Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Lavandou Tribune. Contre-pouvoir citoyen
  • Lavandou Tribune. Contre-pouvoir citoyen
  • : Tribune officielle des citoyens indignés par la gestion municipale du Lavandou depuis 1995. La liberté d’expression est un droit fondamental défendu par la Cour européenne des droits de l'homme (CDEH). Les lanceurs d’alerte sont protégés par la loi 2016-1691 relative à la transparence.de la vie publique.
  • Contact

Debout le Lavandou !

La Chambre Régionale des Comptes épingle la municipalité en place pour "gestion approximative des fonds publics, vente du patrimoine, augmentation des impôts, emprunts, absentéisme du personnel, privilèges injustifiés…". Les 44,55 % d'électeurs indignés font entendre leur opposition dans cette tribune pour éveiller les consciences, lutter contre l'ambition et le fanatisme clanique qui ruine notre commune depuis quatre mandats. Donnons un nouveau souffle au Lavandou.

Recherche

Conseil municipal 2014-2020

Regain 2014-2020 : Gil BERNARDI maire
Adjoint(e)s: *Charlotte BOUVARD. *Claude MAUPEU. *Annie TALLONE. Pierre CHARRIER Bruno CAPEZZONE. Frédérique CERVANTES. Raymonde STATIUS. Patrick LE SAGE. 
Délégué(e)s: Corinne TILLARD. Denis CAVATORE. 
Conseiller(e)s:
Laurence CRETELLA. Beatrice FLORENTY. Philippe GRANDVEAUD. Nadine EMERIC. Patrick MARTINI. Jean-Pierre BIGEY. Monique CARLETTI. Jean-François ISAIA. Nathalie CHRISTIEN. Jacques BOMPAS. Laurence TOUZE. Patrick CANTIE.  
*Conseiller(e)s communautaires 

Le Lavandou Cap 2020 : Thierry SAUSSEZMarie-Jo BONNIER., Guy CAPPE.

La Ville Heureuse : Jean-Laurent FELIZIA, Andrée VIALE.

Sans étiquette : Georges TAILLADE.

Vite lu

Fiscalité. L'Assemblée vote la suppression de la taxe d'habitation pour 80% des ménages. Elle sera progressivement supprimée jusqu’en 2020 (BFMTV)

Harcèlement sexuel. La parole des femmes se libère en France. Le mot-dièse "balance ton porc" en est un symbole. Il  génère des milliers de témoignages sur Twitter contre des élus et petits chefs (Libération)

La Crau. Trois élus du Front National, quittent leur parti mais continuent à siéger sans étiquette dans l’opposition au conseil municipal par respect envers leurs électeurs (Facebook)

Var changement climatique: sécheresse record, température jamais vue depuis 60 ans. "Il faut arrêter d’urbaniser le littoral" avant une catastrophe naturelle majeure (LPO Paca)

L'ex sénateur-maire de Toulon aurait reçu plus de 8.000 € d’argent public chaque trimestre détourné du Sénat. Selon les avocats des sénateurs déjà mis en examen dans cette affaire, ces derniers n'auraient rien fait d'illégal (Var Matin)

117 sénateurs de droite (LR, UMP, RPR) sont soupçonnés d'avoir détourné 8 millions d'euros en 12 ans (Le Point)

Fréjus. La justice doit se prononcer mi-novembre sur l'ancien maire François Léotard, accusé de faux témoignage dans l'affaire Karachi (Twitter)

Autriche. La loi interdisant la dissimulation du visage dans l'espace public est en vigueur. Le texte concerne la burqa, le niqab, les masques de mascarade (clown, Père Noël) cagoules et écharpes trop hautes contre le froid (Spunik)

Allemagne. 94 députés néo-nazis (AfD) entrent au Bundestag pour la première fois depuis 70 ans avec cet avertissement aux autres partis : "Nous allons vous traquer. On va pourchasser Madame Merkel et on va récupérer notre pays et notre peuple" (l’Express)

Trop de rues en France portent encore les noms de négriers, alors que l’esclavagisme est un crime contre l’humanité depuis 2001. En revanche aucune protestation contre les squares, boulevards, rues... qui honorent les élus qui ont ruiné leurs villes (Libération)

Hyères. La directrice de cabinet, fille du maire, démissionne pour cause d’interdiction des emplois familiaux, votée par l’Assemblée Nationale le 8 septembre (Twitter)

Lavandou. Pas moins de 6 tonnes de papier utilisées pour diffuser 14 photos du maire et un autosatisfecit  de sa gestion dans la revue municipale 2017 (Facebook)

