Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Lavandou Tribune. L'info citoyenne, pas l'intox !
  • : Suivez l'actualité du Lavandou sur la tribune officielle des citoyens opposés à la reconduction continue de la majorité municipale sortante. Pour rappel : la liberté d’expression est un droit fondamental défendu par la Cour européenne des droits de l'homme (CDEH) et les lanceurs d’alerte sont protégés par la loi 2016-1691 relative à la transparence.de la vie publique
  • Contact

Rassemblons Le Lavandou !

Les administrés* indignés par un cinquième mandat du même clan font entendre leur opposition dans cette tribune. Ensemble, combattons l'incompétence et le clientélisme qui ruinent notre commune depuis 1995. En 2020-2026 rassemblons le Lavandou de demain !

*47,54 % de votes contre la liste Regain aux municipales 2020

*44,55 % de votes contre la liste Regain aux municipales 2014
*25,15 % de votes contre la liste Regain aux municipales 2008

Recherche

Conseil municipal 2020-2026

Lavandou Rassemblement : 
*Jean-Laurent Félizia.
 
Stéphanie Boccard. Franck Giorgi. Gwenaëlle Charrier. Bertrand CarlettiI. Valérie Pasturel. Gilles Collin

 

Regain pour le Lavandou :
*Gil Bernardi maire

Adjoint(e)s: *Charlotte Bouvard. Bruno Capezzone. Laurence Cretella. Roland Berger. Nathalie Janet. Denis Cavatore. Frédérique Cervantes. Patrick Le Sage 
Délégué(e)s: Corinne Tillard. Philippe Grandveaud. Nathalie Christien 
Conseiller(e)s:
Cédric Roux. Carole Mamain. Jean-François Isaïa. Nicole Gerbe. Johann Koch. Laurence Touze-Roux. Nicolas Coll. Julie Roig. Jacques Bompas. Sandra Bianchi 

*Conseiller(e)s communautaires 

Vite lu

Une co-infection au Covid-19 et à la grippe = 2 fois plus de chances de succomber (HP)

Poutine souhaite à Navalny "un prompt rétablissement...libre" de revenir en Russie (AT)

Aix Marseille en zone alerte maximale Covid : fermeture des bars et restaurants (FI)

L'ex ministre de l'économie J.Cahuzac ne porte plus de bracelet électronique (FI)

Toute enquête sur les fraudes bancaires sera qualifiée de "crime" contre les USA (HP) 

2000 milliards $ "d'argent sale" blanchis par HSBC, JP Morgan, Deutsche Bank (CNN)

Var tornades sur Toulon, Hyères, Pradet. Etat de catastrophe naturelle en cours (VM)

La France toujours championne européenne des impôts : 46,1% du PIB ponctionnés (TC)

Anticor saisit la justice contre StopCovid qui coûte 300.000 €/mois aux contribuables (AC)

Cyberattaques russes chinoises et iraniennes dans la présidentielle américaine (MS)

Préparer "la fin des concessions" d’autoroutes  à l'échéance car trop rentables (Sénat)

Non-respect du port du masque : 45 000 verbalisations depuis le mois de mai (FI)

Législation. Il n'est plus nécessaire de payer l'amende stationnement pour la contester (CC)

Abus de confiance l'ex-trésorier du CE détourne 40.000 € d'une filiale Pizzorno (FB)

Drogue Coup de filet dans le grand banditisme varois et italien. 30 arrestations (HP)

Les salles de cinéma ferment désertées à 70% depuis mars en France malgré les aides (Actu)

Ecologie. Fin des sapins de Noel dans différentes villes dont Bordeaux (LCI)

Covid-19 désormais considéré comme une maladie professionnelle (AFP)

Covid-19. La quarantaine réduite à 7 jours sous surveillance médicale (ministre)

Brexit. Londres déchire son accord avec l'UE et s'achemine vers un "no deal" (FI)

9,3 millions de français vivent en dessous du seuil de pauvreté (Insee)

Le moral des français au plus bas, l'épargne de précaution au plus haut (Insee)

Sanary. Le maire condamné pour prise illégale d'intérêts, favoritisme... reste maire (HP) 

Amende forfaitaire de 200 € pour les consommateurs de stupéfiants (AFP) 

8 français sur 10 inquiets sur l'avenir économique et leur sécurité (odoxa)

Faute de candidat éligible en 2022 la droite L.R.tente un accord avec Macron (LFI)

Net regain des braquages avec masque dans les commerces et sur la voie publique (LP)

Evence Richard est le nouveau préfet du Var en provenance de la Loire (PA)

Covid-19. En terme de mortalité, cette maladie n'est "pas pire que la grippe" (DR)

