Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Lavandou Tribune. Contre-pouvoir citoyen
  • Lavandou Tribune. Contre-pouvoir citoyen
  • : Tribune officielle des citoyens indignés par la gestion municipale du Lavandou depuis 1995. La liberté d’expression est un droit fondamental défendu par la Cour européenne des droits de l'homme (CDEH). Les lanceurs d’alerte sont protégés par la loi 2016-1691 relative à la transparence.de la vie publique.
  • Contact

Debout le Lavandou !

La Chambre Régionale des Comptes épingle la municipalité en place pour "gestion approximative des fonds publics, vente du patrimoine, augmentation des impôts, emprunts, absentéisme du personnel, privilèges injustifiés…". Les 44,55 % d'électeurs indignés font entendre leur opposition dans cette tribune pour éveiller les consciences, lutter contre l'ambition et le fanatisme clanique qui ruine notre commune depuis quatre mandats. Donnons un nouveau souffle au Lavandou.

Recherche

Conseil municipal 2014-2020

Regain 2014-2020 : Gil BERNARDI maire
Adjoint(e)s: *Charlotte BOUVARD. *Claude MAUPEU. *Annie TALLONE. Pierre CHARRIER Bruno CAPEZZONE. Frédérique CERVANTES. Raymonde STATIUS. Patrick LE SAGE. 
Délégué(e)s: Corinne TILLARD. Denis CAVATORE. 
Conseiller(e)s:
Laurence CRETELLA. Beatrice FLORENTY. Philippe GRANDVEAUD. Nadine EMERIC. Patrick MARTINI. Jean-Pierre BIGEY. Monique CARLETTI. Jean-François ISAIA. Nathalie CHRISTIEN. Jacques BOMPAS. Laurence TOUZE. Patrick CANTIE.  
*Conseiller(e)s communautaires 

Le Lavandou Cap 2020 : Thierry SAUSSEZMarie-Jo BONNIER., Guy CAPPE.

La Ville Heureuse : Jean-Laurent FELIZIA, Andrée VIALE.

Sans étiquette : Georges TAILLADE.

Vite lu

Fiscalité. L'Assemblée vote la suppression de la taxe d'habitation pour 80% des ménages. Elle sera progressivement supprimée jusqu’en 2020 (BFMTV)

Harcèlement sexuel. La parole des femmes se libère en France. Le mot-dièse "balance ton porc" en est un symbole. Il  génère des milliers de témoignages sur Twitter contre des élus et petits chefs (Libération)

La Crau. Trois élus du Front National, quittent leur parti mais continuent à siéger sans étiquette dans l’opposition au conseil municipal par respect envers leurs électeurs (Facebook)

Var changement climatique: sécheresse record, température jamais vue depuis 60 ans. "Il faut arrêter d’urbaniser le littoral" avant une catastrophe naturelle majeure (LPO Paca)

L'ex sénateur-maire de Toulon aurait reçu plus de 8.000 € d’argent public chaque trimestre détourné du Sénat. Selon les avocats des sénateurs déjà mis en examen dans cette affaire, ces derniers n'auraient rien fait d'illégal (Var Matin)

117 sénateurs de droite (LR, UMP, RPR) sont soupçonnés d'avoir détourné 8 millions d'euros en 12 ans (Le Point)

Fréjus. La justice doit se prononcer mi-novembre sur l'ancien maire François Léotard, accusé de faux témoignage dans l'affaire Karachi (Twitter)

Autriche. La loi interdisant la dissimulation du visage dans l'espace public est en vigueur. Le texte concerne la burqa, le niqab, les masques de mascarade (clown, Père Noël) cagoules et écharpes trop hautes contre le froid (Spunik)

Allemagne. 94 députés néo-nazis (AfD) entrent au Bundestag pour la première fois depuis 70 ans avec cet avertissement aux autres partis : "Nous allons vous traquer. On va pourchasser Madame Merkel et on va récupérer notre pays et notre peuple" (l’Express)

