Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Lavandou Tribune. Contre-pouvoir citoyen
  • Lavandou Tribune. Contre-pouvoir citoyen
  • : Site officiel d'expression politique, économique et sociale sur l’actualité municipale au Lavandou. Les citoyens indignés - face au clanisme de la majorité "Regain" - exigent la limitation des mandats et des cumuls nuisibles à la démocratie locale depuis 1995.
  • Contact

Recherche

Vite lu

Les sous-marins privés enfin autorisés à plonger sur la côte varoise (Twitter)

Sainte-Maxime plan sécheresse. Les douches des différentes plages de la ville sont coupées et l'eau supprimée au port de 8 h à 20 h (Twitter)

La Londe vol d’un portefeuille contenant 60 €. Le voleur est condamné à six mois de prison ferme en comparution immédiate (Facebook)

Les touristes boudent le Var dont la fréquentation est en nette baisse. Beaucoup ont plié bagages avant l’heure face aux incendies, météo mitigée, massifs forestiers fermés et tarifs dissuasifs (Google)

Nouveau cas de Chikungunya  signalé dans le Var déjà en niveau 3 du plan de lutte contre le moustique tigre (France Bleu)

Airbnb, la plateforme de locations temporaires, a payé moins de 100.000 € en 2016 au fisc, alors que plus de 10 millions de Français ont utilisé le site (Le Parisien)

Lavandou. Des milliers de vêtements et accessoires contrefaits saisis par la gendarmerie dans une boutique du centre-ville (Twitter)

Cogolin. Un policier de la BAC, en disponibilité,  tue deux personnes, dont l’amant de sa femme,  avec son arme de service (Google)

Sainte Maxime. L'Etat installe une trentaine de migrants pour une durée variable contre l’avis du maire (Google)

Des faux courriers électroniques se présentant comme des messages de l’administration fiscale demandent aux usagers de fournir leur numéro de carte bancaire ou de compléter leurs coordonnées personnelles en vue d'un remboursement via un formulaire en ligne, imitant le site www.impots.gouv.fr (DGFP)

Pannes d’électricité à répétition sur Hyères. Enedis accuse  l’accumulation des pics de chaleur et l’état du réseau (Google)

Cocaïne plage de Cavalière. Le prévenu condamné, en comparution immédiate, à un an de prison ferme, tandis que deux cartes SIM saisies révèlent les noms des clients (Twitter)

Europol diffuse des avis de recherche sur les réseaux sociaux sous forme de cartes postales humoristiques pour susciter davantage de témoignages sur les 20 criminels les plus recherchés en vue de leur arrestation (CEE)

Restriction d’eau. Le préfet du Var  prend des mesures pour faire face à la sécheresse alarmante du département. Une cinquantaine de communes sont concernées  dont la Londe, le Lavandou, Bormes, La Croix-Valmer, Cavalaire (France3)

Avec une économie orientée vers les emplois publics et le tourisme, 15 % des varois vivent sous le seuil de pauvreté avec des disparités marquées de niveau de vie ainsi qu’un faible niveau de formation des jeunes (Insee)

Des élus réclament une base d'intervention de Canadair à Hyères (Google)

La suppression de la taxe d’habitation pour 80 % des ménages  en 2018 c’est 8,5 milliards € qui n’arriveront plus dans les caisses et une profonde réorganisation des communes (Instagram)

Saint-Tropez. Trop de violences et d’agressions  gratuites sur la voie publique la nuit. Le maire mis en cause par son opposition (Facebook)