Hygiène : seuls trois Français sur quatre se lavent tous les jours (lePoint)

La Saur aurait "offert" 2 œuvres d'art à l'ex-maire d’Annonay contre un contrat d'eau (HP)

Le Lavandou classé 76 sur 100 communes du littoral méditerranéen où il fait bon vivre (V&V)

L'Iran émet un mandat d'arrêt international contre Trump après la mort de Soleimani (HP)

Le plan "zéro plastique" anéanti par l'usage intensif du plastique contre le Covid-19 (PT)

Carqueiranne "Monsieur X" doit rendre à la mairie 124.634 € détournés en 2012 (CEC)

25 juillet 2013 4 25 /07 /juillet /2013 23:07

Mise à jour 26/07/2013

Chasse à l’investiture pour le maire du Lavandou. Pressentant un désamour depuis ses frasques à l’UMP (contre Jean-Pierre Giran et Jean-Michel Couve), il fait discrètement la tournée des partis politiques du Var. MarianneHélas, les places sont déjà prises. Au fond du panier restent encore les extrêmes et les chancelants. Son ami Frédéric Cuvillier, reçu officiellement plusieurs fois au Lavandou, pourrait momentanément le dépanner au PS, mais pas certain que les lavandourains, grands admirateurs de Sarkozy, apprécient la pirouette. D’autant que les partis se méfient des boulets et veulent des gages à minima de militantisme. Le maire sortant est tellement estimé de ses paroissiens que n’a-t-il vraiment besoin d’être adoubé par un parti ? Il peut toujours miser sur sa réputation de mauvais gestionnaire dénoncée par la Cour des comptes. Si l’UMP a bien encarté un jour cet opportuniste comme adhérent varois, personne ne le connait dans la fédération. Alors, déguisé en écolo centriste, il force la porte de Jean-Louis Borloo, mais celui-ci se souviendra d'un certain référendum contre l'extension du Parc National de Port-Cros, les courses de quads sur le domaine public, les permis de construire illégaux, le sable balancé à la mer pour stopper  le courant ligure, le PLU au forceps, les inondations centennales, l'autorisation d'un hélico russe sur Cavalière...Les candidats sérieux à droite ne manquent pas au Lavandou et le mercato ne fait que commencer. Les soldes seront pour plus tard si nécessaires ! 



21/07/2013
L'UDI prépare l'avenir de la France 
Les 12 propositions de l’UDI pour retrouver la croissance


1. RESTAURER LA CONFIANCE  

Fixer à 60% des revenus le taux maximum des prélèvements obligatoires et l’inscrire dans la Constitution. 

Décider que désormais, toute nouvelle règle adoptée ne devra par la suite plus bouger durant

toute la législature. 

À la place du contrat de génération, exonérer de charges sociales pendant 1 an toute embauche d’un jeune sans expérience par une PME. 

Limiter les abus de stages en les limitant à la période des études.

 

2. ADOPTER LA TVA COMPETITIVITE POUR AUGMENTER LA COMPETITIVITE ET LES SALAIRES  

Passer le taux normal de TVA à 25%, soit un gain de 32,5 milliards d’euros à redistribuer :

En baissant la cotisation « employeurs famille » de 5,4 à 2,7%, soit un gain de compétitivité de 15 milliards d’euros pour les entreprises. 

Et en baissant la cotisation « salariale retraite » de 6,75 à 3,25%, soit un gain de pouvoir d’achat de 1 100 euros par an pour le salarié.

 

3. RETABLIR LES 39 HEURES  

Rétablir la durée légale de 39 heures dans le secteur privé et dans la fonction publique. 

Dans le secteur privé, supprimer les exonérations de charges liées aux 35 heures, d’où une économie de 11 milliards d’euros par an. 

Dans le secteur privé, laisser aux accords d’entreprise la liberté de négocier un régime plus favorable aux salariés que les 35 heures. 

Dans la fonction publique, réduire les effectifs à proportion de cette augmentation de la durée du travail, d’où une économie de 30 milliards d’euros en 5 ans.

 

4. ABOLIR LES CONTRATS PRECAIRES ET TAXER LES LICENCIEMENTS

Remplacer les CDI, les CDD et toutes les formes de contrats précaires, par le contrat de travail unique : les licenciements sont facilités en contrepartie d’indemnités de licenciement plus généreuses ; les droits du salarié se renforcent au fur et à mesure de son ancienneté dans l’entreprise. 

En plus des indemnités du salarié, créer une contribution de solidarité que l’entreprise doit verser aux pouvoirs publics : plus elle a licencié, plus la contribution est forte. 

