Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Lavandou Tribune. Contre-pouvoir citoyen
  • Lavandou Tribune. Contre-pouvoir citoyen
  • : Tribune officielle des citoyens indignés par la gestion municipale du Lavandou depuis 1995. La liberté d’expression est un droit fondamental défendu par la Cour européenne des droits de l'homme (CDEH). Les lanceurs d’alerte sont protégés par la loi 2016-1691 relative à la transparence.de la vie publique.
  • Contact

Debout le Lavandou !

La Chambre Régionale des Comptes épingle la municipalité en place pour "gestion approximative des fonds publics, vente du patrimoine, augmentation des impôts, emprunts, absentéisme du personnel, privilèges injustifiés…". Les 44,55 % d'électeurs indignés font entendre leur opposition dans cette tribune pour éveiller les consciences, lutter contre l'ambition et le fanatisme clanique qui ruine notre commune depuis quatre mandats. Donnons un nouveau souffle au Lavandou.

Recherche

Conseil municipal 2014-2020

Regain 2014-2020 : Gil BERNARDI maire
Adjoint(e)s: *Charlotte BOUVARD. *Claude MAUPEU. *Annie TALLONE. Pierre CHARRIER Bruno CAPEZZONE. Frédérique CERVANTES. Raymonde STATIUS. Patrick LE SAGE. 
Délégué(e)s: Corinne TILLARD. Denis CAVATORE. 
Conseiller(e)s:
Laurence CRETELLA. Beatrice FLORENTY. Philippe GRANDVEAUD. Nadine EMERIC. Patrick MARTINI. Jean-Pierre BIGEY. Monique CARLETTI. Jean-François ISAIA. Nathalie CHRISTIEN. Jacques BOMPAS. Laurence TOUZE. Patrick CANTIE.  
*Conseiller(e)s communautaires 

Le Lavandou Cap 2020 : Thierry SAUSSEZMarie-Jo BONNIER., Guy CAPPE.

La Ville Heureuse : Jean-Laurent FELIZIA, Andrée VIALE.

Sans étiquette : Georges TAILLADE.

Vite lu

Fiscalité. L'Assemblée vote la suppression de la taxe d'habitation pour 80% des ménages. Elle sera progressivement supprimée jusqu’en 2020 (BFMTV)

Harcèlement sexuel. La parole des femmes se libère en France. Le mot-dièse "balance ton porc" en est un symbole. Il  génère des milliers de témoignages sur Twitter contre des élus et petits chefs (Libération)

La Crau. Trois élus du Front National, quittent leur parti mais continuent à siéger sans étiquette dans l’opposition au conseil municipal par respect envers leurs électeurs (Facebook)

Var changement climatique: sécheresse record, température jamais vue depuis 60 ans. "Il faut arrêter d’urbaniser le littoral" avant une catastrophe naturelle majeure (LPO Paca)

L'ex sénateur-maire de Toulon aurait reçu plus de 8.000 € d’argent public chaque trimestre détourné du Sénat. Selon les avocats des sénateurs déjà mis en examen dans cette affaire, ces derniers n'auraient rien fait d'illégal (Var Matin)

117 sénateurs de droite (LR, UMP, RPR) sont soupçonnés d'avoir détourné 8 millions d'euros en 12 ans (Le Point)

Fréjus. La justice doit se prononcer mi-novembre sur l'ancien maire François Léotard, accusé de faux témoignage dans l'affaire Karachi (Twitter)

Autriche. La loi interdisant la dissimulation du visage dans l'espace public est en vigueur. Le texte concerne la burqa, le niqab, les masques de mascarade (clown, Père Noël) cagoules et écharpes trop hautes contre le froid (Spunik)

Allemagne. 94 députés néo-nazis (AfD) entrent au Bundestag pour la première fois depuis 70 ans avec cet avertissement aux autres partis : "Nous allons vous traquer. On va pourchasser Madame Merkel et on va récupérer notre pays et notre peuple" (l’Express)

Trop de rues en France portent encore les noms de négriers, alors que l’esclavagisme est un crime contre l’humanité depuis 2001. En revanche aucune protestation contre les squares, boulevards, rues... qui honorent les élus qui ont ruiné leurs villes (Libération)

Hyères. La directrice de cabinet, fille du maire, démissionne pour cause d’interdiction des emplois familiaux, votée par l’Assemblée Nationale le 8 septembre (Twitter)

Lavandou. Pas moins de 6 tonnes de papier utilisées pour diffuser 14 photos du maire et un autosatisfecit  de sa gestion dans la revue municipale 2017 (Facebook)

