Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Lavandou Tribune. Contre-pouvoir citoyen
  • Lavandou Tribune. Contre-pouvoir citoyen
  • : Tribune officielle des citoyens indignés par la gestion municipale du Lavandou depuis 1995. La liberté d’expression est un droit fondamental défendu par la Cour européenne des droits de l'homme (CDEH). Les lanceurs d’alerte sont protégés par la loi 2016-1691 relative à la transparence.de la vie publique.
  • Contact

Debout le Lavandou !

La Chambre Régionale des Comptes épingle la municipalité en place pour "gestion approximative des fonds publics, vente du patrimoine, augmentation des impôts, emprunts, absentéisme du personnel, privilèges injustifiés…". Les 44,55 % d'électeurs indignés font entendre leur opposition dans cette tribune pour éveiller les consciences, lutter contre l'ambition et le fanatisme clanique qui ruine notre commune depuis quatre mandats. Donnons un nouveau souffle au Lavandou.

Recherche

Conseil municipal 2014-2020

Regain 2014-2020 : Gil BERNARDI maire
Adjoint(e)s: *Charlotte BOUVARD. *Claude MAUPEU. *Annie TALLONE. Pierre CHARRIER Bruno CAPEZZONE. Frédérique CERVANTES. Raymonde STATIUS. Patrick LE SAGE. 
Délégué(e)s: Corinne TILLARD. Denis CAVATORE. 
Conseiller(e)s:
Laurence CRETELLA. Beatrice FLORENTY. Philippe GRANDVEAUD. Nadine EMERIC. Patrick MARTINI. Jean-Pierre BIGEY. Monique CARLETTI. Jean-François ISAIA. Nathalie CHRISTIEN. Jacques BOMPAS. Laurence TOUZE. Patrick CANTIE.  
*Conseiller(e)s communautaires 

Le Lavandou Cap 2020 : Thierry SAUSSEZMarie-Jo BONNIER., Guy CAPPE.

La Ville Heureuse : Jean-Laurent FELIZIA, Andrée VIALE.

Sans étiquette : Georges TAILLADE.

Vite lu

Fiscalité. L'Assemblée vote la suppression de la taxe d'habitation pour 80% des ménages. Elle sera progressivement supprimée jusqu’en 2020 (BFMTV)

Harcèlement sexuel. La parole des femmes se libère en France. Le mot-dièse "balance ton porc" en est un symbole. Il  génère des milliers de témoignages sur Twitter contre des élus et petits chefs (Libération)

La Crau. Trois élus du Front National, quittent leur parti mais continuent à siéger sans étiquette dans l’opposition au conseil municipal par respect envers leurs électeurs (Facebook)

Var changement climatique: sécheresse record, température jamais vue depuis 60 ans. "Il faut arrêter d’urbaniser le littoral" avant une catastrophe naturelle majeure (LPO Paca)

L'ex sénateur-maire de Toulon aurait reçu plus de 8.000 € d’argent public chaque trimestre détourné du Sénat. Selon les avocats des sénateurs déjà mis en examen dans cette affaire, ces derniers n'auraient rien fait d'illégal (Var Matin)

117 sénateurs de droite (LR, UMP, RPR) sont soupçonnés d'avoir détourné 8 millions d'euros en 12 ans (Le Point)

Fréjus. La justice doit se prononcer mi-novembre sur l'ancien maire François Léotard, accusé de faux témoignage dans l'affaire Karachi (Twitter)

Autriche. La loi interdisant la dissimulation du visage dans l'espace public est en vigueur. Le texte concerne la burqa, le niqab, les masques de mascarade (clown, Père Noël) cagoules et écharpes trop hautes contre le froid (Spunik)

Allemagne. 94 députés néo-nazis (AfD) entrent au Bundestag pour la première fois depuis 70 ans avec cet avertissement aux autres partis : "Nous allons vous traquer. On va pourchasser Madame Merkel et on va récupérer notre pays et notre peuple" (l’Express)

