Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Lavandou Tribune. L'info citoyenne, pas l'intox !
  • : Suivez l'actualité du Lavandou sur la tribune officielle des citoyens opposés à la reconduction continue de la majorité municipale sortante. Pour rappel : la liberté d’expression est un droit fondamental défendu par la Cour européenne des droits de l'homme (CEDH) et les lanceurs d’alerte sont protégés par la loi 2016-1691 relative à la transparence.de la vie publique
  • Contact

Rassemblons Le Lavandou !

Les administrés* indignés par un cinquième mandat du même clan, réélu par 153 voix d'écart, expriment leur opposition dans cette tribune.
Ensemble, refusons l'incompétence et le clientélisme qui ruinent notre commune depuis 1995.
Ensemble,
 rassemblons le Lavandou de demain !


*47,54 % de votes contre la liste Regain aux municipales 2020

*44,55 % de votes contre la liste Regain aux municipales 2014
*25,15 % de votes contre la liste Regain aux municipales 2008

Recherche

Conseil municipal 2020-2026

Lavandou Rassemblement : 
*Jean-Laurent Félizia.
 
Stéphanie Boccard. Franck Giorgi. Gwenaëlle Charrier. Bertrand Carletti. Valérie Pasturel. Gilles Collin

 

Regain pour le Lavandou :
*Gil Bernardi maire

Adjoint(e)s: *Charlotte Bouvard. Bruno Capezzone. Laurence Cretella. Roland Berger. Nathalie Janet. Denis Cavatore. Frédérique Cervantes. Patrick Le Sage 
Délégué(e)s: Corinne Tillard. Philippe Grandveaud. Nathalie Christien 
Conseiller(e)s:
Cédric Roux. Carole Mamain. Jean-François Isaïa. Nicole Gerbe. Johann Koch. Laurence Touze-Roux. Nicolas Coll. Julie Roig. Jacques Bompas. Sandra Bianchi 

*Conseiller(e)s communautaires 

Vite lu

Port du masque obligatoire. La mesure n'est pas respectée dans le Var (FB)

Pesticides. Malgré la loi les ventes bondissent de +23% en France (HP)

Angleterre rouvre sa frontière aux européens sauf aux français "peu vaccinés" (DM)

L'extension du "pass sanitaire" validée et appliquée dès le 9 août en France (AN)

Amazon amende record de 740 millions € par Bruxelles pour irrégularité du RGPD (FI)

Taux d'incidence Covid faussé par la migration touristique dans le 83 et le 06 (VM)

Le président Macron s'installe au Fort de Bregançon pour les vacances (AFP)

Méditerranée boudée au profit de la côte Atlantique et la montagne (TM)

L'état d'urgence sanitaire reconduit jusqu'au 15/11 en France (Elysée)

Marseille. L'accès aux calanques sera soumis à réservation internet en 2022 (PNC)

L'accès à Porquerolles est limité à 6.000 pers/jour au lieu de 12.000 (TPM)

Ollioules L'adjoint à la sécurité entendu par la police pour propos raciste (FB)

Appel à l'aide d'urgence des salles de cinéma en chute de fréquentation de -70%  (FNCF)

Une majorité de français ne souhaite pas la candidature E. Macron en 2022 (LT)

Manifestations de l'opinion contre la multiplication des privations de liberté (HP)

Air France introduit la reconnaissance faciale à l'embarquement des passagers (AF)

Muselier veut contourner la loi pour remercier les écologistes de leur retrait électoral (FB)

Saint Tropez fermeture de plusieurs établissements contaminés par la Covid (Préfet)

Le port du masque redevient obligatoire au Lavandou et 58 communes (ARS)

Sécheresse Var. 46 communes placées en restriction d'eau (Préfet)

Les JO2021 ouvrent dans l'indifférence mondiale et l'hostilité des japonais (AR)

France. Le ministre de la Justice mis en examen pour prise illégale d'intérêt (AFP) 

Faux certificat de vaccination Covid en vente sur internet. 6 arrestations à Lyon (HP)

Pôle emploi Var. 93.600 inscrits. 53.400 offres sans aucun candidat (PE)

