Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Lavandou Tribune. Contre-pouvoir citoyen
  • Lavandou Tribune. Contre-pouvoir citoyen
  • : Site officiel d'expression politique, économique et sociale sur l’actualité municipale au Lavandou. Les citoyens indignés - face au clanisme de la majorité "Regain" - exigent la limitation des mandats et des cumuls nuisibles à la démocratie locale depuis 1995.
  • Contact

Recherche

Vite lu

Les sous-marins privés enfin autorisés à plonger sur la côte varoise (Twitter)

Sainte-Maxime plan sécheresse. Les douches des différentes plages de la ville sont coupées et l'eau supprimée au port de 8 h à 20 h (Twitter)

La Londe vol d’un portefeuille contenant 60 €. Le voleur est condamné à six mois de prison ferme en comparution immédiate (Facebook)

Les touristes boudent le Var dont la fréquentation est en nette baisse. Beaucoup ont plié bagages avant l’heure face aux incendies, météo mitigée, massifs forestiers fermés et tarifs dissuasifs (Google)

Nouveau cas de Chikungunya  signalé dans le Var déjà en niveau 3 du plan de lutte contre le moustique tigre (France Bleu)

Airbnb, la plateforme de locations temporaires, a payé moins de 100.000 € en 2016 au fisc, alors que plus de 10 millions de Français ont utilisé le site (Le Parisien)

Lavandou. Des milliers de vêtements et accessoires contrefaits saisis par la gendarmerie dans une boutique du centre-ville (Twitter)

Cogolin. Un policier de la BAC, en disponibilité,  tue deux personnes, dont l’amant de sa femme,  avec son arme de service (Google)

Sainte Maxime. L'Etat installe une trentaine de migrants pour une durée variable contre l’avis du maire (Google)

Des faux courriers électroniques se présentant comme des messages de l’administration fiscale demandent aux usagers de fournir leur numéro de carte bancaire ou de compléter leurs coordonnées personnelles en vue d'un remboursement via un formulaire en ligne, imitant le site www.impots.gouv.fr (DGFP)

Pannes d’électricité à répétition sur Hyères. Enedis accuse  l’accumulation des pics de chaleur et l’état du réseau (Google)

Cocaïne plage de Cavalière. Le prévenu condamné, en comparution immédiate, à un an de prison ferme, tandis que deux cartes SIM saisies révèlent les noms des clients (Twitter)

Europol diffuse des avis de recherche sur les réseaux sociaux sous forme de cartes postales humoristiques pour susciter davantage de témoignages sur les 20 criminels les plus recherchés en vue de leur arrestation (CEE)

Restriction d’eau. Le préfet du Var  prend des mesures pour faire face à la sécheresse alarmante du département. Une cinquantaine de communes sont concernées  dont la Londe, le Lavandou, Bormes, La Croix-Valmer, Cavalaire (France3)

Avec une économie orientée vers les emplois publics et le tourisme, 15 % des varois vivent sous le seuil de pauvreté avec des disparités marquées de niveau de vie ainsi qu’un faible niveau de formation des jeunes (Insee)

Des élus réclament une base d'intervention de Canadair à Hyères (Google)

La suppression de la taxe d’habitation pour 80 % des ménages  en 2018 c’est 8,5 milliards € qui n’arriveront plus dans les caisses et une profonde réorganisation des communes (Instagram)

Saint-Tropez. Trop de violences et d’agressions  gratuites sur la voie publique la nuit. Le maire mis en cause par son opposition (Facebook)

11 novembre 2010 4 11 /11 /novembre /2010 11:11

La réforme du traité de Lisbonne accélérée par le Président français ne présage rien de bon pour la France sauf de la sauver d’une possible banqueroute. L’essentiel de la modification porte sur la création d'un filet de sécurité permanent pour les pays de l'Union monétaire qui seraient en grande difficulté, comme la Grèce au printemps, avec  le souci de rassurer les marchés. En l'état actuel, le traité de Lisbonne stipule en effet qu'un pays européen ne peut être sauvé de la banqueroute par ses partenaires. veloLa mise en place est demandée pour juin 2013, date de tous les dangers, après la réélection de notre président. Cette disposition permettrait à la France de solliciter ses partenaires européens, le FMI et le secteur privé (banques et assureurs internationaux). Mais la contrepartie serait une surveillance accrue avec de nouvelles sanctions à l'encontre des pays trop laxistes, qui s'appliqueront plus tôt et plus durement, même lorsque la limite européenne de déficit annuel de 3 % du PIB n'est pas encore atteinte. Petit rappel : la France a promis trop rapidement de ramener son déficit de 8% du PIB à ce niveau en 2013. Pour éviter de passer par des référendums impopulaires et des débats risqués au Parlement européen, comme l’exige la constitution, les Etats membres souhaitent recourir à l'article 48-6 du traité qui permet une procédure accélérée de sa révision sur l’argument fallacieux d’une « légère modification ». Simple routine pour le président français habitué à se passer de l’avis des autres. Mais l’issue est incertaine dans la mesure où 10 ans ont été nécessaires pour élaborer ce traité de Lisbonne qui n’est en vigueur que depuis 1 an à peine. Introduire cette modification nécessite de faire le tour des 27 Etats membres, qui du coup vont observer de plus près les Etats en difficulté financière. D’autant que la situation alarmante de la France, largement suspectée de bienveillance par le parlement européen, est dénoncée par les petits membres qui réclament pour l’occasion une nouvelle répartition des droits de vote. Sur le champ médiatique, le président français fait triple "bingo" en  détournant l’attention des médias de la réforme des retraites, en préparant l’après 2012 - avec ou sans lui -  et en se posant comme l’incontournable chef de file européen, futur maître du G20. Si son mandat présidentiel est reconduit, il poursuivra la réforme de la France sans craindre la panne sèche avec l’aide éventuelle du FMI, de son cercle d’amis du CAC40 et le soutien de l’Allemagne pour une mutualisation des risques.  En cas de défaite ou de forfait électoral, le président  coupe la route aux futurs vainqueurs  qui devront gérer la crise financière devant le parlement européen, la corde au cou, sans possibilité de revenir sur les réformes. Imaginez que le nouveau président permanent de l’Europe s’appelle précisément… Nicolas Sarkozy,  en remplacement d’Herman Van Rompuy dont le mandat expire en mai 2013 ?

Partager cet article

Repost 0
Published by Liliane Guiomard - dans Politique
commenter cet article

commentaires

83yannick 14/11/2010 00:20



Pas besoin d'être comptable pour lire ce document officiel très lisible sur l'augmentation des prélèvements obligatoires
en France complètement irréaliste 



catrusque 11/11/2010 15:50



je me foutre de lisbonne donnes moi des nouvelles du lavandou ma belle endormie et de tintin au congo