Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Lavandou Tribune. Contre-pouvoir citoyen
  • Lavandou Tribune. Contre-pouvoir citoyen
  • : Tribune officielle des citoyens indignés par la gestion municipale du Lavandou depuis 1995. La liberté d’expression est un droit fondamental défendu par la Cour européenne des droits de l'homme (CDEH). Les lanceurs d’alerte sont protégés par la loi 2016-1691 relative à la transparence.de la vie publique.
  • Contact

Debout le Lavandou !

La Chambre Régionale des Comptes épingle la municipalité en place pour "gestion approximative des fonds publics, vente du patrimoine, augmentation des impôts, emprunts, absentéisme du personnel, privilèges injustifiés…". Les 44,55 % d'électeurs indignés font entendre leur opposition dans cette tribune pour éveiller les consciences, lutter contre l'ambition et le fanatisme clanique qui ruine notre commune depuis quatre mandats. Donnons un nouveau souffle au Lavandou.

Recherche

Conseil municipal 2014-2020

Regain 2014-2020 : Gil BERNARDI maire
Adjoint(e)s: *Charlotte BOUVARD. *Claude MAUPEU. *Annie TALLONE. Pierre CHARRIER Bruno CAPEZZONE. Frédérique CERVANTES. Raymonde STATIUS. Patrick LE SAGE. 
Délégué(e)s: Corinne TILLARD. Denis CAVATORE. 
Conseiller(e)s:
Laurence CRETELLA. Beatrice FLORENTY. Philippe GRANDVEAUD. Nadine EMERIC. Patrick MARTINI. Jean-Pierre BIGEY. Monique CARLETTI. Jean-François ISAIA. Nathalie CHRISTIEN. Jacques BOMPAS. Laurence TOUZE. Patrick CANTIE.  
*Conseiller(e)s communautaires 

Le Lavandou Cap 2020 : Thierry SAUSSEZMarie-Jo BONNIER., Guy CAPPE.

La Ville Heureuse : Jean-Laurent FELIZIA, Andrée VIALE.

Sans étiquette : Georges TAILLADE.

Vite lu

Fiscalité. L'Assemblée vote la suppression de la taxe d'habitation pour 80% des ménages. Elle sera progressivement supprimée jusqu’en 2020 (BFMTV)

Harcèlement sexuel. La parole des femmes se libère en France. Le mot-dièse "balance ton porc" en est un symbole. Il  génère des milliers de témoignages sur Twitter contre des élus et petits chefs (Libération)

La Crau. Trois élus du Front National, quittent leur parti mais continuent à siéger sans étiquette dans l’opposition au conseil municipal par respect envers leurs électeurs (Facebook)

Var changement climatique: sécheresse record, température jamais vue depuis 60 ans. "Il faut arrêter d’urbaniser le littoral" avant une catastrophe naturelle majeure (LPO Paca)

L'ex sénateur-maire de Toulon aurait reçu plus de 8.000 € d’argent public chaque trimestre détourné du Sénat. Selon les avocats des sénateurs déjà mis en examen dans cette affaire, ces derniers n'auraient rien fait d'illégal (Var Matin)

117 sénateurs de droite (LR, UMP, RPR) sont soupçonnés d'avoir détourné 8 millions d'euros en 12 ans (Le Point)

Fréjus. La justice doit se prononcer mi-novembre sur l'ancien maire François Léotard, accusé de faux témoignage dans l'affaire Karachi (Twitter)

Autriche. La loi interdisant la dissimulation du visage dans l'espace public est en vigueur. Le texte concerne la burqa, le niqab, les masques de mascarade (clown, Père Noël) cagoules et écharpes trop hautes contre le froid (Spunik)

Allemagne. 94 députés néo-nazis (AfD) entrent au Bundestag pour la première fois depuis 70 ans avec cet avertissement aux autres partis : "Nous allons vous traquer. On va pourchasser Madame Merkel et on va récupérer notre pays et notre peuple" (l’Express)

