulière en plus ! nous nous sommes partis à temps, bon courage à mes amis de Bormes et du Lavandou, l'avenir n'est pas brillant !

Philou 22/07/2017 20:23

Lavandourains Lavandouraines, attention il n'est pas impossible que derrière l'opération cinéma menée depuis 2012 à  l'entree du village, conjointement avec le Marseillais, se cache hélas une opération immobilière, vente de terrains etc.... soyez vigilant. ....
Il est malin le bougre.

emilien vanberghe 18/07/2017 12:19

C'est une honte de voir la commune sombrer économiquement et en tant que lavandourain je suis écœuré par la mairie. Je souhaite comme bcp d'autres le changement du maire ou sa démission avec des élections anticipées

marie jo BONNIER 15/07/2017 14:21

Revenir sur ce qui a été parfaitement écrit dans ce papier pourrait paraitre ostentatoire...seulement il est vrai que ce cher maire a été particulièrement virulent et grossier, car il ne supporte pas la contradiction et surtout qu'on ose penser et surtout exprimer qu'il puisse être responsable de la situation...c'est juste un fait...depuis 7 ans que ce projet "mijote", presque 4 ans que nous l'opposition Lavandou Cap 2020, parfaitement OK pour un cinéma au Lavandou mais avec un projet non pas pharaonique comme celui qui a capoté, mais cohérent, nous nous sommes toujours fait "rabrouer"...et voilà ce qui arrive....Pauvre maire qui en 22 ans déjà n'aura jamais réalisé un projet d'envergure pour cette ville qui en a bien besoin...au moins son prédécesseur, même s'il a commis quelques erreurs, aura laissé une trace......qu'allons nous trouver au bout de ces 24 ans de mandats... je cherche...mais ne trouve pas...

Nous citoyens 15/07/2017 13:55

OUI en 2020 votez CONTRE Bernardi quel que soit le candidat faut sortir du béton et des valises électorales !

bernstein 15/07/2017 09:40

Excellente intervention. Y en marre du baratin municipal qui rejette toujours son inaction sur les autres. Que ce petit monde d'incapables passe la main et rentre à la maison. Le lavandou a besoin d'être dopé, pas en retrait comme maintenant.

l'imposture 13/07/2017 23:40

le projet cinéma est une grosse galéjade de bernardi qui est allé chercher à Marseille un promoteur sulfureux qui l'a tout simplement laissé tomber. donc le sieur bernardi tente de retomber sur ses pattes la tête haute et d'engager la commune sur le fantasme d'un maire qui n'a rien entrepris et tout raté dans sa vie. pour rigoler un peu souvenons-nous qu'il avait vendu l'un de ses "romans" à dix balles rien de moins qu'à Hollywood. c'est tout simplement un névropathe et un gros mégalo qui n'aime pas être mis devant ses échecs. en définitive il n'a rien fait en quatre mandats à part jouer du pipeau et ripoliner le lavandou, dépenser les bijoux de famille, écorner l'image du village et se plaindre du mauvais œil qui le poursuit depuis son adolescence. à part un quarteron de profiteurs personne n'en veut plus au lavandou

Arnaud Parenty 13/07/2017 18:52

Pour compléter votre information, rafraîchir votre mémoire, et découvrir ce à quoi nous avons, pour l'instant, échappé, je vous invite à "cliquer" sur le lien en début de texte ( engagé au carrefour de la baou depuis 2012)...

Arnaud Parenty 13/07/2017 18:45

Encore un mensonge par omission de notre édile ! Nous aimerions savoir pourquoi le projet est reporté ! La vérité bientôt dans ces colonnes ? ... Pour ma part, je ne comprends pas qu'un maire puisse légalement "aliéner" un bien de la commune pour 70 ans. - A moins qu'il compte rempiler jusque là ! ...

NON AU QUATRIEME MANDAT 13/07/2017 10:14

CE GROSSIER PERSONNAGE NE POUVAIT EVIDEMMENT PAS LA TRAITER DE PETITE B... EXPRESSION RÉSERVÉE A SES OPPOSANTS COUILLUS. QU'ATTENDONS-NOUS POUR LE METTRE A LA MAISON DE RETRAITE EN ZONE INONDABLE NOTRE DÉGUISÉ EN PÈRE FOUETTARD LE 31 JUILLET ET EN ÂNE LE RESTE DE L’ANNÉE.

Julie Romano 13/07/2017 09:43

Un cinéma pour quoi faire ? La cote lavandouraine n'est-elle pas belle à visiter que de s'enfermer dans la médiocrité des films américains ? et puis sur le plan de la sécurité dans ce coin faudrait revoir le problème. Un centre médical serait plus utile mais c'est moins vendeur pour ce maire qui brigue un cinquième mandat