Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Lavandou Tribune. Contre-pouvoir citoyen
  • Lavandou Tribune. Contre-pouvoir citoyen
  • : Tribune officielle des citoyens indignés par la gestion municipale du Lavandou depuis 1995. La liberté d’expression est un droit fondamental défendu par la Cour européenne des droits de l'homme (CDEH). Les lanceurs d’alerte sont protégés par la loi 2016-1691 relative à la transparence.de la vie publique.
  • Contact

Debout le Lavandou !

La Chambre Régionale des Comptes épingle la municipalité en place pour "gestion approximative des fonds publics, vente du patrimoine, augmentation des impôts, emprunts, absentéisme du personnel, privilèges injustifiés…". Les 44,55 % d'électeurs indignés font entendre leur opposition dans cette tribune pour éveiller les consciences, lutter contre l'ambition et le fanatisme clanique qui ruine notre commune depuis quatre mandats. Donnons un nouveau souffle au Lavandou.

Recherche

Conseil municipal 2014-2020

Regain 2014-2020 : Gil BERNARDI maire
Adjoint(e)s: *Charlotte BOUVARD. *Claude MAUPEU. *Annie TALLONE. Pierre CHARRIER Bruno CAPEZZONE. Frédérique CERVANTES. Raymonde STATIUS. Patrick LE SAGE. 
Délégué(e)s: Corinne TILLARD. Denis CAVATORE. 
Conseiller(e)s:
Laurence CRETELLA. Beatrice FLORENTY. Philippe GRANDVEAUD. Nadine EMERIC. Patrick MARTINI. Jean-Pierre BIGEY. Monique CARLETTI. Jean-François ISAIA. Nathalie CHRISTIEN. Jacques BOMPAS. Laurence TOUZE. Patrick CANTIE.  
*Conseiller(e)s communautaires 

Le Lavandou Cap 2020 : Thierry SAUSSEZMarie-Jo BONNIER., Guy CAPPE.

La Ville Heureuse : Jean-Laurent FELIZIA, Andrée VIALE.

Sans étiquette : Georges TAILLADE.

Vite lu

La Crau. Trois élus du Front National, quittent leur parti mais continuent à siéger sans étiquette dans l’opposition au conseil municipal par respect envers leurs électeurs (Facebook)

Var changement climatique: sécheresse record, température jamais vue depuis 60 ans. "Il faut arrêter d’urbaniser le littoral" avant une catastrophe naturelle majeure (LPO Paca)

L'ex sénateur-maire de Toulon aurait reçu plus de 8.000 € d’argent public chaque trimestre détourné du Sénat. Selon les avocats des sénateurs déjà mis en examen dans cette affaire, ces derniers n'auraient rien fait d'illégal (Var Matin)

117 sénateurs de droite (LR, UMP, RPR) sont soupçonnés d'avoir détourné 8 millions d'euros en 12 ans (Le Point)

Fréjus. La justice doit se prononcer mi-novembre sur l'ancien maire François Léotard, accusé de faux témoignage dans l'affaire Karachi (Twitter)

Autriche. La loi interdisant la dissimulation du visage dans l'espace public est en vigueur. Le texte concerne la burqa, le niqab, les masques de mascarade (clown, Père Noël) cagoules et écharpes trop hautes contre le froid (Spunik)

Allemagne. 94 députés néo-nazis (AfD) entrent au Bundestag pour la première fois depuis 70 ans avec cet avertissement aux autres partis : "Nous allons vous traquer. On va pourchasser Madame Merkel et on va récupérer notre pays et notre peuple" (l’Express)

Trop de rues en France portent encore les noms de négriers, alors que l’esclavagisme est un crime contre l’humanité depuis 2001. En revanche aucune protestation contre les squares, boulevards, rues... qui honorent les élus qui ont ruiné leurs villes (Libération)

Hyères. La directrice de cabinet, fille du maire, démissionne pour cause d’interdiction des emplois familiaux, votée par l’Assemblée Nationale le 8 septembre (Twitter)