Présidentielles les 10 et 24 avril 2022. Législatives les 12 et 19 juin 2022 (AFP)

Tourisme international perte estimée à 4000 milliards $ en 2020-2021 (VM)

47 communes varoises ont hissé le RN en tête des élections régionales (VM)

12% des français fument quotidiennement du cannabis malgré la répression (F24)

Accélération fiscale prévue en France dès 2023 pour rembourser la dette Covid (LF)

Enedis envisage de récupérer par surtaxe sur les factures son emprunt Linky (FM)

La droite cumule le record des bracelets électroniques ordonné par la justice (FB)

Les feux tricolores "comportementaux" légalisés au J.O contre les dos d'âne (Ministre)

77% des français ont une vision négative de la politique et des élus (OW)

7 février 2014 5 07 /02 /février /2014 18:06

Pas de pré-conseil pour débattre des conséquences de l’inondation  du 19 janvier dernier classée "catastrophe naturelle". Une quarantaine de personnes font le public, venu entendre les explications du maire sortant. Nous sommes partis pour 2 heures 40 d’un monologue singulier…
Après avoir remercié les secours ‘pompiers, gendarmerie…)  et félicité la solidarité des nombreux bénévoles,  le premier magistrat se défausse de toute responsabilité. Rien de nouveau ! Il n’est pas maître de la météo, il n’est pas le bon DieuSelon lui, les travaux ont été faits et bien faits; c’est la faute à Météo France, au réchauffement climatique, à la préfecture et à ses délais d’instruction, à la plaine de Bormes, à la propriété Van Doren, etc. Mais, il nous l’assure, l’urbanisation galopante n’y est pour rien!... Exposé déjà entendu… puisque nous retrouvons le même en 2008 et 2012 l’invariable  « ce n’est pas de ma faute !... »
La suite est de nature identique. « Nous avons dépensé + de 9 M€ de travaux sur les trois dernières "Cat Nat", et l’Etat nous doit toujours 450.000 € sur celle de décembre 2012…( il ne précise pas le montant  total des aides apportées par L’Etat)… Les travaux de reconstruction à engager pour réparer les dégâts de celle du 19 janvier couteront entre 750.000 et 1.4 M€ ». Heureusement ce nouvel épisode du feuilleton  communal  sera classé au plus vite en catastrophe naturelle. Ouf !… mais il sera impossible pour les plagistes sinistrés de se réinstaller cette saison, les délais paraissant trop courts pour la réparation des réseaux électriques et d’eau usée, tous détruits… nous leur laisserons la possibilité d’installer un Algeco.  Bien sûr, le loyer de l’année à venir ne leur sera pas réclamé… Concernant les dégâts, le maire évoque 417 logements, 80 entreprises et + de 200 véhicules sinistrés… Heureusement, et c’est le principal, il n’y a pas à déplorer de morts… Re-Ouf ! il nous assure que  la maison de retraite a bien été construite en "zone blanche" non inondable.
Le maire en profite pour reprendre son couplet, trémolo et violons, sur la "solidarité"  qui s’impose dans l’épreuve et se plaint de ceux qui font du mauvais esprit, propagent la polémique et s’autorisent à critiquer… travestir SA vérité et profitent de la situation en vue des prochaines municipales…et lance à la volée
«...ce sont des salauds ! ». Stupeur dans la salle !
L’opposition se sentant visée par ces propos, Marc Lamaziere tente, avec insistance dossier à l'appui, d’apporter sa vision des faits. A plusieurs reprises, le maire menaçant lui coupe la parole et le… micro !
Lamaziere tais-toi et prends garde à toi !  De cette attitude indigne d’un représentant de la République, nous en tremblons encore d’effroi …
Que reproche l’opinion publique au maire ? Essentiellement, son inaction en qualité de Président appointé du SIPI  ( Syndicat intercommunal  de prévention des inondations ) depuis 19 ans, la mise au secret des 2 études en 2003 et 2009 de la Sogreah, qui préconisait des solutions radicales mais coûteuses pour combattre ce fléau et le risque évident d’un permis de construire pour une maison de retraite en zone rétablie inondable. Or, le maire a préféré ignorer cette observation, à cause de la condition suspensive à l’engagement  financier du promoteur, en s’abritant juridiquement derrière le PPRI  2001, qu’il savait obsolète par l’étude de 2009 ! Il a joué finement sur les dates en sa faveur ( nous en reparlerons prochainement, preuves à l’appui…)