Trop de rues en France portent encore les noms de négriers, alors que l’esclavagisme est un crime contre l’humanité depuis 2001. En revanche aucune protestation contre les squares, boulevards, rues... qui honorent les élus qui ont ruiné leurs villes (Libération)

Hyères. La directrice de cabinet, fille du maire, démissionne pour cause d’interdiction des emplois familiaux, votée par l’Assemblée Nationale le 8 septembre (Twitter)

Lavandou. Pas moins de 6 tonnes de papier utilisées pour diffuser 14 photos du maire et un autosatisfecit  de sa gestion dans la revue municipale 2017 (Facebook)

14 février 2014 5 14 /02 /février /2014 11:35

Il a osé ! le maire sortant UMP se représente à un quatrième mandat, persuadé de son utilité au Lavandou. Il doit être sourd et aveugle à défaut d’être muet. L’opinion est très remontée contre son bilan qui se termine sur fonds de polémique. La dette abyssale, les emprunts à répétition, la Chambre régionale des comptes, les promesses jamais tenues (eau chaude, piscine, parc photovoltaïque, verger de Cavalière, parking souterrain…), la fiscalité et les entourloupes répétées contre le gouvernement (Port-Cros, l’intercommunalité Porte des Maures…), les passe-droits, les permis de construire à la tête du client, la braderie du patrimoine à ses relations…marquent ses 19 ans d’autocratie municipale ! Il fait donc acte de candidature au lendemain de l’émission « Envoyé spécial » qui lui sert de tremplin électoral tout en le discréditant. Les lavandourains apprécieront le pied de nez ! D’autant que l’ambition du sortant pour les parcs et jardins est un bon coup de pouce à JL Félizia bien plus légitime que lui. A vrai dire, les électeurs auront du mal à faire son éloge, tant la commune est sens dessus dessous, jusqu’au personnel municipal qui aimerait bien le voir partir sans tarder. La nouvelle équipe municipale aura beaucoup de travail et devra commencer par un audit en profondeur afin de démêler le vrai du faux dans la comptabilité publique. Puis restructurer les services aux administrés en phase avec l’intercommunalité. En divisant et isolant les lavandourains de la réalité, il a mené notre commune dans le mur ! Le retour à l'harmonie, volontairement détruite par le sortant, est essentielle pour faire redémarrer l’économie locale. Chaque conseiller sera mis à contribution, opposition comprise, car il y va de l’intérêt communal au-delà des sensibilités politiques. Quant au sortant, son retour sur le banc de l’opposition ne sera pas une figuration. Il devra sûrement répondre de ses erreurs de gestion aussi sur le banc de la justice ! La main sur le cœur, le sortant vous affirmera aimer le Lavandou et surtout...son fauteuil de maire, son seul revenu depuis 1995 !

Article paru dans Var Matin le 14/02/2014

candidature-bernardi.jpg
Gil Bernardi, 61 ans, brigue un nouveau mandat de maire et conduira la liste Regain 2014-2020 pour Le Lavandou. Une commune, comme son maire, encore meurtrie par les dégâts des récentes inondations. Dégâts de la réparation desquels il fait une priorité.

Le timing de votre calendrier électoral a été malmené ?

Ma priorité n'est pas la campagne mais, comme je m'y emploie chaque jour, c'est d'aider les sinistrés à faire face, c'est de remettre le Lavandou en état de marche. La saison estivale approche et chaque jour compte ! On ne bâtit pas une campagne électorale sur le malheur des gens. Les circonstances sont exceptionnelles. Après les  inondations de 2008 et de 2012, la commune vient de subir une nouvelle catastrophe naturelle sans précédent. Et dimanche dernier on est passé tout près d'une autre  inondation…

Quelle leçon retenez-vous ?

Je veux exprimer ici mon émotion face au désastre; ma gratitude et mon admiration face au courage des Lavandourains. Au cœur du dispositif de secours, j'ai été  témoin de l'expression d'une solidarité magnifique et exemplaire. Depuis quatre ans, le maire que je suis a défini et orienté les priorités. J'ai mis en adéquation les budgets avec les attentes: 9 millions d'euros ont été engagés dans la réparation des dégâts et la prévention. Le canal de dérivation, tout juste terminé en place entre la Vieille et le Batailler, a joué à plein.

