Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Lavandou Tribune. Contre-pouvoir citoyen
  • Lavandou Tribune. Contre-pouvoir citoyen
  • : Tribune officielle des citoyens indignés par la gestion municipale du Lavandou depuis 1995. La liberté d’expression est un droit fondamental défendu par la Cour européenne des droits de l'homme (CDEH). Les lanceurs d’alerte sont protégés par la loi 2016-1691 relative à la transparence.de la vie publique.
  • Contact

Debout le Lavandou !

La Chambre Régionale des Comptes épingle la municipalité en place pour "gestion approximative des fonds publics, vente du patrimoine, augmentation des impôts, emprunts, absentéisme du personnel, privilèges injustifiés…". Les 44,55 % d'électeurs indignés font entendre leur opposition dans cette tribune pour éveiller les consciences, lutter contre l'ambition et le fanatisme clanique qui ruine notre commune depuis quatre mandats. Donnons un nouveau souffle au Lavandou.

Recherche

Conseil municipal 2014-2020

Regain 2014-2020 : Gil BERNARDI maire
Adjoint(e)s: *Charlotte BOUVARD. *Claude MAUPEU. *Annie TALLONE. Pierre CHARRIER Bruno CAPEZZONE. Frédérique CERVANTES. Raymonde STATIUS. Patrick LE SAGE. 
Délégué(e)s: Corinne TILLARD. Denis CAVATORE. 
Conseiller(e)s:
Laurence CRETELLA. Beatrice FLORENTY. Philippe GRANDVEAUD. Nadine EMERIC. Patrick MARTINI. Jean-Pierre BIGEY. Monique CARLETTI. Jean-François ISAIA. Nathalie CHRISTIEN. Jacques BOMPAS. Laurence TOUZE. Patrick CANTIE.  
*Conseiller(e)s communautaires 

Le Lavandou Cap 2020 : Thierry SAUSSEZMarie-Jo BONNIER., Guy CAPPE.

La Ville Heureuse : Jean-Laurent FELIZIA, Andrée VIALE.

Sans étiquette : Georges TAILLADE.

Vite lu

La Crau. Trois élus du Front National, quittent leur parti mais continuent à siéger sans étiquette dans l’opposition au conseil municipal par respect envers leurs électeurs (Facebook)

Var changement climatique: sécheresse record, température jamais vue depuis 60 ans. "Il faut arrêter d’urbaniser le littoral" avant une catastrophe naturelle majeure (LPO Paca)

L'ex sénateur-maire de Toulon aurait reçu plus de 8.000 € d’argent public chaque trimestre détourné du Sénat. Selon les avocats des sénateurs déjà mis en examen dans cette affaire, ces derniers n'auraient rien fait d'illégal (Var Matin)

117 sénateurs de droite (LR, UMP, RPR) sont soupçonnés d'avoir détourné 8 millions d'euros en 12 ans (Le Point)

Fréjus. La justice doit se prononcer mi-novembre sur l'ancien maire François Léotard, accusé de faux témoignage dans l'affaire Karachi (Twitter)

Autriche. La loi interdisant la dissimulation du visage dans l'espace public est en vigueur. Le texte concerne la burqa, le niqab, les masques de mascarade (clown, Père Noël) cagoules et écharpes trop hautes contre le froid (Spunik)

Allemagne. 94 députés néo-nazis (AfD) entrent au Bundestag pour la première fois depuis 70 ans avec cet avertissement aux autres partis : "Nous allons vous traquer. On va pourchasser Madame Merkel et on va récupérer notre pays et notre peuple" (l’Express)

Trop de rues en France portent encore les noms de négriers, alors que l’esclavagisme est un crime contre l’humanité depuis 2001. En revanche aucune protestation contre les squares, boulevards, rues... qui honorent les élus qui ont ruiné leurs villes (Libération)

Hyères. La directrice de cabinet, fille du maire, démissionne pour cause d’interdiction des emplois familiaux, votée par l’Assemblée Nationale le 8 septembre (Twitter)