22 août 2012 3 22 /08 /août /2012 23:06

La démission du président Bachar el-Assad est envisagée dans le cadre d'un processus de négociations avec le Conseil national syrien (CNS), principale coalition de l'opposition au régime du dictateur. Reçu à l’Elysée le CNS "étudie" la formation d'un "gouvernement de transition avec la bénédiction de la France. Notre pays est une sorte de mère Thérésa de la diplomatie. "Il ne faut pas isoler les peuples", "nous saluons les efforts diplomatiques réalisés par ce pays depuis quelques mois"…Toutes les excuses sont bonnes pour passer de la pommade aux dictateurs et tenter de les adoucir. Quels sont les points communs entre Bachar al-Assad, Mouammar Kadhafi et les rois du Bahreïn et du Maroc ? la-syrie.jpgOutre une forte propension à rayer le mot "démocratie" des dictionnaires de leur pays, ces chefs d’Etat sont tous venus rendre visite à nos présidents. Nous avons tout de même d’excellentes raisons de les accueillir chez nous. Dans une économie mondiale en crise, ce sont les dictateurs qui disposent du meilleur pouvoir d’achat. En 2007, Mouammar Kadhafi ne vient pas à l’Elysée dans le seul but de planter sa tente dans le jardin du palais présidentiel. Il signe également un protocole d’accord pour l’achat de 14 Rafales. En 2009 puis 2010 c’est au tour de  Bachar el-Assad  de venir faire son shopping à l’Elysée. N’étant pas concernée par l’embargo en vigueur dans l’Union européenne (UE) sur les livraisons d’armes, la Russie a justement expédié en 2011 plus de 960 millions de dollars d'armes à la Syrie, selon l’ONG Avaaz. Or c’est Rosoboronexport qui a passé commande auprès de Thalès pour la livraison d’une centaine de caméras thermiques de type Catherine FC, destinées aux chars T-90 et des soupçons d’hélicoptères français ainsi qu’un système de surveillance des télécommunications (par la société française Qosmos) sont aussi évoqués par des ONG. Le pays des droits de l’Homme a souvent joué l’hypocrisie dans sa diplomatie (comme celle du printemps arabe qui a permis aux islamistes de prendre le pouvoir en Libye,Tunisie, Egypte…). D’Afrique à l’Asie, le commerce des armes est son obscure activité préférée, à condition de ne pas se faire prendre…et que les dictateurs (ou leurs successeurs) paient les factures avant leur chute. Et malheur aux fusibles comme Falcone, Dumas, Pasqua, Guelfi, Sirven…Quant à Bachar el-Assad sa marge de manoeuvre est étroite, entre Tribunal Pénal International (pour crimes contre l'humanité); menace d'une liquidation brutale, procès expéditif par son peuple ou exil doré dans un pays "fraternel" (Iran, Qatar, Russie ou Chine)...
lire les relations entre Sarkozy et Bachar el-Assad 

Partager cet article

Repost 0
Published by Lavandou Tribune - dans Démocratie
commenter cet article

commentaires

Chassignole Jean-Bernard 26/11/2012 13:34


Le problème de la Corse semble résolu par le gouvernement en place. La proposition est simple, proposer une contre partie financière en échange de renseignements ou des dénonciations.


Je suis stupéfait car cela rappelle le sinistre gouvernement de Vichy qui incitait à dénoncer les Juifs.


HOLLAND-PÉTAIN même combat?


JB Chassignole

Mr Dédé 23/08/2012 09:16


mr dede

Il y a deux façons d'amener les dictateurs à plus de souplesse


1 -la guerre et le peuple souffre


2- le dialogue avec tout ce que ça comporte comme relations équivoques


En Syrie le deux n'a pas marché ,il reste le 1 mais qui osera quand on sait que la Syrie a des allies puissants comme la Chine, la Russie et quelques autres et que le dictateur à l'instar de
Kadafi martyrisera son peuple.


L'imposition de la démocratie vaut elle des dizaines de milliers de morts? et la chute d'un dictateur est elle une garantie de démocratie? voire la Tunisie, l'Egypte et la Lybie.

Romero 23/08/2012 08:51


Trop d'armes et de crétins circulent sur la planète pas la peine de faire six mille kms juste voir la belle brochette au coin des maures

assassin? 23/08/2012 06:48





On peut comprendre les dictateurs emportés par leur haute mission de guider un pays vers le mieux-être ou la peur de terminer avec 12 balles. L’Etat régalien doit rester maitre du jeu et il
existera toujours des loyalistes (dans le sens de la légalité du scrutin) afin de maintenir un élu issu des urnes. En général ce n’est pas le cas soit le pouvoir est pris par les armes, soit par
la ruse, soit par l’éviction brutale de son titulaire qui s’accroche, souvent des héritiers n’ayant pas la pugnacité du père ou du grand-père. La stratégie de conquête est souvent la même d’un
bout à l’autre de la planète : rassembler une poignée de gens qui acceptent d’être des victimes ou des terroristes. Cette première ligne détruit tout. Puis arrivent les bâtisseurs d’un jour
meilleur sauf que parfois les premiers ne veulent plus partir. Bachar a franchi allégrement tous les interdits et se bat non plus pour son peuple mais sa peau  avec le reste des loyalites
manipulés par lui. Comme Kadhafi il risque une balle prdue de sa garde rapprochée. Avec recul la France a fait un chemin identique en 1789. La grande purge n’a été qu’une guerre civile légalisée
par la convention qui jouait à la roulette russe. Tout est fermeté ! Dans notre démocratie il nous reste la force des tribunaux et des médias  car pour descendre dans la rue avec des
armes faudrait un carburant à 5€/litre et davantage de cohésion. Sarkozy avait compris cette limite du chacun pour soi avant d’attaquer les retraites. Là où les élus du peuple deviennent
dictateurs c’est par la rapidité de l’embrasement. Normal le feu prend sur un terrain religieux où les voisins vous donnent des allumettes. Nous avons vendu des armes on ne sait pas exactement à
qui, forcément qu’elles vont servir contre quelqu’un. Le vendeur ferme les yeux et crie au scandale le jour où !