Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Lavandou Tribune. Contre-pouvoir citoyen
  • Lavandou Tribune. Contre-pouvoir citoyen
  • : Tribune officielle des citoyens indignés par la gestion municipale du Lavandou depuis 1995. La liberté d’expression est un droit fondamental défendu par la Cour européenne des droits de l'homme (CDEH). Les lanceurs d’alerte sont protégés par la loi 2016-1691 relative à la transparence.de la vie publique.
  • Contact

Debout le Lavandou !

La Chambre Régionale des Comptes épingle la municipalité en place pour "gestion approximative des fonds publics, vente du patrimoine, augmentation des impôts, emprunts, absentéisme du personnel, privilèges injustifiés…". Les 44,55 % d'électeurs indignés font entendre leur opposition dans cette tribune pour éveiller les consciences, lutter contre l'ambition et le fanatisme clanique qui ruine notre commune depuis quatre mandats. Donnons un nouveau souffle au Lavandou.

Recherche

Conseil municipal 2014-2020

Regain 2014-2020 : Gil BERNARDI maire
Adjoint(e)s: *Charlotte BOUVARD. *Claude MAUPEU. *Annie TALLONE. Pierre CHARRIER Bruno CAPEZZONE. Frédérique CERVANTES. Raymonde STATIUS. Patrick LE SAGE. 
Délégué(e)s: Corinne TILLARD. Denis CAVATORE. 
Conseiller(e)s:
Laurence CRETELLA. Beatrice FLORENTY. Philippe GRANDVEAUD. Nadine EMERIC. Patrick MARTINI. Jean-Pierre BIGEY. Monique CARLETTI. Jean-François ISAIA. Nathalie CHRISTIEN. Jacques BOMPAS. Laurence TOUZE. Patrick CANTIE.  
*Conseiller(e)s communautaires 

Le Lavandou Cap 2020 : Thierry SAUSSEZMarie-Jo BONNIER., Guy CAPPE.

La Ville Heureuse : Jean-Laurent FELIZIA, Andrée VIALE.

Sans étiquette : Georges TAILLADE.

Vite lu

Fiscalité. L'Assemblée vote la suppression de la taxe d'habitation pour 80% des ménages. Elle sera progressivement supprimée jusqu’en 2020 (BFMTV)

Harcèlement sexuel. La parole des femmes se libère en France. Le mot-dièse "balance ton porc" en est un symbole. Il  génère des milliers de témoignages sur Twitter contre des élus et petits chefs (Libération)

La Crau. Trois élus du Front National, quittent leur parti mais continuent à siéger sans étiquette dans l’opposition au conseil municipal par respect envers leurs électeurs (Facebook)

Var changement climatique: sécheresse record, température jamais vue depuis 60 ans. "Il faut arrêter d’urbaniser le littoral" avant une catastrophe naturelle majeure (LPO Paca)

L'ex sénateur-maire de Toulon aurait reçu plus de 8.000 € d’argent public chaque trimestre détourné du Sénat. Selon les avocats des sénateurs déjà mis en examen dans cette affaire, ces derniers n'auraient rien fait d'illégal (Var Matin)

117 sénateurs de droite (LR, UMP, RPR) sont soupçonnés d'avoir détourné 8 millions d'euros en 12 ans (Le Point)

Fréjus. La justice doit se prononcer mi-novembre sur l'ancien maire François Léotard, accusé de faux témoignage dans l'affaire Karachi (Twitter)

Autriche. La loi interdisant la dissimulation du visage dans l'espace public est en vigueur. Le texte concerne la burqa, le niqab, les masques de mascarade (clown, Père Noël) cagoules et écharpes trop hautes contre le froid (Spunik)

Allemagne. 94 députés néo-nazis (AfD) entrent au Bundestag pour la première fois depuis 70 ans avec cet avertissement aux autres partis : "Nous allons vous traquer. On va pourchasser Madame Merkel et on va récupérer notre pays et notre peuple" (l’Express)