En contrepartie de la création de la contribution de solidarité, supprimer pour l’employeur l’obligation de reclassement des salariés licenciés. 

Grâce à la contribution de solidarité, financer la prise en charge du salarié licencié par le service public de l’emploi.

 

5. FAIRE UN VRAI CHOC DE SIMPLIFICATION ADMINISTRATIVE  

Dans les relations entre entreprises et administration, passer du contrôle a priori au contrôle a posteriori : remplacer la logique actuelle d’autorisation préalable et d’agrément par un système où les entreprises agissent librement, mais sont très durement sanctionnées pénalement et civilement quand elles violent la loi. 

Généraliser à toutes les administrations le « rescrit fiscal », déjà pratiqué par les services des impôts avec les entreprises : à tout moment, l’entreprise doit pouvoir demander à toute administration ce qu’elle doit faire pour être en règle.  

 

6. SOUTENIR L’INVESTISSEMENT DANS LES ENTREPRISES  

Donner le droit de déduire de son revenu imposable jusqu’à 200 000 euros investis dans le capital d’une PME. Faire baisser le taux de l’impôt sur les sociétés de 33,3 à 15%. 

Sur le modèle de l’ANRU pour la rénovation urbaine, créer une agence nationale de l’entrepreneuriat, chargée de multiplier les partenariats public-privé pour créer des incubateurs de nouvelles entreprises. 

 

7. SIMPLIFIER LE « MILLE-FEUILLES » DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE  

Confier la gestion de tous les crédits de formation professionnelle aux régions. 

Faire piloter par chaque région la stratégie de formation professionnelle, en dialogue avec les partenaires sociaux et Pôle emploi.

 

8. MISER SUR LA CROISSANCE VERTE EUROPEENNE

Lancer avec nos partenaires européens un « EADS vert », champion industriel européen des énergies renouvelables. 

Lancer une politique européenne de maîtrise des ressources stratégiques (terres rares, lithium, etc, en constituant des stocks stratégiques grâce au recyclage. 

Adopter au niveau européen un nouvel indicateur de croissance qui, contrairement à l’indicateur PIB, prenne en compte l’impact écologique et social. 

Créer une Communauté européenne de l’énergie, fondée sur des objectifs communs de développement des énergies renouvelables, la solidarité énergétique entre pays membres, une « diplomatie de l’énergie » commune et la sécurisation des approvisionnements énergétiques (notamment en provenance de la Russie).

 

9. REDUIRE LES DEPENSES DE L’ETAT

Economiser 4 milliards d’euros sur 5 ans en baissant de 5% par an le montant des achats courants de l’Etat. 

Economiser 6 milliards d’euros sur 5 ans en diminuant les emprises de l’Etat dans le parc immobilier. 

Economiser 9,4 milliards d’euros en simplifiant, à qualité de service inchangée, le « mille-feuilles» des acteurs de la politique du logement. 

Vendre un tiers des logements sociaux à leurs occupants et financer ainsi la construction de 2 nouveaux logements sociaux par logement vendu. 

Maintenir le non remplacement d’1 fonctionnaire sur 2 partant à la retraite. 

Baisser de 577 à 400 le nombre de députés et de 348 à 250 le nombre de sénateurs. 

Expérimenter le recrutement de personnel de droit privé dans les agences de l’Etat. 

Rationaliser la multiplication des agences, qui pèsent aujourd’hui 20% de son budget et 400 000 agents.

 

10. REINVENTER LA PROTECTION SOCIALE

Etudier le remplacement des prestations sociales (allocations familiales, RSA, aides au logement, allocation aux adultes handicapés, allocation de rentrée scolaire, etc.) par une allocation sociale universelle unique. 

Créer un fichier unique des allocataires sociaux pour lutter contre la fraude, estimée par la Cour des comptes à 3 milliards d’euros par an. 

Fusionner tous les régimes de retraites dans un système de retraites universel, fondé sur le modèle suédois de la retraite par points. 

Créer un bouclier sanitaire, qui fixe un montant jusqu’auquel l’assurance rembourse à 100% les frais engagés, sans franchise médicale. 

Lutter contre les abus d’arrêts de travail, dont le coût a doublé en 10 ans : notamment, créer un droit à l’expertise médicale pour l’employeur, en cas de litige entre ce dernier et la caisse primaire.

 

11. REDUIRE LE « MILLE-FEUILLES » TERRITORIAL

Doubler l’effort demandé aux collectivités territoriales, en réduisant de 3 milliards d’euros les fonds que leur verse l’Etat et en créant un « objectif national de dépenses locales ». 

