Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Lavandou Tribune. L'info citoyenne, pas l'intox !
  • : Suivez l'actualité du Lavandou sur la tribune officielle des citoyens opposés à la reconduction continue de la majorité municipale sortante. Pour rappel : la liberté d’expression est un droit fondamental défendu par la Cour européenne des droits de l'homme (CEDH) et les lanceurs d’alerte sont protégés par la loi 2016-1691 relative à la transparence.de la vie publique
  • Contact

Rassemblons Le Lavandou !

Les administrés* indignés par un cinquième mandat du même clan, réélu par 153 voix d'écart, expriment leur opposition dans cette tribune.
Ensemble, refusons l'incompétence et le clientélisme qui ruinent notre commune depuis 1995.
Ensemble,
 rassemblons le Lavandou de demain !


*47,54 % de votes contre la liste Regain aux municipales 2020

*44,55 % de votes contre la liste Regain aux municipales 2014
*25,15 % de votes contre la liste Regain aux municipales 2008

Recherche

Conseil municipal 2020-2026

Lavandou Rassemblement : 
*Jean-Laurent Félizia.
 
Stéphanie Boccard. Franck Giorgi. Gwenaëlle Charrier. Bertrand Carletti. Valérie Pasturel. Gilles Collin

 

Regain pour le Lavandou :
*Gil Bernardi maire

Adjoint(e)s: *Charlotte Bouvard. Bruno Capezzone. Laurence Cretella. Roland Berger. Nathalie Janet. Denis Cavatore. Frédérique Cervantes. Patrick Le Sage 
Délégué(e)s: Corinne Tillard. Philippe Grandveaud. Nathalie Christien 
Conseiller(e)s:
Cédric Roux. Carole Mamain. Jean-François Isaïa. Nicole Gerbe. Johann Koch. Laurence Touze-Roux. Nicolas Coll. Julie Roig. Jacques Bompas. Sandra Bianchi 

*Conseiller(e)s communautaires 

Vite lu

Covid début des vaccinations prioritaires début janvier sans obligation (AFP)

Messes à 30 personnes maximum et couvre-feu de 21h à 7 h jusqu'au 20/01(FB) 

Réouverture des commerces le 28/11, bars et restaurants le 20/01 sous conditions (FI)

Probable alliance LR + LRM sans EELV contre le RN aux présidentielles 2022 (LM)

L'incertitude médicale et l'anxiété sécuritaire plombent l'économie française (WK)

Les militants RN applaudissent après le virage sécuritaire du gouvernement (FB)

Loi "sécurité globale" la CEE critique ce projet incompatible avec le droit européen (HP)

Plainte au pénal "pour mise en danger d'autrui" contre 400.000 "dos d'âne" illégaux (LF)

Brexit. A un mois de l'échéance les négociations avec l'UE ne progressent pas (LE)

En 3 mois 2 millions d'actes médicaux  annulés ou repoussés en France (FHF)

Mal-vivre, suicides, précarité, violences, repli, font plus de dégâts que la Covid-19 (LM)

Taxe de séjour en chute de 40% dans le Var compensée par l'Etat providence (CF)

Lieux de cultes. Les catholiques obligés de prier dans les rues sont verbalisés (AFP)

Confinement. Bars et restaurants resteront fermés jusqu'au 15 janvier (BFM)

Les commerces en survie préfèrent payer 135 € que de fermer définitivement (PME)

France 2020. La dette publique atteindra 120 % du PIB. Qui va payer et quand ? (FI)

France la pauvreté progresse de +37% avec 10 millions de pauvres en France (WK)

De mars à juin 2020 l'économie touristique a reculé de 65% dans le Var (insee)

La grande roue démontée et son exploitant ne veut plus revenir au Lavandou (FB)

Amazon progresse de +37% et crée 400.000 emplois dans le monde depuis la pandémie (FI)

Les communes annulent repas et colis de Noël par peur de propager la Covid-19 (FB)

L'Assemblé Nationale vote l'état d'urgence sanitaire jusqu'au 16-02-2021 (AFP)

Sécurité Sociale le déficit serait de 44,7 milliards en 2020 contre 5,4 en 2019 (Bercy)

Le virus Covid-19 a déjà muté plus de 1000 fois depuis son apparition (HP)

Le président de la Région Sud et son bureau épinglés pour leurs salaires exorbitants (CRC)

6 décembre 2018 4 06 /12 /décembre /2018 02:11

La dette, longue histoire !
Reprenons quelques chiffres. Depuis fin 1994, la dette publique du Lavandou s'élevait à 22 millions €. La nouvelle majorité municipale "Regain", élue en 1995, avait fait gorge chaude pour critiquer leur prédécesseur de cette dette abyssale.
Elle a pourtant commencé son mandat par une augmentation des taxes locales de + 42% pour les baisser de - 9% en 1996, ce qui fait tout de même une hausse de + 33%. La recette fiscale locale est donc passée brutalement de 4,4 millions € en 1994 à 6,3 millions € en 1996. Soit plus de 2 millions € de recette supplémentaire par an !!! Pour l'année 2017, cette même recette fiscale s'élève à près de 13 millions € . Elle a doublé en vingt ans !

