Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Lavandou Tribune. Contre-pouvoir citoyen
  • Lavandou Tribune. Contre-pouvoir citoyen
  • : Site officiel d'expression politique, économique et sociale sur l’actualité municipale au Lavandou. Les citoyens indignés - face au clanisme de la majorité "Regain" - exigent la limitation des mandats et des cumuls nuisibles à la démocratie locale depuis 1995.
  • Contact

Recherche

Vite lu

Les sous-marins privés enfin autorisés à plonger sur la côte varoise (Twitter)

Sainte-Maxime plan sécheresse. Les douches des différentes plages de la ville sont coupées et l'eau supprimée au port de 8 h à 20 h (Twitter)

La Londe vol d’un portefeuille contenant 60 €. Le voleur est condamné à six mois de prison ferme en comparution immédiate (Facebook)

Les touristes boudent le Var dont la fréquentation est en nette baisse. Beaucoup ont plié bagages avant l’heure face aux incendies, météo mitigée, massifs forestiers fermés et tarifs dissuasifs (Google)

Nouveau cas de Chikungunya  signalé dans le Var déjà en niveau 3 du plan de lutte contre le moustique tigre (France Bleu)

Airbnb, la plateforme de locations temporaires, a payé moins de 100.000 € en 2016 au fisc, alors que plus de 10 millions de Français ont utilisé le site (Le Parisien)

Lavandou. Des milliers de vêtements et accessoires contrefaits saisis par la gendarmerie dans une boutique du centre-ville (Twitter)

Cogolin. Un policier de la BAC, en disponibilité,  tue deux personnes, dont l’amant de sa femme,  avec son arme de service (Google)

Sainte Maxime. L'Etat installe une trentaine de migrants pour une durée variable contre l’avis du maire (Google)

Des faux courriers électroniques se présentant comme des messages de l’administration fiscale demandent aux usagers de fournir leur numéro de carte bancaire ou de compléter leurs coordonnées personnelles en vue d'un remboursement via un formulaire en ligne, imitant le site www.impots.gouv.fr (DGFP)

Pannes d’électricité à répétition sur Hyères. Enedis accuse  l’accumulation des pics de chaleur et l’état du réseau (Google)

Cocaïne plage de Cavalière. Le prévenu condamné, en comparution immédiate, à un an de prison ferme, tandis que deux cartes SIM saisies révèlent les noms des clients (Twitter)

Europol diffuse des avis de recherche sur les réseaux sociaux sous forme de cartes postales humoristiques pour susciter davantage de témoignages sur les 20 criminels les plus recherchés en vue de leur arrestation (CEE)

Restriction d’eau. Le préfet du Var  prend des mesures pour faire face à la sécheresse alarmante du département. Une cinquantaine de communes sont concernées  dont la Londe, le Lavandou, Bormes, La Croix-Valmer, Cavalaire (France3)

Avec une économie orientée vers les emplois publics et le tourisme, 15 % des varois vivent sous le seuil de pauvreté avec des disparités marquées de niveau de vie ainsi qu’un faible niveau de formation des jeunes (Insee)

Des élus réclament une base d'intervention de Canadair à Hyères (Google)

La suppression de la taxe d’habitation pour 80 % des ménages  en 2018 c’est 8,5 milliards € qui n’arriveront plus dans les caisses et une profonde réorganisation des communes (Instagram)

Saint-Tropez. Trop de violences et d’agressions  gratuites sur la voie publique la nuit. Le maire mis en cause par son opposition (Facebook)