30 septembre 2012 7 30 /09 /septembre /2012 23:06

Considéré comme la danseuse de l’épopée touristique du maire du Lavandou, l’Epic pourrait bien connaitre une fin prématurée. Pas tellement par la remarque justifiée de la Cour des Comptes (page10/59)  «... La création de l’Epic Tourisme est en définitive plus couteuse pour la commune: la perte d’une taxe de séjour de 462,5 K€ n’est pas compensée par la suppression d’une subvention de 324 K€ (montant 2009)» [ndlr: à l’association Lavandou Tourisme]. En réalité le budget de l’Epic, plus proche de 638.000 € (2011) est bien supérieur au produit de la taxe de séjour qui doit encore être amputée de sa participation (10%) au pot du Comité départemental de Tourisme (CDT). Mais, comme le billard à trois bandes, la menace arrive tout simplement par la communauté de communes "Méditerranée Porte des Maures".
intercom-2012Créée par arrêté préfectoral du 30 juillet 2010, elle regroupe les communes de Bormes-les-Mimosas, Cuers, La Londe-les-Maures et Pierrefeu-du-Var. En janvier 2013, elle s’élargira au Lavandou et Collobrières. Son domaine de compétences concerne le développement économique, l’aménagement de l'espace, la politique de logement social, l’élimination et la valorisation des déchets, les affaires culturelles, sportives et la…promotion touristique. En quelque sorte, c’est une mutualisation des moyens et du personnel, par transfert de compétences, entre toutes les communes. On comprend mieux les faux-fuyants du maire du Lavandou peu pressé de partager le pouvoir avec ses voisins et encore moins sa manne touristique. Cependant, la nécessité économique pousse les communes au regroupement pour une raison simple : le contribuable ne veut plus payer un mille feuilles dont il a perdu le contrôle. Certes, économie en vue mais aussi recettes au rendez-vous. Ainsi, conformément au code général des impôts, afin d'exercer ses missions, un transfert de fiscalité a été légiféré au profit de la Communauté de communes au 1er janvier 2011. Celle-ci perçoit désormais en lieu et place des communes membres, la taxe d'enlèvement des ordures ménagères (TEOM), la contribution économique territoriale (ex taxe professionnelle) et la part départementale de la taxe d'habitation et du foncier non bâti. Une partie importante de la fiscalité enregistrée par l'intercommunalité est reversée aux communes membres. 
logo-interco.jpgPar exemple, la commune de Pierrefeu a bénéficié du reversement de 2.228.433 € au titre des attributions de compensation et de 827.376 € au titre de la dotation de solidarité communautaire. De son côté, la commune de La Londe a obtenu le reversement de 1.348.197 € au titre des attributions de compensation et de 1.229.192 € au titre de la dotation de solidarité communautaire. Pour Bormes idem…au Lavandou rien ! La Communauté de communes participe au financement de la plateforme « Var Initiative » qui accompagne la création d'entreprises, l'accès à l'emploi, à la formation des jeunes de 16 à 26 ans. Elle est également compétente en matière d'Aménagement du territoire et dispose à ce titre de représentants au sein des différents organismes qui interviennent en ce domaine (SCOT Provence Méditerranée, Comité territorial LGV PACA…) et elle est consultée sur les différents projets concernant notre territoire (Parc National de Port Cros, Réforme territoriale, voirie...). Elle va aussi réaliser ses premiers investissements structurants comme une déchetterie réservée aux particuliers… Nous sommes bien loin des arguties du maire du Lavandou contre l’intercommunalité, Port-Cros, l’extension du Casino à la Baou, la station d’épuration du Sivom...Inévitablement, à juste titre, les communes se regrouperont autour de la promotion touristique qui n’est plus une affaire de frontières communales, à l’exemple de la Maison du Tourisme du Golfe de Saint-Tropez. L’année 2014 devrait donc marquer un virage non seulement municipal mais aussi stratégique du Lavandou, assis depuis trop longtemps sur ses certitudes de centenaire. Aucun regret sur la disparition prévisible de l’Epic (menacé de se dissoudre dans un nouvel office de tourisme de pôle aux compétences élargies) dont nous percevons bien les limites d’une gloutonnerie égotique qui a divisé les professionnels; pourtant rassemblés, hier, dans leur modeste association Lavandou Tourisme (troquée par son ex-président contre un strapontin municipal éjectable). A défaut d’avoir raté le bus de l’intercommunalité, réjouissons-nous d’avoir été pris en autostop par le préfet, sur la route de Saint-Tropez, afin qu’il nous ramène dans la bonne direction. 


