Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Lavandou Tribune. Contre-pouvoir citoyen
  • Lavandou Tribune. Contre-pouvoir citoyen
  • : Tribune officielle des citoyens indignés par la gestion municipale du Lavandou depuis 1995. La liberté d’expression est un droit fondamental défendu par la Cour européenne des droits de l'homme (CDEH). Les lanceurs d’alerte sont protégés par la loi 2016-1691 relative à la transparence.de la vie publique.
  • Contact

Debout le Lavandou !

La Chambre Régionale des Comptes épingle la municipalité en place pour "gestion approximative des fonds publics, vente du patrimoine, augmentation des impôts, emprunts, absentéisme du personnel, privilèges injustifiés…". Les 44,55 % d'électeurs indignés font entendre leur opposition dans cette tribune pour éveiller les consciences, lutter contre l'ambition et le fanatisme clanique qui ruine notre commune depuis quatre mandats. Donnons un nouveau souffle au Lavandou.

Recherche

Conseil municipal 2014-2020

Regain 2014-2020 : Gil BERNARDI maire
Adjoint(e)s: *Charlotte BOUVARD. *Claude MAUPEU. *Annie TALLONE. Pierre CHARRIER Bruno CAPEZZONE. Frédérique CERVANTES. Raymonde STATIUS. Patrick LE SAGE. 
Délégué(e)s: Corinne TILLARD. Denis CAVATORE. 
Conseiller(e)s:
Laurence CRETELLA. Beatrice FLORENTY. Philippe GRANDVEAUD. Nadine EMERIC. Patrick MARTINI. Jean-Pierre BIGEY. Monique CARLETTI. Jean-François ISAIA. Nathalie CHRISTIEN. Jacques BOMPAS. Laurence TOUZE. Patrick CANTIE.  
*Conseiller(e)s communautaires 

Le Lavandou Cap 2020 : Thierry SAUSSEZMarie-Jo BONNIER., Guy CAPPE.

La Ville Heureuse : Jean-Laurent FELIZIA, Andrée VIALE.

Sans étiquette : Georges TAILLADE.

Vite lu

Mairie de Hyères. La directrice de cabinet, fille du maire, démissionne pour cause d’interdiction des emplois familiaux, votée par l’Assemblée Nationale le 8 septembre (Twitter)

Collobrières. Deux blessés graves dans un accident de chasse à la chevrotine – munition interdite depuis 20 ans (Google)

Sainte Maxime. Après la manne des parcmètres, le PV pour stationnement dépassé passera de 17 à 27 € en 2018, car les communes ne récupéreront plus la gestion des amendes.. Les commerçants protestent (Google)

Hyères a dépensé 20.000 € sans succès pour récupérer les épreuves de voile aux J.O 2024 qui profitent à Marseille. La France estime l'organisation des jeux à 6,8 milliards € (Orange)

Pas moins de 6 tonnes de papier  ont été utilisées pour diffuser 14 photos du maire et un autosatisfecit  de sa gestion dans la revue municipale 2017 du Lavandou. Malheureusement, pour son auteur et les 83 annonceurs, cette philanthropique propagande, imprimée à 10.000 ex pour 5.165 habitants, n’est pas diffusée (Facebook)

François de Canson, maire de La Londe, sur les incendies du 2 et 3 septembre "Le temps est maintenant à l'enquête … Demain, il le sera à la reconstruction et au reboisement "Et de remercier par le detail, tous les intervenants, les pompiers, les élus et maires pour leur solidarité, omettant le maire du Lavandou (Mairie)

La clause Molière, qui oblige à parler Français sur les chantiers, imposé par le Conseil départemental des Bouches-du-Rhône (BFM)

Brexit : Britanniques et Européens se ruent sur les passeports indispensables après mars 2019. Des milliers de britanniques "âgés" tentent leur naturalisation en France (La Tribune)

Lavandou. Des milliers de vêtements et accessoires contrefaits saisis par la gendarmerie dans une boutique du centre-ville (Twitter)