Votre motivation ?

J'aime ma commune et je suis ambitieux pour elle. Je souffre de la voir dégradée par les intempéries. Je vis ma ville, je la sens à chaque pas, je la sens au quotidien. Je  ressens l’impérieuse nécessité de la remettre en bon état. Il faut tourner la page des  inondations, se replacer dans une dynamique de force.
Votre liste ?   
Je dévoilerai mon équipe dans les prochains jours. Regain 2014-2020 pour le Lavandou est une liste d'intérêt général soutenu par l'UMP. C'est une liste d'ouverture. Il y aura des nouveaux visages, mais je suis fidèle en amitié. Mon équipe actuelle reste  déterminée et efficace.

On vous voit beaucoup sur le terrain

Je mène une politique de disponibilité totale et de présence active sur le terrain. Je n'ouvrirai pas de local de campagne. Mon local de campagne, c'est Le Lavandou dans son entier.   

Que retenez-vous de votre mandat ?                                                    

C'est exceptionnel d'avoir essuyé trois catastrophes naturelles en quatre ans. On s'est relevé, nous avons reformaté les équipements, lancés les chantiers. Plus globalement nous avons beaucoup fait. De l'espace culturel, au grand stade, en passant par la maison Rossi (CCAS et permanences sociales) le quartier de la gare les ronds-points, l'aménagement du front de mer, les parkings…On ne peut se promener au Lavandou, qui est une ville naturellement belle, sans voir les mutations  opérées sur le terrain. Il y a quelques jours, Le Lavandou a obtenu une quatrième fleur, au label villes et villages fleuris. Seules quatre communes du Var peuvent s'enorgueillir  d'en posséder autant ! J'ajoute que nous avons facilité la réalisation de la maison de retraite du Grand Jardin  qui représente cinquante emplois.

De quelle réalisation êtes-vous le plus fier ?

Il n'y a pas de réalisation dont je suis le plus fier ! Mon action c'est un tout. Je prône  une approche pointilliste. Chaque rue et quartier ont été traités avec goût et soin, pour  une qualité de vie plaisante. Pour les Lavandourains et pour les vacanciers. L'approche identitaire est importante pour moi : Le Lavandou c'est la cité des dauphins et des baleines !

Des projets en cours ?

Un ambitieux pôle administratif et cinéma (trois salles dont une polyvalente) doit voir le jour au quartier le Baou, à la frontière avec Bormes-les-Mimosas. En tout, cela  représente cinquante emplois.   

La commune peut-elle loger ses actifs ?                                            

Avec 18 % de logement sociaux nous respectons la loi SRU. Cela ne nous a pas  empêchés de lancer le projet de réalisation d'un écoquartier en amont de la grande surface Intermarché. Cent vingt logements sociaux et 36 logements en accès à la  propriété doivent sortir de terre. L'enjeu est de permettre aux jeunes actifs lavandourains de se loger, en offrant un  potentiel d'hébergements à loyer modéré. Nous répondons à la problématique de  l'emploi et à celle du logement. Le lien intergénérationnel s'en trouve conforté. Nous soutenons toutes les classes d'âge, les jeunes actifs comme les aînés. Le  périmètre de l'action communal est important, je prends pour exemple le développement du périscolaire ou l'ouverture des services municipaux le samedi matin.

Comment préserver les atouts environnementaux du Lavandou ?

Dans les prochains jours le plan local d'urbanisme (PLU) devrait être validé. Près de 82  % des 3 005 ha de la commune sont des territoires protégés, dont 75 % boisés. Nous  avons revu ce PLU en tenant compte des observations de la préfecture. Les projets de  deux parcs photovoltaïques prévus pour donner à la commune une autonomie  énergétique n'y figurent plus car ils ne sont pas en conformité avec le code de l'urbanisme. Nous espérons que la réglementation va évoluer. Dans un autre domaine,  nous sommes très engagés dans la lutte contre l'érosion des plages.

