Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Lavandou Tribune. Contre-pouvoir citoyen
  • Lavandou Tribune. Contre-pouvoir citoyen
  • : Tribune officielle des citoyens indignés par la gestion municipale du Lavandou depuis 1995. La liberté d’expression est un droit fondamental défendu par la Cour européenne des droits de l'homme (CDEH). Les lanceurs d’alerte sont protégés par la loi 2016-1691 relative à la transparence.de la vie publique.
  • Contact

Debout le Lavandou !

La Chambre Régionale des Comptes épingle la municipalité en place pour "gestion approximative des fonds publics, vente du patrimoine, augmentation des impôts, emprunts, absentéisme du personnel, privilèges injustifiés…". Les 44,55 % d'électeurs indignés font entendre leur opposition dans cette tribune pour éveiller les consciences, lutter contre l'ambition et le fanatisme clanique qui ruine notre commune depuis quatre mandats. Donnons un nouveau souffle au Lavandou.

Recherche

Conseil municipal 2014-2020

Regain 2014-2020 : Gil BERNARDI maire
Adjoint(e)s: *Charlotte BOUVARD. *Claude MAUPEU. *Annie TALLONE. Pierre CHARRIER Bruno CAPEZZONE. Frédérique CERVANTES. Raymonde STATIUS. Patrick LE SAGE. 
Délégué(e)s: Corinne TILLARD. Denis CAVATORE. 
Conseiller(e)s:
Laurence CRETELLA. Beatrice FLORENTY. Philippe GRANDVEAUD. Nadine EMERIC. Patrick MARTINI. Jean-Pierre BIGEY. Monique CARLETTI. Jean-François ISAIA. Nathalie CHRISTIEN. Jacques BOMPAS. Laurence TOUZE. Patrick CANTIE.  
*Conseiller(e)s communautaires 

Le Lavandou Cap 2020 : Thierry SAUSSEZMarie-Jo BONNIER., Guy CAPPE.

La Ville Heureuse : Jean-Laurent FELIZIA, Andrée VIALE.

Sans étiquette : Georges TAILLADE.

Vite lu

Fiscalité. L'Assemblée vote la suppression de la taxe d'habitation pour 80% des ménages. Elle sera progressivement supprimée jusqu’en 2020 (BFMTV)

Harcèlement sexuel. La parole des femmes se libère en France. Le mot-dièse "balance ton porc" en est un symbole. Il  génère des milliers de témoignages sur Twitter contre des élus et petits chefs (Libération)

La Crau. Trois élus du Front National, quittent leur parti mais continuent à siéger sans étiquette dans l’opposition au conseil municipal par respect envers leurs électeurs (Facebook)

Var changement climatique: sécheresse record, température jamais vue depuis 60 ans. "Il faut arrêter d’urbaniser le littoral" avant une catastrophe naturelle majeure (LPO Paca)

L'ex sénateur-maire de Toulon aurait reçu plus de 8.000 € d’argent public chaque trimestre détourné du Sénat. Selon les avocats des sénateurs déjà mis en examen dans cette affaire, ces derniers n'auraient rien fait d'illégal (Var Matin)

117 sénateurs de droite (LR, UMP, RPR) sont soupçonnés d'avoir détourné 8 millions d'euros en 12 ans (Le Point)

Fréjus. La justice doit se prononcer mi-novembre sur l'ancien maire François Léotard, accusé de faux témoignage dans l'affaire Karachi (Twitter)

Autriche. La loi interdisant la dissimulation du visage dans l'espace public est en vigueur. Le texte concerne la burqa, le niqab, les masques de mascarade (clown, Père Noël) cagoules et écharpes trop hautes contre le froid (Spunik)

Allemagne. 94 députés néo-nazis (AfD) entrent au Bundestag pour la première fois depuis 70 ans avec cet avertissement aux autres partis : "Nous allons vous traquer. On va pourchasser Madame Merkel et on va récupérer notre pays et notre peuple" (l’Express)

Trop de rues en France portent encore les noms de négriers, alors que l’esclavagisme est un crime contre l’humanité depuis 2001. En revanche aucune protestation contre les squares, boulevards, rues... qui honorent les élus qui ont ruiné leurs villes (Libération)

Hyères. La directrice de cabinet, fille du maire, démissionne pour cause d’interdiction des emplois familiaux, votée par l’Assemblée Nationale le 8 septembre (Twitter)

Lavandou. Pas moins de 6 tonnes de papier utilisées pour diffuser 14 photos du maire et un autosatisfecit  de sa gestion dans la revue municipale 2017 (Facebook)