Trop de rues en France portent encore les noms de négriers, alors que l’esclavagisme est un crime contre l’humanité depuis 2001. En revanche aucune protestation contre les squares, boulevards, rues... qui honorent les élus qui ont ruiné leurs villes (Libération)

Hyères. La directrice de cabinet, fille du maire, démissionne pour cause d’interdiction des emplois familiaux, votée par l’Assemblée Nationale le 8 septembre (Twitter)

Lavandou. Pas moins de 6 tonnes de papier utilisées pour diffuser 14 photos du maire et un autosatisfecit  de sa gestion dans la revue municipale 2017 (Facebook)

11 novembre 2010 4 11 /11 /novembre /2010 11:11

La réforme du traité de Lisbonne accélérée par le Président français ne présage rien de bon pour la France sauf de la sauver d’une possible banqueroute. L’essentiel de la modification porte sur la création d'un filet de sécurité permanent pour les pays de l'Union monétaire qui seraient en grande difficulté, comme la Grèce au printemps, avec  le souci de rassurer les marchés. En l'état actuel, le traité de Lisbonne stipule en effet qu'un pays européen ne peut être sauvé de la banqueroute par ses partenaires. veloLa mise en place est demandée pour juin 2013, date de tous les dangers, après la réélection de notre président. Cette disposition permettrait à la France de solliciter ses partenaires européens, le FMI et le secteur privé (banques et assureurs internationaux). Mais la contrepartie serait une surveillance accrue avec de nouvelles sanctions à l'encontre des pays trop laxistes, qui s'appliqueront plus tôt et plus durement, même lorsque la limite européenne de déficit annuel de 3 % du PIB n'est pas encore atteinte. Petit rappel : la France a promis trop rapidement de ramener son déficit de 8% du PIB à ce niveau en 2013. Pour éviter de passer par des référendums impopulaires et des débats risqués au Parlement européen, comme l’exige la constitution, les Etats membres souhaitent recourir à l'article 48-6 du traité qui permet une procédure accélérée de sa révision sur l’argument fallacieux d’une « légère modification ». Simple routine pour le président français habitué à se passer de l’avis des autres. Mais l’issue est incertaine dans la mesure où 10 ans ont été nécessaires pour élaborer ce traité de Lisbonne qui n’est en vigueur que depuis 1 an à peine. Introduire cette modification nécessite de faire le tour des 27 Etats membres, qui du coup vont observer de plus près les Etats en difficulté financière. D’autant que la situation alarmante de la France, largement suspectée de bienveillance par le parlement européen, est dénoncée par les petits membres qui réclament pour l’occasion une nouvelle répartition des droits de vote. Sur le champ médiatique, le président français fait triple "bingo" en  détournant l’attention des médias de la réforme des retraites, en préparant l’après 2012 - avec ou sans lui -  et en se posant comme l’incontournable chef de file européen, futur maître du G20. Si son mandat présidentiel est reconduit, il poursuivra la réforme de la France sans craindre la panne sèche avec l’aide éventuelle du FMI, de son cercle d’amis du CAC40 et le soutien de l’Allemagne pour une mutualisation des risques.  En cas de défaite ou de forfait électoral, le président  coupe la route aux futurs vainqueurs  qui devront gérer la crise financière devant le parlement européen, la corde au cou, sans possibilité de revenir sur les réformes. Imaginez que le nouveau président permanent de l’Europe s’appelle précisément… Nicolas Sarkozy,  en remplacement d’Herman Van Rompuy dont le mandat expire en mai 2013 ?

Partager cet article

Repost 0
Published by Liliane Guiomard - dans Politique
commenter cet article

commentaires

83yannick 14/11/2010 00:20



Pas besoin d'être comptable pour lire ce document officiel très lisible sur l'augmentation des prélèvements obligatoires
en France complètement irréaliste 



catrusque 11/11/2010 15:50



je me foutre de lisbonne donnes moi des nouvelles du lavandou ma belle endormie et de tintin au congo