Trop de rues en France portent encore les noms de négriers, alors que l’esclavagisme est un crime contre l’humanité depuis 2001. En revanche aucune protestation contre les squares, boulevards, rues... qui honorent les élus qui ont ruiné leurs villes (Libération)

Hyères. La directrice de cabinet, fille du maire, démissionne pour cause d’interdiction des emplois familiaux, votée par l’Assemblée Nationale le 8 septembre (Twitter)

Lavandou. Pas moins de 6 tonnes de papier utilisées pour diffuser 14 photos du maire et un autosatisfecit  de sa gestion dans la revue municipale 2017 (Facebook)

29 décembre 2012 6 29 /12 /décembre /2012 00:04

 

mise à jour 28-12-2012 
Hubert Falco est la personnalité politique la plus appréciée dans le Var. Pour la 13 ème année, le maire de Toulon n’a pas augmenté les impôts. Sa ville est devenue la moins endettée de France et le président de l’agglomération TPM (le même) adopte une attitude similaire. Il a pris également des dispositions spectaculaires en réduisant la CFE (ex taxe professionnelle) pour sauver ses commerçants de la faillite fiscale. Mieux, il diminue maintenant les indemnités des élus municipaux (comme à Barjols -30%) et applique une règle stricte de contrôle de leurs frais généraux (moyenne de 68 € mensuels). Ce sont les plus bas de France, alors que Marseille fait montre de gaspillage avec 870 € mensuels par élu et quelques 300 voitures, 60 chauffeurs à leur disposition sur un parc de 2000 véhicules de fonction. Rien à voir non plus avec les 1000 € de frais mensuels alloués abusivement et sans contrôle au maire du Lavandou (5800 habitants), en sus de ses indemnités de représentation, alors qu’il cumule par ailleurs de nombreuses autres fonctions locales.

 

Sauve qui peut dans les finances publiques !
24-05-2010

Le spectre de la Grèce, de l’Espagne, du Portugal… hante désormais les couloirs de l’Elysée qui se retrouve coincé entre ses promesses à Bruxelles et la réalité de son économie chancelante qui l’oblige à trouver rapidement 100 milliards € de cash. Ouvertement ciblées, les collectivités locales qui ont joué avec le feu en participant à la déconfiture de l’Etat. Le président vient de décider de leur feuille de route, qui n’est qu’un avant-goût d’un train de mesure plus rigoureux à venir…
collecte…il est normal que l'Etat applique aux collectivités locales la règle qu'il adopte pour ses propres dépenses" a déclaré Nicolas Sarkozy, qualifiant cette décision de "mesure de responsabilisation collective… pour encourager les collectivités locales à réduire leurs dépenses dans les mêmes proportions que l'Etat". Il a enfin souhaité que le gel soit accompagné "d'un vrai renforcement de la péréquation entre collectivités, en particulier au niveau des communes et des intercommunalités" et qu'un "moratoire soit appliqué immédiatement sur les normes réglementaires concernant les collectivités locales, en dehors d'éventuelles normes internationales d'application obligatoire". Ce qui veut dire en clair qu’un contrôle des comptes supervisé par Bruxelles va frapper les communes déficitaires ou mauvaises gestionnaires et qu'il fixe la réduction des dépenses de fonctionnement sur celle de l’Etat à -10% d’ici 2013 dont -5% dès 2011 sans recours à l’impôt. Coup de volant trop tardif pour les uns qui jugent que le mur est inévitable; pari audacieux pour les autres qui se préparent au choc d’une TVA sociale et à une sévère vidange de fonctionnaires. C’est un coup dur pour les communes qui vont être contraintes de couper dans leur effectif ou leurs projets à dotation partagée. Les banques, redevables de leur sauvetage par l’Etat, seront les contrôleurs de ce plan de réduction pouvant aller jusqu’à la caution personnelle du maire et du conseil municipal face à de nouveaux emprunts. Un coup de pied qui va certainement calmer les cigales plus soucieuses de leur réélection que d’une gestion responsable.


Déficits publics, halte au feu !