Pour quelles réalisations structurelles ?

Aucune, malgré toutes ces rentrées fiscales ! La commune se trouve toujours anormalement endettée. Fin 2017, la dette est encore de 11,8 millions € + 2,3 millions € de l'ex-SIPI (dont le maire fut aussi président) - soit 14,1 millions € - bien au dessus des communes varoises équivalentes. Par exemple, La Londe ou Bormes ont une dette d’environ 10 millions € avec bien plus d'habitants.

Quels intérêts versés aux banques entre 2000 et 2017 ?
Ce n’est pas moins de 13 millions € d’intérêts que le contribuable a déjà payé pour enrichir les établissements prêteurs. Alors que l'équipe "Regain" avait promis de liquider la dette en contrepartie de son arbitraire augmentation fiscale de + 44% dès son arrivée.

Aujourd'hui, fin 2018, le maire se glorifie, au dernier conseil municipal, d'avoir fait un effort inégalé de gestion publique, annonçant une dette de 10,4 millions € (oubliant toujours au passage la dette de l'ex-SIPI), donc en réalité 12,4 millions € à fin 2018.
De plus, le maire clame haut et fort que la commune réalise des excédents budgétaires tous les ans (2,3 millions € en 2017, mais seulement 1,6 million € pour 2018). Une tarte à la crème de fonctionnement comptable qu'il pratique à chaque exercice par simple artifice de report sur l'année suivante.
Ce qui veut dire, qu’en 12 mois glissants, la gestion municipale dissimule aux citoyens 
un véritable déficit de -700 000 €. Ce n'est pas de cette façon que l'équipe "Regain" fera baisser la dette du Lavandou, fanfaronnant chaque fois qu'elle fait un excédent budgétaire sans en calculer le vrai déficit courant.

Le Lavandou est une ville riche ! s'exclame le maire. Alors comment se fait il qu'il continue de brader les terrains communaux ? Encore cinq lors du dernier conseil, pour tenter de réaliser des investissements... invisibles.
Comme le pharaonique "complexe cinéma". 3 salles (où une seule aurait été suffisante), toujours en recherche d’exploitant motivé mettant 4,5 millions € d’équipement sur la table. Le maire précise d'ailleurs au conseil municipal "que ce complexe sera réalisé dans la mesure où la commune aura vendu pour autant de biens communaux"... pour éviter l'endettement.
C'est l'arlésienne qui rejoint le parking souterrain du soleil, la piscine, l'eau thermale et bien d'autres annonces municipales faites depuis plus de vingt ans !!!

Donc, avis aux acheteurs, c'est le moment de faire des affaires au Lavandou ! Le maire a même le culot de soutenir, que le "complexe cinéma" ne coutera rien aux contribuables. Il vend tous les bijoux de famille, mais n'a toujours pas compris qu'ils appartiennent d'abord aux Lavandouraines et Lavandourains.

Mais, peut-on rembourser la dette sans croissance alors que le tourisme – unique source de revenus - s’essouffle ? C’est là que s’invite le béton visant à accroître une population fiscale de résidences secondaires déjà bien trop pesante (73,4%) dans la fréquentation estivale.
La méthode de la majorité municipale "Regain" est un équilibre budgétaire diabolique, sans volonté, ni imagination, sanctionnant les administrés de tous les maux modernes : environnement, qualité de vie, emploi pérenne, saisonnalité, stationnement…

Finalement, ce sont encore les contribuables qui règleront l'addition finale de cette "coquille" vide.

Année Intérêts versés Dette
  aux banques millions €
2008  843 143 € 18,7 M€
2009  775 908 € 17,6 M€
2010  690 164 € 17,5 M€
2011  667 707 € 16,3 M€
2012  650 025 € 15,5 M€
2013  584 032 € 15,3 M€
2014  532 488 € 15,3 M€
2015  497 985 € 13,2 M€
2016  450 586 € 13,0 M€
2017  408 535 € 11,8 M€
     
2008 à 2017  6 100 573 € Recette parkings payants
Intérets versés soit 610 000 € par an 390 000 € 2017
     
2000 à 2007  6 900 000 €  
Intérets versés  soit 860 000 € par an  
     
  Baisse de la dette effective depuis 2008
  Aucune volonté de baisser la dette avant 2008 

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

Lamazière Marc 13/12/2018 17:24

Vous avez bien raison Verdeau, la dette aurait du être remboursé dans les quinze premières années de la gestion Regain. Avec une hausse de la fiscalité locale aussi importante en 1995, et près de deux millions d'euro de recette publique en plus tous les ans, c'était à cette période qu'il fallait réagir avec responsabilité et sérieux. Les contribuables n'auraient pas rembourser avec leurs impôts locaux des frais bancaires aussi astronomiques (13 ML d'euro entre 2000 et 2017). La gestion Regain n'a été que du tape à l'œil et du faire plaisir pour garder le pouvoir.
Avez-vous l'idée du nombre d'infrastructures publiques qui auraient pu être réalisé ces dix dernières années avec une dette raisonnable limité à maximum 5 ML d'euro ?
Ce qui représente l'investissement du cinéma qui n'a toujours pas commencé.
L'équipe Regain se glorifie aujourd'hui d'une dette à hauteur de 10,4 ML d'euro, alors qu'elle ne parle jamais des intérêts bancaires qu'elle a versé durant vingt cinq ans.
Vous avez encore raison Verdeau, cette équipe a fait son temps, place à des gestionnaires nouvelle génération.