Lavandou. Pas moins de 6 tonnes de papier utilisées pour diffuser 14 photos du maire et un autosatisfecit  de sa gestion dans la revue municipale 2017 (Facebook)

27 septembre 2017 3 27 /09 /septembre /2017 00:17

Eté 2017, le burkini a mystérieusement disparu des plages du Lavandou. Le maire, dans son flicage vestimentaire (qualifié l’année précédente d’hygiénique), tolère bien mieux les inconvenantes tenues du "tourisme poubelle" qui pollue son centre-ville ou les inquiétantes tuniques intégrales de son votif Romérage.
A Cannes, août 2016, Siam, 34 ans, qui faisait trempette sur la plage vêtue d’un legging, d’une tunique et d’un hijab, est priée de quitter les lieux. Refusant de se dénuder, elle écope d’une amende. Elle racontera avoir entendu "ici, on est catholiques !" et conclura: "La parole raciste s’est totalement libérée."
Imaginé par une styliste australienne, le burkini n’est pas concerné par la loi sur la burqa, puisqu’il laisse apparaître le visage.
Mais, de nombreux maires de droite, en mal de médiatisation (dont celui du Lavandou), pondent à répétition des arrêtés antiburkini tous invalidés par le Conseil d’Etat pour "atteinte grave et manifestement illégale aux libertés fondamentales que sont la liberté d’aller et venir, la liberté de conscience et la liberté personnelle" 
Comment expliquer cette vague répressive ? L’historien Christophe Granger y voit une "judiciarisation du fait religieux, aiguillonnée par un bavardage journalistique démesuré qui accompagne les attentats, notamment celui de Nice".
Ces "pratiques d’apparence, contribuent à fabriquer le "problème musulman" et légitiment la peur de l’islamisation qui à son tour légitime l’intervention du droit contre elle".
Seulement, les prohibitionnistes sont souvent les mêmes d’une génération à l’autre. "Il n’y a pas de hasard en réalité… les municipalités prohibitionnistes de 2016 se retrouvent parmi les plus actives de celles qui avaient lutté contre les "barbares" responsables du "désordre des plages" dans les années 30, et plus encore contre les adeptes dépravées du "sein nu" dans les années 60 ".
Ainsi, la mairie du Lavandou,  a pris un arrêté en… 1934 réglementant la tenue de plage; puis prohibé dans les années 1960  la pratique des seins nus et interdit le burkini en 2016...
La règle sociale qui impose de se dévoiler l’été est aussi récente que tacite. Ce qui semble irriter les adversaires du burkini, c’est que la femme musulmane transgresse une règle illusoire - de juin à août, il faudrait procéder à "l’effacement des états et des appartenances ordinaires" - alors qu'elle continue d’afficher qui elle est : une femme musulmane !
Mais que va décider (pour les autres) le maire du Lavandou lorsque la mode du "facekini" venue d'Asie débarquera sur ses plages ?

le "facekini", cagoule qui empêche le visage de bronzer, gagne du terrain sur les plages asiatiques à ne pas confondre avec l'intégrale anti soleil, le burkini ou la tunique intégrale des pénitents blancs
le "facekini", cagoule qui empêche le visage de bronzer, gagne du terrain sur les plages asiatiques à ne pas confondre avec l'intégrale anti soleil, le burkini ou la tunique intégrale des pénitents blancs
le "facekini", cagoule qui empêche le visage de bronzer, gagne du terrain sur les plages asiatiques à ne pas confondre avec l'intégrale anti soleil, le burkini ou la tunique intégrale des pénitents blancs
le "facekini", cagoule qui empêche le visage de bronzer, gagne du terrain sur les plages asiatiques à ne pas confondre avec l'intégrale anti soleil, le burkini ou la tunique intégrale des pénitents blancs
le "facekini", cagoule qui empêche le visage de bronzer, gagne du terrain sur les plages asiatiques à ne pas confondre avec l'intégrale anti soleil, le burkini ou la tunique intégrale des pénitents blancs
le "facekini", cagoule qui empêche le visage de bronzer, gagne du terrain sur les plages asiatiques à ne pas confondre avec l'intégrale anti soleil, le burkini ou la tunique intégrale des pénitents blancs

le "facekini", cagoule qui empêche le visage de bronzer, gagne du terrain sur les plages asiatiques à ne pas confondre avec l'intégrale anti soleil, le burkini ou la tunique intégrale des pénitents blancs