Vous êtes contre l'adhésion au parc national de Port-Cros, n'est-ce pas une  contradiction ?

Nous menons une opposition constructive. Par référendum, plus de 2000  Lavandourains se sont prononcés contre cette adhésion. Nous sommes une station balnéaire de premier plan. Nous craignons qu'une vision malthusienne ou trop figée sur l'environnement aille à l'encontre des objectifs définis. Par contre nous gérons le sanctuaire Pelagos avec le parc national de Port-Cros. Parc avec qui nous entretenons  d'excellentes relations.

Votre ambition ?

Nous sommes très heureux de vivre à 6.000 habitants, nous n'avons aucune volonté de développement urbain, même si l'accueil des touristes est important. L'écoquartier  sera sans doute la phase ultime de notre urbanisation. Je veux continuer à entretenir les arbres et jardins, à préserver la qualité de vie dans ce petit paradis qu'est le Lavandou.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Pascal Docquenies - dans Politique
commenter cet article

commentaires

agathe 21/02/2014 21:40


Pour répondre à georgette et aussi à d'autres qui s'interrogent sur la liste prochaine de Bernardi...Je vous réponds on prend les mêmes nuls qui sont là depuis 6, 12 voire 19 ans et on
recommence....comme quelques uns partent soit par lassitude soit par qu'enfin ils se rendent compte de l'incapacité du personnage , on en prend de nouveaux et à part un pas connu, les autres
c'est un désastre...Les connaissant je ne veux pas êre malveillante mais dans la série des très très nuls vous aurez vite trouvé;;Ah c'est sur ils ne l'ouvriraient pas devant ce petit tyran, car
soit ils lui doivent quelque chose, soit ils sont tellement béats d'admiration devant le sieur Bouclette, qu'il peut partir tranquille avec ces 24 anciens plus les 5 nouveaux...Mais ils n'auront
pas cette opportunité car Bernardi va être balayé avec perte et fracas par 2 candidats qui sauront redonner de la VIGUEUR et surtout de la VIE au Lavandou

CASSANDRE 20/02/2014 09:41


la liste REGAIN porte bien son nom...Combien lui a rapporté le permis de construire de la maison de retraite, combien lui a rapporté la requalification de terrains agricoles en terrains
constructibles à Saint Clair, combien lui a rapporté la requalification du golf de cavalière en héliport privé, combien lui a rapporté l'attribution des locaux municipaux pour un bar et un
glacier, combien lui a rapporté la requalification amodiations des locaux du port en fonds de commerce, combien lui a rapporté l'ouverture illégale  des plages privées à l'année, combien lui
a rapporté les permis de construire des résidences en zones innondables près de carrefour ou au grand jardin, et combien lui rapporte le corso avec ses achat somptuaires de 200 000 € de fleurs
chaque année auprès du même grossiste, combien lui a rapporté la "gestion" de la résidence des pins penchés, combien lui a rapporté la construction du stade en doublon avec celui de Bormes,et où
sont passés les 21 millions d'€uros d'emprunts? Dans les palmiers??? ....RE GAIN pour encore une fois???? Ses mandats cumulés lui rapportent plus de 10 000 €/mois frais compris....

@lemuet 19/02/2014 10:04


QUELLE AMBITION ? LA SIENNE ? 1995 J'ARRIVE 2014 JE PARS. ENTRE LES DEUX QUE S'EST-IL PASSE ? RIEN ! TOUJOURS 20 MILLIONS EUROS D'ENDETTEMENT ET LE BORDEL PARTOUT ! AU REVOIR BERNARDI LE BREAK
EST FINI !

YES WE CAN... 18/02/2014 19:51


...yes we can fired !

