Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Lavandou Tribune. L'info citoyenne, pas l'intox !
  • : Suivez l'actualité du Lavandou sur la tribune officielle des citoyens opposés à la reconduction continue de la majorité municipale sortante. Pour rappel : la liberté d’expression est un droit fondamental défendu par la Cour européenne des droits de l'homme (CDEH) et les lanceurs d’alerte sont protégés par la loi 2016-1691 relative à la transparence.de la vie publique
  • Contact

Rassemblons Le Lavandou !

Les administrés* indignés par un cinquième mandat du même clan, réélu par 153 voix d'écart, expriment leur opposition dans cette tribune.
Ensemble, refusons l'incompétence et le clientélisme qui ruinent notre commune depuis 1995.
Ensemble,
 rassemblons le Lavandou de demain !


*47,54 % de votes contre la liste Regain aux municipales 2020

*44,55 % de votes contre la liste Regain aux municipales 2014
*25,15 % de votes contre la liste Regain aux municipales 2008

Recherche

Conseil municipal 2020-2026

Lavandou Rassemblement : 
*Jean-Laurent Félizia.
 
Stéphanie Boccard. Franck Giorgi. Gwenaëlle Charrier. Bertrand CarlettiI. Valérie Pasturel. Gilles Collin

 

Regain pour le Lavandou :
*Gil Bernardi maire

Adjoint(e)s: *Charlotte Bouvard. Bruno Capezzone. Laurence Cretella. Roland Berger. Nathalie Janet. Denis Cavatore. Frédérique Cervantes. Patrick Le Sage 
Délégué(e)s: Corinne Tillard. Philippe Grandveaud. Nathalie Christien 
Conseiller(e)s:
Cédric Roux. Carole Mamain. Jean-François Isaïa. Nicole Gerbe. Johann Koch. Laurence Touze-Roux. Nicolas Coll. Julie Roig. Jacques Bompas. Sandra Bianchi 

*Conseiller(e)s communautaires 

Vite lu

Actes de terrorisme multiples contre la France et son président à travers le monde (FI)

Plan Vigipirate relevé au niveau "Alerte attentat" après l'attaque de Nice ce matin (AFP)

Reconfinement national à partir de jeudi minuit jusqu'au 1er décembre (AFP)

Boycott des produits et manifestations contre la France dans les pays musulmans (HP)

70 à 90% des pharmacies n'ont plus de stock de vaccins contre la grippe (FI)

L'application "TousAntiCovid" disponible sur smartphone est encore boudée (Ministre)

Incident diplomatique France-Turquie suite aux propos des présidents (F24)

Les communes annulent repas et colis de Noël par peur de propager la Covid-19 (FB)

L'Assemblé Nationale vote l'état d'urgence sanitaire jusqu'au 16-02-2021 (AFP)

Couvre-feu dans le Var à partir du 24 octobre pour six semaines (Préfet)

Brexit. La France perdra 3,6 milliards € en exportation en cas de no-deal (Euler)

Couvre-feu. 46 millions de français contraints de rester chez eux de 21h à 6h (LP)

Une amende record de 4,3 milliards € contre Google infligée en 2018 par l'UE (FI)

Google poursuivi pour abus de position dominante aux USA (HP)

Vaccins contre la grippe en rupture de stock dans 60% des pharmacies (LM)

Europe la France cotisera 26 milliards € à Bruxelles mais en recevra 40 d'aides (AN)

Facebook interdit toutes publicités ou infos contre la vaccination de la grippe (AFP)

Sécurité Sociale le déficit serait de 44,7 milliards en 2020 contre 5,4 en 2019 (Bercy)

Le virus Covid-19 a déjà muté plus de 1000 fois depuis son apparition (HP)

Confusion des statistiques par amalgame entre Covid-19 et grippe saisonnière (Twitter)

Le président de la Région Sud et son bureau épinglés pour leurs salaires exorbitants (CRC)

Une loi en préparation va obliger les maires à réguler leur surfréquentation touristique (AN) 

Tempête Alex l'urbanisation incontrôlée à l'origine des dégâts exceptionnels (HP)

Création d'un observatoire national des agressions envers les élu(e)s (AMF)

56 % des américains prédisent la réélection de Trump qui "rattrape son retard" (NYT)

Cinéma. Le streaming vide les salles de cinéma désertées par la pandémie (Actu)

440 milliards € dorment à perte sur les comptes courants des français (BdF)

L'ex ministre de l'économie J.Cahuzac ne porte plus de bracelet électronique (FI)

La France toujours championne européenne des impôts : 46,1% du PIB ponctionnés (TC)

