Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Lavandou Tribune. Contre-pouvoir citoyen
  • Lavandou Tribune. Contre-pouvoir citoyen
  • : Site officiel d'expression politique, économique et sociale sur l’actualité municipale au Lavandou. Les citoyens indignés, - face au clanisme en place depuis 22 ans - demandent l'interdiction du cumul et de la répétition des mandats nuisibles à la démocratie locale.
  • Contact

Recherche

Vite lu

Le témoignage de l'ancien directeur de la communication du Modem a entraîné l'ouverture d'une enquête préliminaire pour "abus de confiance et recel de ce délit" (Le Point)

Des démarchages frauduleux, afin d’obtenir de l’argent se présentant au nom de la mairie de Gassin sont  signalés à la gendarmerie (Facebook)

Pic de pollution à l'ozone. La préfecture du Var décide de réduire la vitesse autorisée de 20 km/h (France Bleu)

Démission Bayrou, De Sarnez, Goulard. LREM n'a plus besoin du MoDem pour gouverner. Avec ses 308 députés, La République en marche dispose désormais de la majorité absolue à l'Assemblée nationale

Le nouveau gouvernement d’Edouard Philippe, annoncé mercredi, compte trente membres, respecte une parité stricte et laisse la part belle à la société civile.(Le Monde)

Le département du Var placé en vigilance sécheresse depuis le 18 juin (Préfecture)

Députés élus dans le Var. 1ère circonscription. Geneviève Levy (LR). 2ème circonscription Cécile Muschotti (En marche). 3ème circonscription Jean-Louis Masson (LR). 4ème circonscription Sereine Mauborgne (En marche). 5ème circonscription Philippe Michel-Kleisbauer (Modem). 6ème circonscription Valérie Gomez-Bassac (En marche). 7ème circonscription Emilie Guerel (En marche). 8ème circonscription Fabien Matras (En marche). (Ministère)

Bormes-les-Mimosas. Des riverains lancent une pétition contre des antennes relais à proximité d’une école (Twitter)

Un migrant de 17 ans, originaire du Bangladesh, isolé, dormant dans la rue depuis 1 mois et sans ressources, a fait condamner le département des Bouches-du-Rhône - pour grave atteinte à une liberté fondamentale - qui est désormais obligé de le prendre en charge (AFP)

La Cour d'Appel de Lyon confirme les "graves irrégularités" commises par la municipalité Tuvéri dans le dossier des logements des Lices et de l'ancien hôpital. Le promoteur écarté réclame 54,5 millions € à la commune de Saint-Tropez (Twitter)

Les plages de Hyères : l'Almanarre, Estagnets et de la Capte vont devenir accessibles aux handicapés permettant d’être la première commune varoise à obtenir le label Tourisme et Handicap. (Google)

Contrôle renforcé des enseignes et publicités au Lavandou. Le maire (certainement non-voyant depuis 1995 ?) se dit "choqué" par le fleurissement de la pollution visuelle sur sa commune. (Facebook)

A Lagneville (Oise) un arrêté municipal interdit de décéder chez soi pour protester contre le manque de médecins. Ce n'est qu’une pâle contrefaçon de l’arrêté du Lavandou de 2000 "il est interdit à toute personne ne disposant pas de caveau de décéder sur le territoire de la commune" ridiculisant planétairement son auteur (Facebook)

La monarchie républicaine fête son 2208 ème milliard € de déficit contre 1833 milliards € en 2012 et 1211 milliards en 2007 dans l’indifférence générale des partis politiques (Twitter)

Le Conseil d’Etat pourrait annuler l’arrêté qui ferme l’aéroport de Saint-Tropez La Mole aux vols internationaux. C’est le sens des conclusions présentées par le rapporteur public (Twitter)

28 juin 2009 7 28 /06 /juin /2009 00:06

C’est une image d’Epinal, qui souvent prête à sourire…Il s’agit pourtant d’un  des piliers de notre bon vieux code civil. Citoyens contribuables, nous sommes en droit d’attendre de nos dirigeants, à qui nous avons, provisoirement, confié  nos intérêts, qu’ils appliquent à la lettre ce sage précepte républicain. N’oublions pas que nos dirigeants se sont proposés pour remplir cette mission de confiance. Bousculés par tant de  promesses, de conviction, de séduction et de désintéressement affiché, nous avons choisi – bien ou mal – un homme et son équipe pour diriger notre communauté. Une fois en place, ils se doivent de nous informer de leur action et soumettre à notre jugement la justesse de leurs décisions. Hélas, c’est loin d’être le cas ! Le pouvoir change les hommes qui s’affranchissent alors sans vergogne de leurs devoirs.

