Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Lavandou Tribune. Contre-pouvoir citoyen
  • Lavandou Tribune. Contre-pouvoir citoyen
  • : Site officiel d'expression politique, économique et sociale sur l’actualité municipale au Lavandou. Les citoyens indignés, - face au clanisme en place depuis 22 ans - demandent l'interdiction du cumul et de la répétition des mandats nuisibles à la démocratie locale.
  • Contact

Recherche

Vite lu

Le témoignage de l'ancien directeur de la communication du Modem a entraîné l'ouverture d'une enquête préliminaire pour "abus de confiance et recel de ce délit" (Le Point)

Des démarchages frauduleux, afin d’obtenir de l’argent se présentant au nom de la mairie de Gassin sont  signalés à la gendarmerie (Facebook)

Pic de pollution à l'ozone. La préfecture du Var décide de réduire la vitesse autorisée de 20 km/h (France Bleu)

Démission Bayrou, De Sarnez, Goulard. LREM n'a plus besoin du MoDem pour gouverner. Avec ses 308 députés, La République en marche dispose désormais de la majorité absolue à l'Assemblée nationale

Le nouveau gouvernement d’Edouard Philippe, annoncé mercredi, compte trente membres, respecte une parité stricte et laisse la part belle à la société civile.(Le Monde)

Le département du Var placé en vigilance sécheresse depuis le 18 juin (Préfecture)

Députés élus dans le Var. 1ère circonscription. Geneviève Levy (LR). 2ème circonscription Cécile Muschotti (En marche). 3ème circonscription Jean-Louis Masson (LR). 4ème circonscription Sereine Mauborgne (En marche). 5ème circonscription Philippe Michel-Kleisbauer (Modem). 6ème circonscription Valérie Gomez-Bassac (En marche). 7ème circonscription Emilie Guerel (En marche). 8ème circonscription Fabien Matras (En marche). (Ministère)

Bormes-les-Mimosas. Des riverains lancent une pétition contre des antennes relais à proximité d’une école (Twitter)

Un migrant de 17 ans, originaire du Bangladesh, isolé, dormant dans la rue depuis 1 mois et sans ressources, a fait condamner le département des Bouches-du-Rhône - pour grave atteinte à une liberté fondamentale - qui est désormais obligé de le prendre en charge (AFP)

La Cour d'Appel de Lyon confirme les "graves irrégularités" commises par la municipalité Tuvéri dans le dossier des logements des Lices et de l'ancien hôpital. Le promoteur écarté réclame 54,5 millions € à la commune de Saint-Tropez (Twitter)

Les plages de Hyères : l'Almanarre, Estagnets et de la Capte vont devenir accessibles aux handicapés permettant d’être la première commune varoise à obtenir le label Tourisme et Handicap. (Google)

Contrôle renforcé des enseignes et publicités au Lavandou. Le maire (certainement non-voyant depuis 1995 ?) se dit "choqué" par le fleurissement de la pollution visuelle sur sa commune. (Facebook)

A Lagneville (Oise) un arrêté municipal interdit de décéder chez soi pour protester contre le manque de médecins. Ce n'est qu’une pâle contrefaçon de l’arrêté du Lavandou de 2000 "il est interdit à toute personne ne disposant pas de caveau de décéder sur le territoire de la commune" ridiculisant planétairement son auteur (Facebook)

La monarchie républicaine fête son 2208 ème milliard € de déficit contre 1833 milliards € en 2012 et 1211 milliards en 2007 dans l’indifférence générale des partis politiques (Twitter)

Le Conseil d’Etat pourrait annuler l’arrêté qui ferme l’aéroport de Saint-Tropez La Mole aux vols internationaux. C’est le sens des conclusions présentées par le rapporteur public (Twitter)

15 juillet 2014 2 15 /07 /juillet /2014 15:07

Leur point commun l’endettement. UMP : 385 €/ militant. Le Lavandou : 2.700 €/ habitant (en réalité +/- 5.500 €/contribuable). En matière de dette, certains chiffres sont à relativiser. Ainsi une dette de 79 millions € à répartir entre les 205.000 militants de l’UMP n’est en rien comparable à celle de la commune du Lavandou cumulant (+ ou -) 16 millions € depuis 20 ans sur le dos des 5.356 administrés (dont seulement 54,5 % sont imposables, soit environ 2.900 contribuables). Malgré l’excuse de l’héritage Faedda (1977-1995) et les contorsions mathématiques du maire (UMP) en place depuis 4 mandats, la dette pèse des intérêts déraisonnables (+/- 467.00€ en 2014) – sauf pour les prêteurs - qui obèrent les investissements structurants au profit du fonctionnement courant. Une sorte de « revolving » en continu depuis 1995 avec pour unique recette le tourisme, de plus en plus cahotante ! dette2.jpgEt pourtant, à revenu fiscal national de référence (+/- 24.000 €), le contribuable lavandourain paie en moyenne trois fois plus d’impôts (3.340 € contre 1.100 € en moyenne nationale). La bronca médiatique contre la gestion UMP passe facilement sous silence les frasques comptables des encartés locaux dont les postures n’intéressent plus personne (surtout pas les contribuables concernés). Pourtant, il faudra bien sortir un jour de cette dette, avant de l’abandonner aux générations futures (celle du Lavandou courre déjà jusqu’en 2027, à condition de stopper cette machine infernale). A bien scruter les dernières menteries électorales - de Regain à l’opposition - personne n’a proposé de solution miracle. La résignation locale rejoint la loi du silence. Quant au magicien de service, qui n’a d’autre choix que de se jeter à bras ouverts dans l’intercommunalité si longtemps reniée, il lui reste à vendre les derniers bijoux de famille pour payer ses 220 employés municipaux (780.000 €). La dette ne lui est apparue que sous les coups de boutoir de l’opposition lors de son…deuxième mandat. Un député a proposé dernièrement que la comptabilité publique d’une commune soit annexée aux contrats de vente immobilière afin d’éclairer les acheteurs sur la fiscalité locale. L’idée a vite été retoquée afin de ne pas pénaliser les communes surendettée où la tutelle du préfet n’est jamais très loin. Jusqu’ici les manipulations comptables ont bien masqué la réalité, sauf quand la Cour des comptes s’y colle. Cependant, la grande différence entre le Lavandou et l’UMP, est que si l’un  peut toujours accroitre son nombre de militants et/ou ses cotisations; l’autre, augmentant sans cesse sa fiscalité, a du mal à retenir l’exode de ses habitants…( la recette annuelle des taxes locales communales est passée de 4,4 millions € à 8,1 millions € de 1995 à 2007). C’est ce que l’on appelle une "gestion approximative" à forte hausse fiscale.
 

Avertissement ! La recrudescence du mécontentement local nous oblige à filtrer les commentaires sans remettre en cause le droit d'expression. Si votre anonymat est respecté, votre IP reste stockée dans notre serveur. Merci de rester responsables et prudents dans vos propos

Partager cet article

Repost 0
Published by France GALLOIS - dans Finances
commenter cet article

commentaires