20 novembre 2013 3 20 /11 /novembre /2013 00:11

L'art du strapontin réservé aux opposants fait le rejet de l’élu dépassé dans sa conception de la cité. Sur le papier, la modernité démocratique est la représentativité proportionnelle. Dans la réalité la majorité gouvernante, de l’Assemblée Nationale à la mairie, offre à l'opposition un petit placard à balai bien isolé afin de ne point ouïr ce qu’elle ne veut pas entendre. Or, cette vision du "vivre ensemble" n’est plus du tout celle attendue par les administrés de France ou du Lavandou. Résultats: des clivages au lieu de l’harmonie et le désaveu de leurs auteurs par les citoyens agacés.  De quelle autorité supérieure l’élu détient-il sa science infuse ? Celle des urnes n’est qu’un artifice obtenu à coup de clientélisme qui ressemble à un règlement de compte clanique. Nicolas Sarkozy l’avait bien compris, ouvrant son gouvernement à ses opposants d’hier tout en restant le patron. Mais la France, longtemps dominée par les romains, adore  les jeux de l’arène pour voir mourir les valeureux gladiateurs opposés à César. maires.jpgAprès, elle peut râler sur la trop grande autocratie d’une mafia légale qui fait régner la pensée unique et l’égare dans des argumentations contraires à ses fondamentaux. Ainsi, la démocratie ne peut survivre au paradoxe de l'électeur qui secrètement rêve de changement et publiquement le combat. Avec ou sans isoloir, le poids des habitudes, la peur de ne plus maitriser le jeu, font que l’on vote finalement contre l’intérêt collectif pour protéger son intérêt privé. Rajoutez à ce comportement pavlovien un manque patent d’éducation patriotique et vous obtenez une société sclérosée. A la moindre alerte, elle se noie et défile sous les fenêtres de l’élu pour le démettre. Ce dialogue de sourds perdure depuis trop longtemps entre ceux qui parlent le pathos du pouvoir et ceux qui n’entendent plus rien. Tels ces doctrinaires discours du Nouvel An récompensés par le buffet gratuit, seule motivation de l'auditoire. Le scrutin tente de corriger cette fausse démocratie que font régner la plupart les maires en embuscade de désobéissance civile sur les lois de la République (mariage pour tous, rythme scolaire,  baisse des dotations, non cumul des mandats…). Tout cela, pour flatter leur inculte électorat et conserver leur mandat. A Paris, le congrès des maires est la parfaite incarnation des modestes opposants bâillonnés sur leur strapontin municipal, dont les mandats sont inutiles à la collectivité. Dans les assemblées, le mépris des oppositions est le véritable camouflet à la respiration démocratique. Menée par le maitre des lieux, elle sert de raillerie à la majorité ricanante. Autrefois, une fois l’an, le carnaval parodiait le maître et ses excès... Au Lavandou et ailleurs c’est carnaval tous les jours !

Partager cet article

Repost 0
Published by Paulette TOUITOU - dans Politique
commenter cet article

commentaires

julie romano 21/11/2013 10:47


notre lavandou crève de cette manière de diriger les affaires de la commune ! après la péripétie Saussez qui sont les volontaires aux municipales?

VERGUET 21/11/2013 09:55


maire du lavandou ou autre quelle importance? il est temps de faire une réforme fondamentale de nos institutions avant de devenir des esclaves redevables de la situation des princes. Mr Bernardi
se pavanne avec de beaux discours et boit du champagne pendant que je trime à payer son train de vie.

A qui faire confiance ? 21/11/2013 08:36


Ras le bol fiscal et train de vie des élus. Les electeurs ne croient plus les politiques. Carriérisme, promesses non tenues, endettement, rentes de situation, clientelisme, favoritisme, abus
de pouvoirs, sous couvert d'angélisme au soit disant service de la collectivité. La coupe est pleine. Nous attendons une plus grande transparence de la part de nos élus à qui nous confions notre
destinée communale. Bernardi ne mérite plus cette CONFIANCE aveugle. Les petits barons du Var sont trop surs d'eux. IL FAUT LES CHASSSER.  Jo

JUDITH83980 21/11/2013 00:24


Les maires reçoivent le dédain qu’ils méritent à force de piétiner les opposants. Trop
rares sont les maires intégrant l’opposition dans les décisions sans la priver de parole dans les éditions municipales payées par TOUS les contribuables.

FROGY 20/11/2013 22:02


Je vous ferai remarquer votre écriture pathos aussi parfois je me demande si ce n'est pas Gil Bernardi qui ecrit sur Tribune ??

NON AU QUATRIEME MANDAT 20/11/2013 11:06


Mr BERNARDI SERAIT BIEN AVISE DE MEDITER SUR CET ARTICLE. RESPECTER SES ADVERSAIRES C'EST S'ENRICHIR MAIS MÔSIEUR PREFERE NETTEMENT LES VALETS A SA PORTEE

hypnotiseur 20/11/2013 09:47


Bernardi vend du reve. L'opposition vend du réalisme. que choisit le client ? La realité ne sera que plus douloureuse quand Le Lavandou se réveillera enfin et dégagera l'hypnotiseur qui lui a
fait faire n'importe quoi. Jo

maginot m 20/11/2013 09:18


Cruelle réalité politique.Vous avez raison de crier ce comprtement imbécile de notre maire dont le principal plaisir sadique est de tacler ses trois opposants.Cela le rend détestable aux yeux de
nombreux citoyens