Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Lavandou Tribune. L'info citoyenne, pas l'intox !
  • : Suivez l'actualité du Lavandou sur la tribune officielle des citoyens opposés à la reconduction continue de la majorité municipale sortante. Pour rappel : la liberté d’expression est un droit fondamental défendu par la Cour européenne des droits de l'homme (CEDH) et les lanceurs d’alerte sont protégés par la loi 2016-1691 relative à la transparence.de la vie publique
  • Contact

Rassemblons Le Lavandou !

Les administrés* indignés par un cinquième mandat du même clan, réélu par 153 voix d'écart, expriment leur opposition dans cette tribune.
Ensemble, refusons l'incompétence et le clientélisme qui ruinent notre commune depuis 1995.
Ensemble,
 rassemblons le Lavandou de demain !


*47,54 % de votes contre la liste Regain aux municipales 2020

*44,55 % de votes contre la liste Regain aux municipales 2014
*25,15 % de votes contre la liste Regain aux municipales 2008

Recherche

Conseil municipal 2020-2026

Lavandou Rassemblement : 
Jean-Laurent Félizia*
. Franck Giorgi. Gwenaëlle Charrier. Valérie Pasturel. Gilles Collin

 

Lavandou Cap 2026 : 
Stéphanie Boccard. Bertrand Carletti

 

Regain pour le Lavandou :
Maire: Gil Bernardi*

Adjoint(e)s: *Charlotte Bouvard. Bruno Capezzone. Laurence Cretella. Roland Berger. Nathalie Janet. Denis Cavatore. Frédérique Cervantes. Patrick Le Sage 
Délégué(e)s: Corinne Tillard. Philippe Grandveaud. Nathalie Christien 
Conseiller(e)s:
Cédric Roux. Carole Mamain. Jean-François Isaïa. Nicole Gerbe. Johann Koch. Laurence Touze-Roux. Nicolas Coll. Julie Roig. Jacques Bompas. Sandra Bianchi 

*Conseiller(e)s communautaires 

Vite lu

Le port du masque n'est plus obligatoire dans presque partout dans le Var (VM)

L'Australie annule 12 sous-marins Attack pour 50 milliards $ au profit des USA et UK (AFP)

Hausses Impôts, énergie, inflation, pression sanitaire, insécurité... irritent les français (FB)

Ultimatum à la vaccination des soignants menacés de suspension professionnelle (ARS)

Le Parc National de Port-Cros est devenu un modèle scientifique pour E. Macron (FI)

La France prendra la présidence de l'UE le 1er janvier 2022 (AFP)

Croissance France +6,25% en 2021 après - 8% en 2021 et +1,2% en 2019 (BdF)

L'Europe ne veut plus de voyageurs américains "non essentiels" faute de réciprocité (CEE)

St Tropez. 9 héliports sur 12 interdits de vol pour dépassement des quotas (Préfet)

Bormes. Mariage princier en toute discrétion du frère de Kate Middleton (VM)

Le CSA met fin à la chronique quotidienne de Zemmour sur CNews (AFP)

Hotels + restaurants. 930.000 salariés ont bénéficié du chômage partiel (Umih)

USA. Une loi votée contre la censure sur les réseaux sociaux au Texas (Fox)

Polémique sur l'ouverture de la chasse dans le Massif des Maures dévasté par le feu (VM)

ProtonMail messagerie cryptée Suisse livre l'identité d'un utilisateur à la France (FI) 

5ème vague en automne prévue sur 50% des vaccinés et 1/3 des enfants (Pasteur)

Incendie des Maures. Les élus accusent la mauvaise gestion du Département du Var (HP)

Le fisc utilise les images Google pour traquer bâtiments et piscines non déclarés (AFP)

Etats Unis. Enchères sur 1 milliard de barils de pétrole et 125 milliards M3 de gaz (CNN)

Hubert Falco estime que le meilleur candidat pour 2022 est Emmanuel Macron (FB)

Le nombre de demandeurs d'emplois s'élève à 5.927.000 en France (PE)

AOP et AOC Provence. Les critères doivent "sauter" pour sauver les vendanges (ministre)

Joséphine Baker, artiste humaniste, entrera au Panthéon le 30/11 (AFP)

Pass sanitaire + géolocalisation = population sous surveillance médicale (LP)

Le trafic d'armes incontrôlable fait hécatombe dans le Sud autour de la drogue (Tw)

La surmédiatisation sur la Covid en France fait peur aux américains (TW)

France. L'ex ministre de la santé mise en examen pour sa gestion de la pandémie (AFP)

France. Le ministre de la Justice mis en examen pour prise illégale d'intérêt (AFP) 

Présidentielles les 10 et 24 avril 2022. Législatives les 12 et 19 juin 2022 (AFP)

Accélération fiscale prévue en France dès 2023 pour rembourser la dette Covid (LF)

La droite cumule le record des bracelets électroniques ordonné par la justice (FB)

