Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Lavandou Tribune. Contre-pouvoir citoyen
  • Lavandou Tribune. Contre-pouvoir citoyen
  • : Tribune officielle des citoyens indignés par la gestion municipale du Lavandou depuis 1995. La liberté d’expression est un droit fondamental défendu par la Cour européenne des droits de l'homme (CDEH). Les lanceurs d’alerte sont protégés par la loi 2016-1691 relative à la transparence.de la vie publique.
  • Contact

Debout le Lavandou !

La Chambre Régionale des Comptes épingle la municipalité en place pour "gestion approximative des fonds publics, vente du patrimoine, augmentation des impôts, emprunts, absentéisme du personnel, privilèges injustifiés…". Les 44,55 % d'électeurs indignés font entendre leur opposition dans cette tribune pour éveiller les consciences, lutter contre l'ambition et le fanatisme clanique qui ruine notre commune depuis quatre mandats. Donnons un nouveau souffle au Lavandou.

Recherche

Conseil municipal 2014-2020

Regain 2014-2020 : Gil BERNARDI maire
Adjoint(e)s: *Charlotte BOUVARD. *Claude MAUPEU. *Annie TALLONE. Pierre CHARRIER Bruno CAPEZZONE. Frédérique CERVANTES. Raymonde STATIUS. Patrick LE SAGE. 
Délégué(e)s: Corinne TILLARD. Denis CAVATORE. 
Conseiller(e)s:
Laurence CRETELLA. Beatrice FLORENTY. Philippe GRANDVEAUD. Nadine EMERIC. Patrick MARTINI. Jean-Pierre BIGEY. Monique CARLETTI. Jean-François ISAIA. Nathalie CHRISTIEN. Jacques BOMPAS. Laurence TOUZE. Patrick CANTIE.  
*Conseiller(e)s communautaires 

Le Lavandou Cap 2020 : Thierry SAUSSEZMarie-Jo BONNIER., Guy CAPPE.

La Ville Heureuse : Jean-Laurent FELIZIA, Andrée VIALE.

Sans étiquette : Georges TAILLADE.

Vite lu

Fiscalité. L'Assemblée vote la suppression de la taxe d'habitation pour 80% des ménages. Elle sera progressivement supprimée jusqu’en 2020 (BFMTV)

Harcèlement sexuel. La parole des femmes se libère en France. Le mot-dièse "balance ton porc" en est un symbole. Il  génère des milliers de témoignages sur Twitter contre des élus et petits chefs (Libération)

La Crau. Trois élus du Front National, quittent leur parti mais continuent à siéger sans étiquette dans l’opposition au conseil municipal par respect envers leurs électeurs (Facebook)

Var changement climatique: sécheresse record, température jamais vue depuis 60 ans. "Il faut arrêter d’urbaniser le littoral" avant une catastrophe naturelle majeure (LPO Paca)

L'ex sénateur-maire de Toulon aurait reçu plus de 8.000 € d’argent public chaque trimestre détourné du Sénat. Selon les avocats des sénateurs déjà mis en examen dans cette affaire, ces derniers n'auraient rien fait d'illégal (Var Matin)

117 sénateurs de droite (LR, UMP, RPR) sont soupçonnés d'avoir détourné 8 millions d'euros en 12 ans (Le Point)

Fréjus. La justice doit se prononcer mi-novembre sur l'ancien maire François Léotard, accusé de faux témoignage dans l'affaire Karachi (Twitter)

Autriche. La loi interdisant la dissimulation du visage dans l'espace public est en vigueur. Le texte concerne la burqa, le niqab, les masques de mascarade (clown, Père Noël) cagoules et écharpes trop hautes contre le froid (Spunik)

Allemagne. 94 députés néo-nazis (AfD) entrent au Bundestag pour la première fois depuis 70 ans avec cet avertissement aux autres partis : "Nous allons vous traquer. On va pourchasser Madame Merkel et on va récupérer notre pays et notre peuple" (l’Express)

Trop de rues en France portent encore les noms de négriers, alors que l’esclavagisme est un crime contre l’humanité depuis 2001. En revanche aucune protestation contre les squares, boulevards, rues... qui honorent les élus qui ont ruiné leurs villes (Libération)

Hyères. La directrice de cabinet, fille du maire, démissionne pour cause d’interdiction des emplois familiaux, votée par l’Assemblée Nationale le 8 septembre (Twitter)