Puis, le monologue reprend  avec sa litanie de justifications sans fin.
Les élus sont ensuite invités, sans aucune préparation, à voter une série de délibérations de principe.
Bien évidemment, l’opposition a voté pour l’ensemble et s’est abstenu sur une seule question :
1) Le dépôt d’une requête auprès de l’administration pour solliciter ( enfin !…) la révision du PPRI  (Plan de Prévention des Risques d’Inondation) qui date de 2001… - Unanimité
2) Effectuer les démarches pour que l’Etat autorise en urgence le lancement des travaux de confortation des berges du Batailler. Solliciter une aide de 100.000€ de fonctionnement auprès du Conseil Général et de la région. Unanimité.
3) Demander au département le recalibrage des deux ponts du Batailler.  ( il fallait donc les remplacer ? …) -  Unanimité
4) Engager une étude complémentaire sur le secteur de l’Anglade,  dévasté à 3 reprises …Pourtant  ces études existent déjà …( Sogreah 2003 et 2009)  Unanimité
5) Prendre en charge les travaux complémentaires d’urgence sur les clôtures qui ne répondent pas aux normes des zones inondables, et créent des retenues d’eau qui deviennent vagues en s’affaissant sous le poids des eaux… ( on ne le savait pas ? )  Unanimité
6) Décider du report de l’excédent ( 1,390M€ ) des résultats de 2013 (artifice comptable récurrent) sur l’exercice 2014 afin d’affecter partie de cette somme aux travaux de réparation à entreprendre.  Unanimité
7) Verser la recette du prochain Corso au CCAS, en faveur des sinistrés de la commune…
L’opposition s’est abstenu sur cette question. Pourquoi ?
Prétextant le redémarrage d’une économie contrariée par les récents évènements, le maire nous assure que les artisans du Batailler auraient besoin du Corso… Nous doutons que l’essentiel des artisans soient impactés par ce qui se passe ce jour-là au centre-ville. Menuisiers, métalliers, garagistes et réparateurs de bateaux, ne verront pas leur chiffre d’affaire concerné par cette animation… surtout un dimanche !…
Le Corso, qui crée, certes, du lien social sur la commune a été avancé au 9 mars, comme par hasard, juste avant le premier tour des élections du 23 mars… Bizarre !
« Vient, petit peuple, faire la fête et démontrer l’amour aveugle que tu portes à ton village après l’épreuve. Tous unis autour de ma personne dans un grand élan de générosité et d’enthousiasme…A moi, l’homme au grand cœur…"Singing after the rain !" Dans mes bras, personnes âgées, veuves éplorées, pour partager ces moments de liesse populaire dans la joie et la bonne humeur !… ».  Foutaises !
Le corso, animation électoraliste, coûte environ 300.000 € à la commune ( comptes jamais communiqués ) pour 4 heures de festivités ! Et les retombées économiques pour le village n’atteignent même pas ce montant. Il n’existe d’ailleurs aucune étude sur le retour d’investissement. La recette 2013 a été de 24.000 €. Celle de 2014 sera donc reversée au CCAS. L’annulation pure et simple de l’édition 2014 aurait permis de verser  tout ou partie de ces 300.000 € au CCAS pour les sinistrés. Le dire c’est se faire traiter de « salauds ».
Récupérer l’émotion et la solidarité pour briguer un quatrième mandat,  c’est quoi ?...
Nous vous laissons juges. "Panem et circenses"  du Pain et des jeux pour gouverner qu’il disait le romain !… 

Arnaud Parenty, Jacqueline Pilette, Marc Lamaziere. Conseillers municipaux du Lavandou


