Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Lavandou Tribune. Contre-pouvoir citoyen
  • Lavandou Tribune. Contre-pouvoir citoyen
  • : Tribune officielle des citoyens indignés par la gestion municipale du Lavandou depuis 1995. La liberté d’expression est un droit fondamental défendu par la Cour européenne des droits de l'homme (CDEH). Les lanceurs d’alerte sont protégés par la loi 2016-1691 relative à la transparence.de la vie publique.
  • Contact

Debout le Lavandou !

La Chambre Régionale des Comptes épingle la municipalité en place pour "gestion approximative des fonds publics, vente du patrimoine, augmentation des impôts, emprunts, absentéisme du personnel, privilèges injustifiés…". Les 44,55 % d'électeurs indignés font entendre leur opposition dans cette tribune pour éveiller les consciences, lutter contre l'ambition et le fanatisme clanique qui ruine notre commune depuis quatre mandats. Donnons un nouveau souffle au Lavandou.

Recherche

Conseil municipal 2014-2020

Regain 2014-2020 : Gil BERNARDI maire
Adjoint(e)s: *Charlotte BOUVARD. *Claude MAUPEU. *Annie TALLONE. Pierre CHARRIER Bruno CAPEZZONE. Frédérique CERVANTES. Raymonde STATIUS. Patrick LE SAGE. 
Délégué(e)s: Corinne TILLARD. Denis CAVATORE. 
Conseiller(e)s:
Laurence CRETELLA. Beatrice FLORENTY. Philippe GRANDVEAUD. Nadine EMERIC. Patrick MARTINI. Jean-Pierre BIGEY. Monique CARLETTI. Jean-François ISAIA. Nathalie CHRISTIEN. Jacques BOMPAS. Laurence TOUZE. Patrick CANTIE.  
*Conseiller(e)s communautaires 

Le Lavandou Cap 2020 : Thierry SAUSSEZMarie-Jo BONNIER., Guy CAPPE.

La Ville Heureuse : Jean-Laurent FELIZIA, Andrée VIALE.

Sans étiquette : Georges TAILLADE.

Vite lu

Bormes-les-Mimosas. Des cambrioleurs ont mis la main sur 6.000 bouteilles de vin, conditionnées en palettes au Caveau deï Bormani (Google)

Loi travail : les ordonnances signées par Macron entrent immédiatement en vigueur (Sud-Ouest)

Le FN perd ses leaders qui s'emparent de la droite orpheline de chefs et d’idées nouvelles (Huffpost)

Le maire de Cogolin quitte un Front national en pleine crise d'identité et dénonce un FN "machine à perdre". Il sera désormais "divers droite" (JDD)

Trop de rues en France portent encore les noms de négriers, alors que l’esclavagisme est un crime contre l’humanité depuis 2001. Mais on ne proteste pas contre les squares, boulevards, rues... qui honorent ceux qui ont ruiné leurs villes par détournement ou cupidité (Libération)

Mairie de Hyères. La directrice de cabinet, fille du maire, démissionne pour cause d’interdiction des emplois familiaux, votée par l’Assemblée Nationale le 8 septembre (Twitter)

Collobrières. Deux blessés graves dans un accident de chasse à la chevrotine – munition interdite depuis 20 ans (Google)

Hyères a dépensé 20.000 € sans succès pour récupérer les épreuves de voile aux J.O 2024 qui profitent à Marseille. La France estime l'organisation des jeux à 6,8 milliards € (Orange)

Pas moins de 6 tonnes de papier  ont été utilisées pour diffuser 14 photos du maire et un autosatisfecit  de sa gestion dans la revue municipale 2017 du Lavandou (Facebook)

François de Canson, maire de La Londe, sur les incendies du 2 et 3 septembre "Le temps est maintenant à l'enquête … Demain, il le sera à la reconstruction et au reboisement "Et de remercier par le detail, tous les intervenants, les pompiers, les élus et maires pour leur solidarité, omettant le maire du Lavandou (Mairie)

La clause Molière, qui oblige à parler Français sur les chantiers, imposé par le Conseil départemental des Bouches-du-Rhône (BFM)

Brexit : Britanniques et Européens se ruent sur les passeports indispensables après mars 2019. Des milliers de britanniques "âgés" tentent leur naturalisation en France (La Tribune)