27/02/2010
60 % des Français estiment que la France doit « coûte que coûte » éviter les déficits et 83 % se disent inquiets de la dette nationale, selon un sondage IFOP pour Le Cri du contribuable. Conscients du problème, 9 sur 10 réclament la baisse des dépenses de l’Etat et des collectivités. C’est une réaction de bon sens : on ne dépense pas l’argent qu’on n’a pas. Une opinion qui, jusqu’ici, n’a pas encore pénétré les milieux politiques… Les déficits publics deviennent la nouvelle préoccupation des français qui s’estiment à la fois trompés par leurs élus et pris au piège d’une machine devenue incontrôlable.

« L’enseignement principal de ce sondage, déclare Michel Brulé, cofondateur de l’institut BVA, c’est que les Français n’adhèrent plus à la vulgate keynésienne, cette providence des démagogues, qui leur permet de caresser la bête électorale dans le sens du poil sous couvert de l’autorité d’éminents économistes, tout en se parant des mâles vertus du volontarisme politique »

Les « rentes » de situation de nos hommes politiques sont un tel fromage qu’aucun d’eux ne peut « raisonnablement » envisager de scier la branche sur laquelle il est assis. Il suffit de voir l’accueil réservé par nos politiques aux propositions de la commission Balladur : supprimer 2000 cantons, c’est supprimer 2000 postes à des « élus » profitant du système. Regrouper le Conseil Général et le Conseil Régional, c’est réduire encore le nombre de politiques pouvant vivre « tranquillement  » du système. 
Qui se sent réellement concerné par la gestion de « l’argent public » ? Sûrement pas ceux qui en profitent et en vivent

Donc l’Europe planche et Jacques Delpla, membre du Conseil d'analyse économique, propose d’inscrire en 2011, dans la Constitution française et dans la loi organique relative aux lois de finances (LOLF), une règle budgétaire contraignante de moyen terme. Elle s’inspire de celle adoptée par l’Allemagne en 2009. Déficit plafonné, impossibilité d’emprunt, ratio européen d’emplois territoriaux, recours à la consultation populaire… et sanctions immédiates : mise sous tutelle, inéligibilité, réparation à la collectivité. Pour ce qui est des déficits, les Français sont une large majorité à réclamer la baisse des dépenses de l’Etat et des collectivités : 90 % d’entre eux privilégient cette solution, contre 10 % seulement qui proposent d’augmenter les impôts (17% à gauche, mais seulement 4% à droite).

lavandou-deficitCette baisse des dépenses, les Français savent qu’elle est possible : 72% d’entre eux jugent que la hausse des impôts locaux « est injustifiée, parce que les collectivités locales ne font pas assez d’efforts pour réduire leurs dépenses de fonctionnement  et continue à faire des projets inadaptés aux besoins réels ».

Alors que le gouvernement nous prépare un déficit record dans la loi de Finances 2010 et que les décisions de l’Etat vont les mettre en péril (comme la substitution de la TP par la CET), les communes continuent allégrement à creuser leur déficit avec des prêteurs peu regardants sur leur capacité d’emprunt. Certaines comme le Lavandou, le Rayol, Saint-Tropez…pratiquent le lissage (moins lourd, plus longtemps) et le revolving (rembourser 100 pour emprunter 200 à un autre taux). Pas certain que la nouvelle CDC (Cour des Comptes) se laisse endormir facilement. D’autant que l’insolvabilité gagne maintenant les Etats et que la présidence française va imposer une réorganisation territoriale déjà très en retard sur le modèle allemand, suédois, espagnol… Nous risquons l’immigration territoriale ;  le citoyen s’installant plus volontiers sur des communes à fiscalité réduite, à proximité des grandes villes obligées à certains équipements publics (hôpitaux, collèges, stades, transports…). Coincé entre le marteau et l’enclume la fonction de maire va devenir un métier à haut risque… celui de ne pas terminer son mandat et de rembourser l’addition à la sortie !