24 février 2014 1 24 /02 /février /2014 00:06

Jeu de dupes au Lavandou entre le président du SIPI, le maire du Lavandou et le Préfet du Var. Le 3 février 2014, les recommandations de l’étude commandée en 2003 par le Président du SIPI se retrouvent, mot pour mot, dans les 2 délibérations du conseil municipal du Lavandou, pour "travaux urgents". Il aura donc fallu 10 ans et 3 inondations, pour que le président du SIPI transmette l’étude à son sosie : le maire du Lavandou.
Délibération 1- “Demande de travaux d’urgence – Endiguage* du Batailler”. Ces travaux sont prévus dans le cadre de la 2ème tranche du programme SIPI, le Maire dit qu’il attend l’accord du...Préfet pour commencer les travaux en juillet… 2014
"c’est pas ma faute, c’est la faute du Préfet !"
Délibération  2- “Demande de recalibrage des deux ponts du Batailler”. 2003 prévoyait déjà ce recalibrage. Rien n’a été fait depuis !
Questions. A quoi sert le SIPI ( Syndicat Intercommunal de la Prévention des Inondations Bormes Le Lavandou) dont le président est aussi maire du Lavandou ? Pourquoi prend-t-il aujourd’hui ces délibérations avec autant d'empressement dans le cadre unilatéral du Lavandou ?
Le Préfet (déjà taclé par le Tribunal administratif sur sa demande d’annulation du PLU), appréciera cette nouvelle pirouette du Maire du Lavandou. S’abritant derrière ces 2 délibérations électoralistes, il le met en porte à faux et lui colle la responsabilité des inondations sur le dos.
"c’est pas ma faute, c’est la faute du Préfet !"
Une nouvelle question se pose maintenant : qui va financer ces gros travaux de plusieurs millions d’euros ? De l’Etat à la commune, en passant par le Conseil Général du Var, plus personne n’a d’argent.
Responsable mais pas coupable, le président du SIPI et son double, le maire du Lavandou, se disculpent désormais de toutes inondations à venir. Pas belle la manœuvre ?

(ndlr) *endiguage est un mot inexistant dans la langue française. Il est utilisé à tord au Lavandou par notre défenseur du patois local. Le mot approprié selon l'académie est endiguement ou endigage.


2014-03-endigage-Batailler.jpg

2014-02-recalibrage.jpg
2014-02-26-Var-matin-CM.jpg
 

Partager cet article

Repost 0
Published by Marc Lamazière - dans Conseil Municipal
commenter cet article

commentaires

CASSANDRE 26/02/2014 20:24


Il ne peut pas sortir du chapeau l'étude de 2003 sans qu'on lui dise qu'il n'a rien fait depuis la publication....Donc on redépense de l'argent pour faire la même étude juste pour qu'elle soit
datée de 2014.....Petite manoeuvre électorale d'un menteur expert en manipulation...........Allez vite chercher le correspondant de Var Matin, rédigez lui un semblant d'article à ce sujet, et
mettez le devant ses responsabilités....Car si cette catastrophe s'était passée le Lundi avec les enfants à la crèche, des professionnels sur la zone du batailler et tous les persionnaires de la
Maison de retraite nul doute que BERNARDI aurait des morts sur la conscience ......Allez voir le journaliste municipal.... en plus il vous en dira plus sur le foot au Lavandou....

KOBA 25/02/2014 20:11


GROSSE PANIQUE CHEZ BERNARDI.NE VEUT PAS PORTER LE CHAPEAU DE LA MAISON DE RETRAITE INONDEE.CA LA FOU MAL AU FOUGAOU DE PASSER DU FOIE GRAS A LA MARE AUX CANARDS.CE N'EST PAS DE SA FAUTE, IL NE
SAVAIT RIEN DEPUIS LE TEMPS QU'IL EST MAIRE.LE PREFET OUI OF COURSE ! C'EST LUI LE RESPONSABLE DE NE PAS AVOIR FINNANCER DES TRAVAUX JAMAIS DEMANDES PAR BERNARDI. MINABLE !

BOUYALA 25/02/2014 19:07


LE PREF NA KA LE LESSER DANS SON KAKA LOL 

reponse a music hall 25/02/2014 14:07


L'opposition a fait ce qu'elle a pu. Nous avons les hommes politiques que nous méritons. Le Lavandou est aveugle, sourd et muet. GB en profite. 

boiseauge 25/02/2014 11:13


Regain … d’hypocrisie !!!