1 novembre 2012 4 01 /11 /novembre /2012 00:06

La lourdeur administrative, les sommes englouties, le manque d’intérêt des professionnels, le résultat assez ordinaire…ne découragent pas le maire sur son choix de 2009 qui consista à saborder par ruse l’association Lavandou Tourisme (toujours existante) pour imposer un Epic Tourisme à sa main. Pourtant les recettes de la taxe de séjour  ne sont pas à la hauteur des dépenses de son caprice, comme le souligne le récent rapport de la Cour des comptes "...La création de l’Epic Tourisme est en définitive plus couteuse pour la commune: la perte d’une taxe de séjour de 462,5 K€ n’est pas compensée par la suppression d’une subvention de 324 K€ (montant 2009)". Cette année, avec 529.174 € (budget primitif 2012), l’Epic doit donc se débrouiller pour trouver la différence en régie publicitaire, plateforme de réservation, vente de produits dérivés (…et finalement quémander la différence à son bienfaiteur), alors qu’auparavant les professionnels contribuaient plus largement à l’effort touristique (+ de 50%). Leur implication était bien meilleure et la mairie acceptait une certaine cohabitation avec une association, forte de 800 professionnels, il était de facto président d’honneur. La décision de la liquider lors des élections municipales de 2008 avait été orchestrée par un habile montage de mécontentements utilisé lors des Etats généraux du tourisme (pas moins) assortie d’une adroite négociation d’un poste d’élu et de directeur général appointé pour le président complice, assortie d’une régie publicitaire pour sa compagne. Une pure tambouille locale où le maire n’avait cessé de conserver le manche de la conspiration avec  l’espoir d’y imposer enfin un directeur de station.
Trois années plus tard le bilan n’est pas satisfaisant aux yeux des professionnels qui veulent prendre la porte. Les reproches sont multiples: absence de dimension intercommunale, querelles de chapelles, jalousies internes, tarification excessive, publicité sélective peu efficace, période estivale de plus en plus courte, fonctionnement trop cher, lourdeur administrative, mainmise municipale…Bref ! pour eux  l’Epic a vécu et il faut passer à autre chose. Mais quoi ? une clientèle plus riche, une prospection au-delà de l’Europe, une meilleure organisation… pour cela il faudrait de l’argent, beaucoup trop d’argent… et surtout mettre tout le monde d’accord sur le marketing de la station. En bref, passer de la cosmétique municipale à une offre produit attarctive. De l’avis général cette stratégie ne peut venir de la municipalité trop aveuglée par un regard démodé et son césarisme.
Le handicap est donc sérieux. Pendant que nos voisins multiplient les initiatives, les professionnels du Lavandou, trop contents de se débarrasser de cette charge, n’ont plus envie de se faire dicter leur comportement par la commune; tandis que l’Epic surdimensionné coutera de plus en plus cher à la collectivité sans les fédérer.
La solution viendra probablement de l’intercommunalité "Méditerranée, Porte des Maures" où Bormes et la Londe sont les plus entreprenants sur le plan des animations et du tourisme. Mais un vieux règlement de comptes risque de surgir du temps où Bormes et le Lavandou partageaient le SDIT (Syndicat intercommunal de Tourisme) mis au rencart dès l’arrivée de l’équipe Regain en 1995, histoire de rappeler la scission de 1913.
L’hypocrisie veut que 2013 célébrera justement les 100 ans de cette séparation tumultueuse et que le maire du Lavandou - en nette perte de crédibilité partout - agite déjà ses élucubrations de gentil organisateur auprès des professionnels  qui s’en amusent. Il joue simplement à la roulette russe pensant peut-être détenir la clé de sa réélection ! Le Lavandou ne peut que se fondre dans l’intercommunalité afin d'élargir son offre ou encore rejoindre le CDT jusqu’à maintenant superbement ignoré. Mal dimensionné, flattant l’intérêt de son initiateur, trop onéreux, dispersé dans ses outils, supervisé par une élue atone, l’Epic ne convient pas non plus à l’opposition sous sa forme actuel. Un projet de refonte serait d'ailleurs en préparation pour le cas où, en 2014, les lavandourains fatigués par l'idole, tourneraient enfin la page Regain !


31/10/2012 Var Matin. Attention la légende de la photo n'est pas une provocation délibérée du journaliste C.M. conseiller municipal du Lavandou !... prédication, intercommunalité ou cheveux blancs sans doute ?...

2012-cent-ans--VM.jpg 

Soleil couchant sur l'Epic de tourisme du Lavandou
2012-12-voeux OT 2013 

Partager cet article

Repost 0
Published by Pascal Docquenies - dans Tourisme
commenter cet article

commentaires

lulucastagnette 17/11/2012 23:31


j'vais faire la tuff au cimetière faudra mobiliser dur  

Laurent Menard 06/11/2012 08:33


Ce machin (Général de Gaulle) est le contraire de la souplesse nécessaire. Remettre de la compétivité (Gallois) au Lavandou est d'une urgence vitale. Fermons cette officine bernadienne sans
intérêt !!!

