Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Lavandou Tribune. L'info citoyenne, pas l'intox !
  • : Suivez l'actualité du Lavandou sur la tribune officielle des citoyens opposés à la reconduction continue de la majorité municipale sortante. Pour rappel : la liberté d’expression est un droit fondamental défendu par la Cour européenne des droits de l'homme (CEDH) et les lanceurs d’alerte sont protégés par la loi 2016-1691 relative à la transparence.de la vie publique
  • Contact

Rassemblons Le Lavandou !

Les administrés* indignés par un cinquième mandat du même clan, réélu par 153 voix d'écart, expriment leur opposition dans cette tribune.
Ensemble, refusons l'incompétence et le clientélisme qui ruinent notre commune depuis 1995.
Ensemble,
 rassemblons le Lavandou de demain !


*47,54 % de votes contre la liste Regain aux municipales 2020

*44,55 % de votes contre la liste Regain aux municipales 2014
*25,15 % de votes contre la liste Regain aux municipales 2008

Recherche

Conseil municipal 2020-2026

Lavandou Rassemblement : 
Jean-Laurent Félizia*
. Franck Giorgi. Gwenaëlle Charrier. Valérie Pasturel. Gilles Collin

 

Lavandou Cap 2026 : 
Stéphanie Boccard. Bertrand Carletti

 

Regain pour le Lavandou :
Maire: Gil Bernardi*

Adjoint(e)s: *Charlotte Bouvard. Bruno Capezzone. Laurence Cretella. Roland Berger. Nathalie Janet. Denis Cavatore. Frédérique Cervantes. Patrick Le Sage 
Délégué(e)s: Corinne Tillard. Philippe Grandveaud. Nathalie Christien 
Conseiller(e)s:
Cédric Roux. Carole Mamain. Jean-François Isaïa. Nicole Gerbe. Johann Koch. Laurence Touze-Roux. Nicolas Coll. Julie Roig. Jacques Bompas. Sandra Bianchi 

*Conseiller(e)s communautaires 

Vite lu

Le port du masque n'est plus obligatoire dans presque partout dans le Var (VM)

L'Australie annule 12 sous-marins Attack pour 50 milliards $ au profit des USA et UK (AFP)

Hausses Impôts, énergie, inflation, pression sanitaire, insécurité... irritent les français (FB)

Ultimatum à la vaccination des soignants menacés de suspension professionnelle (ARS)

Le Parc National de Port-Cros est devenu un modèle scientifique pour E. Macron (FI)

La France prendra la présidence de l'UE le 1er janvier 2022 (AFP)

Croissance France +6,25% en 2021 après - 8% en 2021 et +1,2% en 2019 (BdF)

L'Europe ne veut plus de voyageurs américains "non essentiels" faute de réciprocité (CEE)

St Tropez. 9 héliports sur 12 interdits de vol pour dépassement des quotas (Préfet)

Bormes. Mariage princier en toute discrétion du frère de Kate Middleton (VM)

Le CSA met fin à la chronique quotidienne de Zemmour sur CNews (AFP)

Hotels + restaurants. 930.000 salariés ont bénéficié du chômage partiel (Umih)

USA. Une loi votée contre la censure sur les réseaux sociaux au Texas (Fox)

Polémique sur l'ouverture de la chasse dans le Massif des Maures dévasté par le feu (VM)

ProtonMail messagerie cryptée Suisse livre l'identité d'un utilisateur à la France (FI) 

5ème vague en automne prévue sur 50% des vaccinés et 1/3 des enfants (Pasteur)

Incendie des Maures. Les élus accusent la mauvaise gestion du Département du Var (HP)

Le fisc utilise les images Google pour traquer bâtiments et piscines non déclarés (AFP)

Etats Unis. Enchères sur 1 milliard de barils de pétrole et 125 milliards M3 de gaz (CNN)

Hubert Falco estime que le meilleur candidat pour 2022 est Emmanuel Macron (FB)

Le nombre de demandeurs d'emplois s'élève à 5.927.000 en France (PE)

AOP et AOC Provence. Les critères doivent "sauter" pour sauver les vendanges (ministre)

Joséphine Baker, artiste humaniste, entrera au Panthéon le 30/11 (AFP)

Pass sanitaire + géolocalisation = population sous surveillance médicale (LP)

Le trafic d'armes incontrôlable fait hécatombe dans le Sud autour de la drogue (Tw)

La surmédiatisation sur la Covid en France fait peur aux américains (TW)

France. L'ex ministre de la santé mise en examen pour sa gestion de la pandémie (AFP)

France. Le ministre de la Justice mis en examen pour prise illégale d'intérêt (AFP) 

Présidentielles les 10 et 24 avril 2022. Législatives les 12 et 19 juin 2022 (AFP)

Accélération fiscale prévue en France dès 2023 pour rembourser la dette Covid (LF)

La droite cumule le record des bracelets électroniques ordonné par la justice (FB)

10 juin 2020 3 10 /06 /juin /2020 08:06

Un jour de 1995 un candidat en campagne municipale posait en pleine nuit une banderole sur la route de Saint Clair « Halte à la promotion immobilière »... il fut élu !