Inciter financièrement les communes à se regrouper en intercommunalités. 

Remplacer les 22 régions actuelles par une douzaine de grandes régions. 

 

12. RELANCER L’EUROPE POLITIQUE

Faire dépasser au budget de l’Union européenne son plafond actuel de 1% du PIB européen. 

Mutualiser certaines dépenses nationales, notamment la recherche et l’innovation. 

Lancer l’harmonisation fiscale et sociale dans la zone euro.

Partager cet article

Repost0

commentaires

virez-le 30/07/2013 22:59


ce maire est de plus en plus ridicule...merci pour les auteurs de ce blog très instructif sur les méthodes municipales.

maison83pesseguiere 30/07/2013 10:23


L'UDI MERITE MIEUX QUE BERNARDI. MR "JE SAIS TOUT" PEUT AUSSI FAIRE SON PARTI 

rochechouard 28/07/2013 09:24


Pour le maire  c'est waterloo son dernier carré s'effiloche au fil de ses initiatives désespérées. Il n'est plus dans le coup d'une saine gestion communale.
Heureusment c'est une petite commune imaginez le naufrage si Falco avait fait cela à Toulon !

Pere Noel 27/07/2013 19:14


Bernardi croit au père Noel !  idées à piquer : courses de vachettes en ville, Pallio de chevaux comme à Sienne, où la fete de la louche chez les tchis, et descente en luge ...
Pour l'instant c'est la fete à Neuneu !

FED83 27/07/2013 08:20


Bonne initiative. La fédé est ravie de se débarasser d'un membre inactif se servant de son carnet d'adresses à des fins personnelles. NH

cashcache 26/07/2013 22:00


L'autocrate Bernardi à l'UDI ? Le FN lui irait bien mieux vu la façon dont il dirige la commune.A l'UDI la concertation permanente ce n'est pas son truc.

Bernadette C 26/07/2013 16:01


Je découvre ce blog je le trouve excellent de vérité sur le maire du lavandou. Merci et continuez

mangetout 26/07/2013 15:18


faudrait pas que l'UDI devienne la poubelle de l'UMP

familydaiguebelle 26/07/2013 10:12


aucune chance c'est un blaireau !!!!

@nonauquatriememandat 25/07/2013 10:46


Manque que Bernardi dans ce parfum des lumières.Ici ou là sa situation est précaire face à Saussez plus stratège que lui.

Courrier de l'Ouest 24/07/2013 00:50


Le Courrier de l'Ouest, après les propos réitérés de
Gilles Bourdouleix, ce matin et ce soir, mettant en cause l'honnêté du travail réalisé par la rédaction du journal, a décidé de porter plainte pour diffamation et dénonciation calomnieuse. C'est
en effet par le biais d'un enregistrement réalisé sur place par un journaliste de la rédaction de Cholet que l'affaire a pu être révélée et confirmée. Sans montage, ni manipulation,
contrairement à ce qu'affirme le député-maire de Cholet pour sa défense.

NON AU QUATRIEME MANDAT 23/07/2013 09:41


MR BORLOO > G.BERNARDI CHERCHE UNE PLANQUE A L'UDI. NE PAS LE PRENDRE. IL A SUCE L'UMP QUI VA LE VIRER. INUTILE DE LUI OUVRIR LA PORTE. DANS LE VAR C'EST UN LOOSER.

Courrier de l'Ouest 22/07/2013 19:16


22 juillet 2013. Encadré par quatre fonctionnaires de police, Gilles Bourdouleix fait face à plusieurs dizaines de gens du
voyage. L’échange est « musclé », sans violence. Certaines personnes de la communauté des gens du voyage provoquent le député-maire de Cholet : elles l’accusent de racisme et
effectuent des saluts nazis.


 Voici l’extrait de cet échange au cours duquel , Bourdouleix a évoqué l’extermination nazie.


-          Gens du voyage : « Y a pas moyen de trouver un terrain d’entente avec vous. Vous savez tellement parler… ».


-          Brouhaha


-          Gilles Bourdouleix : « Y a la loi. La loi, elle s’applique ».


-          Gens du voyage : « Vous savez parler mieux que Sarkozy ».


-          Gilles Bourdouleix : « La loi, elle s’applique »


-          Brouhaha


-          Gilles Bourdouleix : « Demandez à M. Estrosi. Demandez à M. Priou (NDLR : maires de Nice et de Guérande). La loi, elle
s’applique ».


-          Brouhaha


-          Gilles Bourdouleix (moins fort) : « Comme quoi Hitler n’en a peut-être pas tué assez… »

rogers 22/07/2013 09:09


l'avenir n'est jamais programmable !