 


Rien ne sert d’agiter aujourd’hui un chiffon rouge électoral pour détourner la véritable responsabilité du Maire dans les trois catastrophes successives qui ont touché la ville !... Et
sûrement pas la tentative inconsciente et ridicule de vouloir impliquer l’Etat et son représentant territorial – à savoir le Préfet du Département du Var,  excusez du peu ! – estimé
coupable de ne pas valider assez vite les demandes pourtant « impérieuses » du président du SIPI,  de l’autoriser à engager les travaux « d’envergure » issus d’un
programme  intercommunal  (jusqu’à lors inconnu ?...) lesquels travaux ne pourront ainsi hélas connaitre un démarrage effectif des aménagements hydrauliques des berges du Batailler
qu’au cours de …l’été prochain ! si toutefois à Toulon, on affecte enfin d’entendre les suppliques sinon du président du SIPI, au moins celles du maire du Lavandou !


Comment peut-on imaginer sauver la face devant la population  avec une délibération d’une indigence crasse improvisée le 3 Février 2014, et que les services de l’Etat vont, à la réception de
ces quelques lignes d’une rédaction expurgée de toute consistance quant à la définition précise du projet technique, leur  impact, et leur coût, donner un quelconque « feu vert »
aussi rapide ?


De même, comment, au bout de 19 années de mandat, peut-on encore croire, mais surtout vouloir faire croire à ces « braves » Lavandourains,  que le Conseil Général va lui aussi, au
pied levé, s’engager à lancer toutes affaires cessantes et surtout financer dans la précipitation, une étude de recalibrage d’ouvrages devenue si soudain « urgente »… mais dont la
pertinence a été tenue dans l’ombre depuis 2004 par celui-là même qui s’insurge de ne pas être entendu ?


 


A gestion misérable, résultats minables …  Il ne faut pas s’étonner que les subventions « ne tombent pas » … Dieu merci, les services de l’Etat comme ceux du Département
fonctionnent bien, encore faut-il s’assurer de leur concours avec le respect qui leur est dû … Cherchez l’erreur.

music hall politique 25/02/2014 09:15


La jolie musique diffusée sur la commune par le maire sonne faux une parttion joliment écrite pour mélomanes incultes, un charabia à la gloire du chef d'orchestre usé par dix neuf années
de pouvoir sans opposition

amexa 25/02/2014 00:17


Pourquoi donner sa confiance à un homme qui nous tarhi trois mandats de suite. Aujourd'hui il diffuse une autosatisfaction douteuse. Tout va bien par ici dixit le Gil. Envolées inondations,
la dette, les promesses pas tenues. Les copains d'abord... et tous ses caprices de star sans concertation avec sa bande de figurants. Il suffit dêtre du bon côté, de son côté. Les autres peuvnt
mourir sutout les petits vieux parqués en zone inondable, les jeunes sans boulot stabl. Les touristes sont tolérés à condition de ne pas rester longtemps et de laisser leur argent sans disction.
Le programme REGAIN est surtout un satisfecit de la débâcle bernardienne et de dépenses stupides. Un char à Boulogne ne fera venir qu'un touriste: son ami le ministre. Si vous aimez les contes de
fées, les mensonges à la pinnochio votez pour lui. S vous voulez donner une chance de changement pour la réussite du Lavndou votez pour un autre.J'ai fait le tour de Bernardi c'est un menteur
professionnel avec pas mal de charme. Sur le fonds c'est un mauvais, un perdant qui ne voit sa réussite que devant les tribunaux et son sauf conduit umpé. J'ai été son amie. Terminé par
déception