Lavandou-ensemble-640 Lavandou Ensemble
Un nouveau Cap pour le Lavandou !
Partager cet article
Repost0

commentaires

@chrstinechauvet 08/02/2014 19:58


BERNARDI N’Y COMPREND RIEN A LA GESTION COMMUNALE. JE LUI ACCORDE DE L’ENTREGENT DU CULOT LA TCHATCHE  MAIS SUR LE FONDS C’EST VRAIMENT CREUX. A MON AVIS BERNARDI N’AURAIT JAMAIS DÛ ÊTRE
MAIRE MAIS ANIMATEUR DE CLUB DE VACANCES. TROP TARD POUR REVENIR EN ARRIERE. ALORS DEMAIN CHOISISSONS UN MAIRE SERIEUX ET HUMBLE. L’AVENIR DU LAVANDOU EST NOTRE AFFAIRE DE CITOYENS.

Clémenceau 08/02/2014 16:52


"Gouverner, c'est tendre jusqu'à casser, tous les ressorts du pouvoir" Georges
Clémenceau

leçon de morale 08/02/2014 14:06


Par principe un maire fait ce qu'il peut pour l'harmonie dans la cité.Au lavandou je constate un maire pas trop malin favorisant son premier cercle.Les élections approchent alors le maire
s'énerve et se méfie des reproches des concitoyens.Normalement un maire devrait partir au bout de deux mandats sinon il passe dans la case clientélisme empêchant le renouvellement des forces
vives.Après ce temps il contribue à détruire l'harmonie entre les habitants qui se détourne de l'action publique parfois la combatte.La FRance devrait imposer une loi sur le nombre de mandats
successifs et l'âge.Pourquoi la collectivité ferait l'impasse de ce qu'elle impose au secteur privé et le monde de l'entreprise.Le mandat de maire est difficile si celui-ci impose une vision
partisanne.Le lavandou a franchi allégrement tous les signaux d'alerte.Les habitants sont coupables du maintien d'élus dont ils connaissent l'incompétence et sont bien mal placés pour râler.

centrologic 08/02/2014 09:13


Monsieur Gil Bernardi  le mot "salaud"  sorti de votre bouche en conseil municipal m’étonne qu’à moitié . Votre manque d’éducation sur la démocratie vous aveugle la veille
de l’ouverture des jeux olympiques par un autre schizophrène. Vous auriez pu utiliser un mot plus délicat :  abject, bête, canaille, fripouille, goujat, méchant, saligaud, vaurien...
N’avez-vous pas assez de votre sinistre bilan pour nous apparaître encore plus indigne de votre charge de maire ?

B-Valentine 08/02/2014 08:28


J’ai appuyé sa gestion à la mairie. Trop d’affaires et de rumeurs circulent autour de Mr
Bernardi et me mettent mal à l’aise. Ce coup-ci c’est terminé ! Dommage je ne suis pas un cas isolé

AMB 07/02/2014 23:28


pourquoi se comporter de la sorte? seul un coupable a ce comportement suis choquée des inondations et des tentatives du maire de se disculper cela me rappelle l'amiante "coupable mais pas
responsable" sinon à quoi sert cette fonction? je suis contre mettre des algéco sur les plages alors que celles de pampelonne ont été démontées là le maire s'autorise également des écarts de
langage indignes alors ça me consterne les sinistrés pensent c'est lui le s...... de menteur moi aussi je vote contre lui s'il ose se présenter aux élections AMB

NON AU QUATRIEME MANDAT 07/02/2014 22:41


LE SCANDALE EST A LA MAIRIE. FOUTEZ-LE DEHORS ET VITE !

Lagant 07/02/2014 19:09


Edifiant...encore une fois......ce maire a tous pouvoirs, je me crois revenu au moyen-âge.......c'est beaucoup  plus grave......l'EHPAD m'intéresse au plus haut point, qui a donné la
conformité à cette maison de retraite, depuis le 1/10/07......tout a changé, un propriétaire peut lui-même déclarr sa constuction conforme, soit l'architecte qui a suivi les travaux, ensuite le
maire a entre 3 et 5 mois pour entériner.......elle est pas belle la vie ????    les contrôles sont  peu fréquents, donc ma question, cherchez, vous qui avez plus de moyen que
moi, qui l'a déclaré conforme......car c''est très important, une conformité quand on accueuille  des personnes vulnérables.........