 

A l'aise @blaise 17/02/2014 22:47


Entierement d'accord avec vous. Il est usé et va nous proposer le meme programme pour prolos sans le sou, bouffeurs de glace chez ses copains et les faire pleurnicher sur les méchantes
inondations qui ont tout détruit... Jo

blaise 17/02/2014 19:33


Vous focalisez sur les inondations mais le problème de l'incapable est partout. Le tourisme avec un Epic qui ne sert à rien, un port endormi, des animations à la con, des voitures partout, la
mauvaise bouffe, un centre inculturel... l'incapable n'a rien foutu ces six dernières années à part se servir et tirer des des feux d'artifice minables. J'aimerai bien voir un programme autre
qu'une course de quads, une patinoire, un salon merdique du bateau, la st sylvestre en juillet, la miss choucroute en février. Personne n'a un gramme de matière grise au Lavandou ? Blaise

@maryse 17/02/2014 10:32


COURAGE ! nous sommes tous dans la m.... nous règlerons nos comptes le 23 mars dans les urnes. Gil Bernardi a dépassé les bornes de l'hypocrisie.

maryse 16/02/2014 20:05


Bernardi = état de castastrophe économique. Je suis obligée d'emprunter pour sauver mon commerce au Lavandou. Seule différence : mon emprunt est gagé sur ma maison ce qui n'est pas le cas du
sieur Bernardi dont les emprunts sont gagés sur les futures générations du Lavandou. Moi je perds tout, lui gagne son buste à la mairie.Cherchez l'erreur !

scores 16/02/2014 12:25


Notes attribuées à nos politiques du Lavandou.                                          
   


ZERO pour  la liste Requain, qui doit absolument partir après 19 ans de conneries, qui malgré tout a la face de se représenter pour un quatrième mandat. Une fois, deux fois, trois fois,
alors quatre fois... Ca suffit les dégats!!!                                        


Zero pour Cap 2020 le monsieur de la capitale qui veut avoir la primeure de faire du Lavandou la pépite ville de banlieue chic et lointaine parisienne où il fait bon vivre et petit à petit nous
mettra dehors de chez nous. Pourquoi n' a t' il jamais été maire en région parisienne ???


20/20  pour Lavandou ensemble nos 3 conseillers bénévoles qui se décarcassent pour nous depuis longtemps. 


20/20 pour laville heureuse avec Félizia le candidat le plus jeune, le plus compétent à l inverse des 2 ci dessus.


L' idéal serait Lavandou ensemble avec Lamaziére et Parenty + La ville heureuse Félizia = 100% de réussite de sortir le Lavandou de la M....

ambition ? 15/02/2014 16:31


A t'il seulement quelque chose a proposer après 3 mandats ? le dernier fut celui des catastrophes! le quatrième sera celui du désastre...

Jean 15/02/2014 15:46


Oui a FELIZIA je serai la pour voir avec qui il est ! 

Brigitte BB 15/02/2014 09:41




un maire qui n'a pas d'autre métier depuis si longtemps c'est très suspect.Combien gagne ce maire au juste
avec toutes ses cumuls? quelqu'un sait ?


Jul 15/02/2014 09:03


Terrible pour la ville : un demi sciecle d'inaction . vivement la loi anti cumul dans le temps.

Julia Domergué 15/02/2014 04:46


Vous voulez connaitre le bilan de G. Bernardi ?


ZERO + ZERO = LA TÊTE A GOGO.  [PAUVRE ELECTEUR AUTISTE SINCE 1995]
Votez Félizia, Saussez, Parenty, blanc ou nul mais ne lui donnez pas votre voix. 
L’ambition de G. Bernardi est de vivre avec notre carte bleue jusqu’à la retraite.
Faites circuler sur Tweeter, Facebook et autres réseaux sociaux. Mobilisons-nous !

constat des lieux 14/02/2014 23:28


Replacer la commune dans une dynamique de force ! Ah bon, il reconnait donc que nous avons perdu cette force ? la faute a qui ? et il a le culot de vouloir revenir ? Fredo

KOBA 14/02/2014 23:04


Après trois catastrophes naturelles voici venir la quatrième: l'infilration bernardienne à la mairie jusqu'en 2020...sans moi je voterai félizia contre lui.

lemuet 14/02/2014 20:05


« Je suis ambitieux pour ma ville ». AHHHHHHHHHHHHHHHHHHHH qu’elle est bonne
cette blague au bout de 19 ans Bernardi a découvert son rôle de maire applaudissons l’exploit ! avant il branlait rien ?