CASSANDRE 24/02/2014 23:31


Pour résumer l'opposition sont des chiens puisqu'il n'est en rien responsable des pluies diluviennes....Il oublie sa responsabilité dans les travaux non entrepris depuis les résultats de l'étude
publiés en 2004 et décidés à ce conseil municipla en 2014....10 ans pour rien et 3 submersions qui ont causées des dizaines de victimes ....mais ce n'est pas de sa faute car il n'a pas lu les
résultats de l'étude commandée en 2003 par le SIPI dont il est président....Les opposants dans ces circonstances sont des charognards dixits ses propos de ce soir.....A propos il est UMP ....il
est tombé dedans quand il était petit.....depuis quand est-il UMP?????D'autre part il a un ami socialiste....C'est moche....depuis quand sont-ils amis????Il était mon ami avant (depuis 1 an??) il
est mon amis (depuis le carnaval de dunkerque) il sera mon ami après (quand il sera rendu à la vie civile??)....Mais puisque son ami est le ministre de la mer ...Question ;? que penserait son ami
MInistre de l'extraction du sable imbibé du port du lavandou sentant la merde et les polluants (2 toilettes pour plus de 2000 bateaux, pas de cuves de récupération des eaux grises ou noires donc
rejet direct à la mer....) des hydrocarbures (plomb mobdylène et autres métaux lourds....). Pas de dépollution des dits sables prélévés et étandage du sable sur les plages du
lavandou.....Certainement que les germes collibacilles et autres métaux lourds se détruisent à l'air libre mais probablement que cette solution est la moins chère pour remplir les 220 000 T de
sable disparues le 19 janvier... Les plages sont le joyau et l'industrie du lavandou,... Nul doute que cette merde permettra au Lavandou de conserver sa place aux yeux de nos chers investisseurs
estivans qui auront le plaisir de soigner leurs allergies sur les 12 sables du lavandou.....A quoi sert l'ami ministre de la mer dans ce cas...Ne pourrait-il pas aider à financer la
reconfiguration des plages après la catastrophe du 19 janvier?? Le maire d'enghien les bains qui est une station touristique équivalente à la notre (casino en plus) dit s'être inspiré du
Lavandou.....A quel propos.... L'attribution abusive des DSP à ses amis???....Notre Gil n'a aucun programme autre que les cinémas et le Mac do....Because pas de marge de manoeuvre....Les finances
sont au plus bas..... à cause des innondations.... Elle excuse les 20 millions d'€uros de dettes à elle toute seule...A voir....A propos l'intercommunalité est une nouvelle strate administrative
qui augmente les impôts des contribuables...L'intercommunalité ne sert à rien...On y est obligé mais on a plus à y perdre qu'à gagner...Village mon beau village seul au monde....Une autre
 question:? Les touristes du Lavandou arrivent par quel côté?  l'aéroport d'Hyères, la gare de Toulon; l'autoroute de ...Toulon?....Tu as raison Gilles...met un mur avant la frontière
de Bormes comme ça ton village sera préservé de ces chiens qui nous créent les emplois et de la richesse et continuons à imiter ce qui existe à moins de 3 kilomètres (par exemple un stade à 1
million d'€uros au lieu de faire une piscine ou tout autre équipement qui n'existe pas à Bormes..... .....Finalement cette catastrophe naturelle arrive au bon moment.......elle excuse les
égarements du passé et le sur endettement....Comme dans les propos du maire de bormes....à croire qu'ils se sont consultés.....quoi non???

Dodette 24/02/2014 16:09


c'est un gros malin ce berbardi m'étonnerait que le préfet se laisse faire

19 janvier 24/02/2014 08:28


"Ce n'est pas de ma faute" cherche un bouc émissaire. Tout est de ta faute un point c'est tout ! Un naufragé du 19 janvier

lemuet 24/02/2014 08:15


Les élus de la majorité résignée votent sans conviction ce que le premier édile, monarque d’une
autre époque, leur impose avec autorité. Certains  d’entre eux  attendent  en soupirant les prochaines élections, pour se défaire des responsabilités  qu’ils assument
 sans enthousiasme dans ce climat de fin de règne