Lavandou. Pas moins de 6 tonnes de papier utilisées pour diffuser 14 photos du maire et un autosatisfecit  de sa gestion dans la revue municipale 2017 (Facebook)

4 août 2017 5 04 /08 /août /2017 00:13

HONTEUX mais VRAI ! 60 communes varoises contestent devant a justice les factures du Service départemental d'incendie et de secours (SDIS) du Var.
En cause : la clé de répartition entre les communes à risques et celles moins exposées.
Ainsi, Le Lavandou, premier à mener la fronde, a obtenu gain de cause après une décennie d’un contentieux finalement tranché devant la justice.
"Il n’était pas normal qu’on paie deux fois plus que Bormes " se justifie le maire du Lavandou. Comme la tentative de s’entendre par "la voie gracieuse" avait échoué, la cour administrative d’appel a réglé l’affaire en 2012, rectifiant à la baisse le nombre d’habitants pris en compte dans le calcul, chiffre pourtant transmis par la mairie.
Le Lavandou a ainsi récupéré 1,7 million € d’une dépense, qui est dans son principe obligatoire, et encouragé d’autres communes à lancer des contestations devant le Tribunal administratif.  
Au vu des derniers événements dramatiques sur Bormes, La Croix-Valmer, Artigues… cette somme aurait été très utile aux pompiers varois.
D’ailleurs, le Président du Conseil départemental, grand argentier du SDIS du Var, a tenu à préciser sa ferme position sur les cotisations, n’hésitant pas à prévenir ceux qui décideraient de ne pas cotiser : "C’est une affaire importante car il s’agit de la sécurité des Varoises et des Varois, il faut que cette contribution puisse être avalisée par l’ensemble des maires du Var. Pour ceux qui ne le feront pas, je demanderai à l’Etat de les obliger à le faire"
Le SDIS, présidé par Françoise DUMONT (LR), est un budget de 130 millions € - dont 53 % à la charge de l’Etat, 47% du département - avec 900 sapeurs-pompiers professionnels, 4400 sapeurs-pompiers volontaires, 1100 véhicules, 37 bateaux, 94 matériels tractés pour 135.000 sorties par an dans le Var. Mais aussi, l’appui aérien de la Sécurité Civile (SC) :
35 hélicoptères «Dragon», 26 avions (12 Canadair, 9 Tracke, 2 Dash , 3 King 200). Une armada contre les incendies qui coûte beaucoup d’argent aux contribuables varois.
D’où cette lettre ouverte exhortant les 60 communes récalcitrantes à abandonner leurs recours administratifs et à financer le SDIS du Var selon une nouvelle répartition votée en décembre 2015.

"Mesdames et messieurs les Élus du Var,

En cette période d’accalmie sur le front médiatique des feux de forêts, les sapeurs-pompiers professionnels et les personnels administratifs et techniques que nous représentons, accueillent avec satisfaction et certainement un peu de fierté retrouvée les messages de soutien et de remerciements.

Cependant le service départemental d’incendie et de secours (SDIS) du Var connaît une situation différente que ne le laisseraient entendre les déclarations de circonstances.

Nous en appelons à la raison et à la sincérité certains maires du Var. En effet, depuis 1 an et demi, près de 60 communes contestent leur participation financière au budget du SDIS 83. La réalité des décisions politiques diffère donc des déclarations gratifiantes, vues dans la presse ces derniers jours, à l’endroit des personnels du SDIS 83.

Ces prises de position génèrent globalement un manque à gagner pour le budget du SDIS du Var de l’ordre de 5 millions d’€ environ, sur un budget total de 130 millions d’€.

Le Syndicat Autonome des Sapeurs-Pompiers Professionnels et des Personnels Administratifs, Techniques et Spécialisés du Var exhorte maintenant ces communes récalcitrantes à abandonner leurs recours administratifs et à financer le SDIS comme la nouvelle répartition votée par le Conseil d’administration en décembre 2015 le prévoit.

Ce serait un véritable acte de soutien aux engagements des sapeurs- pompiers du Var sur le terrain. Nous sommes certains que le dialogue est toujours ouvert avec le Conseil d’Administration du SDIS et que vous aurez l’occasion de défendre vos arguments autrement que par le blocage du budget. Nous pensons que cette situation prend maintenant en otages les personnels qui voient leurs moyens baisser d’année en année.

Le Conseil Départemental du Var, quant à lui, participe au budget du SDIS 83, à hauteur de 47% contre 58% pour la moyenne nationale en 2016. Cette participation minoritaire fait donc reposer la majorité du financement sur les communes. C’est peut-être là une des causes du litige évoqué ci-dessus.

