Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Lavandou Tribune. L'info citoyenne, pas l'intox !
  • : Suivez l'actualité du Lavandou sur la tribune officielle des citoyens opposés à la reconduction continue de la majorité municipale sortante. Pour rappel : la liberté d’expression est un droit fondamental défendu par la Cour européenne des droits de l'homme (CEDH) et les lanceurs d’alerte sont protégés par la loi 2016-1691 relative à la transparence.de la vie publique
  • Contact

Rassemblons Le Lavandou !

Les administrés* indignés par un cinquième mandat du même clan, réélu par 153 voix d'écart, expriment leur opposition dans cette tribune.
Ensemble, refusons l'incompétence et le clientélisme qui ruinent notre commune depuis 1995.
Ensemble,
 rassemblons le Lavandou de demain !


*47,54 % de votes contre la liste Regain aux municipales 2020

*44,55 % de votes contre la liste Regain aux municipales 2014
*25,15 % de votes contre la liste Regain aux municipales 2008

Recherche

Conseil municipal 2020-2026

Lavandou Rassemblement : 
*Jean-Laurent Félizia.
 
Stéphanie Boccard. Franck Giorgi. Gwenaëlle Charrier. Bertrand Carletti. Valérie Pasturel. Gilles Collin

 

Regain pour le Lavandou :
*Gil Bernardi maire

Adjoint(e)s: *Charlotte Bouvard. Bruno Capezzone. Laurence Cretella. Roland Berger. Nathalie Janet. Denis Cavatore. Frédérique Cervantes. Patrick Le Sage 
Délégué(e)s: Corinne Tillard. Philippe Grandveaud. Nathalie Christien 
Conseiller(e)s:
Cédric Roux. Carole Mamain. Jean-François Isaïa. Nicole Gerbe. Johann Koch. Laurence Touze-Roux. Nicolas Coll. Julie Roig. Jacques Bompas. Sandra Bianchi 

*Conseiller(e)s communautaires 

Vite lu

Des maires refusent le couvre-feu à 18 h dans leurs communes (FB)

Les stations de ski pourraient rouvrir pour éviter un naufrage économique (SF)

Nalvany l'opposant à Poutine emprisonné par le FSB dès son arrivée à Moscou (FI)

Lavandou. Lundi 18-01 à 16h Conseil Municipal fermé au public (Mairie)

La France franchit le cap des 70.000 morts de la Covid-19 (SPF)

Le Conseil d'Etat interdit la surveillance par drones policiers des manifestations (LCI)

Loi "sécurité globale" les français en colère protestent dans la rue (HP)

8 français sur 10 préfèrent un reconfinement qu'un couvre-feu à 18 h (Elabe)

Electricité nouvelle augmentation des tarifs +2% début février (Gouv)

Vaccin Covid . Plus de rendez-vous que de doses livrées en France (HP)

Capitole. Le FBI traque les assaillants sur internet avec des primes de 50.000 $ (CNN)

Vaccination Covid prendre rendez-vous au 0800.009.110 selon votre éligibilité (FI)

France couvre-feu national à 18h jusqu'à fin janvier (AFP)

Marseille 12.000 personnes sans ressources vivent dans la rue (115)

Urgence faillites un numéro Vert 0.800.94.25.64 mis en place par Bercy (TC)

Le cannabis récréatif déjà autorisé en 2019 pourrait être légalisé en France (CJE)

54% des français favorables et 73% attendent un 3 ème reconfinement (HarrIs)

Lavandou. Le maire diffuse ses vœux virtuels dans l'indifférence générale (FB)

Boeing paie 2 milliards € aux victimes pour échapper au procès du crash 737 MAX (Fox)

Le Congrès américain supprime les codes nucléaires à Trump devenu imprévisible (G+)

Le passeport vaccinal toujours à l'étude sur sa légalité par le Conseil d'Etat (CC)

L'inceste pratique répandue dans notre pays "n'est pas une infraction pénale" (Sénat)

France grippe aviaire + de 200 000 canards abattus, 400 000 en passe de l’être (SO)

Un français sur quatre victime directement de dépression (Actu)

Les français quittent massivement les villes pour les campagnes (Fnaim)

Ecologie fin des tracts sur les pare-brises auto dès le 1er janvier (Ministre)

Cinéma. 1/3 des salles ferment après des pertes de 70% en fréquentation (CNC)