Trop de rues en France portent encore les noms de négriers, alors que l’esclavagisme est un crime contre l’humanité depuis 2001. En revanche aucune protestation contre les squares, boulevards, rues... qui honorent les élus qui ont ruiné leurs villes (Libération)

Hyères. La directrice de cabinet, fille du maire, démissionne pour cause d’interdiction des emplois familiaux, votée par l’Assemblée Nationale le 8 septembre (Twitter)

Lavandou. Pas moins de 6 tonnes de papier utilisées pour diffuser 14 photos du maire et un autosatisfecit  de sa gestion dans la revue municipale 2017 (Facebook)

30 août 2009 7 30 /08 /août /2009 13:34

Evidemment le titre est audacieux si loin d'une échéance électorale. Mais des signes avant-coureurs et quelques sondages montrent déjà les fissures du système.
D'abord par le contexte national. Le plein à droite est au maximum de sa capacité malgré l'apport de l’extrême droite (6 à 10%) absorbée depuis lors par l'UMP. La récession nationale qui cherche en vain des coupables chez les patrons, les banquiers, le CAC 40 va continuer à fabriquer des chômeurs et faciliter le retour des perdants d'hier. Surtout si le pouvoir actuel rempile en 2012, après son emprunt de 100 milliards d'euros qui le prend à contrepied et la fuite des sièges sociaux sur Londres ou Amsterdam.
Ensuite, par le contexte régional. Nul doute que la région Paca va basculer à droite et relancer l'abandon de la politique sociale et la nécessité de grands travaux oubliés par la gauche. Sans financement...! d'où une inflation fiscale et un déficit qui s'ajouteront à la défaillance de l'Etat
Enfin le contexte local où la couleur politique n'est jamais absente du vote. Peu de communes ont su garder leur indépendance. La pression du parti unique est confortable pour le partage du pouvoir. Elle assure revenus, cumul de mandats et plus si l'on est ambitieux. Le Var reste un bastion fragile car trop dépendant d'une économie touristique fortement concurrencée où l'union des communes est indispensable. Sauf que ca ne marche pas faute d'un vrai projet partagé.
Curieusement la balle viendra encore de la droite qui concocte des textes, découpages, alliances pour ne plus porter le chapeau seule. C'est la démocratie participative, si chère au président : ni de droite, ni de gauche, ni écolo... qui chassera les professionnels de la politique en attirant la société civile pour faire respirer la démocratie. C’est aussi la volonté européenne du moment.
Et au Lavandou ? Une commune endettée restera toujours endettée. Elle vit avec sa maladie et s'est habituée aux coûts indirects de son incurie, souvent dénoncée par les successeurs mais jamais résorbée. Pour la rendre supportable, cette patate chaude est diluée dans le temps, dans l'attente de jours meilleurs. A juste titre, Département en déclin, Etat en quasi faillite; Europe largement ponctionnée par notre inconséquence, ne veulent rien savoir. Après tout, une piscine, des municipaux, une station d'épuration, des égouts... ne sont pas de leur compétence pourvue que la législation soit respectée. Et puis l'urgence est ailleurs, il faut sauver la planète, reverdir le décor, nourrir les pauvres, éradiquer les guerres sporadiques.
Pas d’autres choix pour l’actuel locataire du Lavandou que l’union forcée dans l’intercommunalité avec ses anciens ennemis et de se jeter dans les bras de TPM, aggravant la fiscalité qui va avec. Marge trop étroite pour garder la main sur ses administrés, dont beaucoup n’ont plus rien à voir avec l'orgueilleuse indépendance de 1913. Le Lavandou est casanier et regarde son fonds de commerce rongé par une écologie tardive et un manque d’oxygène démocratique de son maire.
Voilà pourquoi l'opinion publique, forte d'une nouvelle génération d'électeurs, généralement longue à la détente mais logique dans son comportement, usée par la recherche de la gestion magique et tant de promesses non tenues, changera le casting en 2014.

Partager cet article

Repost 0
Published by Alconis - dans Politique
commenter cet article

commentaires