Faute de candidat éligible en 2022 la droite L.R. tente un accord avec Macron (LFI)

La Saur aurait "offert" 2 œuvres d'art à l'ex-maire d’Annonay contre un contrat d'eau (HP)

Le Lavandou classé 76 sur 100 communes du littoral méditerranéen où il fait bon vivre (V&V)

L'Iran émet un mandat d'arrêt international contre Trump après la mort de Soleimani (HP)

Carqueiranne "Monsieur X" doit rendre à la mairie 124.634 € détournés en 2012 (CEC)

23 janvier 2020 4 23 /01 /janvier /2020 23:45

C’est le 14 décembre 1789 que la République désigne pour deux ans les premiers maires révolutionnaires sans possibilité de rempiler leur mandat. Cette désignation partisane sonne le glas du choix et des intrigues du Roi...
Presque soixante ans plus tard - en 1848 - le maire est élu par le suffrage populaire. Puis, en 1982, cet agent de l’Etat passe sous tutelle préfectorale, nanti de nouveaux pouvoirs bien au delà de la gestion locale, dont il n’a plus à rendre compte au conseil municipal. Et, en 2014, le scrutin devient proportionnel. Le maire est autorité locale mais aussi représentant d'un parti politique (collusion désapprouvée dernièrement par le gouvernement).
L’erreur électorale courante veut que l’on élise une personne alors qu’en réalité il s’agit d'un scrutin de liste dont les conseillers élus choisiront le maire parmi eux.

Dans ces conditions, comment conduire une commune les uns avec les autres et non pas les uns contre les autres ?
Loin de la formule de Montaigne (maire de Bordeaux 1581-1585 désigné par le roi ) : « la charge de maire semble d’autant plus belle qu’elle n’a ni loyer, ni gain autre que l’honneur de son exécution » la gestion publique s'est depuis compromise dans le détournement des fondamentaux républicains.
En 1993, l’apparition des indemnités professionnalise la fonction (formation, congés, retraite) puis la transforme en emploi permanent avec tous ses avantages élargissant la fonction jusqu’à l’intercommunalité (douloureux partage du pouvoir avec les autres). Désormais, en plus des honneurs, du pouvoir, de la carence du contrôle… le maire cumule argent et confort d’un CDD à tacite reconduction tous les 6 ans.
Néanmoins, s’il est encore populaire, le maire incarne pour les nouvelles générations l’image d’un modèle sociétal dépassé qui ne colle plus aux aspirations d’un nouveau monde plus réactif, ouvert, informé et partagé… en rupture avec l’institution. Dans ces conditions, un passé maire ne peut rester dans les lamentations du siècle dernier au risque de ne plus représenter que les réfractaires, repliés, nostalgiques du temps jadis… mettant sa commune en danger d’obsolescence. Ce n'est pas une question d'âge mais de mental et d'ouverture aux autres.
D’où cette indispensable respiration démocratique : un sang nouveau destiné à vivifier la commune face à la réalité du monde. Voilà qui élimine de facto cumul, clientélisme, clanisme si indispensables au maintien des petites baronnies locales.
Si en 1995, l’opinion reflétait la perte de confiance à 72% dans les institutions, en 2020 la même opinion estime le pouvoir fondé sur le mensonge narcissique et clanique. Il en est de même au Lavandou affaibli par la consanguinité d’une gestion à sens unique sans curiosité sur le monde qui l’entoure depuis 25 ans.

Sondage IFOP sur les enjeux déterminants des municipales: finances & impôts,  sécurité, développement économique, soins & santé, propreté & entretien... et en derniers critères : logements, culturel, crèches, stationnement.

Partager cet article

Repost0

commentaires

Jojo l'ami du martien 30/01/2020 16:21

Je ne suis pas inféodé à Thierry Saussez. Si je pense que sa candidature à la mairie du Lavandou est une bonne chose, c’est parce que le respect des autres, allié à des qualités de gestionnaire en font le candidat, sinon idéal, du moins très intéressant.
Pourquoi cette déclaration ?
Simplement pour étudier ce qu’une succession au maire exerçant depuis 25 ans peut apporter face aux autres candidats.
Si on examine aujourd’hui la situation à travers la personne actuellement en place, elle n’est pas négative, mais sans plus. Celui qui veut se prévaloir d’un passé qu’il estime positif oublie qu’une expérience trop longue n’est pas une projection vers l’avenir, N’y a t il pas usure du pouvoir ?
Prétendre vouloir avancer en regardant en arrière avec des projets qui ont attendu 25 années pour voir le jour est une curieuse façon d’aller de l’avant.
Un autre candidat a pour étiquette plus ou moins affichée son appartenance aux « verts » après avoir été proche du parti socialiste qu’il n’a pas oublié. Pourquoi pas ! Vouloir transformer le Lavandou en un gigantesque parc est certes intéressant, surtout pour ceux dont le métier repose sur des plantations Pourquoi pas ! Réduire l’impact du port et le minimiser est une merveilleuse idée pour un tourisme dont la raison d’être l’été est la mer , pourquoi pas !.
Inutile d’aller plus loin. Tout est dit.
Quant au 4ème candidat, il est acceptable, mettant en valeur ses racines locales, mais là, avec des qualités certaines, un manque d’expérience devrait le faire patienter pour une prochaine mandature.
Comme vous le voyez, les choses ne sont pas simples.