Multiplication de "faux-vrais" tests PCR négatif accessibles sur internet (FI)

Brexit 150 milliards € et 7.500 employés de la finance ont quittés Londres pour l'UE (City)

L'Etat français n'a plus d'argent pour imposer un 3ème confinement en janvier (FB)

Croix-Valmer. Un Centre de Formation des Apprentis prévu au Lavandou (FB)

Tous les vélos devront avoir une identification contre le vol au 1er juillet 2021 (APIC)

300.000 français en abandon social absolu et 3,6 millions de SDF (PFDP)

Toulon Métropole classée en 17ème position sur 20 en qualité de vie (PA)

Les citoyens pourront continuer à filmer et diffuser les images des forces de l'ordre (Brut)

Le parlement vote le déficit 2020 de la Sécurité Sociale à 49 milliards € (FI)

Plainte au pénal "pour mise en danger d'autrui" contre 400.000 "dos d'âne" illégaux (LF)

France la pauvreté progresse de +37% avec 10 millions de pauvres en France (WK)

6 février 2012 1 06 /02 /février /2012 01:19

Pas le choix ! l’absence de liquidités dans les caisses des collectivités va contraindre ces dernières à réduire la voilure. Moins de recrutement, réduction des projets, aides parcimonieuses aux communes, report de travaux programmés…L‘Etat a donné le ton, car la dette plombe partout les comptes, surtout dans les collectivités territoriales, embarquées récemment dans les taux  prohibitifs Dexia et la perte du triple A qui va rendre l’argent plus rare. A l’autre bout, les contribuables ne veulent plus entendre parler d’augmentation fiscale ou de nouveaux équipements publics. Ils sont prêts à quitter les lieux, vendre à perte et s’enfuir du territoire. D’ailleurs nombre d’assujettis de classe moyenne n’ont pas attendu les présidentielles pour se réfugier au  Maroc, Luxembourg, Malte, Suisse, Brésil ou Thaïlande. Pourquoi tant de défiance  envers la politique ? Tout part du constat affligeant que personne ne veut prendre de décisions impopulaires ou s’intéresser à la gestion rebutante des collectivités. Trop compliquée, pas assez rémunérée et beaucoup d’affaires de gros sous amplifiées par les médias. Ensuite, l’ambition et l’impunité des professionnels de la politique rendent tout changement impossible. Depuis 20 ans, les dépassements budgétaires s’additionnent à l’inflation des emplois territoriaux, sans quasiment aucun contrôle. humour-barometre.jpgPourquoi toujours plus de dépenses? Pour séduire les électeurs par des promesses fantaisistes dont la réalisation et les financements s’étalent souvent sur plusieurs générations. Ce modèle économique est désormais refusé par le citoyen de base qui a compris tardivement l’impasse des élus autistes et trop aveuglés par le pouvoir facile. Alors quelles sont les solutions et comment faire le ménage dans les rangs des cigales et des renards? Des voix s’élèvent pour donner une chance aux pieuses méthodes de management et aux nouveaux visages pour organiser la société. Ils s’invitent désormais dans les programmes électoraux. Mais promettre du "sang et des larmes" aux électeurs n’est souvent pas le meilleur argument pour gagner face à la petite musique des illusions d’une vie meilleure en contrepartie d’un bulletin de vote. Chaque élection apporte son lot de tromperies et de crédules. La note salée présentée par le gagnant appuyé par sa clique de supporters candides, sera payée surtout par les autres.  Dans l’intervalle de son mandat de six ans il aura fait bien plus de dégâts qu’un chef d’entreprise mis en liquidation judiciaire au premier bilan négatif et poursuivi sur ses biens propres. Et quand les électeurs le place pour douze ou dix-huit ans aux manettes, imaginez les ravages d’un programme manipulé au nez et à la barbe des contribuables. Pour toutes ces raisons la réorganisation territoriale, la mutualisation des mairies, la suppression de certains échelons locaux s‘imposent. Pour l’accélérer, la solution radicale serait de couper les vivres si facilement octroyés par la libéralité des banquiers ou l’influence des amis du même camp. Plus sérieusement de ne plus accorder une ligne de crédit aux collectivités en absence d’équilibre budgétaire et exiger la caution personnelle des emprunteurs. Il manque en France un courage régalien s’attaquant fermement aux abus de pouvoir, gabegie financière, mégalomanie de nos élus. La Cour des Comptes fait ce qu’elle peut dans une grande temporisation judiciaire effrayée par l’entrelacement politique. Vraisemblablement, nous sommes à la veille d’une mutation des politiques publiques, pressées par la paupérisation d’une population lassée par tant de déloyautés amoncelées. Dans cette critique, le Lavandou n’échappe pas à la règle du mauvais élève, cumulant déficit, dette et division, amplifiés par trois mandats de gestion empirique où mégalomanie, mauvaise foi et pensée unique ont paralysés progressivement la dynamique économique, vidant la démocratie de tout son sens noble. Evidemment la responsabilité du Lavandou est collective. Détaché de la réalité du monde qui l’entoure, à la merci d’un petit groupe d’intérêts depuis 1995, le Lavandou a délégué sa gestion sans se soucier de la compétence du locataire en place drapé dans l’éloquence du chevalier blanc d'alors. Depuis il a vite appris comment occuper la place et mener les affaires à sa main avec le piètre bilan qu'on lui connaît !

