Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Lavandou Tribune. Contre-pouvoir citoyen
  • Lavandou Tribune. Contre-pouvoir citoyen
  • : Tribune officielle des citoyens indignés par la gestion municipale du Lavandou depuis 1995. La liberté d’expression est un droit fondamental défendu par la Cour européenne des droits de l'homme (CDEH). Les lanceurs d’alerte sont protégés par la loi 2016-1691 relative à la transparence.de la vie publique.
  • Contact

Debout le Lavandou !

La Chambre Régionale des Comptes épingle la municipalité en place pour "gestion approximative des fonds publics, vente du patrimoine, augmentation des impôts, emprunts, absentéisme du personnel, privilèges injustifiés…". Les 44,55 % d'électeurs indignés font entendre leur opposition dans cette tribune pour éveiller les consciences, lutter contre l'ambition et le fanatisme clanique qui ruine notre commune depuis quatre mandats. Donnons un nouveau souffle au Lavandou.

Recherche

Conseil municipal 2014-2020

Regain 2014-2020 : Gil BERNARDI maire
Adjoint(e)s: *Charlotte BOUVARD. *Claude MAUPEU. *Annie TALLONE. Pierre CHARRIER Bruno CAPEZZONE. Frédérique CERVANTES. Raymonde STATIUS. Patrick LE SAGE. 
Délégué(e)s: Corinne TILLARD. Denis CAVATORE. 
Conseiller(e)s:
Laurence CRETELLA. Beatrice FLORENTY. Philippe GRANDVEAUD. Nadine EMERIC. Patrick MARTINI. Jean-Pierre BIGEY. Monique CARLETTI. Jean-François ISAIA. Nathalie CHRISTIEN. Jacques BOMPAS. Laurence TOUZE. Patrick CANTIE.  
*Conseiller(e)s communautaires 

Le Lavandou Cap 2020 : Thierry SAUSSEZMarie-Jo BONNIER., Guy CAPPE.

La Ville Heureuse : Jean-Laurent FELIZIA, Andrée VIALE.

Sans étiquette : Georges TAILLADE.

Vite lu

Fiscalité. L'Assemblée vote la suppression de la taxe d'habitation pour 80% des ménages. Elle sera progressivement supprimée jusqu’en 2020 (BFMTV)

Harcèlement sexuel. La parole des femmes se libère en France. Le mot-dièse "balance ton porc" en est un symbole. Il  génère des milliers de témoignages sur Twitter contre des élus et petits chefs (Libération)

La Crau. Trois élus du Front National, quittent leur parti mais continuent à siéger sans étiquette dans l’opposition au conseil municipal par respect envers leurs électeurs (Facebook)

Var changement climatique: sécheresse record, température jamais vue depuis 60 ans. "Il faut arrêter d’urbaniser le littoral" avant une catastrophe naturelle majeure (LPO Paca)

L'ex sénateur-maire de Toulon aurait reçu plus de 8.000 € d’argent public chaque trimestre détourné du Sénat. Selon les avocats des sénateurs déjà mis en examen dans cette affaire, ces derniers n'auraient rien fait d'illégal (Var Matin)

117 sénateurs de droite (LR, UMP, RPR) sont soupçonnés d'avoir détourné 8 millions d'euros en 12 ans (Le Point)

Fréjus. La justice doit se prononcer mi-novembre sur l'ancien maire François Léotard, accusé de faux témoignage dans l'affaire Karachi (Twitter)

Autriche. La loi interdisant la dissimulation du visage dans l'espace public est en vigueur. Le texte concerne la burqa, le niqab, les masques de mascarade (clown, Père Noël) cagoules et écharpes trop hautes contre le froid (Spunik)

Allemagne. 94 députés néo-nazis (AfD) entrent au Bundestag pour la première fois depuis 70 ans avec cet avertissement aux autres partis : "Nous allons vous traquer. On va pourchasser Madame Merkel et on va récupérer notre pays et notre peuple" (l’Express)

Trop de rues en France portent encore les noms de négriers, alors que l’esclavagisme est un crime contre l’humanité depuis 2001. En revanche aucune protestation contre les squares, boulevards, rues... qui honorent les élus qui ont ruiné leurs villes (Libération)

Hyères. La directrice de cabinet, fille du maire, démissionne pour cause d’interdiction des emplois familiaux, votée par l’Assemblée Nationale le 8 septembre (Twitter)

Lavandou. Pas moins de 6 tonnes de papier utilisées pour diffuser 14 photos du maire et un autosatisfecit  de sa gestion dans la revue municipale 2017 (Facebook)

7 août 2017 1 07 /08 /août /2017 00:11

Où est le plaisir des vacances quand l’organisation collective est défaillante sur la côte varoise ?
Cette question revient chaque année à l’ordre du jour lorsque les communes sous dimensionnée voient leur population multipliée l’été par 10 voire 12.
L’inéluctable se produit alors : restrictions d’eau, coupures électriques, pollutions marines, réseau téléphonique déficient, malbouffe, embouteillages, incivilités, environnement sacrifié, racket fiscal, arnaques en tous genres, drogues ; et, cette année - cerise sur le gâteau - incendies gigantesques et dortoirs publics… 
Comment excuser ce chaos qui perdure depuis des décennies sans solution sur la côte varoise ?
La faute à qui ? L’atavisme, le laisser-aller général, l’individualisme, malgré les efforts des communes à multiplier le personnel et les plans "B" pour tenter de contenir cette manne estivale.
Pourtant, d’autres destinations plus séduisantes existent en France, dans une ambiance plus sereine. Mais, les "sacs à dos", français et étrangers, adorent le désordre, les saucisses frites, les courses en sac, le bruit, les kermesses... Ils ne veulent pas s’ennuyer pendant leurs courtes vacances (7,3 jours) se jetant, dès le coup de sifflet, sur les autoroutes saturées qui vident leur porte-monnaie, les trains bondés jamais à l’heure, les avions low-cost qui perdent les bagages, les bus impraticables...
Sous la magie du soleil et des plages, les touristes acceptent chez nous ce qu’ils refusent chez eux : l’approximation, les interdits, les tarifs prohibitifs, les locations malsaines, la violence latente, le racisme à peine voilé…
C’est que ces migrants de passage dépensent sans compter en très peu de temps et en redemandent davantage. C’est bien là le problème d’un trop-plein saisonnier incontrôlable, à coup de festivals, sardinades, foires du Trône, marchés forains, grandes roues, feux d’artifices et surenchères municipales.  
Une pêche miraculeuse, de plus en plus problématique, attirant les gogos et les petits bandits qui font la mauvaise image du Var en recul depuis 2012 !