égocentrisme 26/01/2020 13:22

L'égocentrisme est caractérisé par une tendance à ramener tout à soi. Les égocentriques se focalisent principalement sur leur propre intérêt, considèrent leur opinion comme la plus importante et se voient comme la personne à suivre et à admirer. les lavandourains ne seront pas dupés une nouvelle fois.

Theo Vanberghe 25/01/2020 15:34

Trop vieux pour les jeunes trop malin pour les vieux

MDR 25/01/2020 09:05

ainsi le roi du clientélisme revendique un cinquième tour bientôt la cote de popularité du maire du lavandou dépassera celui de Levallois..

@MDR 25/01/2020 10:31

Bientôt la crêpe électorale fourrée au Nostre Fougau et à l'EHPAD
MIAM ! MIAM !

Cercle des amis du village de Bormes 24/01/2020 20:38

François Arizzi pourra toujours rêver de construire une ville nouvelle sur des besoins dépassés depuis 20 ans et Bernardi de vivre de la gloire des permanentes des années 60 dans les salons des EHPAD mais abstenez vous dans la salle du Conseil Municipal.
Cercle des amis du village de Bormes

lucide83 24/01/2020 18:53

je ne le pense pas du tout ! car le "jeune" de 1995 était déjà "vieux" , pour le malheur du Lavandou et des ses habitants...ce qui m'inquiète plus, c'est ce qui motive les gens à se proposer sur les listes, comme adjoints, ne croyant pas du tout au bénévolat depuis très longtemps,je me demande si c' est la compensation financière qui les attire, ? car avouons le, sur la liste de "Regain", à ce sujet Panturle a dû se retourner dans sa tombe (avec Giono) , car ce mot convenait pour un village qui renaissait de ses ruines, mais pas au Lavandou, !! ce choix m'a beaucoup amusée à l'époque. donc, les adjoints de "Regain" ont réalisé quoi ? on proposé quoi ? leurs petits statuts leur a permis d'améliorer leurs vies personnelles, de leurs familles, voir de leurs amis, point barre. Il serait bon qu'à l'avenir cela change, et je là je parle en général, car dans toutes les mairies il se passe les mêmes choses, malheureusement, alors aux nouveaux venus (je le souhaite de tout coeur) de nous prouver le contraire, et qu'avec du neuf, on peut faire du neuf

LOL 24/01/2020 15:47

ici le bonimenteur fait avaler ses mensonges depuis 95 les élus voisins souhaitent la libération du village et travailler ensemble à l'interco sans lui.

Hubertis 24/01/2020 13:31

Hélas trop de mégalos traînent dans la politique au détriment des citoyens.

BEGO 24/01/2020 11:56

La réponse set NON. Soyons lucides les conseillers municipaux sortants de la majorité n’ont jamais existé. Regain n’est que la marionnette d’un seul. D’ailleurs les avez-vous lu dans Var Matin, ont-ils pris une position personnelle sur une délibération ? JAMAIS ! Atones, muets, admiratifs ils ont de Bernardi l’image d’une icône. Le résultat de cette idolâtrie est terrible : récession, béton, abandon, improvisation, provocation. Donnons-lui un grand coup de pied où je pense !

KOBA 24/01/2020 10:08

JOLI RÉSUMÉ. EFFECTIVEMENT LE LAVANDOU CHERCHE UN SECOND SOUFFLE. PAS UN CINQUIÈME MANDAT A PIÉTINER DANS L'ORDRE AVEC LE RÉSULTAT D'UN VILLAGE ENDORMI DONT L'AVENIR EST LA FIN DE VIE HEUREUSE DU SORTANT. MESSIEURS ET MESDAMES (?) LES CANDIDATS UN PEU D'AUDACE.

mireille B. 24/01/2020 09:28

STOP à l'oligarchie bernardienne qui a fait son temps.
Pas question d'un cinquième mandat comme en URSS !!!!!!!!!!