Ras l'Bigoud 04/11/2012 18:23


A l'occasion de cette fête peut-être que M. Bernardi en profitera pour annoncer qu'il ne brigue pas un 4ème mandat...?
Non, non, non, non, c'est une blague (lol).
Il dira qu'il est prêt à, sauter sur Kolwezi, sauver le Kosovo, remettre les clef de la syrie aux rebelles après plusieurs mois d'âpres combats et tâclera Albert Vatinet pour que chacun reste
chez soi.
Quel Homme, quelle fête, dans un Lavandou en liesse buvant ses paroles, du rosé et mangeant des toasts sur un budget aussi festif que démagogique.
Un début de campagne en fanfare, quoi ! Y serez-vous M. Saussez ?

lulucastagette 03/11/2012 18:28


Ah bon un centenaire? moi jai vingt ans jm'en tape du bal des vioques lol 

groupon83 03/11/2012 10:58


groupon83


 


Gil Bernardi n’est pas une lumière de la comptabilité publique. Mettre sa dette sur le dos de l’ancien maire Faedda est un exercice
périlleux surtout dix-sept ans après. Pas photo entre les deux. L’un est humaniste, l’autre humanoïde. Les deux ont échappé à leur fonction de maire !

KOBA 03/11/2012 09:51


LOL ! VAR MATIN DIRIGE LA COMMUNE. LA DIRECTRICE DE LA COMMUNICATION, L'ADJOINT AUX SPORTS... Y VENDENT LEUR SALADE. DES SOUS-MARINS DU GROUPE HERSANT EN PERDITION A PEINE 60000 EXEMPLAIRES PAR
JOUR DANS LE VAR.

Presse et déontologie 02/11/2012 22:58


Vous parait il normal que le correspondant local du quotidien régional soit un élu de la majorité municipale ? Cirage de pompe garanti à chaque ligne

Groupon83 02/11/2012 19:09





D’après « radio mairie » Bernardi ne maitrise plus la situation financière. A surveiller de près par tous les contribuables le budget primitif
2013.

Calixto 02/11/2012 18:57


Bonsoir à tous.Je vous propose cette nouvelle lecture de l’article de Var Matin
Le voile est levé sur l’enterrement du centenaire de la commune
Les samedi 25 et dimanche 26 mai, la cité sera en deuil avec des animations souvenirs pour célébrer comme il se doit cette date historique du retour à la
raison

Marion R.A. 02/11/2012 18:21


PARADOXAL CE PETIT DETOUR DE CENT ANS AVEC RETOUR A BORMES EN 2013 VIA L'INTERCO. BRAVO GIL "LA SCIENCE" TU AS PERDU DIX HUIT ANS DE TA VIE ET TOUS LES VIEUX SONT CONTRE TOI

paradoxe 02/11/2012 09:22


Cruel paradoxe pour le maire qui veut feter les 100 ans de la commune, la meme année que le retour vers Bormes, par l'intercommunalité...  

compasso 02/11/2012 04:26


 


C.M se prend les pieds dans le tapis de temps en temps vu les demandes répétées de la dircab d’articles dans l’inféodé quotidien
local destiné aux vieux et aidé à grands coups de publicité municipale. C.M doit être aussi mauvais dans sa délégation… pour que  la chambre régionale des comptes parle d’irrégularités sur
les subventions aux asso sportives. 


 

Antoine Pierre 01/11/2012 18:39


 


 


Vous avez la dent dure mais juste. Sa façon d’être dévoile une incertitude électorale de sa part. Je ne doute pas de sa chute grâce à vous. Merci

NON AU QUATRIEME MANDAT 01/11/2012 18:17


SI BERNARDI NE PARAIT PAS FAIRE 100 ANS PHYSIQUEMENT IL A BIEN 100 ANS DE RETARD DANS SA TÊTE. GILOU REVEILLE TOI LE MONDE A CHANGE LOL !

Lisette Frau 01/11/2012 09:25


lepic est un raté du mandat bernardi personne n'est content le personnel est maltraité son budget est nettement insuffisant mais les chouchous sont bien
favorisés dans cette officine municipale si tu lui cires les pompes aucun intérêt pour le lavandou avant c'était nettement mieux. lisette

Romero 01/11/2012 03:33


 


Excellente confusion qui promet un admirable centenaire entre Bormes et le Lavandou ! Var Matin a souvent le pif des situations rares. Vatinet va bien
rigoler mais sa majesté un peu moins !