Partager cet article

Repost0

commentaires

Louis Genot 13/02/2012 08:53


Je reste choqué de l'extrème droitisation de la droite. Où va s'arrêter cette folie de la
politique nationaliste ? rien de bon à l'horizon chez nous

rigolatto-henry 10/02/2012 01:03


TERMINUS !!! tout le monde aux enfers FINI la rigolade !!! HOP AU BOULOT !!! les irresponsables élus DEHORS !!!!

électeur réveille toi 09/02/2012 16:56


Y-a-t-il une bonne solution ? partir dans des pays étrangers ? Le Luxembourg trop petit et policé, la Thaïlande en semi révolution, le Maroc pourrait être contaminé par le printemps arabe, le
Sénégal après la Côte d'Ivoire aux portes de la guerre civile.


Que faire ? Supprimer des échelons locaux ? oui pour la mutualisation des moyens, non pour être sûr d'avoir quelqu'un de juste et de compétent à la tête de la super mairie ou de
l'intercommunalité.


Limiter le renouvellement des mandats ? Ne se présenteront plus que des fonctionnaires sûrs de retrouver leur poste ou des retraités.


Limiter l'âge est une vraie solution. On ne peut plus travailler après 62 ans et c'est là que commencent la plupart des carrières politiques. Cherchez l'erreur.


La seule vraie solution semble être que les électeurs prennent enfin leurs responsabilité. S'ils ne sont pas contents et que l'élu n'a pas de circonstances atténuantes ou d'excuses (type crise ou
catastrophe naturelle), alors il faut arrêter de revoter pour lui.


Nous sommes le seul pays au monde où nos élus passent par tous les postes, où on les voit pendant trente ans ou plus, où souvent ils ont démontré leur incompétence, ils arrivent à se présenter
devant nous comme des nouveaux nés blancs comme neige, incarnant le renouveau, ...... et ça marche, les électeurs revotent pour eux.


Un proverbe chinois dit : tu me mens une fois et je te crois, tu as tort. Tu me mens une deuxième fois et je te crois, tu as tort. tu me mens une troisième fois et je te crois, c'est moi qui ai
tort.


Le réel problème ce n'est pas nos élus, c'est nous qui voulont continuer à les croire alors qu'ils nous ont tant menti. On a les élus que l'on mérite ...... et surtout que l'on a choisi.

@jakady 08/02/2012 14:45



J’ai entendu dire qu’il existait un office de tourisme au
Lavandou dirigé par un as des stations de ski ? certainement une erreur d’altitude ? En attendant t’as raison de dire qu’ici c’est un terminus de petits vieux trop poltrons pour
gueuler sur le maire

JAKADY 08/02/2012 10:11


LA DEVISE DU LAVANDOU : PAYEZ PLUS POUR S'AMUSER MOINS ! APRES LA MAISON DE RETRAITE ALLEZ DIRECTEMENT AU CIMETIERE C'EST PLUS JOYEUX QUE LA TRISTESSE DE NOS RUES

louloudulavand 07/02/2012 17:34


Suis un peu content d'avoir appris l'allemand en deuxième langue avec ce qui va nous tomber dessus !!!!

@romero 07/02/2012 11:01


t'es pas dans le coup nous au lavandou on imprime des billets de banque la nuit

Romero 06/02/2012 09:25


VA FALLOIR DEVENIR RAISONNABLE AU LAVANDOU