Substitution de la taxe professionnelle par des ressources nouvelles:

      Déficits-publics

La Cour des Comptes s'invite à Saint Tropez

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Patrick Richard - dans Finances
commenter cet article

commentaires

infotox83 30/12/2012 13:56


vous avez raison de le souligner ce maire a beaucoup fait pour toulon et répand que du bonheur autour de lui

Romero 29/12/2012 15:15


HF n'a rien de comparable à GB. L'un n'est pas ambitieux comme l'autre. l'autre n'a aucun avenir comme l'un. L'un a été ministre l'autre que maire...et encore pas certain !

Lavandou-Paris-Compiègne 29/12/2012 09:05


Pourquoi se gêner ? Les élus ont le mauvais exemple de Dexia sous les yeux. 73 milliards € de placements douteux ! Le maire du Lavandou est-il satisfait d'avoir signé un pacte avec le diable ?

Hubert 26/05/2010 10:19



Bien trop tard pour éviter le bug des finances publiques. Votre blog est très pertinent et s'applique aux communes du var dans une situation  proportionnellement  identique



Hortis 25/05/2010 10:04



La réforme sonne le glas au cumul des mandats et au maintien des professionnels de la politique n'en déplaise aux élus locaux tels G Bernardi et consorts Faire de la résistance, nier
l'évidence pour rester est une mauvaise tactique de leur part. Les mentalités sont en mutation. G Bernardi est plus près de la sortie qu'il ne le pense. Ses faits et gestes sont analysés par des
gens anodins autour de lui qui préparent la relève en silence, précisément ceux qui l'ont fait prince contre L Faedda. A ce jour pratiquement plus personne dans son propre parti ne voit l'intérêt
de son maintien après 2014 bien qu'aucun candidat ne se manifeste contre lui et relancerait l'hypothèse d'un parachutage de poids



mireille 24/05/2010 20:09



Les français n'aiment pas les impôts mais ils sont les premiers à réclamer de l'aide à l'état. Voilà le résultat. Pas le choix que de se serrer la ceinture et moins donner aux quémandeurs.
Ailleurs c'est pas possible ici c'est normal. Autre exemple: a ton besoin de 7 millions de fonctionnaires pour diriger la france? combien en avons nous au Lavandou en y ajoutant tous les services
et associations qui dépendent de la mairie?



euthymene 24/05/2010 18:55



Pensez vous que les finances soient mieux d'une commune à l'autre?



lechevalier.marc 24/05/2010 18:09



Etonné que vous soyez étonné. La France va dans le mur en chantant la marseillaise avec des discours à la con sur l'identité nationale ou la burqa. Un siècle de retard sur le monde. "La France on
l'aime ou on la quitte". Pas de problème les forces vives celles qui ont le pognon et de l'ambition ont bien compris le message. Qui reste au fond du panier? toi et moi !



maïté-malmanche 24/05/2010 13:29



Je suis inquiète de la tournure du lavandou. Gil Bernardi fait la politique de l'autruche en lançant des projets farfelus piscine pourla station qui se vante d'avoir12 plages dont il n'a pas le
premier euro, voitures électriques dont on sait que la technologie n'est pas encore viable,aménagement de la Baou sans tenir compte que Bormes fait un important projet que Gil Bernardi a réussi à
bloquer avec quelques commercants de son camp. Je ne sais pas ce qu'il cherche? je ne soutien plus du tout sa façon de gérer le village. Y a donc personne pour le raisonner?



jeanmartinez 24/05/2010 09:12



PAS DE RISQUE AU LAVANDOU NOUS AVONS LE MEILLEUR



damien 06/03/2010 19:23


Vous êtes des gros méchants Bernardi aura au moins fait deux livres, un square et planté quelques palmiers en 16 ans de règne. Pour le reste son incompétence est notoirement connue. Fout le bordel
partout place ses amis et ne construit rien.  Ça me rappelle quelqu'un. Pas vous?