Verdeau 11/12/2018 10:33

Le désendettement n’a pas été assez rapide dans la période faste. Considéré à tord comme une méthode de gestion la dette va jouer un mauvais tour à Bernardi qui ne peut plus inverser la chute économique de la commune. Manque de flair ou incompétence ? à vous de le dire dans les urnes maintenant en le dégageant définitivement des affaires

Ryan83980 09/12/2018 20:48

Le lavandou n’a jamais été une commune exemplaire avec une forte concentration de l’argent un parc immobilier inaccessible une fiscalité pas rassurante. La municipalité tente d’être à la hauteur de cette débauche d’argent sans avoir le brio de saint tropez qui a vendu son âme à l’argent. En quelque sorte le lavandou en serait une pâle contrefaçon version banlieue. L’inconvénient est de ne pas faire un virage radical et courageux dans les projets afin d’attirer l’a jet set et échapper à son destin de maison de retraite géante avant Bormes

Candice 09/12/2018 02:08

Très bel article, très intéressant et bien écrit. Je reviendrai me poser chez vous. A bientôt.

Theron 08/12/2018 12:42

Bernardi n'est plus crédible car il représente un système de société rejeté par les jeunes générations.

Bercinette 07/12/2018 23:07

Un si bon comptable des deniers publics... Ça devrait se savoir dans le coin et pourtant l’interco n’en veut pas de ce génie. Ça doit cacher une certaine vérité ?

@Bercinette 08/12/2018 09:50

La seule chose qu’il sait compter sont ses multiples revenus tirés de sa position d’élu. Il raconterait n’importe quoi pour rester le plus longtemps possible. Son système de gouvernance est usé !

Julie romano 07/12/2018 13:49

Ravie du retour de Lamaziere sur ce blog. Seule l’union pourra débarrasser le Lavandou d’un régime jupiterien qui rappelle celui que nous subissons sur le plan national.

Cercle des amis du village Bormes les Mimosas 06/12/2018 12:54

La saison des bilans comptables est ouverte et nos Maires respectifs vont pouvoir gonfler le torse et leurs comptes pour résumer leur mandat ... si ça va mieux côté finance, c'est tant mieux pour la collectivité.
En perspective de ces relatifs bons chiffres, il faudra également nous convaincre du bilan moral et de l'empreinte économique qu'ils laisseront.
Les "i" brothers peuvent se vanter d'avoir tourner nos deux cités résolument vers le passé.
Le fils du coiffeur rêve encore des Champs Elysées tandis que le jeune loup rêve du pactole des retraités.
Voilà le programme de nos familles régnantes .... faire de leur commune la plus rentable des maisons de retraite et en devenir les GO.

NON AU QUATRIEME MANDAT 06/12/2018 12:19

13 MILLIONS € DE PERTE AU PROFIT DES BANQUES ???... PAS TRÈS MALINE LA MUNICIPALITÉ !!!

Noémie G. 06/12/2018 08:20

faut choisir: soit la dette est remboursée, soit l'argent sert à des investissements structurants. Je constate qu'en 25 ans la mairie est restée entre deux eaux et finalement n'aura fait ni l'un ni l'autre des solutions. Pas de source thermale, pas de parking souterrain, pas de salle de spectacles, pas de grands événements... une population en fuite, des jeunes sans boulot, des touristes plus rares en hors saison, des grues partout... Ce n'est pas le lavandou que je souhaite. La faute ? un conseil municipal non renouvelé depuis 1995 du jamais vu au lavandou et pourtant les sortants vont encore manipuler l'opinion qui leur donnera raison une cinquième fois. !

@Noémie G. 06/12/2018 14:45

Analyse très juste...;mais le passé c'est le passé...et l'avenir semble le sujet important..
Que les sortants manipulent cela est sans doute vrai, sauf que beaucoup des élus Regain ont décidés de stopper leurs mandats...donc il faudra bien les remplacer et il est vrai que ce cher Bernardi saura convaincre quelques gentils Lavandourains en leur promettant monts et merveilles... ça il sait bien le faire...alors en effet la crainte est bien présente que cette équipe de bras cassés et de béni oui oui soient présents...
Espérons juste que le village aura compris...mais aussi et surtout que l'opposition soit suffisamment intelligente et structurée pour proposer "la renaissance" du Lavandou car tel est bien le problème....La ville est "morte"...comme jamais !!!!
Depuis cette semaine pratiquement plus aucun endroit ouvert pour un peitt cafe...les restaurants, n'en parlons pas....je le répète "ville morte"...à 18 heures les quelques commerces ouverts ferment...
Lamentable ....