13 juin 2013 4 13 /06 /juin /2013 15:17

Mise à jour 13/06/2013
Grandes manœuvres du Nouveau Centre 83 autour de la Seyne et de l’UDI. A la manière Poutine, son président JP Colin quitte la présidence départementale le 15 juin en désignant son bras droit, Bernard Ferretti, comme seul candidat à sa succession. La grosse ficelle est de tenir les investitures du département et de faire payer la résistance du Parti Radical varois à la nomination unilatérale du tandem dans le jeu politique local. L’un vise la mairie de la Seyne avec l’aide du député UMP philippe Vitel, tout en lorgnant son maintien comme Conseiller Régional Paca ; l’autre (maire adjoint honoraire), ex coordinateur de l’UDI provisoire du Var, veut simplement exister et refaire le coup des années de plomb de l’époque Arreckx. Sauf que tout ce petit monde est en marge de la légalité. Le bureau provisoire de l’UDI Var, suspect aux yeux de la CNAT (organe de contrôle parisien) est désormais sous tutelle et son fameux coordinateur révoqué par Paris. Mais, sous le manteau, le duo distribue généreusement les investitures municipales UDI-Nouveau Centre aux camarades et ralliés de la dernière heure. Qu’importe ! l’objectif est de passer en force et de ne pas se laisser impressionner par les technocrates de parigots qui ne comprennent rien aux affaires locales. Les clés de la réussite est de s’appuyer sur les discrets outils à disposition : bureau du conseil régional, fichier UDI, embrigadement d'ex-militants, adhésions en cash, trafic d’influences, intimidations verbales et parfois physiques… Devant une telle détermination, Paris (qui a donné un peu trop rapidement son invesiture à JP Colin) semble dépassé par le Var ; tandis que le Parti Radical 83 affiche une certaine sérénité devant les circonvolutions de son faux jumeau. Chacun aligne ses militants pour septembre, date probable de l'élection du prochain calife UDI varois, après contrôle à la loupe des adhésions par la CNAT.
 

Mise à jour 14/03/2013
Le bureau provisoire de l’UDI du Var est suspendu par décision nationale. Après une réunion houleuse mercredi
  13 mars dans l’antenne toulonnaise du conseil régional Paca (financée par Michel Vauzelle) où différentes composantes de la famille centriste sont parties en claquant la porte. Soupçonné de partialité, d’agressivité déplacée et de manipulations du corps électoral, le coordinateur (Nouveau Centre) a également été démis de ses fonctions par Paris. Le bureau provisoire avait été mis en coupe réglée par le Nouveau Centre depuis l’origine. L’enjeu d’une future présidence affichée de Jean-Pierre Colin, candidat à la mairie de la Seyne, a créé un profond malaise; d’autant que son mentor de coordinateur, un ancien maire adjoint honoraire de la belle époque, menaçait clairement ses alliés récalcitrants de leur supprimer toutes futures investitures. La mise sous tutelle directe par l'UDI national ne calmera pas pour autant le jeu car les deux principaux camps (Nouveau Centre et Parti Radical) ne poursuivent pas le même objectif électoral dans le Var. D'ailleurs, la fusion des listes au sein de l’UDI du Var va devenir un casse-tête pour Paris qui doit rapprocher toutes les composantes et vérifier la sincérité des nouveaux adhérents qui ont poussés comme des champignons en quelques mois, selon des méthodes d’un autre temps.



06/03/2013

UDI Var, le bureau provisoire s'engage dans une guerre fraticide
L’UDI se mettrait difficilement en place dans le Var sous la houlette du Nouveau Centre qui se serait emparé un peu trop rapidement de la coordination du bureau provisoire, inspiré par JL Borloo ( Parti Radical, Nouveau Centre, Alliance centriste, Gauche Moderne, FED, CNIP) selon de troublantes méthodes de l’ancienne politique varoise. La clôture du corps électoral, devant élire le futur patron du département avant le 15 mai 2013, révèle un chiffre anormalement élevé de cartes, dont des adhérents douteux, allant du démissionnaire renouvelé au ravi de la famille. Le but de cet encartage forcené est d’écarter tout candidat différent de Jean-Pierre Colin, président du Nouveau Centre du Var, par ailleurs conseiller régional, autrefois compromis par la Chambre Régionale des Comptes ... Le but inavoué serait de mettre sur la touche le Parti Radical afin de peser sur les futures investitures municipales dans le Var, dont celle de Jean-Pierre à la Seyne. Dans ce jeu d’ombres, un ancien adjoint au maire honoraire, "coordinateur du bureau provisoire" (Nouveau Centre) agitant tantôt l’excommunication, tantôt l’intimidation auprès des prétendants, oeuvre avec zèle afin d’ouvrir une voie royale à son poulain "l’homme qui rassemble" et fraichement rallié à Jean-Louis Borloo. Le maire de la Seyne s’amuse de la naïveté de son futur concurrent, atone, qui tente de s’emparer d’un appareil politique inespéré pour lui, sans sortir de Toulon. 

Partager cet article
Repost0

commentaires

pan pan pan... il est mort jim ! 13/06/2013 17:30


sont pas méchants justes un peu gangsters sur les bords. Ah ! le var et toutes les histoires qui va avec ! le siège de la Seyne a commencé mais ne fera pas tomber la citadelle
Vuillemot.

Romero 11/03/2013 11:34


C'est un gangster en pompe blanche ?

m1k2b3 11/03/2013 09:05


je connais le coordinateur extrémement psycho-rigide. Vous n'obtiendrez rien de lui il se prend pour un grand stratège et exécute les ordres de son maître. L'objectif c'est tout bêtement la
mairie de la Seyne le reste ils s'en foutent

EELV 10/03/2013 21:39


Le jeu de Colin-maillard est une variante du jeu de chat.