platonikus 03/03/2010 08:05


Vive les mandarins. Tu grattes y a rien dessous ; tu protestes tu deviens un terroriste anti républicain


nous sommes à la hauteur 02/03/2010 09:01


je vous rassure Mme ou Mr Germain, vous êtes à la hauteur.Je pense que nous commençons tous à nous réveiller, devant l' incompétence du maire actuel .Pour les  élections municipales dernières
son titre pour sa profession de foi: était déjà " REGAIN "renouveau de rien du tout avec lui la ville régresse au lieu de progresser.Je me souviens du  titre de l' opposition "Lavandou
ensemble "ENSEMBLE " ça sonne mieux vous ne trouvez pas ?. Et ils nous l' ont bien démontré avec toutes leurs actions et informations.Pour le rond point je suis de votre avis St glinglin avec cette
monstruosité .Les touristes s' en donnent à coeur joie  en la photographiant ,c' est une distraction, au moins" une ".Il aurait pu mettre un palmier mais c' est pas possible il y a le
charançon bleu pardon rouge .J' oubliait il faut économiser l' eau pour l' arrosage du palmier .Il avait qu' à mettre des cactus comme il a fait le long de la gare routière .Le ton de mon écriture
est ironique mais parfois il vaut mieux cela  nous donne  l' impression que  la situation n' est pas aussi tragique .Merci pour se site!


wasabart 02/03/2010 08:51


J'adore votre site. Merci pour tout l'espoir que vous nous donnez.


Germain 01/03/2010 15:03


ça veut dire quoi REGAIN ? intellectuellement je ne comprends pas. J'dois pas être à la hauteur.


Witness 01/03/2010 13:55



Désormais il éprouve le besoin de se justifier en placardant  regain de beauté (!)sur tous les chantiers en cours ! fait des complexes ou quoi ? et la baleine bleue à la st glin glin c'est
regain de laideur ?  C'est pathétique. En tous cas, le village rigole bien.  c'est regain de beauté et dégun de satisfait.



Grandville Mme 01/03/2010 10:02


ce maire depuis 15 ans il na rien fait pour la réduire la dette maintenant je sais que je vais payé pour sa mauvaise gestion, ras le bol de ce monsieur  il est temps de changer par un plus
jeune actif comme celui de la londe


mireille 28/02/2010 16:07


Bien que 2014 soit assez loin, seule la droite peut battre la droite et une femme peut battre un homme dans ce coin. l'état de grâce c'est fini au Lavandou qui trépasse.


koba 28/02/2010 06:53


Attention " un fauché peut en cacher un autre " au Lavandou.


pirouettealouette 27/02/2010 18:09



CHANGEZ VOTRE TITRE PAR "HALTE A LA CONNERIE PUBLIQUE". LES FRANÇAIS SONT SOURDS MUETS ET AVEUGLES (MAIS DONNENT DES LEÇONS AU MONDE ENTIER)



Jacqueline 27/02/2010 17:11


Combien coûte la dette du Lavandou ? et pourquoi le maire continue d'emprunter sans demander aux lavandourains et comment va-t-il faire pour ne pas obliger nos enfants et arrière petits enfants à
payer ses fantasmes. Jamais je n'ai vu au Lavandou un tel manque de réalisme. Serait temps d'avoir une prise de conscience que trop c'est trop.


DALMAS 27/02/2010 17:04


Drôle d'idée de faire un espace pour enfants dans un village de vieux. Un grand jardin, 12 plages, mini golf, stade ca sert à quoi à qui? D'habitude c'est un équipement pour les quartiers
défavorisés. 250000 euros de foutu alors que nos jeunes attendent des logements et du boulot!!!!!!!!


Arnaud Parenty 27/02/2010 11:32


250.000 € pour un jardin d'enfant et d'agrément difficile d'accès près du centre ville ! S'il avait mis autant d'argent au bassin Beaumont plutôt que de laisser crever
puis d'éjecter malhonnêtement  le créateur du Mini port que je suis !  Surtout quand on voit le résultat qui dessert l'image de Cavalière et du village ! Encore  Bravo
 !...