Pour 2017, le Conseil Départemental vient de baisser sa contribution de 600.000€. Nous rappelons que, dans le même temps, les sollicitations des pompiers ne cessent d’augmenter chaque année, avec encore un bond des interventions de 5% en 2016. Parallèlement, les effectifs de sapeurs- pompiers professionnels ne cessent de baisser depuis 2009 et la disponibilité des sapeurs-pompiers volontaires n’est pas inépuisable.

Là, aussi, nous prions le Président du Conseil Départemental de bien vouloir reconsidérer ce choix qui nous prive encore de moyens matériels et humains, comme si la situation tendue depuis plusieurs années exacerbée par la situation exceptionnelle de ces derniers jours ne suffisait pas à convaincre nos élus départementaux d’un réel soutien financier au profit des pompiers dont ils sont apparemment si satisfaits.

Au-delà des polémiques sur l’engagement de l’État, nous souhaitons qu’il y ait avant tout un engagement fort de nos élus de terrain, à travers leurs orientations budgétaires comme la France a pu le faire pour ses policiers et comme elle s’y est engagée récemment pour ses militaires.

Le département voisin des Bouches-du-Rhône avait, en 2016, dégagé une enveloppe budgétaire supplémentaire de 1,5 millions d’€, au vu de leur saison feux de forêts catastrophique.

Le Syndicat Autonome SPP PATS 83 reste convaincu que la population varoise comprendrait de tels arbitrages budgétaires en faveur de ses pompiers.

Nous vous remercions de l’attention portée à ces doléances et restons à votre disposition pour échanger sur le sujet.

Pour le Syndicat Autonome des SPP et PATS du Var"

NDLR. Au fait, combien coûte, chaque année, le réveillon du 31 juillet qui "enflamme" le Lavandou ?

Partager cet article

Repost 0
Published by Pascal Docquenies - dans Le bêtisier du maire Finances
commenter cet article

commentaires

irresponsable 10/08/2017 11:26

"Il n’était pas normal qu’on paie deux fois plus que Bormes "
Justification de merde. Ce maire doit démissionner et vite !

ano 06/08/2017 10:49

que je sache les feux se déclarent en plein été, pour 99% des cas ! là où la population explose, et avec elle, des petits malins (malades!) qui adorent voir le ballet des canadairs, je l''ai entendu à chaque feu, "oh c'est beau, ces flammes c'est un spectacle grandiose" du mot pour mot.....sans compter les photos prises, et dont ils se régaleront tout l'hiver chez eux là haut dans le nord......est-ce-que en automne, hiver, et au printemps, si un feu se déclarait par un hasard improbable, nous nous aurions les mêmes paroles, non, bien évidemment, donc OUI il fait que le Lavandou, paie au prorata des habitants en plein saison.......cela me semble d'une logique implacable

Marc Lamazière 05/08/2017 16:02

J'ai combattu le Maire du Lavandou entre 2001 et 2014 dans l'opposition, et je combat encore aujourd'hui les mauvaises décisions prises depuis 2014 (Complexe hideux de la Baou avec tous ces hôtels inutiles prévus, les parkings payants du marchés et de la police qui détruisent le tissus économique et touristique…). Mais, je dois reconnaître personnellement, que la commune du Lavandou a fait respecter dans les années 2010 le véritable montant de la contribution au SDIS en sollicitant l'intervention du tribunal administratif de Toulon pour que notre commune soit taxée à sa juste valeur et à l'équité avec les autres communes du Var. Nous sommes tous des contribuables, et nous souhaitons tous que nos impôts soient bien employés aux services des besoins publics, mais en même temps, nous n'acceptons pas de payer pour les autres communes du Var les dépenses du SDISS. Cette classification fixée par habitants en forte période touristique qui avait été retenue au départ par le SDISS ne correspondait en rien à la réalité de la population du Lavandou sur l'ensemble de l'année. Si, le tribunal administratif de Toulon a prononcé un jugement favorable pour la commune du Lavandou c'est bien parce qu'elle a justifier cette erreur d'appréciation à la mise en place de cette départementalisation du service public d'incendie et de secours du Var, le SDISS. Ne mélangeons pas tous, les honneurs doivent être rendus publiquement par les Maires des communes, c'est leur fonction de le faire avec reconnaissance. Mais le financement du SDISS c'est une planification des dépenses publiques départementales, qui doit rester rigoureux et équitable pour tous.