Depuis, les grues fleurissent partout et la commune s’est fardée d’une sérieuse couche de béton avec des programmes hideux qui gagnent désormais Bormes.
Pourtant, les prospères bétonneurs des deux communes font grise mine sur les ventes malgré les énormes privilèges et tours de table qui n’osent dire leur nom. Tous les prétextes sont bons pour le béton : du quota social aux résidences de luxe pied dans l’eau. En silence, les citoyens subissent les privatisations des trottoirs, mainmise du stationnement, disparition de sites protégés, sacrifice d’arbres importuns, occupation de la voirie et nuisances de chantiers à répétition… La pression est telle que certains sont bâclés pour réapparaître sur un nouveau terrain libéré par des PLU sur mesure abandonnés par une justice débordée.
Jusqu’où ira cette maladie de la bétonite qui transforme nos paysages en banlieue urbaine avec ses irréversibles dommages collatéraux (eau, énergie, déchets, surpopulation, embouteillage, incivisme…) ?

Nul écologiste, ni association de défense de l'environnement à l’horizon… les "élus" du Lavandou surfent adroitement sur les permis de construire avec leurs faux arguments : baisse des dotations, course à l'équipement, qualité des services, effectif sécuritaire... Faut bien survivre. Bref ! le tourisme de masse plutôt que le tourisme de qualité est devenu le mot d’ordre. Ces mêmes prétextes qui, dans les années 70, ont défiguré le littoral de parkings à bateaux contre la nature, entraînant désastres écologiques et économiques.
Quant au candidat de 1995 - qui fête son vingt-cinquième anniversaire de pouvoir solitaire - 47 immeubles plus tard, il célèbre son génie de la truelle du haut de la place Reyer.

S.O.S Lavandou, le frénétique béton du maire sortant !
S.O.S Lavandou, le frénétique béton du maire sortant !
S.O.S Lavandou, le frénétique béton du maire sortant !
S.O.S Lavandou, le frénétique béton du maire sortant !
S.O.S Lavandou, le frénétique béton du maire sortant !
S.O.S Lavandou, le frénétique béton du maire sortant !

Les récents événements de violences gratuites au Lavandou posent la question d'une dérive d'incivilités nées du béton.
L'ambition de faire d'un village une ville n'apporte pas seulement des risques d'infrastructures mais des mutations sociales profondes.
Les formes des villes ont toujours été déterminées par les risques auxquels s’exposaient leurs habitants : risque d’invasion, risque naturel, risque social ou politique.
Depuis une vingtaine d’années, ces risques ont pris de nouvelles formes. Les incivilités et les violences urbaines se développent dans certains quartiers...
Avec Lavandou Rassemblement stoppons la bétonite "du plus beau village de France"

Partager cet article
Repost0

commentaires

Roger Lamanon 10/06/2020 18:22

La relation de confiance est cassé avec Bernardi. Place à autre chose.

Thomas Quentin Hinderyckx 10/06/2020 10:15

Le Lavandou aurait tout à perdre en conservant un chef d'un orchestre qui joue faux depuis 20 ans !. L'élégance serait que le Maire sortant tire sa révérence discrètement sans que la population ne soit obligée de lui botter les fesses. Si au contraire il insiste, il pourra sans dignité nier la réalité et continuer son spectacle de mauvais comique. Le peuple le chassera demain ou ... après demain non pas à cause de son âge mais pour l'ensemble de son oeuvre destructrice. En 25 ans il aura gaspiller le patrimoine culturel et social de ce qui était une des perles de la côte varoise. Certes, Gil Bernardi conserve quelques amis dont il a fait la fortune et si il est encore salué par quelques familles locales lors des enterrements c'est par politesse. Les sourires ont un goût de reproche celui de la trahison d'avoir vendu la ville aux promoteurs ...

Thouvenin 10/06/2020 09:12

47 nouveaux immeubles ont dévorés les espaces encore disponibles sous sa mandature. Ira-t*il jusqu'à construire sur les plages ou les pieds dans l'eau comme à Aiguebelle ?

lucide83 10/10/2018 21:04

il pleut beaucoup chez vous en ce moment!! les élus ont-ils anticipé ? pas à la Londe en tous les cas, route encore et toujours inondée à Mobalpa.. normal "il" ne peut pas faire pousser les immeubles comme des champignons et faire des travaux, afin de mettre en sécurité les gens !! idem à Bormes et au Lavandou !