16 avril 2014 3 16 /04 /avril /2014 23:08

On le sait, les opposants sont des nuisibles, des empêcheurs de faire des affaires en rond. Il faut donc les éradiquer ou à défaut les éloigner. Selon les pays (civilisés) les formes de traque sont assez variées, allant du pilori social à l’élimination physique. En Afrique, les malheureux faisaient le repas des fauves; en Russie, la main d’œuvre sibérienne; en Chine, les camps de rééducation. Et en France ?  Couper les langues (comme au Maroc) ou les mains (pays de l’Est) n’est plus possible. On tente d’abord de les racheter, les amadouer, les ridiculiser publiquement puis de leur supprimer toute expression publique. L’étage supérieur est administratif : répression  fiscale, assignation à résidence, interdiction de territoire, suppression des droits sociaux, mort sociale à petit feu. Ainsi, dans un tout petit village du Var, le bouche à oreille a empêché, pendant des années, un opposant de travailler, moqué de ses déviations, lui rendant toute vie économique impossible (ce qui ne l’a pas empêché de rebondir à l'UMP). Le raffinement consiste aussi à supprimer un droit, une concession, à laisser trainer un renouvellement de DSP pour mieux d’installer un concurrent en toute légalité, afin de ruiner le téméraire. Plus subtil, le jeu morbide poussant au suicide un exploitant dont la collectivité voulait récupérer le local pour son office de tourisme. Sans oublier, le balai des tribunaux décourageant les entrepreneurs broyés par la concurrence déloyale d’élus peu scrupuleux des deniers publics. La finalité de tout ce petit manège est de garder le pouvoir en éliminant directement ou indirectement ses adversaires, à coup de procédures, au polonium, à la voiture piégée, à la Kalachnikov, à l'expédition punitive, la rumeur, le portefeuille ou l’intimidation éxécutée par les nervis de service…Dans ce hit-parade, le pouvoir russe est le plus en pointe avec un taux de mortalité assez élevé, de Paris à Londres en passant par plusieurs villes du Var, d’oligarques en "disgrâce politique". Souvent pour des affaires de gros sous, de partage de territoires, de marchés. Ce qui est en haut est comme ce qui est en bas. Le Var, la Corse, la Côte d’Azur sont aux mains de réseaux mafieux. Permis de construire, marchés publics, assainissement, BTP... sont bien plus lucratifs que la "blanche" ou les paris truqués et surtout bien moins risqués. Le "commerce" se fait en col blanc par cercles d’influence, clanisme, postes clés, autocratie municipale, SCI de complaisance. Suffit de trouver un habillage et de bons avocats grassement payés, rarement inquiétés (quoique parfois victimes). Il faut surtout regarder du côté des élus en place depuis des lustres. S’ils restent trop longtemps, posons-nous enfin les bonnes questions. L’omerta les protège jusqu’à leur chute souvent plus rapide qu’un château de cartes. Les opposants n’ont rien à perdre, les titulaires tout ! Leur survie dépend de leur habilité, des fusibles ou de la somme des services rendus ou des amitiés particulières. La France est bien trop timide avec ses élus et quelques têtes feraient du bien à la démocratie. Tu me tiens, je te tiens ! est encore et pour longtemps la règle d’or de cette gestion mafieuse qui ronge nos finances publiques. D'un côté comme de l'autre, du corrupteur au corrompu, la grande traque a bien commencé.

Partager cet article

Repost 0
Published by Pascal Docquenies - dans Démocratie
commenter cet article

commentaires

NON AU QUATRIEME MANDAT 17/04/2014 15:13


NE VOUS ATTENDEZ PAS A DES MIRACLES. BOUCLETTE SAUVE SA PEAU ELECTORALE EN FREQUENTANT DE NOUVEAUX "AMIS" INFREQUENTABLES HIER. UN GRAND BOND EN AVANT APRES 20 ANS A NE FAIRE QUE DES CRÊPES AUX
VIEUX.

B.Sainte Croix 17/04/2014 09:38


Votre article  est d'une cruelle réalité et me fait penser que le Lavandou brise sans relache ses oppositions sans avoir l'air d'y toucher par stupidité. Les cas que vous relatez à mi
voix sont connus ici. Le temps passe et d'autres iniquités surgiront puis viendra le tour des auteurs car la roue tourne .Les opposants restent des opposants en exil, dans les camps ou ailleurs.
B.Sainte Croix.