RUBIO rené 06/08/2017 15:22

Belle mise au point de ta part. Il ne faut pas tout confondre. Bien que le maire ne le mérite pas, ou plus. Tu emploies le terme"combattu", est-ce par rapport aux incendies? Belle image! Quant au fait de devenir maire, en as-tu encore l'envie devant les tristes commentaires de tous ces courageux anonymes qui s'expriment sur ce site. Tu as beaucoup de mérite ainsi qu'Arnaud de t'intéresser à la vie locale.

@Marc Lamazière 06/08/2017 08:01

Dommage que bernardi n'ait jamais eu la même élégance à votre égard. N’empêche que ce maire nuit à l'image de notre village et puisque le lavandou est si riche il peut au moins aider le SDIS en montrant l'exemple. Mr Lamazière qu'attendez-vous ? devenir maire vous fait peur ?

Mediapartie 05/08/2017 09:49

Gil Bernardi devrait être suspendu de ses fonctions par le préfet car trop d'affaires sulfureuses tournent autour de lui. Caractériel, cachottier, manipulateur, diviseur ne sont plus les qualités requises en 2017 d'un personnage clé qui se doit d'équité, mesure, gentillesse et apaisement dans un monde déjà trop brutal. Vu son âge la maison de retraite inondable sera le lieu parfait qu'il devrait envisager en sa fin de vie.

@mediapartie 05/08/2017 15:02

les responsables sont surtout les lavandourains irresponsables de leur vote, ceux qui bêlent par devant et gueulent par derrière.

hammad 04/08/2017 15:25

logique parce qu'au Lavandou y a plus rien à brûler tellement l'écologiste Bernardi a fait couler de béton depuis 1995

Pinpon 04/08/2017 11:10

C'est l'hypocrisie qui règne en maître au Lavandou ! Souriant devant les caméras en remerciant les soldats du feu et retors vis à vis des mêmes pour payer notre protection ... Jo

NON AU QUATRIEME MANDAT 04/08/2017 10:48

SOYONS CLAIRS BERNARDI N'EST PLUS L'HOMME DE LA SITUATION POUR GÉRER NOS INTÉRÊTS. PRÉPARONS DES MAINTENANT SON REMPLACEMENT. IL Y A VA DE NOTRE CRÉDIBILITÉ INSTITUTIONNELLE DANS LE VAR.

anonyme83 04/08/2017 10:22

mais je rêve......avec le coût de "ses" feux d'artifices à répétition, histoire de faire rester sur le Lavandou, le tourisme bas de gamme qu'il a engendré aux fils des années, (et remplir le tiroir caisse des ses amis restaurateurs ) il aurait sans problème de quoi financer le SDIS 83, afin qu'il soit équipé dignement, afin de sauver les gens et les biens de sa commune et des communes voisines, car devant un feu TOUT LE MONDE se doit d'être solidaire ! il est pourtant né ici, ce n'est pas un parachuté, il se devrait d'avoir l'amour de ses collines, comme nous tous l'avons !! non, c'est encore une histoire de "fric" qui va là où il ne devrait pas aller...comment peut on refuser avec des prétextes aussi "bidons" et aussi nauséeux ? comment ? donc, si on suit le raisonnement de ce petit monsieur, le prochain feu, parti de la commune de Bormes; devra s'arrêter à la Vieille, juste avant Zannini.....un peu comme le nuage de Thernobyl en quelque sorte, car le maire du Lavandou ne veut pas payer plus que cette commune, ! nous serions un 1er avril, j'aurais du mal à croire ce que je viens de lire sur votre site, mais non, malheureusement c'est vrai, et il a entraîné d'autres maires tout aussi peu soucieux de la vie de leurs habitants, ainsi que de leurs biens !! mais quelle honte, que les pompiers doivent se justifier ainsi et réclamer ce qui devrait leur être dû sans aucune restriction de budget, mot à la mode depuis la venue au pouvoir d'un petit dictateur, je serais d'accord si c'était TOUS les budgets, mais ce n'est pas le cas.....là nous en avons une preuve tangible!

Pasnelavandou 04/08/2017 11:59

Non il n'est pas né au Lavandou.
Il y est arrivé jeune mais ce n'est pas un Lavandourain.

MFC 04/08/2017 10:11

Et que coutent les feux d'artifice tous les vendredis en saison?

TuiTrong 04/08/2017 08:55

Une vraie terreur ce petit roitelet et jamais il prend un proces au cul ???