Ranplanplan 26/09/2018 15:15

Pourtant fait ce qu'il peut cad pas grand chose a part s'enrichir sur notre dos !!!

bernarizzi 26/09/2018 12:24

Ne comptons pas sur Bernardi ou Arizzi qui ne comprennent rien à l'intérêt commun. L'un veut faire un cinéma flanqué d'un Mc Do au bout de quatre mandats; l’autre rattraper son retard d’impopularité sur le premier. La démocratie en 2020 les mettra dans le même sac "retour à l'envoyeur".

louloute 26/09/2018 11:10

Quand on arme sa police municipale et se protège derrière des caméras de surveillance c'est que l'on a pas la conscience tranquille !

mondino 26/09/2018 09:03

tout à fait juste, la symétrie entre la surpopulation et l'incivisme se vérifie chaque année d'autant que les deux communes sont devenues des dortoirs à touristes restant villes mortes huit à neuf mois de l'année
la stratégie de ces communes y compris la Londe est un contresens politique de maires à la vue limitée au tiroir-caisse complétement terrorisés à l'idée d'augmenter les impôts de leurs électeurs...

@cercle 25/09/2018 09:50

"Bormes est un village de maçon et les solutions viendront du béton ... " drôlement bien écrit depuis que les bâtisseurs du coin tiennent la truelle d'une main et l'épée de l'autre (sic)

incivisme 25/09/2018 09:07

La progression de l'incivisme est proportionnel à l'entassement des populations qui se défoulent en période estivale. C'est un investissement stérile pour les collectivités bien plus profitable aux promoteurs. Le mirage du tourisme doit être rectifié par un peu plus d'imagination de la part des élus dont la "grosse tête" ne dépasse pas l'injure préférée de petite b...e du maire !

@incivisme 25/09/2018 18:13

Où est le problème ?
un immeuble = s taxes foncières + d'horodateurs + de municipaux + d'équipements publics + de consommation...
Cela s'appelle l'économie circulaire

lucide83 24/09/2018 18:31

écoeurée ! oui écoeurée de voir mon pauvre Bormes défiguré, car Bormes, ce n'est pas que le village, heureusement qui'l est classé, car "ils" s'y seraient aussi attaqué, c'était aussi ce joli quartier du pin de Bormes, où les grues, oiseaux de mauvaise augure, trônent depuis un certain temps, après "ils" vont s'attaquer au Ginget (en zone inondable !!) il parait que la Favière est aussi dans leurs faisceaux, encore plus, que ce qui sort de terre en ce moment !! mais "ils" veulent quoi, défigurer complètement ce si beau coin de France, c'est déjà fait en partie ! le coup de grâce va arriver, mais POURQUOI? QUELLES SONT LES VRAIS RAISONS ! La Londe suit le même parcours, avant refuge des lavandourains et des borméens déjà écoeurés, mais les avions très très nombreux, viennent tourner sur la ville à présent (bruits et pollution! bravo!) sans compter les pesticides des vignobles, donc, il faut fuir, j'avais envisagé il a quelque temps d'acheter une petite maison secondaire dans mon village, mais après plusieurs séjours "ils" m'en ont dégoûtée, j'étais déjà partie pour fuir les touristes style "bidochons" pour aller vivre sous un autre ciel plus clément et surtout plus tranquille, mais la nostalgie de mon pays me gagnait...alors je leur MERCI car là je suis vraiment vaccinée.., plus jamais acheter à Bormes, ni à la Londe...je ne parle même pas du Lavandou, car pour rien au monde je ne voudrais de ce maire d'opérette, RV aux prochaines inondations, car le Batailler n'est pas encore nettoyé, et à force de tout bétonner "ils" vont créer des zones inondables, qui ne l'étaient pas avant! bon courage les borméens, et lavandourains!

verdeau 24/09/2018 10:52

trop d'argent sale circule dans l'immobilier varois cela nourrit le clientélisme électoral en faveur des maires dociles

citoyen 24/09/2018 09:24

Le courage de dire non au béton et aux constructions à tout va s'organise et se prépare. Certains sont déjà à pied d’œuvre sur ces thèmes...vous ne les voyez pas ?

NON AU QUATRIEME MANDAT 24/09/2018 08:20

OUI C'EST UN FUTUR EX ADJOINT QUI A FABRIQUE LA BANDEROLE EN QUESTION CONTRE LE MAIRE SORTANT; LES PROPRIETAIRES DU MUR ETAIENT OK.

finoreal 24/09/2018 07:49

Le phénomène n'est pas nouveau au Lavandou qui construit la moindre parcelle. Regardez l'architecture débridée de ce village. Bernardi a fait plus de mal que Faedda qui pourtant avait bétonné sur le domaine maritime. La Londe n'est pas en retard non plus. Le classement du Massif des Maures est urgent contre ces voraces qui achètent les maires.