Ah ! mes jolies vacances… You kaïdi aïdi aïda !

Partager cet article

Repost 0
Published by C.Saint-Louis - dans Tourisme
commenter cet article

commentaires

Geronimo83 13/08/2017 13:52

Fo dire ka part les tampax floter ds la mer ou les mégot ds le sable y a rien a voir.

anonyme83 12/08/2017 10:14

bon vent à alexandrine, en espérant qu'ailleurs elles attrapent des neurones ! car contre le mistral et les feux mis trop souvent par des touristes, les locaux subissent plus qu'elle, car ils ont tous leurs biens sur place, et leurs vies ne lui en déplaisent à défendre, la mer froide c'est bon pour la santé, le portable c'est mauvais pour la santé, et lorsque on a la chance d'être en vacances on s'en passe, donc, qu'elle parte, cela fera plus de place pour mes pauvres amis locaux qui n'en peuvent plus de ce tourisme bas de gamme !

Alexandrine 12/08/2017 20:02

Restez entre vous. Je demande à tous mes followers de ne pas venir au lavandou village sectaire et raciste peuplés de bac -10 !!!!!!!!!!!!!!

alexandrine 11/08/2017 23:45

massifs forestiers fermés mer polaire portable inutilisable
je me casse ailleurs merci les vacances au lavandou !!!!!!!!!!

OG 09/08/2017 12:38

le tourisme est la seule source d'argent du coin car artisanat zéro, produits locaux zéro, artistes zéro, gastronomie zéro... et ainsi de suite... un concentré de médiocrité qui se remarque jusqu'au maire. OG

mroyannés 09/08/2017 10:02

Le mauvais exemple vient d'en haut. Combines, petits arrangements, passe-droits, coups de pouce s'appellent clientélisme ! Le Lavandou est gangrené par l'affairisme en col blanc. Vingt deux ans de pouvoir ça laisse des traces. Dommage d'être chaque semaine dans les faits divers !

famille H 09/08/2017 08:04

nous aussi sommes partis du lavandou après dix ans de centre ville intenable, l'hiver c'est mortel, l'été c'est du n'importe quoi, n'achetez surtout pas au lavandou c'est surpayé et taxé les résidents sont traités comme les touristes par la mairie : cochons de payants.

Boxthai 08/08/2017 18:38

A moi les jolies pépètes qui tombent du ciel sans trop travailler. Partez ailleurs je ne vous en voudrais pas. Moi j'accumule le magot de mes quatre mois de vacances en Thaïlande bien plus sexy qu'ici. Que voulez-vous c'est la vie. !!!

anonyme83 08/08/2017 10:22

lire votre article, et prendre connaissance des témoignages.....cela me ravie, car si vous reprenez mes écrits antérieurs, je me plaignais de ces mêmes nuisances...mais à l'époque aucun écho, le silence total, j'en était arrivée à croire que j'étais la seule (avec les miens) à ne plus supporter de vivre dans ce barnum de chaque été! d'où notre décision de vendre et de partir......et ouffffffffff quel bonheur de ne plus êtres les "vaches à lait" de ce système en perdition qu'est le Lavandou...qui est programmé par son "cher" maire et tous ceux qui se sont tus si longtemps, ont tout accepté... à une mort certaine.....le petit village de pécheur où je suis née, et devenue ideux, horrible, impossible à y vivre, même en hiver, car là, les locaux sont tout bonnement oubliés ! bon courage à vous tous, mais il fallait se réveiller avant !

Tabarly 07/08/2017 23:58

Monsieur le maire, pensez un peu aussi aux locaux.
Vous savez, ceux qui habitent à l'année au Lavandou et y paient lers impôts.
Pensez un peu a ce qu'ils subissent comme désagréments en juillet Août les parcmètres, les commerçants qui se lâchent sur les prix. Le bruit la circulation.....
Pouvons nous faire une pause !!!

democrasse 08/08/2017 10:16

Tu perds ton temps t'as plus vite fait de changer de maire !

NON AU QUATRIEME MANDAT 08/08/2017 09:26

IL EST COMME LES AUTRES SANS IMAGINATION A PART RIPOLINER LE CENTRE-VILLE ET PROTÉGER SON FAUTEUIL BANCAL.

Émilie Dafert 07/08/2017 13:28

Au début du siècle venir au lavandou c'était la classe aujourd'hui ça craint le beauf et le ringard.

dominique 07/08/2017 11:19

OUI STOPI faudrait réguler ce naufrage où tout le monde y perd: les touristes, les locaux, les élus

Bernadette S. 07/08/2017 09:33

Barcelone a supprimé les nouvelles autorisations d'hôtels, taxé les locations en direct des particuliers et fait la chasse aux locations illégales. Au lavandou c'est l'inverse le maire veut construire un hôtel à la Baou et fait la promotion sur son site de tourisme de petits loueurs illégaux.