Ils interprètent, à leur façon, et suivant les circonstances, au gré de leurs exigences, les textes de loi de nos différents codes. Le rappel a l’ordre par les autorités de l’Etat reste trop souvent lettre morte. Pas vu, pas pris ! La multiplication de tels agissements rend les contrôles trop aléatoires. Certains maires, comme le notre au Lavandou, en recherche de notoriété nationale, remettent en cause régulièrement l’autorité du législateur et sont prêts, avec nos deniers, à ferrailler jusqu’au Conseil d’Etat pour faire entendre ce qu’ils croient être leur raison.

Leurs egos surdimensionnés ne souffrent pas d’amour propre. Don Quichotte d’opérette, ils sont sévèrement taclés quand le glaive de la Justice  tombe enfin. Qu’importe !

Leurs responsabilités personnelles ne sont quasiment jamais mises en cause.

Ils sont prêts à repartir en croisade en toute impunité. Avec notre argent !

Ainsi le montant des dépenses publiques d’honoraires pour les avocats atteint pour l’année 2008, la somme de 171.000 €. Depuis 1996, la commune du Lavandou a dépensé plus de 1.6 million d’€ pour attaquer ou se défendre devant les tribunaux.

Résultat : nombre de ces procédures sont lamentablement perdues parce qu’infondées…

L’actualité vient de nous le rappeler !...ainsi Madame Lafontaine et son association, si souvent décriée, critiquée, a gagné toutes les procédures engagées, sans plus aucune possibilité de recours.

Une fois tous ces procès perdus, n’oublions pas les dommages et intérêts conséquents que la commune, déjà surendettée, devra verser.  Cela se mesure en millions d’€, n’en déplaise à monsieur le maire, qui ferait désormais mieux de réfléchir aux conséquences de ses prises de position passées… avec notre argent ! Mais ce n’est pas de sa faute ! Ce n’est jamais de sa faute… Un peu plus de tolérance, de sens de la négociation et de diplomatie plutôt que de décisions arbitraires, autoritaires et parfois incompréhensibles de sa part, nous aurait évité cette funeste dette : 18.699.000€ (presque 19 millions €) soit 3394.00€ par habitant recensé. (Il faudrait d’ailleurs compter par foyer fiscal plutôt que par tête de pipe, ce qui accroit sensiblement la pression !...). Pour information, la dette moyenne  pour une commune équivalente, bien gérée, est autour de 1014,00€. Chaque année, nous remboursons 850.000€ d’intérêts aux différents organismes prêteurs, mais nous continuons allégrement d’emprunter pour maintenir le trop grand train de vie de la commune.

Crise oblige: l’état, la région, le département réduisent les budgets alloués aux communes et certains maires refusent de prendre leurs indemnités; pas chez nous !

Les droits de mutation immobiliers périclitent, la taxe professionnelle va disparaître : Il va bien falloir s’arrêter de vivre en hypothéquant l’avenir de nos enfants ! Mais où sont donc les recettes fiscales à venir ? Le stationnement ? La taxe de séjour ? Les plagistes et autres délégataires de service public ? La régie publicitaire ? Les sources d’eau chaude ? Le dépôt de marque Lavandou ? Le cimetière? Soyons sérieux, le cochon de payant c'est nous ! Toi ! Moi !

Le plus inquiétant c’est que notre élu provisoire ne manque pas d’idées pour dépenser toujours plus ! Réceptions, cocktails, imprimés, affichage, subventions pour une myriade de petites associations amies, mainmise sur l’office de tourisme (avec une subvention de 350.000€ au lieu de 250.000€ l'an passé…) ou encore, le personnel municipal qui nous coûte 6.4 millions € soit 43% du budget.

CELA SUFFIT ! Il est temps de retrouver bon sens et de cesser de faire vivre notre commune au dessus de ses moyens ! Nous réclamons une gestion en « bon père de famille »

(La commune peut encore financer- plus pour longtemps- à l’attention de notre maire et de son conseil, un stage en Suède, Finlande ou Canada ou à Bormes pour suivre des cours de gestion publique…)

Pierre Payrent

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Robert Gagnereau - dans Finances
commenter cet article

commentaires