Cyril 14/02/2014 20:03


Bien dit je ne peux plus le voir c'est un ambitieux pour lui meme Il est sur de lui, il doit tomber de son perchoir c'est un menteur j'irai voir la liste de féfé le 26 

Colette G 14/02/2014 19:53


Nous ne sommes pas des idiots il se moque de nous, j'ai rencontré jean laurent félizia au magasin de paulette il est honnete et serieux j ai toujours voté pour gil mais cette fois ci ce sera
felizia 

Georgette F: 14/02/2014 19:35


j’ai hâte de connaitre les noms des figurants sur sa liste.
Probablement des sourds muets comme Bernardi les aime. Petits soldats de l’impossible votre combat va être difficile d’un bilan inacceptable et d’une grosse couleuvre à faire avaler aux
électeurs. Vous pouvez encore refuser votre sacrifice et rejoindre des candidats plus ambitieux pour notre ville.

NON AU QUATRIEME MANDAT 14/02/2014 19:04


AFFABULATEUR EN DETRESSE CHERCHE N'IMPORTE QUEL BOULOT DE PREFERENCE AU LAVANDOU. NEGOCIATEUR EN TERRAINS CONSTRUCTIBLES OU NON, ANIMATEUR 3EME ÂGE, SOS INONDATIONS, LEVEE DE FONDS... SVP ASSEZ
URGENT DISPONIBLE COURANT AVRIL. FAIRE OFFRE CHEZ REGAIN QUI TRANSMETTRA.

jean quéfa 14/02/2014 18:42


et vous c'est pour quand la candidature parce qu'il ne suffit pas de dire qu'il est nul il faut peut etre se déclarer

docteur feelgood 14/02/2014 18:21


Virer Bernardi est une oeuvre de salubrité publique et d'hygiène politique.

Françoise BN 14/02/2014 17:39


Après une carrière chaotique dont on ne sait rien ? ce monsieur débarque à 42 ans au Lavandou. Cela nous a coûté à ce
jour des millions d’euros et la risée du monde. Voulez-vous continuer jusqu’en 2020 et souffler ses 67 ans dans sa maison de retraite? Rendons-le à sa famille qui en a bien
besoin. Le Lavandou doit dire NON à cet imposteur et prendre son avenir en main.

Dodette 14/02/2014 16:47


Bernardi candidat à son propre trône ? Je suis MDR il ne sait pas ce qui l'attend en face. La complicité de Var Matin ne suffira pas à le faire réélire.

Pinocchio 14/02/2014 16:10


Quel menteur ! le PLU est attaqué par le prefet au tribunal administratif pour illégalité .... et il n'en parle pas ...

jean max 14/02/2014 15:35


Un maire qui fait faire une étude au frais du contribuable pour connaitre les risques d'inondation sur une partie du territoire de sa commune par un bureau d'étude mondialement connu et compétent
et qui n'applique pas les conclusions de celui-ci, doit donner sa démission pour incompétence et mise en danger d'autrui.

Gilles QUAIX 14/02/2014 15:16


Petite correction à faire dans le titre du canard local : « Je suis ambitieux pour moi » serait
plus réaliste non ?

Lavandou-Paris-Compiègne 14/02/2014 14:50


Je m’amuse du vocable utilisé par ce candidat « soutenu par l’UMP » qui n’aurait jamais dû avoir
cette investiture, le ridicule ne tue plus personne à notre époque. Elle serait légitimement mieux placée entre les mains de Thierry Saussez le seul à pouvoir en parler et jouer de ses relations
au succès du Lavandou. Si les électeurs veulent remettre ce menteur professionnel aux affaires six ans de plus ils prennent le risque insensé d’une banqueroute annoncée et soigneusement
dissimulée. Cet interview est un déni de vérité et n’honore pas les journaleux chargé de sa promotion. Le Lavandou est dans la misère morale, sociale et financière avec ce candidat du
déshonneur..