Sainte Maxime. L'Etat installe une trentaine de migrants pour une durée variable contre l’avis du maire (Google)

Cocaïne plage de Cavalière. Le prévenu condamné, en comparution immédiate, à un an de prison ferme, tandis que deux cartes SIM saisies révèlent les noms des clients (Twitter)

6 février 2012 1 06 /02 /février /2012 01:19

Pas le choix ! l’absence de liquidités dans les caisses des collectivités va contraindre ces dernières à réduire la voilure. Moins de recrutement, réduction des projets, aides parcimonieuses aux communes, report de travaux programmés…L‘Etat a donné le ton, car la dette plombe partout les comptes, surtout dans les collectivités territoriales, embarquées récemment dans les taux  prohibitifs Dexia et la perte du triple A qui va rendre l’argent plus rare. A l’autre bout, les contribuables ne veulent plus entendre parler d’augmentation fiscale ou de nouveaux équipements publics. Ils sont prêts à quitter les lieux, vendre à perte et s’enfuir du territoire. D’ailleurs nombre d’assujettis de classe moyenne n’ont pas attendu les présidentielles pour se réfugier au  Maroc, Luxembourg, Malte, Suisse, Brésil ou Thaïlande. Pourquoi tant de défiance  envers la politique ? Tout part du constat affligeant que personne ne veut prendre de décisions impopulaires ou s’intéresser à la gestion rebutante des collectivités. Trop compliquée, pas assez rémunérée et beaucoup d’affaires de gros sous amplifiées par les médias. Ensuite, l’ambition et l’impunité des professionnels de la politique rendent tout changement impossible. Depuis 20 ans, les dépassements budgétaires s’additionnent à l’inflation des emplois territoriaux, sans quasiment aucun contrôle. humour-barometre.jpgPourquoi toujours plus de dépenses? Pour séduire les électeurs par des promesses fantaisistes dont la réalisation et les financements s’étalent souvent sur plusieurs générations. Ce modèle économique est désormais refusé par le citoyen de base qui a compris tardivement l’impasse des élus autistes et trop aveuglés par le pouvoir facile. Alors quelles sont les solutions et comment faire le ménage dans les rangs des cigales et des renards? Des voix s’élèvent pour donner une chance aux pieuses méthodes de management et aux nouveaux visages pour organiser la société. Ils s’invitent désormais dans les programmes électoraux. Mais promettre du "sang et des larmes" aux électeurs n’est souvent pas le meilleur argument pour gagner face à la petite musique des illusions d’une vie meilleure en contrepartie d’un bulletin de vote. Chaque élection apporte son lot de tromperies et de crédules. La note salée présentée par le gagnant appuyé par sa clique de supporters candides, sera payée surtout par les autres.  Dans l’intervalle de son mandat de six ans il aura fait bien plus de dégâts qu’un chef d’entreprise mis en liquidation judiciaire au premier bilan négatif et poursuivi sur ses biens propres. Et quand les électeurs le place pour douze ou dix-huit ans aux manettes, imaginez les ravages d’un programme manipulé au nez et à la barbe des contribuables. Pour toutes ces raisons la réorganisation territoriale, la mutualisation des mairies, la suppression de certains échelons locaux s‘imposent. Pour l’accélérer, la solution radicale serait de couper les vivres si facilement octroyés par la libéralité des banquiers ou l’influence des amis du même camp. Plus sérieusement de ne plus accorder une ligne de crédit aux collectivités en absence d’équilibre budgétaire et exiger la caution personnelle des emprunteurs. Il manque en France un courage régalien s’attaquant fermement aux abus de pouvoir, gabegie financière, mégalomanie de nos élus. La Cour des Comptes fait ce qu’elle peut dans une grande temporisation judiciaire effrayée par l’entrelacement politique. Vraisemblablement, nous sommes à la veille d’une mutation des politiques publiques, pressées par la paupérisation d’une population lassée par tant de déloyautés amoncelées. Dans cette critique, le Lavandou n’échappe pas à la règle du mauvais élève, cumulant déficit, dette et division, amplifiés par trois mandats de gestion empirique où mégalomanie, mauvaise foi et pensée unique ont paralysés progressivement la dynamique économique, vidant la démocratie de tout son sens noble. Evidemment la responsabilité du Lavandou est collective. Détaché de la réalité du monde qui l’entoure, à la merci d’un petit groupe d’intérêts depuis 1995, le Lavandou a délégué sa gestion sans se soucier de la compétence du locataire en place drapé dans l’éloquence du chevalier blanc d'alors. Depuis il a vite appris comment occuper la place et mener les affaires à sa main avec le piètre bilan qu'on lui connaît !

