Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Lavandou Tribune. Contre-pouvoir citoyen
  • Lavandou Tribune. Contre-pouvoir citoyen
  • : Site officiel d'expression politique, économique et sociale sur l’actualité municipale au Lavandou. Les citoyens indignés, - face au clanisme en place depuis 22 ans - demandent l'interdiction du cumul et de la répétition des mandats nuisibles à la démocratie locale.
  • Contact

Recherche

Vite lu

Le témoignage de l'ancien directeur de la communication du Modem a entraîné l'ouverture d'une enquête préliminaire pour "abus de confiance et recel de ce délit" (Le Point)

Des démarchages frauduleux, afin d’obtenir de l’argent se présentant au nom de la mairie de Gassin sont  signalés à la gendarmerie (Facebook)

Pic de pollution à l'ozone. La préfecture du Var décide de réduire la vitesse autorisée de 20 km/h (France Bleu)

Démission Bayrou, De Sarnez, Goulard. LREM n'a plus besoin du MoDem pour gouverner. Avec ses 308 députés, La République en marche dispose désormais de la majorité absolue à l'Assemblée nationale

Le nouveau gouvernement d’Edouard Philippe, annoncé mercredi, compte trente membres, respecte une parité stricte et laisse la part belle à la société civile.(Le Monde)

Le département du Var placé en vigilance sécheresse depuis le 18 juin (Préfecture)

Députés élus dans le Var. 1ère circonscription. Geneviève Levy (LR). 2ème circonscription Cécile Muschotti (En marche). 3ème circonscription Jean-Louis Masson (LR). 4ème circonscription Sereine Mauborgne (En marche). 5ème circonscription Philippe Michel-Kleisbauer (Modem). 6ème circonscription Valérie Gomez-Bassac (En marche). 7ème circonscription Emilie Guerel (En marche). 8ème circonscription Fabien Matras (En marche). (Ministère)

Bormes-les-Mimosas. Des riverains lancent une pétition contre des antennes relais à proximité d’une école (Twitter)

Un migrant de 17 ans, originaire du Bangladesh, isolé, dormant dans la rue depuis 1 mois et sans ressources, a fait condamner le département des Bouches-du-Rhône - pour grave atteinte à une liberté fondamentale - qui est désormais obligé de le prendre en charge (AFP)

La Cour d'Appel de Lyon confirme les "graves irrégularités" commises par la municipalité Tuvéri dans le dossier des logements des Lices et de l'ancien hôpital. Le promoteur écarté réclame 54,5 millions € à la commune de Saint-Tropez (Twitter)

Les plages de Hyères : l'Almanarre, Estagnets et de la Capte vont devenir accessibles aux handicapés permettant d’être la première commune varoise à obtenir le label Tourisme et Handicap. (Google)

Contrôle renforcé des enseignes et publicités au Lavandou. Le maire (certainement non-voyant depuis 1995 ?) se dit "choqué" par le fleurissement de la pollution visuelle sur sa commune. (Facebook)

A Lagneville (Oise) un arrêté municipal interdit de décéder chez soi pour protester contre le manque de médecins. Ce n'est qu’une pâle contrefaçon de l’arrêté du Lavandou de 2000 "il est interdit à toute personne ne disposant pas de caveau de décéder sur le territoire de la commune" ridiculisant planétairement son auteur (Facebook)

La monarchie républicaine fête son 2208 ème milliard € de déficit contre 1833 milliards € en 2012 et 1211 milliards en 2007 dans l’indifférence générale des partis politiques (Twitter)

Le Conseil d’Etat pourrait annuler l’arrêté qui ferme l’aéroport de Saint-Tropez La Mole aux vols internationaux. C’est le sens des conclusions présentées par le rapporteur public (Twitter)

11 novembre 2010 4 11 /11 /novembre /2010 11:11

La réforme du traité de Lisbonne accélérée par le Président français ne présage rien de bon pour la France sauf de la sauver d’une possible banqueroute. L’essentiel de la modification porte sur la création d'un filet de sécurité permanent pour les pays de l'Union monétaire qui seraient en grande difficulté, comme la Grèce au printemps, avec  le souci de rassurer les marchés. En l'état actuel, le traité de Lisbonne stipule en effet qu'un pays européen ne peut être sauvé de la banqueroute par ses partenaires. veloLa mise en place est demandée pour juin 2013, date de tous les dangers, après la réélection de notre président. Cette disposition permettrait à la France de solliciter ses partenaires européens, le FMI et le secteur privé (banques et assureurs internationaux). Mais la contrepartie serait une surveillance accrue avec de nouvelles sanctions à l'encontre des pays trop laxistes, qui s'appliqueront plus tôt et plus durement, même lorsque la limite européenne de déficit annuel de 3 % du PIB n'est pas encore atteinte. Petit rappel : la France a promis trop rapidement de ramener son déficit de 8% du PIB à ce niveau en 2013. Pour éviter de passer par des référendums impopulaires et des débats risqués au Parlement européen, comme l’exige la constitution, les Etats membres souhaitent recourir à l'article 48-6 du traité qui permet une procédure accélérée de sa révision sur l’argument fallacieux d’une « légère modification ». Simple routine pour le président français habitué à se passer de l’avis des autres. Mais l’issue est incertaine dans la mesure où 10 ans ont été nécessaires pour élaborer ce traité de Lisbonne qui n’est en vigueur que depuis 1 an à peine. Introduire cette modification nécessite de faire le tour des 27 Etats membres, qui du coup vont observer de plus près les Etats en difficulté financière. D’autant que la situation alarmante de la France, largement suspectée de bienveillance par le parlement européen, est dénoncée par les petits membres qui réclament pour l’occasion une nouvelle répartition des droits de vote. Sur le champ médiatique, le président français fait triple "bingo" en  détournant l’attention des médias de la réforme des retraites, en préparant l’après 2012 - avec ou sans lui -  et en se posant comme l’incontournable chef de file européen, futur maître du G20. Si son mandat présidentiel est reconduit, il poursuivra la réforme de la France sans craindre la panne sèche avec l’aide éventuelle du FMI, de son cercle d’amis du CAC40 et le soutien de l’Allemagne pour une mutualisation des risques.  En cas de défaite ou de forfait électoral, le président  coupe la route aux futurs vainqueurs  qui devront gérer la crise financière devant le parlement européen, la corde au cou, sans possibilité de revenir sur les réformes. Imaginez que le nouveau président permanent de l’Europe s’appelle précisément… Nicolas Sarkozy,  en remplacement d’Herman Van Rompuy dont le mandat expire en mai 2013 ?

Partager cet article

Repost 0
Published by Liliane Guiomard - dans Politique
commenter cet article

commentaires

83yannick 14/11/2010 00:20



Pas besoin d'être comptable pour lire ce document officiel très lisible sur l'augmentation des prélèvements obligatoires
en France complètement irréaliste 



catrusque 11/11/2010 15:50



je me foutre de lisbonne donnes moi des nouvelles du lavandou ma belle endormie et de tintin au congo