Lavandou. Pas moins de 6 tonnes de papier utilisées pour diffuser 14 photos du maire et un autosatisfecit  de sa gestion dans la revue municipale 2017 (Facebook)

2 décembre 2013 1 02 /12 /décembre /2013 00:06

Dans le Var, la corruption en col blanc fait la une de l’Express et révèle avec surprise que ce département est placé en tête des infractions en tout genre, devant les Bouches du Rhône dont la criminalité est plus expéditive. Les racines du mal plongent dans l’histoire du banditisme varois où peu de communes du littoral semblent sauver l’honneur. Bon nombre de dossiers sulfureux attendent le bon vouloir de la justice débordée et prudente. Pour les syndicats de police, c’est la conséquence de deux courants convergents. D’un côté, l’attrait du Var pour l’argent facile, comme celui des oligarques russes et des nouveaux pays émergeants de l’Est, rapidement enrichis par la Bourse, les matières premières, les armes, l’immobilier et la drogue. De l’autre, la rareté du foncier qui entraine permis de construire illégaux, révisions douteuses des PLU et opérations immobilières fumeuses, contournant la loi littoral et le Grenelle de l’environnement. Une nouvelle catégorie de délinquance moins voyante concerne les déchets, l’eau et le trafic d’influence sur les marchés publics. Ajoutez à cela l’absence de vigilance des citoyens et la lenteur de la justice... C’est ainsi, que la mairie UMP de Carqueiranne [entre autres] est dans le viseur de la justice depuis qu’une enquête a été ouverte en début d’année par le parquet de Toulon pour prise illégale d’intérêt et infractions à l’urbanisme. C'est le Secrétaire FN de la 3ème circonscription du Var, qui a dévoilé l’affaire. "Ce n’est pas par récupération politique mais pour nettoyer le microcosme des puissants Carqueirannais qui s’octroient tous les droits", précise-t-il. Dans la tourmente, on trouve l’entourage du maire UMP de Cajournal-l-express.jpgrqueiranne et 1er vice-président du Conseil Général du Var, successeur désigné à la présidence en 2015. Son fils, son directeur de cabinet et la directrice de l’urbanisme de la ville  seraient directement concernés dans une affaire immobilière sur des terrains inconstructibles. Ils ont pu acquérir ces terrains idéalement situés pour pas grand-chose. L’affaire concernerait aussi un promoteur immobilier et expert-comptable qui a racheté les sites à un horticulteur…Ce simple exemple illustre la complexité d’un seul dossier autour de notables, d'élus, de propriétaires fonciers [souvent les mêmes], faisant la pluie et le beau temps sur leurs communes, à l’insu de la légalité. Les enquêteurs en concluent que plus un élu reste en place, plus l’application des lois est contournée pour couvrir les agissements d’un petit clan où tous les acteurs sont gagnants. Le pompon est lorsque l’élu passe du clientélisme au pillage public avec l’aide du législateur, car le point commun de cette criminalité est d’ester en justice à toute occasion afin de leurrer les électeurs. Silvio Berlusconi, qui se dit "l'homme le plus persécuté du monde occidental", vient d’en faire les frais devant la justice populaire au bout de... 20 ans de procédure ! De l’Italie à la côte varoise l’histoire se répète...

Partager cet article

Repost 0
Published by France GALLOIS - dans Urbanisme
commenter cet article

commentaires

betonnage 02/12/2013 19:04


grand bétonnage au Lavandou pour des programmes médiocres en préfabriqué ...

NON AU QUATRIEME MANDAT 02/12/2013 18:09


TROP DE BETON PARTOUT. AU FAIT IL EN EST OU NOTRE ENTREPRENEUR SUR LE BETONNAGE DE LA BAOU ???

leroux antoine 02/12/2013 10:01


Nous voyons les limites du maire tenté de faire du fric sur le dos des contribuables.Le terrain d'untel devient constructible,celui de l'autre devient zone verte.Copinage et petites enveloppes je
connais j'ai donné aux profiteurs