Partager cet article

Repost 0
Published by Patrick Richard - dans Finances
commenter cet article

commentaires

Louis Genot 13/02/2012 08:53


Je reste choqué de l'extrème droitisation de la droite. Où va s'arrêter cette folie de la
politique nationaliste ? rien de bon à l'horizon chez nous

rigolatto-henry 10/02/2012 01:03


TERMINUS !!! tout le monde aux enfers FINI la rigolade !!! HOP AU BOULOT !!! les irresponsables élus DEHORS !!!!

électeur réveille toi 09/02/2012 16:56


Y-a-t-il une bonne solution ? partir dans des pays étrangers ? Le Luxembourg trop petit et policé, la Thaïlande en semi révolution, le Maroc pourrait être contaminé par le printemps arabe, le
Sénégal après la Côte d'Ivoire aux portes de la guerre civile.


Que faire ? Supprimer des échelons locaux ? oui pour la mutualisation des moyens, non pour être sûr d'avoir quelqu'un de juste et de compétent à la tête de la super mairie ou de
l'intercommunalité.


Limiter le renouvellement des mandats ? Ne se présenteront plus que des fonctionnaires sûrs de retrouver leur poste ou des retraités.


Limiter l'âge est une vraie solution. On ne peut plus travailler après 62 ans et c'est là que commencent la plupart des carrières politiques. Cherchez l'erreur.


La seule vraie solution semble être que les électeurs prennent enfin leurs responsabilité. S'ils ne sont pas contents et que l'élu n'a pas de circonstances atténuantes ou d'excuses (type crise ou
catastrophe naturelle), alors il faut arrêter de revoter pour lui.


Nous sommes le seul pays au monde où nos élus passent par tous les postes, où on les voit pendant trente ans ou plus, où souvent ils ont démontré leur incompétence, ils arrivent à se présenter
devant nous comme des nouveaux nés blancs comme neige, incarnant le renouveau, ...... et ça marche, les électeurs revotent pour eux.


Un proverbe chinois dit : tu me mens une fois et je te crois, tu as tort. Tu me mens une deuxième fois et je te crois, tu as tort. tu me mens une troisième fois et je te crois, c'est moi qui ai
tort.


Le réel problème ce n'est pas nos élus, c'est nous qui voulont continuer à les croire alors qu'ils nous ont tant menti. On a les élus que l'on mérite ...... et surtout que l'on a choisi.

@jakady 08/02/2012 14:45



J’ai entendu dire qu’il existait un office de tourisme au
Lavandou dirigé par un as des stations de ski ? certainement une erreur d’altitude ? En attendant t’as raison de dire qu’ici c’est un terminus de petits vieux trop poltrons pour
gueuler sur le maire

JAKADY 08/02/2012 10:11


LA DEVISE DU LAVANDOU : PAYEZ PLUS POUR S'AMUSER MOINS ! APRES LA MAISON DE RETRAITE ALLEZ DIRECTEMENT AU CIMETIERE C'EST PLUS JOYEUX QUE LA TRISTESSE DE NOS RUES

louloudulavand 07/02/2012 17:34


Suis un peu content d'avoir appris l'allemand en deuxième langue avec ce qui va nous tomber dessus !!!!

@romero 07/02/2012 11:01


t'es pas dans le coup nous au lavandou on imprime des billets de banque la nuit

Romero 06/02/2012 09:25


VA FALLOIR DEVENIR RAISONNABLE AU LAVANDOU