Partager cet article

Repost 0
Published by Paulette Touitou - dans Société
commenter cet article

commentaires

Ravignan 03/10/2017 10:14

La mode du facekini ne débarquera jamais sur les plages du Lavandou ni même de France. Cette pratique est interdite en France par la loi du 12 octobre 2010 ("Nul ne peut, dans l'espace public, porter une tenue destinée à dissimuler son visage").

Concernant le burkini, il faut avoir à l'esprit qu'afficher cette tenue n'était pas forcément un libre choix de femmes musulmanes ou une pratique anodine dans l'espace public. Certains se plaisent à le laisser entendre, pas facilité, aveuglement ou malhonnêteté intellectuelle. Rachid Nekkaz, bien connu pour militer pour le port de la burka (et s'engager à payer les amendes de celles qui sont verbalisées pour son port, bref à contourner la loi) s'est fait le promoteur du burkini en France.
Le burkini n'est pas concerné par la loi de 2010 mais y voir un symbole de liberté de la femme musulmane et établir un parallèle avec les "seins nus" relève de l'absurde.
Pour certains, comme Nekkaz (son principal promoteur en France), il s'agit de diffuser une certaine vision politique de l'islam sous couvert de liberté. Ni plus ni moins.
La même vision qui dénonce la loi de 2004 sur le port de signes religieux à l'école (évoquant une loi raciste et stigmatisante) et ne voit aucun problème à ce que des gamines soit voilées dès leur plus jeune âge ou que des femmes soient intégralement voilées dans nos rues (burqas). Au nom de la liberté.
Bref, entre l'objectif politique ou sociétal des défenseurs du burkini et les "seins ou culs nus" , il y a plus qu'un monde.
D'ailleurs, si la vision politique des promoteurs du burkini était au pouvoir, les culs nus auraient tout intérêt à se faire plus que discrets.

michou 28/09/2017 09:39

Voua avez oublié de préciser que le maire du lavandou se pavane souvent déguisé soit en père noël, soit en costard de l'ancien régime, en shérif, en tribun, en cuistot et quelquefois en maire tricolore. Ce don d'ubiquité lui permet d'être partout un peu comme mélenchon et ses apparitions virtuelles. N'est pas clones qui veut avec l'orthographe que vous arrange

NON AU QUATRIEME MANDAT 27/09/2017 19:58

SACHEZ QUE L’ARRÊTE MUNICIPAL ANTI-BURKINI PRIS EN 2016 N'A JAMAIS ÉTÉ ANNULE AU LAVANDOU QUI BAFOUE AINSI LE CONSEIL D'ÉTAT ET LES LOIS DE LA RÉPUBLIQUE. POURTANT LE MAIRE EST ENCORE AU PARTI RÉPUBLICAIN. SANS COMMENTAIRE SUR CE PERSONNAGE CENSÉ NOUS REPRÉSENTER.

Pavlovsky 27/09/2017 11:03

J’ai trouvé la solution, je vais me baigner en pénitent blanc comme cela s’échapperait au futur arrêté municipal qui ne pourra m’interdire mon déguisement

berkani 27/09/2017 09:22

Effectivement défiler dans les rues du lavandou en capuchon et tunique KKK c'est pas fait pour rassurer la population en ces temps troubles. Pensons à nos enfants et personnes fragiles. Ce défilé n'est pas festif comme voudrait le faire croire la mairie qui pousse la population à se déguiser mais bien une expression RELIGIEUSE qui serait interdite de l'autre côté de la méditerranée considérée comme une provocation. Je suis pour l'interdiction de ce type de défilé.