2012-09-intercom 

Partager cet article

Repost 0
Published by Patrick Richard - dans Chambre Régionale des Comptes
commenter cet article

commentaires

foellner roseline 06/10/2012 09:11


Trop mignon notre Gilou, sa préscience est exceptionnelle, heureusement que nous l’avons notre guide
suprême. François, tu peux lui confier les animations MPM  il va te faire des miracles avec tes p’tits vieux mais fais attention à tes finances il n’sait pas compter.

jul 03/10/2012 08:41


Il y a ici une liste d outils anticorruption http://www.anticor.org/2012/10/02/comment-deposer-un-recours-administratif/


a garder en marque page pour qui vit au Lavandou :))

restos 02/10/2012 19:50


AU DIABLE LEPIC PERSONNE NEN VEUT ICI. LE CAPORALISME A VECU. BERNARDIAN FOUTEZ NOUS LA PAIX 

Ghering Max 02/10/2012 15:08


Je reprends le train en marche. L'épic devait soit disant règler un certain problème de transparence, diminuer le budget tourisme et coordonner les professionnels.
Résultats encore plus d'opacité dans le budget, une confusion de services rendus et 70% des pros hors de l'épic municipal.Qui va payer en définitive cette mauvaise affaire? un peu les touristes
via la TS et nous les contribuables. Tout cela pour une petite poignée de profiteurs du système. Thorn n'avait pas les défauts de Bernardi. Il voulait que ca tourne, il savait parler aux
adhérents. L'autre s'en moque l'épic c'est la main-mise sur la station.

Bernard du Lavandou 02/10/2012 09:52


Mon analyse. Sous des apparences sympa le
président de l’interco ne fera aucun cadeau à Gil.Bernardi . FDC a l’étoffe d’un futur patron territorial, Vatinet attend de pied ferme son voisin de palier, Falco s’en méfie, l’umpé n’en veut
plus, Sarko voudrait le voir partir, le Lavandou silencieux aussi. L’épic ne survivra pas et d’ailleurs quel intérêt à conserver un truc aussi cher alors que nous pouvons partager la facture du
tourisme ? nous tirerons les marrons du feu avec notre clientèle de base.

calixto 01/10/2012 23:01


Monsieur H. roule pour Monsieur B. Normal c'est lui qui le paie. Monsieur H. loge dans un batiment communal. Normal c'est un cadre fonctionnaire jusqu'en 2014.
Monsieur H. veut faire de la politique en douce. Normal il lui faut tuer le père. Bref tout est normal chez lui sauf son idéologie touristique qui n'intéresse pas les concernés sauf bien sûr ses
copains imprimeur de Grenoble...bref le lavandou a enfin trouvé la perle du marketing comme elle avait trouvé avant la perle de la gestion communale. Ce tandem nous promet un centenaire
spectaculaire. A part un numéro de claquettes en père noël je ne vois pas bien l'idée derrière cette nouvelle année de...folie ! En 2014 il sera grand temps de les remercier.

cumulonainbus 01/10/2012 14:00


Je partage. Faut-il dépenser autant d'argent sur une activité aussi limitée dans le temps et pourquoi la mairie n'a rien charché d'autre que de se laisser
porter par la facilité d'une maison de retaite en plein air ???

les bonnes questions, le retour 01/10/2012 13:10


Combien nous coute un touriste au Lavandou ? Combien dépense t'il ? et à qui va l'argent qu'il dépense ? Economiquement, le jeu en vaut il la chandelle ?

Antoine Berre 01/10/2012 10:45


Que fait le maire de notre argent? diable il le donne aux banques depuis presque dix huit ans parceque la charge de la dette est aussi importante que la dette avec
des millions d'euros d'intérêts payés depuis son arrivée ce monsieur vit dans l'opulence incapable de gérer correctement notre argent. Lorsqu'il partira il restera toujours vingt millions d'auros
à payer. Vous êtes contents?

Lavandou-Paris-Compiègne 01/10/2012 09:33


Si j'ai bien compris le lavandou a perdu des recettes sur de mauvaises décisions de Bernardi. Un comble ! il continue à narguer ses collègues et surtout la cour des comptes à sa place je me la
fermerai.Comment les habitants ne voient-ils pas son incompétence?

Ramazo 01/10/2012 06:20


Tout à fait logique et souhaitable. L’épic n’a rien apporté de nouveau sauf des
dépenses disproportionnées. Avant Lavandou Tourisme fédérait toutes les composantes de la station et coutait bien moins cher. Aujourd’hui les amis du maire sont pris en otages. Ils seront bien
contents de quitter ce rôle détestable. Je crois à l’interco elle nous sauvera du marasme où le maire nous a conduit.