Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Lavandou Tribune. Contre-pouvoir citoyen
  • Lavandou Tribune. Contre-pouvoir citoyen
  • : Tribune officielle des citoyens indignés par la gestion municipale du Lavandou depuis 1995. La liberté d’expression est un droit fondamental défendu par la Cour européenne des droits de l'homme (CDEH). Les lanceurs d’alerte sont protégés par la loi 2016-1691 relative à la transparence.de la vie publique.
  • Contact

Debout le Lavandou !

La Chambre Régionale des Comptes épingle la municipalité en place pour "gestion approximative des fonds publics, vente du patrimoine, augmentation des impôts, emprunts, absentéisme du personnel, privilèges injustifiés…". Les 44,55 % d'électeurs indignés font entendre leur opposition dans cette tribune pour éveiller les consciences, lutter contre l'ambition et le fanatisme clanique qui ruine notre commune depuis quatre mandats. Donnons un nouveau souffle au Lavandou.

Recherche

Conseil municipal 2014-2020

Regain 2014-2020 : Gil BERNARDI maire
Adjoint(e)s: *Charlotte BOUVARD. *Claude MAUPEU. *Annie TALLONE. Pierre CHARRIER Bruno CAPEZZONE. Frédérique CERVANTES. Raymonde STATIUS. Patrick LE SAGE. 
Délégué(e)s: Corinne TILLARD. Denis CAVATORE. 
Conseiller(e)s:
Laurence CRETELLA. Beatrice FLORENTY. Philippe GRANDVEAUD. Nadine EMERIC. Patrick MARTINI. Jean-Pierre BIGEY. Monique CARLETTI. Jean-François ISAIA. Nathalie CHRISTIEN. Jacques BOMPAS. Laurence TOUZE. Patrick CANTIE.  
*Conseiller(e)s communautaires 

Le Lavandou Cap 2020 : Thierry SAUSSEZMarie-Jo BONNIER., Guy CAPPE.

La Ville Heureuse : Jean-Laurent FELIZIA, Andrée VIALE.

Sans étiquette : Georges TAILLADE.

Vite lu

La Crau. Trois élus du Front National, quittent leur parti mais continuent à siéger sans étiquette dans l’opposition au conseil municipal par respect envers leurs électeurs (Facebook)

Var changement climatique: sécheresse record, température jamais vue depuis 60 ans. "Il faut arrêter d’urbaniser le littoral" avant une catastrophe naturelle majeure (LPO Paca)

L'ex sénateur-maire de Toulon aurait reçu plus de 8.000 € d’argent public chaque trimestre détourné du Sénat. Selon les avocats des sénateurs déjà mis en examen dans cette affaire, ces derniers n'auraient rien fait d'illégal (Var Matin)

117 sénateurs de droite (LR, UMP, RPR) sont soupçonnés d'avoir détourné 8 millions d'euros en 12 ans (Le Point)

Fréjus. La justice doit se prononcer mi-novembre sur l'ancien maire François Léotard, accusé de faux témoignage dans l'affaire Karachi (Twitter)

Autriche. La loi interdisant la dissimulation du visage dans l'espace public est en vigueur. Le texte concerne la burqa, le niqab, les masques de mascarade (clown, Père Noël) cagoules et écharpes trop hautes contre le froid (Spunik)

Allemagne. 94 députés néo-nazis (AfD) entrent au Bundestag pour la première fois depuis 70 ans avec cet avertissement aux autres partis : "Nous allons vous traquer. On va pourchasser Madame Merkel et on va récupérer notre pays et notre peuple" (l’Express)

Trop de rues en France portent encore les noms de négriers, alors que l’esclavagisme est un crime contre l’humanité depuis 2001. En revanche aucune protestation contre les squares, boulevards, rues... qui honorent les élus qui ont ruiné leurs villes (Libération)

Hyères. La directrice de cabinet, fille du maire, démissionne pour cause d’interdiction des emplois familiaux, votée par l’Assemblée Nationale le 8 septembre (Twitter)

Lavandou. Pas moins de 6 tonnes de papier utilisées pour diffuser 14 photos du maire et un autosatisfecit  de sa gestion dans la revue municipale 2017 (Facebook)

15 juillet 2014 2 15 /07 /juillet /2014 15:07

Leur point commun l’endettement. UMP : 385 €/ militant. Le Lavandou : 2.700 €/ habitant (en réalité +/- 5.500 €/contribuable). En matière de dette, certains chiffres sont à relativiser. Ainsi une dette de 79 millions € à répartir entre les 205.000 militants de l’UMP n’est en rien comparable à celle de la commune du Lavandou cumulant (+ ou -) 16 millions € depuis 20 ans sur le dos des 5.356 administrés (dont seulement 54,5 % sont imposables, soit environ 2.900 contribuables). Malgré l’excuse de l’héritage Faedda (1977-1995) et les contorsions mathématiques du maire (UMP) en place depuis 4 mandats, la dette pèse des intérêts déraisonnables (+/- 467.00€ en 2014) – sauf pour les prêteurs - qui obèrent les investissements structurants au profit du fonctionnement courant. Une sorte de « revolving » en continu depuis 1995 avec pour unique recette le tourisme, de plus en plus cahotante ! dette2.jpgEt pourtant, à revenu fiscal national de référence (+/- 24.000 €), le contribuable lavandourain paie en moyenne trois fois plus d’impôts (3.340 € contre 1.100 € en moyenne nationale). La bronca médiatique contre la gestion UMP passe facilement sous silence les frasques comptables des encartés locaux dont les postures n’intéressent plus personne (surtout pas les contribuables concernés). Pourtant, il faudra bien sortir un jour de cette dette, avant de l’abandonner aux générations futures (celle du Lavandou courre déjà jusqu’en 2027, à condition de stopper cette machine infernale). A bien scruter les dernières menteries électorales - de Regain à l’opposition - personne n’a proposé de solution miracle. La résignation locale rejoint la loi du silence. Quant au magicien de service, qui n’a d’autre choix que de se jeter à bras ouverts dans l’intercommunalité si longtemps reniée, il lui reste à vendre les derniers bijoux de famille pour payer ses 220 employés municipaux (780.000 €). La dette ne lui est apparue que sous les coups de boutoir de l’opposition lors de son…deuxième mandat. Un député a proposé dernièrement que la comptabilité publique d’une commune soit annexée aux contrats de vente immobilière afin d’éclairer les acheteurs sur la fiscalité locale. L’idée a vite été retoquée afin de ne pas pénaliser les communes surendettée où la tutelle du préfet n’est jamais très loin. Jusqu’ici les manipulations comptables ont bien masqué la réalité, sauf quand la Cour des comptes s’y colle. Cependant, la grande différence entre le Lavandou et l’UMP, est que si l’un  peut toujours accroitre son nombre de militants et/ou ses cotisations; l’autre, augmentant sans cesse sa fiscalité, a du mal à retenir l’exode de ses habitants…( la recette annuelle des taxes locales communales est passée de 4,4 millions € à 8,1 millions € de 1995 à 2007). C’est ce que l’on appelle une "gestion approximative" à forte hausse fiscale.
 

Avertissement ! La recrudescence du mécontentement local nous oblige à filtrer les commentaires sans remettre en cause le droit d'expression. Si votre anonymat est respecté, votre IP reste stockée dans notre serveur. Merci de rester responsables et prudents dans vos propos

Partager cet article

Repost 0
Published by France GALLOIS - dans Finances
commenter cet article

commentaires